Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Que lisez-vous actuellement ?
Forums Metalorgie > Cultures / Loisirs > Littérature, Bds, Manga, Comics, ...
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86
Slim
QUOTE(Assatur @ 10.09.2007 - 22:45) *
Je sais, j'avais compris que Nabe y allait d'une bonne dose de provocation quand il parlait des juifs, noirs ou homosexuels. Un tel personnage pourrait difficilement être fasciste, en voir certains le prendre au sérieux m'effare plus qu'autre chose... mais pour avoir détaillé sa réflexion, j'ai trouvé que ses idées se mordaient la queue. La négation de tout, l'absence d'utopie, idéologie, le désintérêt politique (ce qui le rend très dada je trouve), tout ça finalement aboutit à une sorte d'utopie nihiliste qui m'intéresse pas vraiment. Je doute pas qu'il ai une personnalité très prononcé mais il se rabaisse à peu à multiplier les bassesses, à prendre des positions débiles et cracher sur tout le monde pour se faire remarquer alors qu'il a largement assez de talent pour s'en passer. Ce qui lui donne je trouve (et je pense pas être le seul), la stature d'écrivain raté finalement, un Céline au rabais arrivé trop tard... j'ai trouvé Au régal des vermines à la bibliothèque et rien ne m'a vraiment enthousiasmé dedans, hormis les éloges de jazzmans.

Je sais pas vraiment quoi en penser, j'arrive pas à le trouver complètement inintéréssant, j'pense retenter l'expérience de toutes manières.

Ce qui est interessant chez Nabe (selon moi) c'est plus son style que ses idées (finalement pas très originales)c'est une écriture (et de ce fait un lecture) défouloir. Il n'y a pas (toujours) de reflexion derriere son propos. Il n'y a pas de raisonnement vraiment construit chez Nabe, son analyse est fantaisiste, littéraire et pas du tout scientifique. Tout est mis au service de la prose (de la pose sans doute un peu aussi). On aime on on aime pas, ce qui est sûr c'est que c'est particulier.
Ce qui est vrai pour le régal l'est moins pour ses autres livres,plus mesurés et plus réfléchis (ce que je conclus d'apres les morçeaux choisis).Le régal à été écrit à 20 ans par un Nabe plein de fougue et qui ne s'interressait qu'à deux chose: Choquer et le Jazz. Ses autres livres ne se limitent pas qu'à ça,mais c'est un écrivain si varié (poesie,roman,essai..)et si prolifique qu'il y a le meilleur et le moins bon...
Assatur
Je verrai ça, en tout cas les "tracts" disponibles sur son site sont excellents.
Turtle
Mes derniers lectures.. en essayant d'être succints (mais si y a des gens pr réagir et débattre wink.gif )

Traité d'athéologie, de Michel Onfray

Premier constat, c'est d'avantage un livre de recherche qu'un livre de réflexion,
et c'est là le problème,
quiconque c'est un peu intéréssé à la théologie, l'histoire, l'ésotérisme et la philosophie n'apprend pas grand chose. Ca ressemble plus à une synthèse de choses qu'on savait déjà, à ceci prêt que le livre est bien documenté et référencé.

Quelques anecdotes intéréssantes sur la fin sur l'Islam ou sur les rapprochements entre Hitler et le Vatican.
Pas de quoi appeler ça "Traité" pour autant.
Mais j'aurais aimé + de travail de création philosophique ( son seul appaort, qui n'en est pas vraiment un serait la théorie des prélevements)


Huis Clos de Sartre.
Belle oeuvre, qui permet de comprendre encore un peu mieux certains rouages de l'existentialisme et des problématiques du rapport à autrui.
A retenir et à méditer, ces 2 phrases célèbres:
"Tu n'es rien d'autre que ta vie" et "Pas besoin de grill, l'enfer c'est les autres".

