Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète : Que lisez-vous actuellement ?
Forums Metalorgie > Cultures / Loisirs > Littérature, Bds, Manga, Comics, ...
Pages : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86
mich
oui, désolé je me suis mal exprimé. mea culpa

j'ai acheté mordu de raymond chandler dans la collection folio 2€.

quelqu'un connait cet auteur?
buckfutter
@Turtle. à vrai dire, ca ne s'adressait pas à toi en particulier. c'était juste une note comme ça. on décrit ses romans comme emplis de haine, alors qu'il y a de très beaux passages dans Voyage au bout de la nuit.

@mich. oui, Raymond Chandler est assez connu dans le genre policier. Je te conseille le Grand Sommeil.
mich
ok merci.
fini le premier tome de la tour sombre de king. J'ai bien aimé ce côté far west et l'ambiance général du livre. il décrit l'époque actuelle comme une ére révolue, et reprend a con compte le thème classique de la quête d'un homme, son graal, le héros devant, pour cela, chercher dans son passé, s'interroger, et enfin, tuer.
j'ai hâte de continuer.
Assatur
J'ai passé la nuit à lire le dernier Harry Potter... et je suis fatigué biggrin.gif

Mais waaah, j'étais bouleversé au dénouement. Mince quoi, quand j'ai commencé à lire le premier, j'avais à peine la moitié de mon âge... j'ai grandis en même temps que lui haha. Sinon c'est probablement mon préféré de la série, j'ai été scotché d'un bout à l'autre.
Kandra
La vache tu lis vite! en une heure j'ai du mal à me faire un chapitre t'es bilingue? Et surtout pas de spoiler pitiée !


Sinon je suis comme toi j'ai commenc éà lire à mes 11 balais et là j'en ai 16 !
Assatur
Heu bilingue, pas tout à fait, mais pas loin ouais, mais c'est surtout que j'arrivais plus à lâcher le livre, une fois entamé.

Et nan je vais pas spoiler quand même je suis pas une enflure ph34r.gif

Sinon j'ai commencé à 7 ans moi, je suis le plus vrai des vrais, personne connaissait à l'époque haha.
Kandra
un tVre fan d' HP !!!
RefleXion
J'ai fini 1984 aujourd'hui.

Il est... dérangeant wacko.gif

Certains faits inventés par l'auteur (Orwell) étaient presques prophétiques, à quelques détails prés.
mich
dérangeant, mais vraiment, vraiment bien ficellé.
la chose qui m'a vraiment secoué, c'est tout le système effacement, au jour le jour, de l'histoire lorsqu'un évenement remet en cause le passé. c'est vraiment une grande idée, car dans la plupart des bouquins qui traitent du même sujet, l'histoire n'est prise en compte qu'à partir de l'avénement du pouvoir. Ici, l'histoire est reprise à la source, bien avant le parti, et c'est qui muselle de façon sur le peuple, car ils ont aucun moyen de prouver que le passé est faux.

il y a eu un film adapté de ce roman, quelqu'un l'a vu?
Turtle
CITATION(RefleXion @ 31.07.2007 - 16:31) [snapback]436193[/snapback]
J'ai fini 1984 aujourd'hui.

Il est... dérangeant wacko.gif

Certains faits inventés par l'auteur (Orwell) étaient presques prophétiques, à quelques détails prés.


J'ai fait mon mémoire de philosophie politique sur Orwell,
avec justement comme ambition de prouver que 1984 n'est pas comme on le dit souvent " une prophétie", mais au contraire l'aboutissement d'une pensée, très cohérente et construite, née dès le plus jeune age du Georges (en fait Eric, car son vrai nom est Eric Blair) en Bimanie, quand ce dernier fut obliger de servir dans la garde nationale.

1984 est le fruit d'une réflexion longue et âpre sur les interférences des pensées et des évenements historiques.
Chaque étape de sa vie va s'ajouter à la précédente pour dresser un tableau de philosophie politique extrement profond.

