Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Que lisez-vous actuellement ?
Forums Metalorgie > Cultures / Loisirs > Littérature, Bds, Manga, Comics, ...
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86
Gauvain
Georges Orwell Animal Farm

pas besoin de détailler je pense... début de la lecture

Gaou-Guinou
j'l'ai trouvé "un peu" lourd comme bouquin je trouve, la comparaison est tellement pas fine et mega-appuyée
mich
Choppé dernièrement:

Marcel Schwob: Oeuvres.

Une compilation en un volume des oeuvres de l'écrivain français dont Borges disait que c'était l'un de ses modèles. J'ai hâte de découvrir cet univers littéraire, qui apparemment est réputé. D'ailleurs, si quelqu'un connaît ce monsieur, je ne dis pas non à une petite présentation.


Charles Bukowski
: Le postier

De plus en plus admirateur de l'oeuvre du bonhomme.


Hunter S Thompson: Las Vegas Parano

Une entrée, certes téléphonée, pour découvrir l'auteur. Presque fini, je suis conquis, me tarde de lire d'autres bouquins du journaliste-buvard.


Roberto Bolaño: 2666

Entamé d'une cetaine de pages, ce pavé m'absorde un peu plus à chaque page. Le style est fluide, dense et le jonglage opéré entre les différents niveaux de langages est parfait. Le genre appelle un certain argentin pour cette fausse réalité qui perturbe et fascine en même temps. Pour l'histoire, étant qu'"au début", je ne peux rien dire, d'autant que la deuxième partie change déjà la donne.

John Kennedy Toole: La conjuration des imbéciles.

L'auteur a écrit deux livres, puis s'est suicidé en 1969 car il n'avait pas le succès espéré. Sa mère harcèle un éditeur avec ledit livre cité et finalement le publie. En 1981, cet ouvrage reçoit le prix Pulitzer.

Le livre raconte les pérégrinations d'Ignatius Reilly dans le monde moderne de la Nouvelle-Orléans et son indaptation innée pour les valeurs, les us et coutumes de cette société qui ne connaît pas Boéce (auteur préféré du héros) et qui a oublié sa foi dans le Seigneur. Humour noir pour une analyse ascerbe de la société américaine des sixties qui est écartelée entre un monde économique qui prend le dessus et le quotidien de toute partie de la population qui subit sans être intégrée à ce nouveau monde. J'ai dévoré les quelques cinq cent pages et me suis rarement autant amusé à lire un roman. L'auteur a crée des paragons sociaux à tous les niveaux, que l'on assiste à un véritable théâtre humain. Génial.
Chorizo
Bolaño, je viens de lui finir ses Détectives Sauvages, et le gros pavé de 2666 m'attend sagement.

Les Détectives sauvages, ce sont une bande poètes maudits, fauchés, les "réal-visceralistes", qui n'ont rien d'autre à faire que de parler de poésie, de politique et de se perdre dans les dédales du DF, d'abord, puisen Europe, en Israel, pour revenir au nord du Mexique (du côté de Santa Teresa, hein Mich?) dans une quête perdue d'avance. On a dit de ce bouquin que c'était le Sur la route mexicain. Le même idéalisme, la même curiosité, le même appel à la liberté sous-tendent les deux livres. Bolaño, cependant, acteur extérieur, pose cependant un regard à la fois plein de compassion et de sévèrité sur cette génération perdue, à la différence d'un Kerouac, tête dans le guidon.

La construction du roman, dans sa 2e partie, donne toute son épaisseur aux personnages, appelant les souvenirs de chacun, incitant le lecteur à reconstituer le puzzle de leur vie avec des bouts d'histoire. Les détectives sauvages, c'est peut être nous.

J'ai enchaîné avec Cronopes et Fameux de Cortazar dont l'écho poétique m'a laissé comme un con. Au travers de petits textes du quotidiens, Cortazar sublime chaque chose, faisant ressortir le Merveilleux où on ne l'attend pas. L'Oulipo n'est pas loin, que ce soit dans l'humour des petites phrases ou dans le triste lyrisme de longs paragraphes. Extraits vus sur le web.

