IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

214 Pages V  « < 212 213 214  
Reply to this topicStart new topic
> Que lisez-vous actuellement ?, Oui, les metalorgiens lisent-ils ?
mascara
posté 02.04.2019 - 12:50
Message #4261


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 172
Inscrit : 04.09.11 - 08:52
Membre n° 29971




Manisfestement la totalité de mes posts sur mes lectures manga ont été dégagés du forum, pourquoi ?!?
ça prenait trop de place ? ça ne respectait pas certaines normes ? ça faisait trop de pages ?
C'est dommage, Ă  chaque fois je mettais du temps Ă  trouver les couvertures et Ă  dire ce que j'en pensais, tout a disparu :-(
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 02.04.2019 - 14:53
Message #4262


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755




huh.gif ???

Chez moi c'est toujours là avec les images, pages 31 à 38 du topic manga, avec le dernier post qui date d'août 2018 (juste ici : https://forums.metalorgie.com/Mangas-t2068.html&st=740)... Problème d'affichage peut-être ?

J'ai eu peur, je compte bien aller y piocher des idées et/ou y participer quand j'aurai fini de lire les quelques mangas que j'ai chez moi (actuellement je suis dans Full Metal Alchemist).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Euka
posté 02.04.2019 - 18:52
Message #4263


N'aime pas le Metal.
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 14049
Inscrit : 05.06.06 - 11:42
Lieu : Le Mans City
Membre n° 10251




Hello, je les vois aussi.
Tu t'es pas trompé de sujet ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mascara
posté 05.04.2019 - 11:51
Message #4264


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 172
Inscrit : 04.09.11 - 08:52
Membre n° 29971




Oh le con >_<
Ben si, c'est bien ça :-/

En fait en haut du forum il n'y a pas l'exhaustivité du fil d'Ariane:
"Forums Metalorgie > Cultures / Loisirs > Littérature, Bds, Manga, Comics, ..."
au lieu de :
"Forums Metalorgie > Cultures / Loisirs > Littérature, Bds, Manga, Comics, ... > Que lisez-vous actuellement ?"

Du coup je pensais être dans le topic spécial BD/comics/manga et j'ai cherché encore et encore, et je ne trouvais rien.
Pourtant, 214 pages sur le sujet, j'aurais du tilter que je n'Ă©tais pas au bon endroit ;-)

Donc tout est lĂ , ouf !, je vais pouvoir balancer la suite !

Depuis août j'ai lu un bon paquet de tomes, j'ai démarré et fini bon nombre de séries, je vais poster tout ça ici bientôt !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mascara
posté 05.04.2019 - 11:59
Message #4265


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 172
Inscrit : 04.09.11 - 08:52
Membre n° 29971




Et j'ai encore Ă  rattraper des Chattam et des Thilliez... ceux-lĂ  je ne les avance pas des masses en ce moment...

D'ailleurs, le prochain Thilliez, Luca (fiche Ă©diteur), sort dans moins d'1 mois !

Il y a d'ailleurs un concours Facebook de Fleuve Editions pour tenter de remporter Luca en grand format + Le manuscrit inachevé au format poche

Ce message a été modifié par mascara - 09.04.2019 - 13:28.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 09.04.2019 - 10:45
Message #4266


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755




Oui j'ai vu qu'il y a un nouveau Thilliez qui arrive, mais bon, les concours Facebook, c'est bien pour ceux qui ont Facebook ;-)

Chattam, lui, devait en sortir un vers le mois de mai, finalement c'est repoussé, apparemment il y aura un nouveau thriller fantastique à la fin d'année et deux romans l'an prochain, dont le prochain "vrai" thriller en mai (2020, du coup).