Reflexion sur la question juive de Sartre.
La meilleure oeuvre de Sartre à mes yeux. Grosse grose reflexion.
Fine, percutante, analytique, empirique, on a envie de prendre des notes toutes les 3 phrases pour tout retenir.
Très classe.

Là je m'attaque à Macbeth, tout en relisant en paralèlle Mort à Crédit de Céline.

@ Frag: Avais tu déjà lu du Bukowski avant de lire Fante? Si oui, peux tu faire un petit comparatif?
Demande à la poussière m'a tjrs attiré (quel titre ! : luv smile.gif, donc à savoir si ça vaut vraiment le coup d'être lu !
mich
huis clos est vraiment un ouvrage essentiel sur la question d'autrui. Concernant l'extentialisme le livre: l'existentialisme est-il un humanisme? de Sartre, résume, pour ma part, très bien cette pensée satrienne. La synthaxe est claire, la problématique exposée est très compréhensible.
Bref, outre ses romans et pièces de thèâtres, s'il l'on veut explorer la pensée de Sartre, je trouve que l'existentialisme est-il un humanisme? est une bonne entrée en matière.
RefleXion
CITATION(mich @ 13.09.2007 - 03:09) *
[...] pour ma part, très bien cette pensée satrienne. [...]


C'est la pensée de Satriani ?

Désolé, j'ai pas pu m'empêcher unsure.gif
mich
ah, pas mal! j'avais pas vu! smile.gif
Assatur
Bon j'ai finis Rigodon de Céline et bientôt L'insoutenable légèreté de l'être de Kundera. J'ai déjà commencé La Metamorphose de Kafka et L'âme de Billie Holiday de Marc-Edouard Nabe.

Pas vraiment le temps de m'arrêter sur les deux oeuvres déjà lus, j'y reviendrai un de ces quatre sans soucis (oui car les listes c'est pas vraiment intéressant j'en conviens).
Nuke
J'attaque le Tome 2 de CA et y'a effectivement des scenes bien malsaines mais quel boukin bordel !
Moloch
Bonne chance pour dormir ce soir.
mich
la métamorphose de kafka est une nouvelle très surprenante! moi, elle m'a bouleversé, dans le bon sens. Une belle métaphore d'autrui et de son regard.
si tu accroche, ou va accrocher, lis la muraille de chine: un recueil de nouvelles, vraiment, vraiment très absurdes!
et le procés, si se n'est déjà fait!
annecore
QUOTE(mich @ 13.09.2007 - 23:25) *
la métamorphose de kafka est une nouvelle très surprenante! moi, elle m'a bouleversé, dans le bon sens. Une belle métaphore d'autrui et de son regard.
si tu accroche, ou va accrocher, lis la muraille de chine: un recueil de nouvelles, vraiment, vraiment très absurdes!
et le procés, si se n'est déjà fait!



La Métamorphose c'est assez stylé.
J'étais morte de rire quand je l'ai lu en fait. Par contre, le Procès, j'ai pas adhéré du tout.

Pour ma part je lis, American Short Stories en ce moment.
Turtle
Ca t'a fait rire la Métamorphose? Moi ça a fendu mon coeur en deux. Quel drame au sens premier du terme ce bouquin.
Fragone
CITATION(Turtle @ 13.09.2007 - 02:56) *
@ Frag: Avais tu déjà lu du Bukowski avant de lire Fante? Si oui, peux tu faire un petit comparatif?
Demande à la poussière m'a tjrs attiré (quel titre ! : luv smile.gif, donc à savoir si ça vaut vraiment le coup d'être lu !