Orwell a connu l'injustice et le racisme en Birmanie, la pauvreté en se rendant volontairement SDF pendant plusieurs mois entre Paris et Londres, la misèe sociale avec le milieu des mineurs de Wigan,
puis la trahison politique, au coeur de la Guerre d'Espagne, quand Moscou a déclaré les milices du POUM illégale et a manoeuvré les communistes pour exécuter ces derniers.
Il a vu l'exclusion de Trostki par Staline, le basculement vers l'autoritarisme du Stalinisme,
la guerre permanente, souhaitée par les deux gros blocs, la politique de la peur, la propagande et l'intrusion de plus en plus fréquente du pouvoir gouvernemental dans la sphère privé.

Dans tous les livres de Orwell, on trouve les prémices de 1984.

Il est bien plus que le livre d'un homme et ce fut un brillant analyste politique (car dans 1984 il décortique le système totalitaire, au moment même ou Hanna Arendt l'étudie mais ne l'a pas encore publié),
mais il n'a pas pour l'instant la reconnaissance qu'il mérite.

Il faut le lire en entier, il le mérite vraiment!
Gaou-Guinou
Orwell etait surtout un gros gros anti-communiste tres tres virulent, suffit de lire la ferme des animaux pour voir ca


à l'epoque 1984 etait un pamphlet anti-urss meme si aujourd'hui on zappe beaucoup cette frange des totalitarismes

tu l'as quelque part sur le net ton memoire? ca m'interresserait carrement parceque j'aime beaucoup Orwell, tant pour ses ecrits que pour le personnage en lui-meme
peps
Si on suppose que le communisme est d'office totalitaire, ce qui se discute, alors oui on peut le voir comme un anti-communiste. Mais bon ca reste des questions de vocabulaire...

Sinon j'ai jamais lu Orwell mais va falloir que je rattrappe tout ça (et le reste). D'autant plus que j'ai achevé Impasse Adam Smith de Michéa il y a quelques mois, et qu'il base une grosse partie de son discours sur les "écrits politiques" d'Orwell dont je n'avais jamais entendu parler avant. D'apres lui, Orwell s'est toujours revendiqué comme socialiste et a développé la notion de "common decency" si je me souviens bien. C'est l'idée que parmi les "working classes", un certain nombre de traits et de comportement comme la solidarité, l'entraide entre autres pourraient etre a la base d'un fondement "moral" à un nouveau modele de société socialiste. Michea remet ainsi en question le bien fondé de l'opposition gauche-droite et lui préfère celle socialiste-capitaliste. Fin bon c'est schématique mais au boulot difficile de faire mieux.

T'avais un peu exploré ces aspects-là Turtle? Et si oui, et si t'as lu les autres bouquins de Michea, encore plus centrés sur Orwell, est-ce qu'ils en valent la peine?
Gaou-Guinou
Si on regarde l'epoque ou Orwell a ecrit tout ca, les totalitarismes etaient l'Axe et l'URSS, seulement La Ferme des Animaux est tellement virulent qu'on peut fortement supposer qu'il en avait gros envers l'URSS. Il raconte comment un ideal "juste" a été rapidement corrompu pour devenir une forme de gouvernement qui n'a plus rien de son ideal de départ. Or, l'Histoire nous a montré que tout les Etats communistes du monde sont vite devenu des totalitarismes effrayants. On peut donc supposer qu'Orwell avait pre/vu cette evolution quasi-obligatoire et que donc il etait profondement anti-communiste



http://fr.wikipedia.org/wiki/La_ferme_des_animaux
peps
Tout à fait d'accord avec le raisonnement, mais est-ce qu'il est pas resté attaché à cet "idéal juste"? C'est ça en fait que je me demande, surtout vu son implication dans la guerre d'Espagne auprès de communistes libertaires comme le POUM.
Comme je le disais plus haut, je sais qu'il se présentait plus facilement comme socialiste (en termes de l'époque) mais pour moi l'idée de base sur le modèle de société à adopter est très proche. C'est pour ça que j'ai du mal à le voir comme anti-communiste. Anti-staliniste m'aurait moins "dérangé" mais bon encore une fois ça reste peut-être une question de vocabulaire.

