Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Que lisez-vous actuellement ?
Forums Metalorgie > Cultures / Loisirs > Littérature, Bds, Manga, Comics, ...
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86
peps
QUOTE(Turtle @ 03.06.2008 - 18:27) *
@ Peps: C'est clair que je crois que c'est la phrase qui pète le plus chez Nietzsche, en premier lieu:
"Dieu est mort".

C'est d'une classe folle.

La suite de la phrase qu'on trouve dans le Gai Savoir aide à comprendre "... et c'est nous qui l'avons tué".

L'idée de Nietzsche est de faire un examen des valeurs qui portent et supportent l'Occident,
et qui gangrène la civilisation.

Il considère que les valeurs morales ne sont pas universelles comme on dit bien souvent,
mais contingentes, inventés de toutes pièces par des Hommes, souvent afin de contrôler les masses
et de s'octroyer un pouvoir.
Au rang des inventeurs, les religieux, qui grâce aux notions de pêché, faute, vice, culpabilité, paradis/enfer
ont pu mettre sous tutelle tout un continent et les empêcher de se libérer complètement.

Avec le travail des lumières, et la montée de l'athéisme, la non croyance envers Dieu grandit
et s'affiche. Et si le Dieu chrétien n'est plus au coeur du système de pensée des européens,
il peut -il doit y avoir- remise en cause de toutes nos règles de vie.

Dieu est mort au sens, le christianisme et son fardeau.

Et c'est là qu'il rajoute une phrase clef, "Dieu est mort, mais jusqu'où sommes nous encore pieux",
au sens mais sommes nous bien affranchis de la morale judéo-chrétienne,
ne continuons pas à vivre sous la coupelle de cette éthique morbide qui va contre la vie?

Tu peux en dire plus sinon sur Faire l'opinion. Le nouveau jeu politique. de Patrick Champagne.


Ah bin merde, c'est ce que j'avais interprété mais ché pas je trouvais ça trop évident, et je me suis persuadé que je loupais quelque chose. Je retenterai à l'occasion.

Et pour Champagne je sais pas trop ce que tu veux vraiment savoir de plus. J'ai pas eu trop de temps ces derniers jours et j'en suis pour le moment toujours qu'à la fin de l'intro. En gros il va s'attacher à examiner ce qui est selon lui la principale caractéristique du jeu politique moderne, à savoir la présence dans le champ politique de tout un tas d'acteurs nouveaux, qui ont la particularité de se présenter comme des scientifiques, des experts (instituts de sondage, commentateurs politiques, politologues, conseiller en communication,...) relayant l'"opinion publique".

Les premiers chapitres vont s'interroger sur la notion même d'opinion publique, et les suivants vont essayer de décrypter ce nouveau jeu politique à travers l'étude de cas concret comme un débat télévisé, des manifestations dans les années 80,...

C'est dense, il vaut mieux être habitué à ce genre de littérature, ne serait-ce que pour le vocabulaire et les notions théoriques sociologiques mais je m'inquiète pas pour toi à ce niveau
vince-shi
Je suis en train de finir Mon chien Stupide de John Fante.

Et tout ce que je peux dire c'est que j'en ai adoré chaque page. Comme dans Demande à la poussière et tous ses autres romans, Fante parle de sa vie d'immigré italien à Los Angeles dans la première moitié du siècle (et plus). Ici il est père de famille quinquagénaire, scénariste à Hollywood et écrivain à la dèche. Et puis arrive dans la maison un énorme chien homosexuel qui tente de violer tous les mâles qu'il trouve, maison qui "ressemble exactement à ce qu'elle n'était pas - celle d'un écrivain à succès". Fante décrit donc les frasques du chien en même temps que celles de son cercle familial qui part en vrille, avec beaucoup d'humour et d'ironie.