Oui je lis Bukowski depuis une dizaine d'années alors que je n'ai découvert Fante que récemment. Même si le premier semble avoir été influencé par le second (c'est en tout cas ce que disent les critiques), difficile de faire un comparatif pour autant. De plus il faudrait que je lise autre chose de Fante pour me faire une opinion plus juste.
Certes, j'ai énormément apprécié Demande à la poussière, mais je n'ai pas ressenti la densité émotionnelle et l'agressivité de l'écriture de Bukowski, celle de Fante me paraissant encore un peu trop introvertie, trop romantique, pour tout dire moins imagée, moins explicite. Là où Hank te remue les tripes, t'arraches les boyaux, joue avec les préjugés et les tabous au risque de te faire dégueuler (Au sud de nulle part, à mon avis le plus rentre-dedans et mon livre de chevet), Fante t'enveloppes dans son train-train et une torpeur confortable, sécurisante, sans trop de rebondissements. Je te conseille malgré tout sa lecture - j'ai adoré la fin - ne serait-ce que pour avoir l'avis d'un autre amateur de Buk.
Bref, le fait donc de savoir que Fante aurait été un des précurseurs du genre ne m'a pas gêné dans ma lecture et surtout ne m'a pas fait tomber Bukowski de son piédestal. J'en dirai certainement davantage plus tard car j'entame bientôt Bandini, première oeuvre de Fante.

@annecore : c'est bien la première fois que je vois quelqu'un se poiler à la lecture de La Métamorphose.
mich
CITATION(Turtle @ 17.09.2007 - 09:30) *
Ca t'a fait rire la Métamorphose? Moi ça a fendu mon coeur en deux. Quel drame au sens premier du terme ce bouquin.


Il y a de quand même une dose d'humour noir. C'est tragique, mais, pour je ne sais quelle raison, j'ai quand esquissé un sourire. Une sorte de tchao pantin: c'est drôle, mais en même temps, tu ressent cette mélancolie, cette morosité, qui t'amène à découvrir, la tristesse et la solitude du personnage.
annecore
Je venais de rentrer en 2de alors je baignais en plein ds ma période débileeeee.
Mais bon, je me marre svt de choses qui sont pas sensées être droles happy.gif
L'histoire de ce pauvre mec qui se transforme en gros insecte hideux quand même...biggrin.gif
mich
ouais, mais de là à se poiler, quand même. c'est comme d'écrouler de rire devant éléphant man. As-tu bien cerné l'opinion de l'auteur, la métaphore qu'il y a?
Turtle
Concernant la Métamorphose, étant donné qu'on ressence + de 100 interprétations, je ne n'aurais pas la prétention de dire qu'elle est la bonne,

cpt réduire l'histoire à la seule angoisse du changement du corps me semble assez peu approprié, dans la mesure où ce livre a été écrit par Kafka alors qu'il était agé de 32 ans, et donc assez peu préocuppé par les questions adolescentes.

Non, en fait la Métamorphose, est le prolongement littéraire de La Lettre au père.
Elle montre le terrible complexe d'inférorité qui brime l'auteur tchèque, ses maux intérieures, son rapport au père prondement douloureux, son sentiment de ne pas existé dans sa famille, d'être sans cesse écrasé, sans cesse réduit à l'état d'insect.

Quand je parle de "drame", c'est qu'il y a un véritable aspect "tragique" au sens antique,
avec cette fin inéluctable, ce destin fatal qui s'abbat sur lui (comme dans le Procès)

Sa mère manque de mourir quand elle le voit. C'est fort symboliquement. C'est la marque autobiographique d'un Kafka qui sait que la santé de sa mère se détériore par sa faute. La culpabilité est enorme. Le père tente de le tuer en lui lançant des pommes pour cette "faute".
Etre tuer par son père, là aussi on voit toute l'angoisse psychanalitique de l'épisode. Et le drame, c'est que pendant tout ce temps il reste conscient. Il est enfermé dans ce corps infame, incapable de pouvoir donner au monde la beauté qui l'habite car il n'est qu'un cancrelat. Et c'est là qu'on perçoit toute sa vision du monde, fait de rejet, d'isolement, de tristesse indicible, d'enfermement, d'incompréhension et d'ingratitude. Car là est le maitre et fin mot de l'Histoire. Après avoir tout donner à sa famille, bosser pour eux, trimer pour eux ; après avoir souhaité plus que tout le bonheur de sa soeur au détriment du sien... c'est elle qui l'achève.