Et définitivement va falloir que je lise cette "Animal farm", ptetre meme l'essayer en anglais tiens...
Gaou-Guinou
bien sur que sur beaucoup de points le socialisme et le communisme (meme aux termes de l'époque) ont un ideal tres proche, la difference cruciale est essentiellement la maniere de l'atteindre. Orwell fait le constat que la "maniere" communiste est "mauvaise" car trop aisement coruptible, ce qui a amené des desastres humains, sociologiques et économiques dans une bonne partie du monde depuis
peps
QUOTE(Gaou-Guinou @ 01.08.2007 - 15:22) [snapback]436526[/snapback]
bien sur que sur beaucoup de points le socialisme et le communisme (meme aux termes de l'époque) ont un ideal tres proche,


J'aurais même dit "surtout aux termes de l'époque en fait" happy.gif

Pour le reste, c'est bien comme ça que je le voyais aussi finalement
Turtle
Le socialisme et le communisme n'ont pas "un idéal très proche",
il s'agit de la même chose, mais à des périodes différents du processus historique envisagé par Engels et Marx.

Marx a une philosophie historiciste tirée en grande partie de Hegel, qui, pour résumé (grossièrement de ma part, faute de place), part du principe que l'Histoire à un sens.
Ce sens, c'est la réalisation de l'essence de l'Homme,à savoir l'Homme en tant qu'Universalité, affranchi de Dieu et de son illusion et posé comme valeur avec des Droits.

L'homme passé de l'état animal à l'état civilisé se réalise complètement en gravant dans la pierre ses droits et en elevant sa condition particulière au rang d'Universalité.

Dans cette idée de "sens", Marx considère que 3 étapes sont nécéssaires à la réalisation de son idéal politique: le capitalisme, le socialisme et le communisme.

Le capitalisme est lié à la révolution industrielle. Il est nécéssaire pour mettre en place les différentes "forces de travail" et les différents "type de production". En gros, c'est lui qui va créé la masse prolétarienne.

Le socialisme suivra, avec la révolte de ces masses, l'abolissement des grandes forces patronales et la phase transitoire de la dite "dictature du prolétaria" où un petit nombre mettra en place les normes du nouveau système politique.

Une fois en place, ils s'effaceront pour laisser une société sans classe, autorégullée dans laquelle la propriété aura été abolie et les biens donnés selon une juste répartition et l'idée de nécéssité.

Face à cette pensée, la position de Orwell est plus complexe qu'elle n'y parait.

Entre le Quai de Wigan et Vive l'aspidistra, on voit clairement un Orwell penchant très sérieusement à gauche.
C'est son expérience pdt la guerre civile en Espagne racontée dans Hommage à la catalogne qui va tout changer.
Trahi par Moscou, échappant de peu à la mort pdt que ses amis anarchistes eux y ont succombé, sous les balles des milices communistes armés par Staline,
il va comprendre les enjeux du nouvel échéquier européen (Franco soutenu par Hitler, La France passive, Staline cherchant a éradiqué les non Stalinien, la 2e WW inévitable, la montée des régimes totalitaires) et l'horreur de la politique moderne (où seul le pouvoir compte).

De là, va naître un rejet profond du stalinisme (parlons de stalinisme plutot que de communisme) traduit dans Animal Farm qui raconte l'éviction de Trostki et la montée en puissance de Staline.

@ Peps: De Michea, j'ai lu Orwell: Educateur, effectivement très instructif, mais son meilleur est Orwell: An anarchist Tory qui montre le paradoxe politique de l'écrivain, sinon, dans le même genre, le livre de Simon leys est excellent: Orwell ou l'Horreur de la politique, tout comme le méconnu mais fabuleux: 1984 et «1984 » Les prédictions de George Orwell : où se sont-elles réalisés et comment ? de Mélor Stouroua.