"Je savais pourquoi je voulais ce chien. [...] Il apaiserait mes douleurs, panserait les blessures de mes journées interminables, de mon enfance pauvre, de ma jeunesse désespérée, de mon avenir compromis. C'était un misfit et j'étais un misfit. J'allais me battre et perdre ; lui se battrait et gagnerait. Les grands danois hautains, les bergers allemands arrogants, il leur flanquerait une bonne dérouillée, il en profiterait même pour les baiser, et moi je prendrais mon pied."

Très drôle et touchant, vivement conseillé, même si c'est sans doute mieux de lire ses livres dans l'odre chronologique de sa vie, en commençant par La route de Los Angeles et Bandini, puis Demande à la poussière, Pleins de vie... Je vais tout lire de lui, je suis accro.

Frag tu as lu Bandini finalement ?
Chorizo
Période Guerre civile espagnole en ce moment:

Hommage à la Catalogne, George Orwell. Un putain de témoignage sur ce que pouvait être la guerre civile dans les rangs de la République. Personnel, touchant, jamais pédant.

Je complète avec Le Guerre d'Espagne et ses lendemains de Bartolomé Bennassar. A ce qu'on m'a dit, l'ouvrage le plus complet sur le sujet.
La re-vision de Land and Freedom (Ken loach) est aussi au programme smile.gif
mich
Intéressant tes ouvrages sur la guerre d'Espagne, je note
Caillou
Je me suis mis à la Bible.

J'ai finis la Genèse, je m'attaque à l'Exode tout à l'heure.

En fait j'en avais marre de ne jamais rien comprendre aux références omniprésentes à la Genèse (entres autres) que je rencontre dans mes études de littérature anglo-saxonne.

Au niveau du ressenti, j'avoue pour le moment ne pas me sentir plus éclairé que ça.

Je pense que je vais alterner avec du Ford, voire du Emerson / Thoreau en plus d'ouvrages sur le symbolisme, parce que j'en ai marre d'être ignorant.
Garik
Conan , c'est bien mais c'est un peu chiant , je me suis donc rabbatu sur les journaux de bord de Lewis et Clark , deux explorateurs envoyés par le gouvernement americain faire une jonction entre saint louis et le pacifique en remontant le missouri, et pour nouer des alliances avec les indiens. Ca se lit très rapidement , on est au coeur d'une page d'histoire des USA, et c'est bizarre : pour une fois, ils traitent les indiens d'égale à égale, totalement l'inverse de ce qu'on a l'habitude de lire/voir.
Turtle
@ Peps: Merci mon loulou pour les précisions.

@ Caillou: J'avais bcp aimé la Bible jusqu'au Nombres qui devient chiant avec l'énumération
des tribus d'Israel. Après le Nouveau Testament claque tt.

Marrant de voir d'ailleurs comment on a eu des siècles d'exégèse sur de si petits passages,
car la Génèse et l'Exode sont très courts

@ Chori: Magnifique L'Hommage à la Catalogne. Un des 3,4 meilleurs d'Orwell.
Tu fais des recherches sur la question?

@ Vince: Tu me donnes envie salaud. Ne me tentes pas !!! Faut pas !
Slim
Pour ceux qui lisent "Hommage à la catalogne" ou qui s'intéressent à la guerre d'Espagne je recommande vivement l'excellent film "Land And Freedom" de Ken Loach
vince-shi
Si, fais toi Demande à la poussière ^^

De mon côté je commence Le vin de la jeunesse, toujours de John Fante. Cette fois-ci il s'agit de son enfance dans le Colorado, un classique de la littérature sur l'enfance parait-il. J'en reparlerai quand je l'aurai fini.
Canaën
Je viens de finir le premier tome de Millenium.
Franchement déçu, certains passages sont inutilements longs, et d'autres sont franchement baclés.
Mais bon ça fait du bien de voir des noms de rues/personnages qui n'ont pas de consonnances britanniques.
Slim
je viens de le finir aussi.
J'ai trouvé ça pas mal. Les personnages sont assez intéressant, l'intrigue est plutôt bien conduite. Après c'est vrai qu'on s'embrouille un peu dans l'arbre généalogique de la famille Vanger....
Canaën
Bah bizarrement, c'est l'inverse qui m'est arrivé.
J'ai trouvé aussi les personnages intéressants.