Tuer par ceux qu'il aime le plus. Magnifique
vince-shi
Dis donc Turtle, je vais sans doute aller me chopper un Bukowsky cet aprem tu me conseilles quoi?

En ce moment je relis Lunar Park de Bret Easton Ellis. La première moitié du roman (autobiographie sans en être une) me fait toujours autant d'effet. J'aime le fait de ne pas savoir ce qui est autobiographique et ce qui ne l'est pas, cette frontière mince entre réél et imaginaire qui prend toute son envergure dans la deuxième partie. Mais là j'en (re-)suis au début.
Turtle
Lunar Park pète pas mal,
avec notamment cette entame très efficace et originale (reprise des textes antérieurs etc).
Un peu plus brouillon sur la fin me conernant mais bon....

Pour Buk',
Conte de la folie ordinnaire est d'ordinnaire le parfait ouvrage pr se lancer dans le Buko,
mais moi j'avoue que celui qui m'a le plus touché, c'est "Le journal d'un vieux dégeulasse".

Prend un des deux,
sensations garanties !

Et si les gens ici aiment un peu la littérature américaine,
il ne faut absolument pas passer à côté de Kerouac, l'auteur qui fait changer la vie après l'avoir lu.
vince-shi
Mais encore? ^^ Un ouvrage de Kerouac à conseiller?

Parce que justement j'ai envie de foncer un peu dans la littérature américaine. J'ai déjà lu certains Auster (je compte bien continuer), mais j'ai aussi beaucoup entendu parler de Burroughs et ce topic (Fragone en fait) me donne des envies de John Fante et Jim Harrison.

Merci sinon <3
yoda_superstar
Je n'ai lu qu'un seul Kerouac, Les Souterrains.. Et, au-delà du fait que c'est une histoire d'amour à la base, ça retranscrit bien (je suppose) l'ambiance de la génération des beatniks (les vrais, ceux des années '40/'50) et c'est très agréable à lire..

Quant à Burroughs, j'ai lu L'Ombre D'Une Chance, histoire un peu philosophique très courte mais très plaisante, sur fond de mission à Madagascar au XVIIIème siècle..
Et puis Queer aussi qui m'a un peu lourdé par contre, Burroughs fait sa vieille tantouze en grossissant volontairement le trait ; un peu casse-burnes à lire..
annecore
QUOTE(Turtle @ 17.09.2007 - 11:58) *
l'auteur tchèque



En cours d'allemand en Term', on avait eu une discussion intéressante sur la question de la nationalité de Kafka dans le domaine littéraire.
Les Francais disaient qu'on le considèrait plutôt comme un auteur allemand, les Tchèques forcément le considèrent comme un Tchèque et l'Autrichien de passage ds notre cours, le considérait comme un auteur allemand. happy.gif
Fragone
CITATION(vince-shi @ 17.09.2007 - 12:24) *
Dis donc Turtle, je vais sans doute aller me chopper un Bukowsky cet aprem tu me conseilles quoi?


Entièrement d'accord avec Turtle pour les Buk, du moins pour commencer les Chroniques et le Journal sont des merveilles. J'ajouterais également Souvenirs d'un pas grand-chose dans la lignée du journal. En revanche pour Kerouac, pas convaincu du tout le seul ouvrage que j'ai lu de lui, Sur la route, ne m'ayant pas du tout emballé, bien au contraire.
Turtle
Mais Frag, où est passé ton gout de la bohème, de l'aventure et de l'ivresse (poétique)?

Sur la Route n'est pas franchement évident à appréhender,
avec un début un peu tortueux, un peu long, sans vrai fil conducteur.
Puis finalement le truc saisit au coeur, sans prévenir et là, c'est l'embarquement aux cotés de Sal Paradise (Kerouac) et Dean Moriarty (Neal Cassady).