Si vous voulez une biographie sur l'auteur car sa vie est palpitante, il faut lire celle de Bernard Crick.

@ Gaou - Gaou: Mon mémoire ne doit pas être sur le net, mais dispo à cujas et à la BNF... mais sinon, en plus simple, mp ou msn, je te le passerais par fichier ordi. J'suis bien ému que ca t'intéresse smile.gif
Gaou-Guinou
Je veux bien oui
tu peux me l'envoyer sur l'adresse msn qui est dans mon profil
j'te remercie
Gaou-Guinou
Sinon j'ai enfin retrouvé mon 1er tome de L'Echiquier du mal de Dan Simmons, je l'avais commencé y'a deux ans en été puis mis de coté à la rentrée...et depuis je le retrouvais pas et j'ai finalement reussi à remettre la main dessus pour mon plus grand plaisir parcequ'il m'avait vraiment accroché et que sa majesté des mouches me gavait
Scissorhands
CITATION(Assatur @ 31.07.2007 - 07:35) [snapback]436031[/snapback]
J'ai passé la nuit à lire le dernier Harry Potter... et je suis fatigué biggrin.gif

Mais waaah, j'étais bouleversé au dénouement. Mince quoi, quand j'ai commencé à lire le premier, j'avais à peine la moitié de mon âge... j'ai grandis en même temps que lui haha. Sinon c'est probablement mon préféré de la série, j'ai été scotché d'un bout à l'autre.


ça y est j'ai fini le tome 7... petage de plomb toutes les 5 lignes sur les derniers chapitres...
Snif quoi, moi aussi j'ai un peu grandi avec (j'ai du commencer à 12 ans), c'est un peu laisser un petit frère laugh.gif
Un de mes préférés de la série sans hésitation !
peps
QUOTE(Turtle @ 01.08.2007 - 18:14) [snapback]436569[/snapback]
Le socialisme et le communisme n'ont pas "un idéal très proche",
il s'agit de la même chose, mais à des périodes différents du processus historique envisagé par Engels et Marx.

Marx a une philosophie historiciste tirée en grande partie de Hegel, qui, pour résumé (grossièrement de ma part, faute de place), part du principe que l'Histoire à un sens.
Ce sens, c'est la réalisation de l'essence de l'Homme,à savoir l'Homme en tant qu'Universalité, affranchi de Dieu et de son illusion et posé comme valeur avec des Droits.

L'homme passé de l'état animal à l'état civilisé se réalise complètement en gravant dans la pierre ses droits et en elevant sa condition particulière au rang d'Universalité.

Dans cette idée de "sens", Marx considère que 3 étapes sont nécéssaires à la réalisation de son idéal politique: le capitalisme, le socialisme et le communisme.

Le capitalisme est lié à la révolution industrielle. Il est nécéssaire pour mettre en place les différentes "forces de travail" et les différents "type de production". En gros, c'est lui qui va créé la masse prolétarienne.

Le socialisme suivra, avec la révolte de ces masses, l'abolissement des grandes forces patronales et la phase transitoire de la dite "dictature du prolétaria" où un petit nombre mettra en place les normes du nouveau système politique.

Une fois en place, ils s'effaceront pour laisser une société sans classe, autorégullée dans laquelle la propriété aura été abolie et les biens donnés selon une juste répartition et l'idée de nécéssité.

Face à cette pensée, la position de Orwell est plus complexe qu'elle n'y parait.