Par contre, j'ai trouvé le dénouement digne d'un mauvais épisode de Detective Conan, malgré une bonne intrigue au départ.
Honnêtement, quel intérêt à préciser dès le début que le corps n'a pas été retrouvé, à part à faire croire que la victime est en fait toujours en vie?
Mais la l'auteur choisit la solution de facilité, en faisant l'inverse: Harriet s'est tout bonnement barrée de son plein gré, et vivait pépère en Australie, alors que le journaliste cherche depuis le début le meurtrier d'un prétendu meurtre

Et enfin, bizarrement, j'ai aucun mal avec la famille Vanger, je pourrais presque refaire l'arbre chronologique de mémoire...
Je vais allez me soigner moi ph34r.gif
Euka
CITATION(Canaën @ 16.06.2008 - 19:28) *
Bah bizarrement, c'est l'inverse qui m'est arrivé.
J'ai trouvé aussi les personnages intéressants.

Par contre, j'ai trouvé le dénouement digne d'un mauvais épisode de Detective Conan, malgré une bonne intrigue au départ.
Honnêtement, quel intérêt à préciser dès le début que le corps n'a pas été retrouvé, à part à faire croire que la victime est en fait toujours en vie?
Mais la l'auteur choisit la solution de facilité, en faisant l'inverse: Harriet s'est tout bonnement barrée de son plein gré, et vivait pépère en Australie, alors que le journaliste cherche depuis le début le meurtrier d'un prétendu meurtre

Et enfin, bizarrement, j'ai aucun mal avec la famille Vanger, je pourrais presque refaire l'arbre chronologique de mémoire...
Je vais allez me soigner moi ph34r.gif

Le T2 est plus intéressant, le premier a des longueurs (surtout le début). J'ai pas encore acheté le T3 par contre, d'autres priorités.
Slim
y'a quand même eu des meurtres...après bon y'a des fausses pistes c'est normal. Cela dit je suis assez d'accord avec toi, le dénouement n'est pas très bien amené.
Canaën
Ouais, de toute façon, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire, et je ne manquerai pas de lire le 2° tome.
Manumal
La Chambre des morts, thriller. De bonnes idées mais vers la fin le côté surenchère, cliché et le style un peu lourd m'a gonflé.
Slim
QUOTE(Canaën @ 16.06.2008 - 19:31) *
Ouais, de toute façon, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire, et je ne manquerai pas de lire le 2° tome.

Idem, ma frangine m'a dit que le deuxième était bien bon aussi. Par contre le troisième bof bof parait-il...enfin on verra bien!
Ark Age
Le 3ème Jumeau de K.Follett.
Un genre de thriller plutôt bien foutu avec les dangers que représente le clonage et la génétique. Ensuite, je me ferais Du Contrat Social de Rousseau, et cela juste pour la culture perso.
Chorizo
CITATION(Turtle @ 16.06.2008 - 12:04) *
@ Chori: Magnifique L'Hommage à la Catalogne. Un des 3,4 meilleurs d'Orwell.
Tu fais des recherches sur la question?

Pour mon plaisir, uniquement. C'est une période de l'histoire contemporaine qui me fascine. Tellement de thèmes abordés.

Pour Orwell, d'accord avec toi, je crois même que je le préfère au reste (mais ça reste relatif, bien entendu). Je compte me faire Dans la dèche à Paris et à Londres prochainement.