CITATION
Penses-y bien : lorsqu'on t'offre une montre, on t'offre un petit enfer fleuri, une chaîne de roses, une geôle d'air. On ne t'offre pas seulement la montre, joyeux anniversaire, nous espérons qu'elle te fera de l'usage, c'est une bonne marque, suisse à ancre à rubis, on ne t'offre pas seulement ce minuscule picvert que tu attacheras à ton poignet et promèneras avec toi. On t'offre – on l'ignore, le plus terrible c'est qu'on l'ignore -, on t'offre un nouveau morceau fragile et précaire de toi-même, une chose qui est toi mais qui n'est pas ton corps, qu'il te faut attacher à ton corps par son bracelet comme un petit bras désespéré agrippé à ton poignet. On t'offre la nécessité de la remonter tous les jours, l'obligation de la remonter pour qu'elle continue à être une montre ; on t'offre l'obsession de vérifier l'heure aux vitrines des bijoutiers, aux annonces de la radio, à l'horloge parlante. On t'offre la peur de la perdre, de te la faire voler, de la laisser tomber et de la casser. On t'offre sa marque, et l'assurance que c'est une marque meilleure que les autres, on t'offre la tentation de comparer ta montre aux autres montres. On ne t'offre pas une montre, c'est toi le cadeau, c'est toi qu'on offre pour l'anniversaire de la montre.


CITATION
Je ne sais pas, regarde, c'est terrible comme il pleut. Il pleut tout le temps, dehors épais et gris, ici contre le balcon avec de grosses gouttes dures et figées qui s'écrasent comme des gifles l'une après l'autre, quel ennui. Voici une petite goutte qui naît en haut du cadre de la fenêtre, elle tremble contre le ciel qui la brise en mille reflets assourdis, elle gonfle et vacille, elle va tomber, elle ne tombe pas, pas encore. Elle s'accroche de toutes ses griffes, elle ne veut pas tomber et on la voit qui s'agrippe avec ses dents tandis que son ventre enfle, c'est à présent une énorme goutte qui pend majestueuse et soudain youp ! la voilà partie plaf ! plus rien, une tache humide sur le marbre.

Mais il y en a qui se suicident et qui se rendent tout de suite, elles naissent du cadre et se jettent aussitôt dans le vide, il me semble voir la vibration du saut, leurs petits pieds qui se décollent et le cri qui les grise dans ce néant de la chute et de l'écrasement. Tristes gouttes, rondes gouttes innocentes. Adieu, gouttes. Adieu


Et comme Borges n'est pas loin, j'entame L'Aleph.




mich
Déguste l'Aleph, il y a des nouvelles absolument magiques.

Santa Teresa est un des lieux d'actions de 2666, qui fait référence aux assassinats des femmes dans la région proche de la frontière américaine. Il s'agit des mêmes événements dans les détectives sauvages?

Sinon, j'ai fini Las Vegas Parano du sieur Thompson. Agréable à lire, sourire aux coins des lèvres tout le long, mais la force d'écriture n'est pas forcément si reconnaissable, du coup, Hell's Angels est dans les starting blocks, le livre qui a consacré le journalisme gonzo.
Chorizo
CITATION(mich @ 08.05.2011 - 20:33) *
Santa Teresa est un des lieux d'actions de 2666, qui fait référence aux assassinats des femmes dans la région proche de la frontière américaine. Il s'agit des mêmes événements dans les détectives sauvages?

Non, les protagonistes y vont pour une autre raison, même si c'est sur les traces d'une femme perdue. Le livre ne fait pas du tout référence à ces évènements.
mich
Ok d'ac. En tout cas, je compte bien creuser l'oeuvre du chilien. Un petit être vert m'a déjà vanté le Gaucho insupportable, qui est, depuis, sur ma liste.
yoda_superstar
Je ferai sans doute un topo à l'occasion à propos des différents recueils de nouvelles que j'ai pu lire de Bolaño (j'ai aussi Monsieur Pain sur la planche, ha ha haha). Je fais d'ailleurs ça en préparation aux deux pavés auxquels je compte bien m'attaquer. Et me faire le Mantra de Fresan dans la foulée (une foulée pouvant s'étaler sur un an avec ces machins-là..).
mich
Le Mantra m'avait interpellé, cependant, Zone de Mathias Enard et sa phrase de 516p, m'ont déjà réservé deux/trois jours, car je compte bien le lire d'une traite.
Chorizo
On a la même liste de lecture happy.gif