Entre le Quai de Wigan et Vive l'aspidistra, on voit clairement un Orwell penchant très sérieusement à gauche.
C'est son expérience pdt la guerre civile en Espagne racontée dans Hommage à la catalogne qui va tout changer.
Trahi par Moscou, échappant de peu à la mort pdt que ses amis anarchistes eux y ont succombé, sous les balles des milices communistes armés par Staline,
il va comprendre les enjeux du nouvel échéquier européen (Franco soutenu par Hitler, La France passive, Staline cherchant a éradiqué les non Stalinien, la 2e WW inévitable, la montée des régimes totalitaires) et l'horreur de la politique moderne (où seul le pouvoir compte).

De là, va naître un rejet profond du stalinisme (parlons de stalinisme plutot que de communisme) traduit dans Animal Farm qui raconte l'éviction de Trostki et la montée en puissance de Staline.

@ Peps: De Michea, j'ai lu Orwell: Educateur, effectivement très instructif, mais son meilleur est Orwell: An anarchist Tory qui montre le paradoxe politique de l'écrivain, sinon, dans le même genre, le livre de Simon leys est excellent: Orwell ou l'Horreur de la politique, tout comme le méconnu mais fabuleux: 1984 et «1984 » Les prédictions de George Orwell : où se sont-elles réalisés et comment ? de Mélor Stouroua.

Si vous voulez une biographie sur l'auteur car sa vie est palpitante, il faut lire celle de Bernard Crick.

@ Gaou - Gaou: Mon mémoire ne doit pas être sur le net, mais dispo à cujas et à la BNF... mais sinon, en plus simple, mp ou msn, je te le passerais par fichier ordi. J'suis bien ému que ca t'intéresse smile.gif


Back to university ici smile.gif

Effectivement si on s'en tient à un certain dogmatisme philosophico-marxiste, rien à redire. Mais bon j'ai perso plus fait de la socio-pol que de la philo-pol, et historiquement je pense pouvoir avancer que les termes de socialisme et de communisme ont pris des significations différentes avec leur adoption par les divers partis politiques des différents pays. Dans cet esprit-là, j'ai personnellement toujours placé une différence sur les moyens à mettre en oeuvre pour changer de société et non pas sur le modèle final, qui lui reste le même en gros (c'est-à-dire, abolition des classes sociales, propriété collective des moyens de production,...). Concernant les moyens, les communistes pronent la révolution violente et la prise du pouvoir du prolétariat qui met en place directement une société socialiste puis communiste, les socialistes quant à eux préfèrent arriver à cette société communiste par des réformes intégrées au processus parlementaire, donc non-violent et tout cela progressivement.
Maintenant c'est clair que cette distinction n'a plus vraiment lieu d'être aujourd'hui ou plus aucun parti communiste européen ne prone cette révolution violente.
Ces conceptions sont de toute façon historiquement (voire sans doute géographiquement) datées.

Quant à la position d'Orwell dans tout ça, ton mémoire m'intéresse aussi, si tu sais me l'envoyer par Mp c'est cool smile.gif
J'imagine que tu y fais référence des bouquins que tu cites ici, vivement que mon contrat de merde se termine et que je récupère un peu de temps pendant un ou deux mois.


A part ça, j'ai récemment fini Les Mots, Huis-Clos et Les Mouches de Sartre.
Le premier est loin d'être toujours agréable à lire mais reste souvent intéressant, instructif pour comprendre la construction d'une partie de sa pensée, comme son idéalisme, son rapport à l'"existence", au "destin", etc. Bref restant fan de sa manière de réfléchir, j'ai pu passer au-dessus du style.

Huis-clos est quant à lui court, intense, oppressant. J'ai beaucoup aimé. C'est dans cette pièce qu'il y a la désormais fameuse réplique "L'enfer c'est les Autres", et ça devient bien plus clair une fois replacée dans son contexte.

Enfin pour Les Mouches, n'ayant jamais trop accroché à l'"univers tragédie grecque", j'ai déjà eu un peu plus de mal à m'y lancer. Surtout que bon jusqu'au dernier acte, c'est qd meme loin d'etre très emballant. La conclusion est par contre plus prenante, bien que fort dense philosophiquement. Il y aborde l'idée de liberté, d'autonomisation (pas trouvé mieux comme terme) de l'homme. Je pense que certains aspects m'ont échappé, mais ça m'a en tout cas donné envie de creuser encore plus la pensée du bonhomme.