@Slim: Oui, sans doute mon favori du réa. Ca fait longtemps que je l'ai pas vu mais il m'avait bien marqué.
Chorizo
Terminé le Orwell. Les dernières pages du bouquin sont prenantes et incroyables tant l'auteur voit juste. Amusant de revoir le film de Loach en ayant les pages de l'Hommage... en tête. Loach n'excelle jamais autant que dans les scènes de débats et de confrontations d'idées (la scène du débat sur la collectivisation des terres). Reste que le film est beaucoup trop court, il faudrait une vraie fresque pour tout saisir à l'image de ce qui avait été fait en France pour le bicentenaire de la Révolution.

Avis aux connaisseurs, quelqu'un pourrait me conseiller un "bon" livre sur La Commune de Paris?
mich
Ya un livre chez la collection gallimard découverte, il est pas mal
Turtle
CITATION(Chorizo @ 18.06.2008 - 08:11) *
Terminé le Orwell. Les dernières pages du bouquin sont prenantes et incroyables tant l'auteur voit juste. Amusant de revoir le film de Loach en ayant les pages de l'Hommage... en tête. Loach n'excelle jamais autant que dans les scènes de débats et de confrontations d'idées (la scène du débat sur la collectivisation des terres). Reste que le film est beaucoup trop court, il faudrait une vraie fresque pour tout saisir à l'image de ce qui avait été fait en France pour le bicentenaire de la Révolution.

Avis aux connaisseurs, quelqu'un pourrait me conseiller un "bon" livre sur La Commune de Paris?


C'est d'ailleurs cette expérience en Catalogne qui va lui faire tourner définitivement le dos
à la pensée communiste,
après avoir frôler la mort suite à la mise hors la loi du POUM par Moscou.

Même si auparavant, il était déjà plus du côté des Trotskiste ou Anarchistes ("Anarchiste Tory" comme il disait avec ce saisissant paradoxe ... les Tories étant le parti conservateur d'angleterre),
ce qui le poussera, dans ses derniers ouvrages à montrer les dérives du Stalinisme, bien avant que cela
ne soient su et connus par le grand nombre.

PS: Pour la Commune,
y a la Fièvre Hexagonale de Michel Winock qui est très bien et qui te replace la Commune
dans le contexte post Second Empire et avant la solidification de la IIIe Rép, qui me semble complètement nécéssaire pour bien comprendre l'évenement.

En fait, c'est un livre sur toutes les grandes crises politiques françaises qui se sont déroulées entre 1871 et 1968.
Donc sii c'était juste pour un éclaircissement, c'est parfait,
si par contre c'est pour une plongée massive dans le coeur du truc, ça sera peut-être un peu léger.
Chorizo
CITATION(Turtle @ 19.06.2008 - 16:28) *
PS: Pour la Commune,
y a la Fièvre Hexagonale de Michel Winock qui est très bien et qui te replace la Commune
dans le contexte post Second Empire et avant la solidification de la IIIe Rép, qui me semble complètement nécéssaire pour bien comprendre l'évenement.

En fait, c'est un livre sur toutes les grandes crises politiques françaises qui se sont déroulées entre 1871 et 1968.
Donc sii c'était juste pour un éclaircissement, c'est parfait,
si par contre c'est pour une plongée massive dans le coeur du truc, ça sera peut-être un peu léger.

Ca sera parfait pour une mise dans le contexte avant d'aller plus loin. J'ai envie de pousser en profondeur. Merci!
Manumal
CITATION
Tiens tu diras ce que t'en penses de La Métamorphose sur le topic approprié?
J'ai lu Le Procès qui était au programme en Term L et j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre.
Les explications données en classe y étaient surement pour beaucoup, toujours est-il que j'ai bien evie de savoir ce que vaut ce bouquin.