A mes yeux, j'estime qu'on peut faire une trilogie qui aurait vraiment un sens et montrerait l'évolution de Jack Kerouac, leader de ce mouvement beatnik (qui a d'ailleurs tjrs refusé l'appelation).

Sur la Route
Les clochards celestes
Big Sur.

Les clochards celetes
est mon oeuvre préféré de Kerouac,
mais je pense que pr le comprendre il faut lire (au moins) ces 3 dans l'ordre.

Quiconque lit Kerouac et s'imprègne de la vie de l'auteur, prend ensuite la route. (Chose amplement faite pour ma part).

Pr les autres "beatniks",
j'ai lu Festin Nu de Burrough qui est son plus connu, et ce fut un des livres les plus durs à lire de ma vie.
Très dur dans les deux sens du terme. Très barré aussi.

Sinon, dans le genre poème, Howl de Ginsgerg est mythique et essentiel.

@ Anne: Oui y a controverse effectivement sur le Franz. Je le considère tchèque pour ma part, respect pour sa ville, le pays et le mouvement littéraire/café intellecuelle qui l'a fondé (Max Brod, etc)
Fragone
Alexandre Dumas - Vingt ans. Suite des trois mousquetaires, c'est un classique du roman d'aventures, section cape et épée. J'avais besoin d'un truc léger pour aborder la rentrée.
vince-shi
Demande à la poussière de John Fante.

Le dèbut m'a un peu repoussé je dois dire, j'ai du mal avec les histoires de gros looser je crois. Pourtant là je suis scotché, et puis il y a des passages magnifiques.

C'est peut être débile, mais ce passage par exemple à fait son petit effet:

"Des jours sans, des ciels bleus sans jamais un nuage, un océan de bleu jour après jour et le soleil qui flotte dedans. Des jours d'abondance aussi, avec plein de soucis, plein d'oranges. On les mange au lit, on les mange au déjeuner, on se force à les avaler au souper. 5 cents à la douzaine, les oranges. Soleil dans le ciel, soleil dans l'estomac - en jus. (...)"

HUM, BREF.
vince-shi
Quelqu'un pourrait me donner des conseils en littérature japonnaise/asiatique? Je pense en lire entre deux américains.
Pentacle
J'en parlais il y a quelques pages :
CITATION
Hagakure (Le Livre Secret Des Samuraïs) de Jocho Yamamoto, qui est fait le code de conduite et de morale du Samuraï écrit au début du XVIIième.
Jviens de le finir et j'ai trouvé ça très intéressant. Bon évidemment ya quelques truc que je savais déjà comme ça (le code de l'honneur, le Samuraï doit mourir pour son seigneur, le fait qu'il aie une conduite très droite, très respectable etc...) mais ya pas mal de passages qui nous renseignent sur la société Japonaise à l'époque (le XVIIième) et l'évolution/transformation du titre de Samuraï, puisque que ce livre semble avoir été écrit pour remettre le Samuraï dans le droit chemin, le faire revenir aux anciennes valeures... J'ai même trouvé des passages plutôt surprenants...
Je te conseille carrément de le lire si tu t'intéresses un peu à la culture/civilisation Japonaise, ou même tout simplement aux Samuraïs.

Mais c'est peut-être pas vraiment ce que tu recherches...
vince-shi
Pas tout à fait mais ça peut être cool parce que ma connaissance de l'histoire asiatique en général (orientale disons) se résume à peu près au néant. J'avais entendu parler d'une histoire célèbre à propos de samouraïs, avec de nombreux volumes mais c'est tout ce dont je me souviens...hum.
Pentacle
Miyamoto Musashi est un des plus célèbre Samuraï donc c'est peut-être sur lui.
Enfin sur wiki ya que 2 tomes :
CITATION
La vie de Musashi a fait l'objet d'un cycle de deux livres, écrits par Eiji Yoshikawa, La Pierre et le Sabre et La Parfaite Lumière. Attention, ces deux ouvrages ne sont en aucun cas des biographies, mais bien des romans ; si certains faits historiques et traits marquants sont conservés, la plus grosse partie est inventée.