Bon et selon le premier que je retrouve, ce sera animal farm ou le procès de kafka...

@Gaou-Guinou : Ca raconte quoi ce bouquin? Parce que j'ai lu Hyperion de Simmons qui est vraiment axé S-F mais je sais qu'il n'a pas fait que ça.






buckfutter
Vu les discussions de ce topic, j'ai un peu honte de dire ce que je lis. J'espère que ça décomplexera les autre comme moi.

Je lis Talk to the snail de Stephen Clarke. Ce sont d'après son expérience d'anglais vivant en France, les 10 commandements que doivent suivre tous les français.
C'est super drôle. Je vous le conseille vraiment, sauf si vous n'avez pas d'humour.
binsentsu
moi en ce moment je lis un recueil de nouvelles de lovecraft avec la couleur tombée du ciel, l'abomination de dunwich, Le cauchemar d’Innsmouth et Celui qui chuchotait dans les ténèbres.
Gaou-Guinou
CITATION(peps @ 02.08.2007 - 12:16) [snapback]436765[/snapback]
@Gaou-Guinou : Ca raconte quoi ce bouquin? Parce que j'ai lu Hyperion de Simmons qui est vraiment axé S-F mais je sais qu'il n'a pas fait que ça.


C'est du fantastique. Ca se deroule dans les années 60-70 environ, certaines personnes dans le monde sont dotés du Talent, un pouvoir qui leur permet d'avoir une emprise complete sur l'esprit et le corps des individus. Y'a le schema classique d'une histoire assez large et complexe avec une dizaine de personnages differents qui interferent les uns avec les autres sans le savoir/se connaitre, il n'y a pas à proprement parler de héros bien précis. Comme d'hab avec Dan Simmons c'est bien ecrit tout en etant tres accessible et lisible





Binsentsu=> c'est pas le mythe cthulu ton bouquin? (dsl pour l'orthographe, j'm'en souviens jamais)
binsentsu
le bouquin a pour nom "la couleur tombée du ciel", mais les nouvelles dedant sont basées sur le mythe de cthulhu ouais.
Gaou-Guinou
j'disais ca parceque j'ai un receuil qui contient tes nouvelles (et ptetre d'autres) et qui justement s'appelle le mythe cthulu, mais je pense que c'est pas un recueil fait par lovecraft lui-meme
Assatur
j'ai commencé La Peste de Camus yeah.

QUOTE
j'disais ca parceque j'ai un receuil qui contient tes nouvelles (et ptetre d'autres) et qui justement s'appelle le mythe cthulu, mais je pense que c'est pas un recueil fait par lovecraft lui-meme


J'ai le même et ouais, tu as tout juste, c'est une sorte de compil' de nouvelles de Lovecraft.
Moloch
Ce soir je commence "Le communisme est-il soluble dans l'alcool ?". J'ai découvert ce bouquin dans la bibliothèque de mes parents, et le titre m'a fait crever de rire donc on verra bien ce que ça donne smile.gif y'en a qui l'ont lu ?
peps
Ah ouais putain énorme ce titre de bouquin. Mais jamais entendu parler avant. C'est écrit par qui?

@Gaou-Guinou : on dirait presque un résumé du début de Heroes, à part ptetre sur le contenu du Talent. Bon bin à rajouter sur la liste "à lire" alors.
Gaou-Guinou
c'est du Dan Simmons donc c'est presque automatiquement dans la liste "à lire" ^^


En relisant mon post je me rend compte qu'en effet c'est assez vague. En fait les gens qui ont le Talent sont des mechants qui manipulent le monde entier en gros, politiciens tout ca. Dans la liste des gens qu'on suit y'a des gens dotés du Talent et aussi des gens "normaux" en relation avec eux
Moloch
QUOTE(peps @ 03.08.2007 - 15:21) [snapback]437130[/snapback]
Ah ouais putain énorme ce titre de bouquin. Mais jamais entendu parler avant. C'est écrit par qui?