Grosse baffe que Mantra, ceci dit.
mich
Je pense qu'on doit avoir, chacun, cette fameuse liste des pavés de Fluctuat bien au chaud dans nos favoris.
Chorizo
Toutafé !
Sickness
QUOTE(mich @ 06.05.2011 - 17:00) *
Charles Bukowski: Le postier
De plus en plus admirateur de l'oeuvre du bonhomme.

j'ai récemment acheté Les contes de la folie ordinaire (que je n'ai pas encore lu). y a-t-il des must-have dans son oeuvre (ne me répond pas "tout", car j'ai tellement à lire et si peu de temps ... c'est cruel) ?
mich
Journal d'un vieux dégueulasse, le postier font partie des incontournables. L'oeuvre de Bukowski est assez dense mine de rien, surtout faite de poèmes (j'attends mon love is a dog from hell) et pas mal de romans et de nouvelles.

Les romans sont essentiellement autobographiques. Par exemple, le postier revient sur sa période où il était employé des postes. Dans Women, il revient sur les femmes qu'il a croisé. Dans Souvenirs d'un pas grand chose, il raconte son adolescence par le biais de son alter-ego Henry Chinaski.

les poèmes de Bukowski sont souvents des descriptions "sur le moment", des scènes, pensées prises sur le vif. Et là par contre, il existe pas mal de recueils compilant aléatoirement les poèmes, un des plus connus est Love is a Dog from Hell, qui se trouve en deux tomes dans la traduction française.

Les nouvelles de Buk mêlent autobiographie et fantaisies qui trouvent naissance dans l'absurdité du quotidien que constate Bukowski. Journal d'un vieux dégueulasse compile les nouvelles qu'il a envoyé pendant un temps au journal Open City. les fameux contes de la folie ordinaire, sont en fait à part dans l'oeuvre de Buk, car l'imaginaire prend le dessus, laissant de côté le quotidien si cher à l'auteur.

Je pense que Turtle pourra mieux de présenter l'oeuvre que moi, puisque je n'ai lu que Journal d'un vieux dégueulasse et les contes de folie ordinaire. Le postier me permettant de découvrir les romans de Buk et je n'ai pas lu, encore, ses poèmes.
Fragone
CITATION(Sickness @ 09.05.2011 - 10:39) *
j'ai récemment acheté Les contes de la folie ordinaire (que je n'ai pas encore lu). y a-t-il des must-have dans son oeuvre (ne me répond pas "tout", car j'ai tellement à lire et si peu de temps ... c'est cruel) ?


Deux must have pour ma part : le journal d'un vieux dégueulasse et les souvenirs d'un pas grand-chose.

Au sud de nulle part a été pendant un moment mon livre de chevet, genre un bouquin dont je relisais les nouvelles quand l'envie m'en prenait. Les nouvelles sont conformes au titre. Les contes donc, au sud et les deux oeuvres citées en début de post sont incontournables dans la biblio de bukowski. Sans être anecdotiques, Women, Le Postier ou le Ragout, sont un peu en-dessous et pas le meilleur moyen pour découvrir l'auteur.
Sickness
merci à vous deux pour vos réponses !
mich
Reçu mon Love is a dog from hell, recueil de poèmes de Bukowski entre 1974 et 1977.

J'en ai lu quelques uns, ça s'annonce délicieusement cru et pathétique(au sens noble)
kanashibari
Je viens de chopper "Généalogie de la morale" et "Also sprach Zarathustra" de Nietzche, ça va être intense je le sens!
Sinon j'ai aussi chopper "Le Bateau-Usine" de Kobayashi Takiji, livre culte de la littérature moderne nippone.
yoda_superstar
Tiens le Nietzsche (le Zarathustra) je l'avais commencé en français et j'avais trouvé la syntaxe super bizarre, parfois comme si ça avait été traduit directement de l'allemand sans changer l'ordre des termes, avec pleins de verbes à la fin, etc. Si tu le lis en allemand tu me diras ce qu'il en est.