Sinon ya bien Zatoichi, le Samuraï aveugle qui est bien connu mais se sont plutôt une série de films qui est été faite sur lui plutôt que des bouquins...
Je peux pas trop t'aider désolé, j'y connais pas grand chose non plus. ^^
Turtle
@ Vince: Tu penses peut-être à la saga "Le Clan des Otori" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Silence_du_rossignol) ?

Sinon, en japonais, il faut lire Haruki Murakami (Les amants du Spoutnik, Le Rivage de Kafka) qui est vraiment considéré comme un auteur classique et qui, dixit une japonaise, est très important pour comprendre la culture moderne du japon.

En homonyme, et qui est mon auteur japonais préféré, il y a Ryu Murakami.
Bleu presque transparent est un des meilleurs livres que j'ai lu de ma vie.

Punk, sale, poisseux, proche du néant et en même temps d'une poésie exeptionnelle,
il te colle littéralement sur le carreau.

Ecriture écorchée et hypra sensible. Magnifique.

(je me demande si j'en avais pas déjà parlé dans ce topic).

Tjrs dans Macbeth de mon côté que je kiffe bien, surtout que j'ai vu y a pas longtemps Le Chateau de l'araigné de Kurosawa qui est une libre adaptation de la pièce.
vince-shi
Tu avais parlé du Rivage de Kafka avec Undone à Toulouse, un matin. Mais je vais me procurer un livre de l'un de ces deux auteurs au feeling chez mon libraire. Merci wink.gif

Sinon je suis toujours dans Demande à la poussière que j'ai bientôt fini. Je ne sais pas si ça me scotche mais en tout cas il y a bien quelques passages qui me font de l'effet. Enfin je peux pas dire que je sois transcendé, et puis il y a un truc qui m'énerve un peu c'est cette impression que le narrateur est un vieux con alors qu'il n'a que 20 ans. J'en dirai plus une fois terminé pour de bon. Enfin après ça je n'ai encore jamais eu de claque littéraire ultime, je n'y suis peut être pas vraiment sensible encore, à la litterature.
Sickness
j'avais lu un court récit appelé Le fusil de chasse de Yasushi Inoue (désolé si j'écorche le nom). très très beau comme livre japonais ...
COLIKmaker
Paru Vendu .
Assatur
Bon j'ai lu La Metamorphose de Kafka, Candide de Voltaire et je commence L'herbe rouge de Boris Vian.

Le premier m'a marqué tant c'est pathétique, injuste et triste ce qui arrive à ce pauvre Gregor. Transformé en cancrelat, ce M. Tout-le-monde qui ne veut ni décevoir son employeur, ni effrayer ses parents et encore moins les chagriner va vivre cette expérience terrible de mutation et perdre petit à petit son humanité. L'intensité dramatique y est palpable, et fait toute la force de la nouvelle.

Quand à Candide, pour ceux qui ne connaitrait pas encore, c'est le voyage gorgé de péripéties de Candide, éperdu de sa Cunégonde et dont on a remplis la tête d'une philosophie optimiste qui va s'user très vite au court des différentes aventures qu'il va vivre. Au fil des désillusions, le héros devient de plus en plus lucide bien qu'il s'accroche aux dires de son maître à penser, pour finalement garder espoir en l'Homme, envers et contre tout. Et de trouver sa révélation au terme de l'aventure.

Bon, sinon le Vian commence bien, c'est toujours aussi délicieusement absurde et décalé.
Moloch
Voltaire c'est chiant. Par contre ta description de Kafka donne envie, j'y jetterai un coup d'oeil sur ce bouquin.
Pentacle
Il tue Candide!
Un des rares bouquins que j'ai apprécié durant ma scolarité!