Ben c'est Gregor, voyageur de commerce qui entretient seul sa famille (père, mère, soeur) avec laquelle il vit qui se réveille un beau matin en cancrelat. Il s'en étonne rapidement mais pas plus que ça, d'ailleurs il n'en a pas le temps bientôt il devra partir à son boulot. Sauf que par malheur il s'aperçoit qu'il est déjà de plus d'une heure trente en retard sans qu'il puisse s'expliquer comment il n'a pu entendre le réveil sonner...il lui faut donc y aller dare-dare et mettre en marche vite fait ce corps qu'il n'a pas encore apprivoisé.
Bientôt ses parents et le fondé de pouvoir qui est arrivé entre temps s'emploieront à faire sortir Gregor - puisqu'il a l'habitude de verrouiller sa chambre - le pensant malade, et verrons un gros bousier leur ouvrir la porte.
J'ai trouvé ça sympa, pas non plus phénoménal je dois dire (le style est assez austère et je pense que je m'attendais à plus mieux) mais au final ça reste une nouvelle assez attachante. On glisse grosso modo du grotesque au pathétique, avec Gregor qui est vraiment réduit à l'état de moins que rien dans sa pauvre chambre sans meuble coincé sous un canap. J'ai surtout aimé le début, un poil moins la fin. Y'a quand même des passages assez comiques (au début) comme quand transformé en cafard il sort un mémorable "Et si je continuais un peu à dormir et oubliais toutes ces bêtises" en essayant de se coucher dans sa position habituelle alors que dans sa condition nouvelle cela lui est rendu impossible; le début qu'il passe à l'envers sur sa carapace; ou quand il se jette sur le lait sucré - sa boisson préférée - mais capte que celui ci ne lui procure plus aucun plaisir; puis plus généralement la confrontation famille/ fondé de pouvoir et cancrelat est assez drôle.
Bon après comme dit on bascule dans la misère et l'incompréhension avec le contraste entre Gregor qui malgré sa bonne volonté n'est plus qu'un fardeau pour sa famille, cette dernière semble d'ailleurs presque libérée par sa nouvelle condition avec sa soeur qui à l'air de se faire une place qu'elle n'avait pas tant...
Voilà, donc au final ce fut assez chouette.

J'ai commencé le Procès, Chapitre IV ça à l'air pas mauvais du tout, en effet, j'aime cette atmosphère proprement flouflouteuse.
Par contre y a un truc que j'trouve bien naze c'est que l'édition reproduit une première trad avec des rectifications d'un certain Claude David mais ils n'avaient pas les droits pour incorporer les dites rectifications, et elles sont nombreuses, directement dans le texte donc ils ont foutu pleins de numéros partout pour renvoyer à des notes de fin ce qui donne l'impression de lire de la mayrde...bien sûr les rectifications de l'édition ne servent plus à rien puisque jongler entre les deux trad rend le tout illisible...
Turtle
Jamais compris ceux qui trouvaient la Métamorphose "comique",

c'est un des livres, les plus tristes et les plus désespérés que j'ai lu de ma vie,
surtout quand on saisit le sens métaphorique et qu'on le lie avec la Lettre au Père.

J'ai rarement vu autant de pessimisme sur la nature humaine, de souffrances internes non parvenues à être exprimées, d'ingratitude,
le tout ravagé par un sentiment d'absurde (Les aspects coquasses ou farfelues que tu cites s'inscrivent dans cet absurde à mes yeux).
C'est effroyable comme bouquin. C'est vraiment très grand.

Le Procès garde la teinte sombre mais dans un autre genre.
Peut-être plus dur à lire, mais tout aussi marquant.
Le passage de fin dans l'église et la Métaphore de la Sentinelle me sont tjrs restés gravés.

Tu me diras ton sentiment sur la fin.
Manumal
Bah c'est assez grotesque quand même quoi, après je suis d'accord ça reste largement secondaire sur l'ensemble.
Turtle
Oé peut-être qu'on peut qualifier ça de grotesque,

mais je sais pas, moi, ça me sert surtt le coeur de suivre l'inexorable chute et rejet du Gregor par son entourage.
On le pousse hors du monde, au sens propre et figuré. Et c'est bien là, la voix de l'auteur,
de l'homme brisé qui s'exprime.