Ou alors j'avais une trad' moisax.
Gaou-Guinou

One Bullet Away: The Making of a Marine Officer, de Nathaniel Fick
mémoire de la formation d'officier puis des guerres d'Afghanistan puis d'Irak d'un officier de Marines. Pertinent, bien écrit, intelligent...vraiment classe

ha, pour la petite histoire, c'est bien le Nathaniel Fick présent dans Generation Kill
Fragone


Bartolomé Bennassar, La guerre d'Espagne et ses lendemains.

Bonne somme, rédigée par BB, spécialiste de l'Espagne et professeur à Toulouse II. L'auteur revient sur la génèse du conflit et les troubles qui l'ont précédée tels que le coup d'état de Primo de Rivera en 1932 et la période d'incertitude qui suit l'avènement de la République, avec ses tiraillements idéologiques notamment du côté du Front républicain. Sans prendre parti pour l'un ou l'autre camp, il dresse un portrait sans concession des exactions perpétrées de chaque côté, même s'il me semble parfois qu'il oublie que dans l'histoire il y a quand même un agresseur et un agressé ce qui, bien évidemment, ne justifie aucun coup de force, mais l'explique sûrement. Constitue une bonne mise à jour même si au final, on n'apprend pas grand chose de plus sur la période si on a déjà lu sa bio de Franco. En revanche l'auteur aurait peut-être pu davantage forcer sur la période post 39 en Espagne, un peu survolée.
Sickness

The Pearl de Steinbeck
Earth)))


"En matière de femmes, le héros de ce livre n'a qu'un critère : pourvu qu'elle soit rousse ! C'est son unique désir, son fantasme moteur, en un mot : son obsession.
Elles sont donc nombreuses à défiler dans son lit, les naïades rousses de tous âges, sensibilités et origines sociales, mais dans quel but ? Qui se cache derrière notre amant collectionneur ?
Obsédé sexuel ? Dom Juan du site de rencontre ? Entomologiste maniaque obnubilé par la fameuse « odeur des rousses » dont il cherche à percer le secret ?
Mais l'odeur qui guide son désir ne se laisse pas si aisément capturer et ses proies lui causent bien des tourments. Car à être rousse on n'en est pas moins femme..."
kanashibari
J'ai ris comme un con en voyant le titre du livre et ton pseudo à coté hahahahahahahahah
C'est ton autobiographie?
yoda_superstar
Ben non, regarde :

CITATION(Earth))) @ 23.06.2011 - 00:02) *
Elles sont donc nombreuses à défiler dans son lit

Earth)))
@yoda:
Salopard ^^
Turtle
@ Gauvain: Alors La ferme des animaux feelings ? Si tu veux des conseils sur Orwell ou en discuter, fait signe, j'ai lu son œuvre complète.

@ Mich: J'ai pas adoré La conjuration des imbéciles. Je le trouve d'ailleurs un peu overrated. Il a cet aura un peu mythique et légendaire, à la fois pour l'histoire de son auteur,
et peut-être parce que pas mal de gens tombent dessus à l’adolescence et sont pas habitué à la littérature américaine,
mais je sais pas s'il le vaut totalement.

L'Aleph de Borges par contre, j'avais trouvé ça très beau oui. Je parcours ses Oeuvres poétiques (chez Gallimard, NRF) ces derniers temps d'ailleurs.

@ Sickness: Comme mes compagnons, mon préféré c'est Journal d'un vieux dégueulasse. Je le trouve parfaitement juste
dans son alternance de moments drôles/bourrins/surnaturels/tendres. Il est pue la poésie ce bouquin.

Sinon qui n'a pas été cité, Pulp est tordant. Un vrai défi que de ne pas éclater de rire lors des premières pages et de la rencontre entre Bellane et la Grande fauchesse.
Et je vois que tu as lu La perle de Steinbeck. C'est un joli petit livre.
Sickness
QUOTE(Turtle @ 24.06.2011 - 01:56) *
@ Sickness: Comme mes compagnons, mon préféré c'est Journal d'un vieux dégueulasse. Je le trouve parfaitement juste
dans son alternance de moments drôles/bourrins/surnaturels/tendres. Il est pue la poésie ce bouquin.