Et sinon, ça fait un bon moment que je n'ai pas posté mes lectures ici, en v'là une partie :



Liu Cixin - La mort immortelle
Troisième tome sur trois après Le problème à trois corps et La forêt sombre, le livre achève donc cette excellente trilogie de SF qui part du simple principe "et si une race extraterrestre captait notre appel lancé dans l'univers ?", traité de façon ultra originale (en tout cas je n'ai jamais rien lu/vu qui y ressemble, mais je ne suis pas non plus expert en SF). La mort immortelle n'est pas juste aussi bien qu'on pouvait l'attendre : c'est encore mieux. Chaque volet comporte sa propre conclusion, mais comme pour le deuxième qui partait d'une intrigue parallèle aux événements du premier pour aller au-delà, celui-ci démarre en parallèle de La forêt sombre et va beaucoup plus loin, de façon vertigineuse et même assez terrifiante.
Juste génial.



Brent Weeks - Le miroir de sang (Le porteur de lumière - tome 4)
Quatrième tome d'une série de fantasy initialement prévue en quatre tomes, mais finalement non, ce sera plus long que ça... et si c'était prenant / intense / épique / insérez-l'adjectif-de-votre-choix, j'en serais le premier content. Sauf que non.
L'univers est intéressant. Les personnages sont globalement attachants, bien que certains deviennent parfois assez agaçants. Mais alors c'est long... Les précédents traînaient pas mal au début et devenaient mieux à la moitié, suffisamment pour me pousser à continuer (sans me jeter dessus pour autant, parce que ça fait quand même un bon moment qu'il est sorti), mais là ça empire, ce sont carrément les trois quarts du bouquin qui sont laborieux, avec ici et là un passage qui donne envie d'y croire. Beaucoup de blabla lourdingue, mais il ne se passe pas grand-chose.
Alors d'un côté, j'ai envie de savoir comment ça se termine, d'autant qu'une des sous-intrigues semble ouvrir des perspectives intéressantes pour la suite, mais d'un autre côté, s'il faut encore se taper trois ou quatre volumes comme ça, je ne suis pas sûr de tenir jusqu'au bout.



Stephen King - End of watch
Suite (et fin) de Mr. Mercedes et Finders Keepers, qui partageaient une partie de leurs protagonistes mais développaient des histoires plus ou moins indépendantes, cette fois-ci on reprend les mêmes et on part sur une intrigue directement liée à celle du premier (Mr. Mercedes : un type qui fonce dans une foule en voiture, tuant huit personnes et en blessant pas mal d'autres, avant de réussir à s'enfuir, et qui quelques années plus tard se lance dans un jeu macabre avec le policier retraité qui n'avait pas réussi à lui mettre la main dessus à la fin de sa carrière), en ajoutant cette fois une dose de surnaturel. Et ça marche toujours aussi bien.



Arnaldur Indridason - BettĂ˝ (qui, contrairement aux trois du dessus, n'est pas une suite)
Eh ben, ça faisait un moment que je n'avais pas lu cet auteur... Ici c'est un récit à la première personne qui débute en détention provisoire et revient peu à peu sur les événements qui ont mené là. Ça se lit bien, et c'est assez court, mais au fond c'est juste une histoire de passion et de crime comme il en existe des millions, qui vaut surtout pour la révélation qui survient vers le milieu du livre (l'unique surprise que réserve le roman, malheureusement) et pour sa fin pas originale mais réaliste. Bref, plutôt sympa, mais j'ai une nette préférence pour les enquêtes d'Erlendur et compagnie, comme La cité des jarres.



Iain M. Banks - L'algébriste
À défaut du Cycle de la culture, j'avais celui-là sous la main, donc autant commencer par là. Et... ouais, plutôt sympa, mais pas génial. Le premier tiers est assez lourd (et d'autres passages par la suite aussi, d'ailleurs), à balancer plein d'infos sur l'univers développé dont je ne retiens pas la moitié, complètement disproportionné par rapport au volume du bouquin et surtout à une intrigue finalement assez maigre alors qu'elle est pleine d'embranchements. L'impression que j'ai au final, c'est qu'il ne s'est pas passé grand-chose, mais que ce serait pourtant très difficile à résumer simplement.
Mais oui, sur tout un cycle, ça peut être beaucoup mieux mis à profit.