Antoine et Philippe Meyer happy.gif

Voilà le "résumé" que je viens de trouver sur le net :
QUOTE
« Quelle est l'histoire la plus courte? — le socialisme — Et la plus longue? — Le chemin vers le socialisme. » Courtes ou longues, ces histoires recueillies auprès de dissidents et d'étrangers sont comme du vitriol sur la langue de bois des bureaucrates des pays de l'Est et font autant réfléchir que plusieurs tomes sur le sujet.
Cet humour est non seulement libérateur mais subversif : pour l'oppresseur, l'éclat de rire de la victime est plus inquiétant que ses larmes. Ne serait-ce que parce qu'il fait plus de bruit.
DEJuMe
Jcommence Junky de W.Burroughs.
Quelqu'un pourrait me conseiller pour attaquer la biblio de Poppy Z. Brite ?
DeathJustice
j'ai finis les enfants de la liberté de Marc levy hier soir.C'est un livre très different de tout ce qu'il a fais jusqu'à présent, qui parle de la résistance pendant la seconde guerre mondiale et qui raconte surtout l'histoire de son père et de son oncle dans la résistance.Pour ma part ce livre m'a pas mal touché (comprendre que j'ai pleuré).
Pentacle
CITATION(DeathJustice @ 04.08.2007 - 15:57) [snapback]437449[/snapback]
j'ai finis les enfants de la liberté de Marc levy hier soir.C'est un livre très different de tout ce qu'il a fais jusqu'à présent, qui parle de la résistance pendant la seconde guerre mondiale et qui raconte surtout l'histoire de son père et de son oncle dans la résistance.Pour ma part ce livre m'a pas mal touché (comprendre que j'ai pleuré).


Est-ce que tu as lu Où Est-Tu? du même auteur?
J'ai récupéré quelques bouquins d'une copine qui déménageait ce matin, mais je ne connais ni l'auteur, ni le bouquin.
Tu saurais m'en dire plus? Il vaut le coup?
Chorizo
Sans parler du livre qu'a lu DJ et que je ne connais pas, je trouve que le style de Marc Lévy est le prototype même du roman de gare, avec des amourettes à deux sous et une lecture relativement facile et répétitive.
Pentacle
Humokay je vois. Bon bah si je me fais vraiment chier je le commencerai ptet...
DeathJustice
CITATION(Pentacle @ 04.08.2007 - 16:08) [snapback]437452[/snapback]
Est-ce que tu as lu Où Est-Tu? du même auteur?
J'ai récupéré quelques bouquins d'une copine qui déménageait ce matin, mais je ne connais ni l'auteur, ni le bouquin.
Tu saurais m'en dire plus? Il vaut le coup?


Ou est tu ? c'est un des premiers que j'ai lu et je l'ai trouvé pas mal du tout après bon faut aimer ce genre de lecture (qui n'a rien à voir avec un "roman de gare" comme dit chorizo) à savoir que mis à part les enfants de la liberté les livres de marc levy sont axés sur une histoire d'amour compliqué donc forcément certains trouvent ça un peu neuneu (chorizo ?) mais bon faut se faire son propre avis alors lis le et tu verras par toi même.
Caillou
Bah franchement, je l'ai lu et c'est vraiment l'archétype du roman de gare: tout est ultra prévisible, cliché à mort, ça se lit en deux heures, aucune surprise nulle part, et puis bon je trouve ça vraiment gnangnan pour ma part...