Sinon qui n'a pas été cité, Pulp est tordant. Un vrai défi que de ne pas éclater de rire lors des premières pages et de la rencontre entre Bellane et la Grande fauchesse.
Et je vois que tu as lu La perle de Steinbeck. C'est un joli petit livre.

merci pour le "plussoyage" du Journal d'un vieux dégueulasse. et concernant La perle, je suis en plein dedans et, comme d'habitude avec Steinbeck, ça me plaît beaucoup.
Gaou-Guinou
fini Super Freakonomics
la suite donc de Freakonomics, bouquin co-écrit par un économiste et un journaliste ou ils s’attellent à décortiquer certaines situations et questions micro-économiques farfelues telles que "pourquoi les terroristes devraient s'acheter une assurance-vie".
Vraiment interessant et franchement fun


maintenant j'attaque The Great Gatsby de F. Scott Fitzgerald
Fragone
Cormac McCarthy - Blood Meridian. Le parcours d'un gamin au sein d'une troupe de mercenaires dont l'objectif est le "nettoyage" des populations autochtones. La vision sans concession de la conquête du Far-West vu par McCarthy. Des populations totalement déshumanisées, un extérieur à l'obscurité permanente. Comme toujours chez lui, c'est assez dense, ses descriptions comme son écriture, mais on se noie un peu dans le flot de sang qui coule de chaque page, annihilant pratiquement la tension qui devrait en ressortir, contrairement à l'épuré "L'Obscurité du dehors", à lire absolument.



Albert Camus - Le Premier homme. Œuvre posthume de Camus, inachevée, dans laquelle je me replonge quelques années après l'avoir lue. L'auteur revient sur les traces de son père, qu'il n'a quasiment pas connu puisque décédé à la guerre de 14/18 et retrouve en même temps les premières années de sa vie en Algérie dans la classe la plus pauvre des colons, entre une mère absente et une grand-mère envahissante. Le manuscrit est restitué tel quel avec ses manques, ses annotations marginales pas toujours explicites. Le résultat final aurait sans doute été plus ou moins différent mais le texte est déjà assez abouti et assez riche pour permettre une lecture cohérente et ressentir l'émotion qui a dû le traverser lors de son écriture, notamment lorsqu'il évoque son instituteur à l'école primaire (à lire aussi la correspondance entre les deux en fin d'ouvrage).



Virginie Despentes - Apocalypse Bébé. Prix Renaudot 2010 mais pas grand chose à retirer. Une banale histoire de détectives privés à la recherche d'une fugueuse qui les mènera de Paris à Barcelone. L'écriture est assez vive mais on s'emmerde un peu.

mich
Commandé aujourd'hui:

The Ambient Century: From Malher to Trance: The Evolution of Sound in Electronic Age



De Mark Prendergast

Fragone
Quelqu'un aurait quelques ouvrages d'histoire relatifs au conflit yougoslave à me conseiller ?
Gaou-Guinou
laché The Great Gatsby, ca m'est tombé des mains


attaqué Les Bienveillantes de J.Littel, je suis totalement accro
raikage
CITATION(Fragone @ 20.07.2011 - 14:33) *
Quelqu'un aurait quelques ouvrages d'histoire relatifs au conflit yougoslave à me conseiller ?

C'est urgent ?
Parce que je peux essayer de mailler un prof de ma fac si tu veux des indications.
Fragone
CITATION(raikage @ 20.07.2011 - 17:32) *
C'est urgent ?
Parce que je peux essayer de mailler un prof de ma fac si tu veux des indications.


Non, non c'est pas urgent.
raikage
Ben je vais essayer de contacter mon prof de contemporaine de cette année. En espérant qu'il m'envoie pas chier.

EDIT : mail envoyé, je te tiens au courant Fragone.
Fragone
CITATION(raikage @ 20.07.2011 - 17:38) *
Ben je vais essayer de contacter mon prof de contemporaine de cette année. En espérant qu'il m'envoie pas chier.