C'est un peu comme les scènes de fin de En attendant Godot, je les trouve terriblement triste.
La définition même de la tristesse d'ailleurs.
samizo kouhei


J'ai seulement terminé de lire le premier livre alors que j'avais acheté le bouquin à l'occasion de la sortie du film. Maintenant je comprends les griefs des fans du bouquin contre le film, qui présente certes de manière fidèle l'univers visuel du livre et la plupart des péripéties et rebondissements (mais pas dans le même ordre et en amplifiant les scènes "épiques) mais qui occulte complètement les 3 derniers chapitres dramatiques et la violente diatribe contre l'Eglise (désignée noir sur blanc comme étant le christianisme) et une certaine idée de la science. Et surtout, le personnage d'Asriel est complètement édulcoré dans le film (il est vrai que sa vraie personnalité n'éclate que dans les 3 derniers chapitres des Royaumes du Nord où il montre que pour lui la fin justifie les moyens), qui n'a retenu du personnage que le côté charismatique.
Chorizo
J'entame Le Festin Nu de Burroughs.
Fragone
Terminé le Millenium I de Stieg Larsson. Des hauts et des bas dans un bouquin où finalement les surprises sont pas spécialement nombreuses et les personnages pas super intéressants. Seuls les débuts de l'investigation provoquent une certaine tension et une envie d'en savoir davantage mais çà dure pas longtemps, la suite étant somme toute assez classique. Je m'arrête là et laisse tomber les deux tomes qui restent. L'écriture ne vaut pas qu'on s'y attarde davantage.
Euka
Dernières lectures :

Zola : Le Docteur Pascal. Clot la série des Rougon Macquarts. Très bon, meme si certaines pages (en particulier quand il se tape l'historique des "tares" de sa famille), sont assez lourdes...

Dantec : La Sirène Rouge. Très bon, du Dantec. Je suis vraiment marqué par cet auteur. Glauque, violent, et réaliste...

En pleine lecture de Glamorama de Ellis. Lourd par moment (certaines phrases doivent avoir été écrites sous acides). Enormement de mal à rentrer dedans, meme si je pense qu'il en vaut le coup.
Fragone
Washington Irving. Les contes de l'Alhambra. Visite de Grenade avec l'auteur. Tranquillou, pas prise de tête, un style un poil désuet (normal on est en 1832). A emporter dans ses poches si on visite la sublissimme cité andalouse. C'est mieux que le routard.
Sickness
pendant mon armée, comme j'avais rien à foutre de mes journées, j'ai lu :
Richard Matheson - Je suis une légende : vraiment génial, aux antipodes du film, vraiment ...
Stephen King - Misery : un excellent huis-clos par le maître de l'horreur. l'ambiance y est glaciale et la scène de la jambe me fait encore froid dans le dos ...
J. K. Rowling - Harry Potter and the half-blood prince : je suis encore au début, donc pas grand avis pour le moment ...
Fragone
CITATION(vince-shi @ 13.06.2008 - 19:22) *
Je suis en train de finir Mon chien Stupide de John Fante.

Et tout ce que je peux dire c'est que j'en ai adoré chaque page. Comme dans Demande à la poussière et tous ses autres romans, Fante parle de sa vie d'immigré italien à Los Angeles dans la première moitié du siècle (et plus). Ici il est père de famille quinquagénaire, scénariste à Hollywood et écrivain à la dèche. Et puis arrive dans la maison un énorme chien homosexuel qui tente de violer tous les mâles qu'il trouve, maison qui "ressemble exactement à ce qu'elle n'était pas - celle d'un écrivain à succès". Fante décrit donc les frasques du chien en même temps que celles de son cercle familial qui part en vrille, avec beaucoup d'humour et d'ironie.