Un roman pour fille quoi ^^ tongue.gif
Scissorhands
CITATION(Caillou @ 05.08.2007 - 12:09) [snapback]437605[/snapback]
Un roman pour fille quoi ^^ tongue.gif


arrête, on t'as vu lire Le Diable s'habille en Prada à la plage ! ph34r.gif
vince-shi
Oui, j'ai lu Sept Jours pour une Eternité et c'est exactement mon opinion. C'est certes pas dérangeant de le lire, mais bon c'est d'un culcul assez incroyable.
Garik
J'ai trouvé Othello dans un tas de bouquin chez moi , j'ai décidé de le lire. Mais ca m'inquiète , j'ai lut que des trucs bien classiques ces derniers temps ^^
buckfutter
QUOTE(Garik @ 05.08.2007 - 19:20) [snapback]437760[/snapback]
J'ai trouvé Othello dans un tas de bouquin chez moi , j'ai décidé de le lire. Mais ca m'inquiète , j'ai lut que des trucs bien classiques ces derniers temps ^^


Shakespeare, c'est le maitre du complot, de la traitrise, de la tragédie qui finit dans le sang. Et surtout (je sais pas si c'est du à l'époque), mais il a une manière de tourner ses phrases absolument superbe. Si vous comprenez l'anglais, faut pas hésiter à le lire en anglais.
Euka
Bon je viens de finir le Faust de Goethe... Très bon, j'adore, me reste plus qu'a essayer de choper le(s) film(s) qui a/ont étés tiré(s) du bouquin...

Et là j'ai entamé le tome 1 de l'échiquier du mal qu'on m'a preté... Autant le début ne me paraissait pas sensationnel, autant à partir de la moitié, j'ai vraiment accroché....
Farfadeath
CITATION(buckfutter @ 05.08.2007 - 20:12) [snapback]437774[/snapback]
Shakespeare, c'est le maitre du complot, de la traitrise, de la tragédie qui finit dans le sang. Et surtout (je sais pas si c'est du à l'époque), mais il a une manière de tourner ses phrases absolument superbe. Si vous comprenez l'anglais, faut pas hésiter à le lire en anglais.


Ouai... moi j'aurai plutôt dit si vous maitrisez très bien l'anglais... parceque justement les tournures de phrases et le langage plus que soutenu qu'il emploi n'en font pas un auteur facile d'accès en V.O. Enfin pour ma part j'en suis revenu faute d'avoir un niveau suffisant, mais c'est sur que ceux qui peuvent ne doivent pas hésiter (c'est d'ailleurs valable pour toute oeuvre, préférez toujours l'originale à la copie - mes respects aux traducteurs ceci dit!).

Sinon il était bien Evôl Shakes, il aurait sans doute apprécier ce site!
Kandra
Pour avoir étudié une version bilingue du Songe d'une Nuit d'Eté c'est assez confortable, ça permet de comprendre le sens du texte et d'étudier les phrases et leur rythme en V.O.
Scissorhands
Pareil que Kandra, mais une vieille édition seulement en anglais : faut s'accrocher, entre les tournures de phrase et les formulations archaïques de l'époque...
Gaou-Guinou
CITATION(E_K @ 05.08.2007 - 21:10) [snapback]437794[/snapback]
Et là j'ai entamé le tome 1 de l'échiquier du mal qu'on m'a preté... Autant le début ne me paraissait pas sensationnel, autant à partir de la moitié, j'ai vraiment accroché....


t'en es ou?
Euka
Ben en fait je l'ai fini ce matin avant d'aller au taff... Je pense entamer le tome 2 dans la soirée si j'ai un peu de temps...
Sickness
je suis en train de finir le tome 1 La Tour sombre ... j'adore, le monde de King.
Chorizo
CITATION(SicknesS [LitiJ] @ 06.08.2007 - 20:08) [snapback]438024[/snapback]

je suis en train de finir le tome 1 La Tour sombre ... j'adore, le monde de King.


Attends la suite smile.gif
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'informations, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2019 Invision Power Services, Inc.
CommunitySEO 1.2.3 © 2019  IPB SEO Module