EDIT : mail envoyé, je te tiens au courant Fragone.


Merci à toi.
raikage
Apparemment, mon prof me conseille les ouvrages de Paul Garde, notamment Vie et mort de la Yougoslavie.
Fragone
CITATION(raikage @ 25.07.2011 - 09:58) *
Apparemment, mon prof me conseille les ouvrages de Paul Garde, notamment Vie et mort de la Yougoslavie.


Merci je vais voir ce que çà donne.
Sugarbread
Je cherche simplement à approfondir la mythologie païenne et donc connaitre si ils en existent de bons bouquins traitants du sujet ... Je conçois aussi que c'est vaste parce qu'entre le paganisme slave, nordique .... les directions possibles sont nombreuses. Enfin voilà si vous connaissez de bons livres qui traitent des paiëns de leur dieux de leurs croyances du paganisme n'hésitez pas à me faire vos propositions.
raikage
Ce que je te déconseille, c'est les livres qui parleront de tous, parce que généralement, les auteurs sont spécialistes dans un truc précis.

Pour les Vikings, je te conseille un auteur français, le plus réputé et presque le seul, Régis Boyer. Tous ces livres sot excellents, wikipedia conseille certains livres dont :
Yggdrasill La religion des anciens Scandinaves.
Je ne l'ai jamais lu, cependant j'ai lu plusieurs de ces bouquins et le niveau est très élevé.

Pour les autres religions : Dumézil. Incontestablement celui qui a tout révolutionné sur ces religions. Après Paien, ça veut tout dire et rien dire. Paien, ça veut dire qui n'est pas chrétien alors, si tu veux des trucs sur la mythologie grecque ou romaine, c'est différent de la religion Russe avant que Kiev soit colonisée...
Ces travaux sont anciens, donc tu pourras vouloir passer et juste lire la page wikipédia. Mais il est indispensable que tu te renseigne sur ce qu'il apporte, la tri-partition de la société etc...

Après, pour les autres mythes, j'ai acheté de petits livres (centaine de pages) expliquant certains mythes. J'essaye de te retrouver la collection.

EDIT : voici le livre en question sur les mythes nordiques, en dessous tu trouveras d'autres références. Cette collection est digne de confiance. Fonce.
ici
biroute_666
Moi je suis plutôt branché fantasy/sf je viens de finir le cycle de fondation d'asimov que j'ai bien aimé et là j'entame le tome 6 de la compagnie noire (c'est de la dark fantasy, pas manichéen du tout) dès que j'ai fini le tome 3 du trône de fer (a storm of swords).
Quelqu'un connait la tour sombre de stephen king ? Y a un moment que je veux m'y mettre si ya des connaisseurs pour me conseiller !
Slim
La tour sombre c'est vraiment très bien.....à partir du deuxième tome. Un univers très riche et déroutant dans lequel faut un peu de temps pour rentrer. Faut un peu se forcer à finir le premier tome donc (le moins bon et heureusement le plus court, celui que king a écrit étant jeune) par contre la suite c'est vraiment excellent à tout point de vue! J'avais entendu dire que le premier tome avait été réécrit par l'auteur dernièrement pour palier certains défauts. Je ne sais pas trop ce qu'il en est de cette réécriture (ni si elle a effectivement eu lieu ni si elle est bonne). Tu apprécieras d'autant plus la saga si tu connais un peu l'oeuvre de King en général, mais ce n'est pas obligé.
biroute_666
J'ai juste lu running man de King que j'ai d'ailleurs bien apprécié j'étais dans ma période dystopie avec 1984 de Orwell et le meilleur des mondes de Huxley. Merci du conseil en tout cas je vais m'y mettre à la rentrée alors !
Sugarbread
CITATION(raikage @ 05.08.2011 - 21:26) *
Ce que je te déconseille, c'est les livres qui parleront de tous, parce que généralement, les auteurs sont spécialistes dans un truc précis.

Pour les Vikings, je te conseille un auteur français, le plus réputé et presque le seul, Régis Boyer. Tous ces livres sot excellents, wikipedia conseille certains livres dont :
Yggdrasill La religion des anciens Scandinaves.
Je ne l'ai jamais lu, cependant j'ai lu plusieurs de ces bouquins et le niveau est très élevé.