"Je savais pourquoi je voulais ce chien. [...] Il apaiserait mes douleurs, panserait les blessures de mes journées interminables, de mon enfance pauvre, de ma jeunesse désespérée, de mon avenir compromis. C'était un misfit et j'étais un misfit. J'allais me battre et perdre ; lui se battrait et gagnerait. Les grands danois hautains, les bergers allemands arrogants, il leur flanquerait une bonne dérouillée, il en profiterait même pour les baiser, et moi je prendrais mon pied."

Très drôle et touchant, vivement conseillé, même si c'est sans doute mieux de lire ses livres dans l'odre chronologique de sa vie, en commençant par La route de Los Angeles et Bandini, puis Demande à la poussière, Pleins de vie... Je vais tout lire de lui, je suis accro.

Frag tu as lu Bandini finalement ?


Oui Bandini je l'ai lu et puis j'ai enchaîné sur le Vin de la jeunesse, un peu moins bien mais toujours efficace. Je suis également devenu accro à Fante. Pour ma part Demande à la poussière reste le meilleur pour le moment que j'ai lu de lui.
Canaën
Terminé... le II de Millenium.
Mieux que le précedent, mais toujours les mêmes défauts, dans l'écriture (répetitions incessantes, qui deviennent très vite gonflantes, peut-être du à la traduction?) ou dans la narration.
raikage
Je me suis mis à Lovecraft étant donné que j'en ai trouvé à la biblio^^
Ben ça s'annonce bien, même si j'ai lu que 35 pages^^
yoda_superstar
CITATION(Chorizo @ 23.06.2008 - 19:55) *
J'entame Le Festin Nu de Burroughs.


Tiens, la même. Et le même jour en plus..
ridu
J'ai enfin lâché ma DS et me suis mis à lire le dernier Werber de poche, le Papillon des Etoiles.
Mouais, je vais lâcher Werber, ça commence à tourner en rond et je prends beaucoup moins mon pied qu'avec l'Ultime Secret ou le Père de nos Pères
ridu
CITATION(E_K @ 24.06.2008 - 23:05) *
En pleine lecture de Glamorama de Ellis. Lourd par moment (certaines phrases doivent avoir été écrites sous acides). Enormement de mal à rentrer dedans, meme si je pense qu'il en vaut le coup.


Hallucinant ce bouquin, c'est tout le bouquin qui a dû être écrit sous acides ! Ni queue ni tête, il m'a donné la même impression au final que quand j'ai maté Laq Vegas Parano, une grosse claque, sans rien capter ^^
Euka
Ouais, ben il me reste 100 pages. Faut que je me motive, mais putain, galère. C'est vraiment spécial, tu as l'impression qu'en fait il est tellement sous acide qu'il s'imagine plein de choses...
kanashibari
QUOTE(raikage @ 02.07.2008 - 17:10) *
Je me suis mis à Lovecraft étant donné que j'en ai trouvé à la biblio^^
Ben ça s'annonce bien, même si j'ai lu que 35 pages^^


Tres bien ça, l'appel de cthulhu je suppose ? Sinon il y a aussi ces nouvelles qu'on peut trouver sous forme de receuils si je m'abuse. En tout cas, Lovecraft et Cthulchu sont au métal ce que Baudelaire et les fleurs du mal sont au gothique, jamais un ecrivain (Nietzche aussi) à influencé autant de groupe, (Nile, Iron Maiden, Metallica, Morbid Angel, Adagio, Black Sabbat, Septic Flesh etc) pour en citer quelque uns.

Sinon moi je lis "Le Jour Des Fourmis" de Bernard Werber, deuxieme livre de sa fameuse trilogie des fourmis.
Euka
CITATION(BlackbirdSR71 @ 02.07.2008 - 17:48) *
Tres bien ça, l'appel de cthulhu je suppose ? Sinon il y a aussi ces nouvelles qu'on peut trouver sous forme de receuils si je m'abuse. En tout cas, Lovecraft et Cthulchu sont au métal ce que Baudelaire et les fleurs du mal sont au gothique, jamais un ecrivain (Nietzche aussi) à influencé autant de groupe, (Nile, Iron Maiden, Metallica, Morbid Angel, Adagio, Black Sabbat, Septic Flesh etc) pour en citer quelque uns.