Sinon j'ai commencé cette aprem L'Arbre Des Possibles de Bernard Werber, un receuil de nouvelles franchement pas bien inspiré. En gros le bonhomme réutilise cette "philosophie" mélée de science avec limite de l'auto plagiat sur certaines de ces anciennes oeuvres. De toute façon dans la préface il indique quil écrivait une nouvelle par heure le soir pour décompresser de ses journées ou il bossait sur un roman. Ca annonce directement la couleur du bouquin...
A vite oublier.
Assatur
QUOTE(Schnee @ 20.09.2007 - 20:54) *
Voltaire c'est chiant. Par contre ta description de Kafka donne envie, j'y jetterai un coup d'oeil sur ce bouquin.


Non c'est pas chiant, Candide c'est l'ironie, la provocation et l'insolence, donc tu respecte !

Et aussi un des livres qui a le mieux vieillis de tout les temps.
Moloch
Désolé, Voltaire j'en suis dégoûté ^^
yoda_superstar
Voltaire c'est coule, j'ai adoré Zadig.

Et L'Arbre Des Possibles c'est très plaisant et original, si.


Maintenant allez vous faire shampouiner.
mich
je trouve zadig au-dessus de candide.
Le chemin initiatique de zadig, ma subjugué, alors, que l'histoire de candide, m'a plu. j'ai aimé ce qu'il y a derrière, mais zadig plus impressionné.


vince-shi
On dirait, le noir, de Malcolm, quand on, te lit.

Sinon j'ai fini Demande à la poussière et j'attaque Moins que zero de Bret Easton Ellis. Je pense prendre Sur la route de Kerouac et un asiat après.
Assatur
J'ai finis L'herbe rouge et Les Lurettes fourrées (un petit recueil de trois nouvelles) de Boris Vian ce matin.

C'est beau, absurde et poétique. J'ai adoré, peut-être encore plus que L'écume des jours.

Ni une ni deux, j'enchaîne avec L'automne à Pékin du même auteur.
Moloch
Assatur, le seul métalorgien doué du don d'ubiquité ! Il peut écouter de la musique, lire et bosser sa term L en même temps !
mich
j'ai fais pareil! et je l'ai eu.(bac L)
fait comme nous schnee!
Moloch
Je ne suis pas vraiment un grand lecteur ^^
älva
QUOTE(Pentacle @ 20.09.2007 - 20:54) *
Il tue Candide!
Un des rares bouquins que j'ai apprécié durant ma scolarité!


Oué pareil! Avec Lautréamont et Maupassant. smile.gif
Ca m'a donné envie de le relire tiens, je fouillerai dans mes cartons un de ces 4.
yoda_superstar
Raah mais j'ai jamais eu de Lautréamont pendant ma scolarité.. :/
vince-shi
CITATION(Assatur @ 21.09.2007 - 13:48) *
J'ai finis L'herbe rouge et Les Lurettes fourrées (un petit recueil de trois nouvelles) de Boris Vian ce matin.

C'est beau, absurde et poétique. J'ai adoré, peut-être encore plus que L'écume des jours.

Ni une ni deux, j'enchaîne avec L'automne à Pékin du même auteur.


Je disais l'autre jour qu'aucun livre ne m'avait jamais véritablement touché mais je me suis honteusement trompé puique j'ai lu L'écume des jours il y 5 ou 6 ans et que ce livre est absolument magnifique. Il faut que je le relise.

Sinon j'approche de la fin de Moins que Zero de B.E. Ellis. J'ai beaucoup aimé, l'écriture retrancrit parfaitement le vide de la vie de la jeunesse dorée décrite dans le livre. Et puis les références aux vieux groupes de hardcore de Los Angeles! (l'histoire se déroule en 1984 si je ne m'abuse).
Sickness
Anges et démons de Dan Brown. c'est divertissant comme un film d'Harrison Ford le dimanche soir sur TF1 ...
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.
CommunitySEO 1.2.3 © 2019  IPB SEO Module