Pour les autres religions : Dumézil. Incontestablement celui qui a tout révolutionné sur ces religions. Après Paien, ça veut tout dire et rien dire. Paien, ça veut dire qui n'est pas chrétien alors, si tu veux des trucs sur la mythologie grecque ou romaine, c'est différent de la religion Russe avant que Kiev soit colonisée...
Ces travaux sont anciens, donc tu pourras vouloir passer et juste lire la page wikipédia. Mais il est indispensable que tu te renseigne sur ce qu'il apporte, la tri-partition de la société etc...

Après, pour les autres mythes, j'ai acheté de petits livres (centaine de pages) expliquant certains mythes. J'essaye de te retrouver la collection.

EDIT : voici le livre en question sur les mythes nordiques, en dessous tu trouveras d'autres références. Cette collection est digne de confiance. Fonce.
ici


Merci, je vais commander les "mythes russes" dans l'édition dont tu me parles. Et je suis en train de fouiner chez Dumezil mais le fait que ses travaux datent ne me dérangent pas vu que je m'intéresse aux "anciens" païens, aux mythes aux dieux et pas a la place des païens dans la société actuelle.
Il est quand même plus facile d'obtenir la biographie de Madonna que de trouver des bouquins sur les mythologies ! Cherchez l'erreur smile.gif


Edith ! En parcourant plusieurs forums j'ai vu un bouquins revenir plusieurs fois : "Le paganisme des anciens slaves" de Boris Rybakov (malheureusement indisponible sur amazon pour le moment).
raikage
En fait, le problème des travaux anciens en Histoire c'est que la manière de faire de l'Histoire a changé.
Par exemple, il y a de cela quelques décennies, on ne parlait que de la "Grande Histoire", c'est à dire les grands personnages historiques, les grandes batailles etc... en omettant d'étudier la population, l'économie etc....
De manière générale, on ne faisait pas l'Histoire sur le long terme en analysant l'Histoire plus petite, moins grandiloquente mais qui finalement était l'Histoire de la majorité de la population.

Et il ne faut pas non plus oublier que ce que l'on connait aujourd'hui est bien plus conséquent que ce qui nous était connu il y a de cela 50 ans par exemple.
Même dans des choses aussi anciennes que les mythes.

Comme dirait mon prof. de médiévale : l'Histoire, on l'a fait grâce à des livres de jeunes.
mich
L'historiographie est une des branches les plus passionnantes de l'histoire au final. Pour les intéressés, le livre de Delacroix/Fosse/Garcia, Les courants historiques en France XIX-XX siècle présente bien la manière dont l'étude de l'histoire a progressé, des simples grands évènements/personnages aux études sociales, économiques, culturelles de groupes humains ou populations.
raikage
Ouais, mais comme c'est pas ce qu'il a demandé je l'ai pas mis.
L'historiographie j'ai pas accroché terriblement à l'école des annales, même si il faut avouer que ça a été important.
Personnellement, j'ai fais encore pire : j'ai eu un exposé sur l'historiographie de l'histoire des sciences...
Chorizo
CITATION(Chorizo @ 08.05.2011 - 20:24) *
le gros pavé de 2666 m'attend sagement.

Bon, plus la peine de lire de livres après ce chef d'oeuvre. Ce livre est la Littérature.

Je rattaque tout de même le Contre-Jour de Pynchon que j'avais lâchement abandonné en route à sa sortie.
Craipo
Oh ça me branche ça!

Hum sinon je suis sur La carte et Le Territoire de Houellebecq, reçu a Noel dernier et que je n'avais pas touché depuis. Un peu par dépit, il faut l'avouer, puisque j'ai fini de dévorer Anges Déchus, le deuxième tome de la Trilogie de Takeshi Kovacs de Richard Morgan... et que le troisième semble être épuisé (oh rage, oh désespoir).
Premier contact avec l'oeuvre du Michel en tout cas. Les premières dizaines de pages sont franchement pénibles et ça m'inquiète un peu pour la suite...
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.
CommunitySEO 1.2.3 © 2019  IPB SEO Module