Sans compter tous les groupes avec des noms en référence : Dunwich par exemple. (sachant qu'il y a eu plusieurs groupes avec ce nom)
raikage
CITATION(BlackbirdSR71 @ 02.07.2008 - 17:48) *
Tres bien ça, l'appel de cthulhu je suppose ? Sinon il y a aussi ces nouvelles qu'on peut trouver sous forme de receuils si je m'abuse. En tout cas, Lovecraft et Cthulchu sont au métal ce que Baudelaire et les fleurs du mal sont au gothique, jamais un ecrivain (Nietzche aussi) à influencé autant de groupe, (Nile, Iron Maiden, Metallica, Morbid Angel, Adagio, Black Sabbat, Septic Flesh etc) pour en citer quelque uns.

Sinon moi je lis "Le Jour Des Fourmis" de Bernard Werber, deuxieme livre de sa fameuse trilogie des fourmis.

heu non en fait ils l'avaient pas, il était sorti.^^
ridu
CITATION(E_K @ 02.07.2008 - 17:37) *
Ouais, ben il me reste 100 pages. Faut que je me motive, mais putain, galère. C'est vraiment spécial, tu as l'impression qu'en fait il est tellement sous acide qu'il s'imagine plein de choses...


Bah c'est le cas ^^ mais tu risques d'être déçu par la fin
Scrutinized
QUOTE(BlackbirdSR71 @ 02.07.2008 - 17:48) *
Tres bien ça, l'appel de cthulhu je suppose ? Sinon il y a aussi ces nouvelles qu'on peut trouver sous forme de receuils si je m'abuse. En tout cas, Lovecraft et Cthulchu sont au métal ce que Baudelaire et les fleurs du mal sont au gothique, jamais un ecrivain (Nietzche aussi) à influencé autant de groupe, (Nile, Iron Maiden, Metallica, Morbid Angel, Adagio, Black Sabbat, Septic Flesh etc) pour en citer quelque uns.

Sinon moi je lis "Le Jour Des Fourmis" de Bernard Werber, deuxieme livre de sa fameuse trilogie des fourmis.


t'oublies tolkien aussi.
Euka
CITATION(ridurand @ 02.07.2008 - 18:17) *
Bah c'est le cas ^^ mais tu risques d'être déçu par la fin

Erf, du coup j'appréhende la fin du livre... De toute facon il me reste un stock de bouquins en attente en attendant... Du Ellroy, du Douglas Adams, quelques bouquins conseillés par Falbala, ...
Fragone
Antonio Tabucchi - Femme de Porto Pim et autres histoires. Mode tranquillou après deux Murakami Ruy qui m'ont emmerdés royalement.
jaj
David Eddings - La trilogie des périls

vraiment très bien.
slipkorn59540
CITATION(jaj @ 22.07.2008 - 13:44) *
David Eddings - La trilogie des périls

vraiment très bien.

Je me suis acheté le premier et la trilogie des joyaux complète pour quand j'aurais fini La Tour Sombre de Stephen King.

Bah donc actuellement Stephen King - La Tour Sombre - Tome 5 - Les Loups de la Calla
jaj
CITATION(slipkorn59540 @ 22.07.2008 - 14:14) *
Je me suis acheté le premier et la trilogie des joyaux complète pour quand j'aurais fini La Tour Sombre de Stephen King.

Bah donc actuellement Stephen King - La Tour Sombre - Tome 5 - Les Loups de la Calla

la trilogie des joyaux est très bien aussi, très bon choix litteraire pour moi.
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.
CommunitySEO 1.2.3 © 2019  IPB SEO Module