Joe Abercrombie - Sharp ends
Une petite collection de nouvelles se déroulant dans l'univers "First Law" (autrement dit la trilogie The blade itself / Before they are hanged / Last argument of kings auxquels s'ajoutent les stand-alone Best served cold, The heroes et Red country), dont on croise certains personnages (mais sans avoir forcément besoin de les connaître au préalable) : un chouette complément en attendant la prochaine trilogie dont le premier tome arrive en septembre, mais qui peut aussi se découvrir sans avoir jamais lu l'auteur. Perso, depuis que j'ai commencé à le lire j'ai tendance à dévorer ses romans dès la sortie, je ne sais même pas pourquoi j'ai traîné avec le recueil de nouvelles. C'est pas le mec qui va pondre la saga de fantasy la plus épique de tous les temps, mais sa plume et ses personnages le classent définitivement à part.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 21.04.2019 - 14:35
Message #4267


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755




Et la suite :



Michael Crichton - Le parc jurassique
J'avais jamais lu Crichton, le roman est un thriller scientifique très bien foutu. Apparemment y a un petit film qui en a été tiré dans les années 90, mais plus axé aventure / grand spectacle, pas trop fidèle et avec un Alan Grant qui n'a même pas de barbe...



Stephen King / Richard Chizmar - Gwendy's button box
Un court récit où une jeune fille se voit confier une étrange boîte avec des boutons dont l'utilisation pourrait avoir des conséquences désastreuses. Il y a bien quelques compensations, mais pas si sûr qu'elles soient à la hauteur de la responsabilité.
Très sympa, et en plus ça se lit très vite.
Bon, encore deux "vrais" romans et un autre très court, et j'aurai rattrapé mon retard King-ien, peut-être même avant la sortie de The Institute en septembre.



Michael Gerber - Barry Trotter, l'intégrale
Alors là, je ne sais même pas pourquoi j'ai ce bouquin, d'autant qu'avant il y a un an ou deux je n'avais jamais vu ni lu Harry Potter (dont c'est une parodie, si le titre n'est pas assez explicite - bon, à l'heure actuelle je n'ai que vu les films, pour les livres ce sera un jour, sûrement) et que je le traîne apparemment depuis 2013. J'avais même pas vraiment envie de le lire, d'ailleurs, mais bon, je ne peux pas lire que des bons trucs.

- Barry Trotter et la parodie éhontée
Barry Trotter a 22 ans et glande à l'école de magie de Coudbar, redoublant année après année, vivant de sa notoriété suite au succès des livres d'une certaine J.G. Rollins à laquelle il a vendu les droits de son histoire. Mais voilà qu'un projet de film est mis en chantier et qu'il doit tenter de le saboter. (Ce premier tome est initialement paru courant 2001, soit un peu avant le premier film Harry Potter.)
L'auteur prend le parti de ne pas parodier l'histoire des romans, mais seulement les personnages et de partir sur une intrigue originale, et donc de ne pas répondre aux attentes quant aux détournements possibles des scènes qu'on connaît (ou même des lieux, parce que presque rien ne se passe dans l'école) : sur le principe, ça a ses avantages et ses inconvénients. Cela étant dit, une bonne partie du roman est naze. Que l'intrigue ne soit pas prenante, pourquoi pas, ce n'est pas vraiment ce qu'on attend de ce genre de bouquin, mais les personnages sont lourds et l'humour est au ras des pâquerettes, naviguant entre vannes sans queue ni tête (et là, je soupçonne la traduction d'en être responsable, mais je ne vais pas aller chercher la VO pour m'en assurer) et du scatophile mal amené ("Lon Muesly se comporte comme un chien et se roule dans des crottes de raton laveur" haha, haha). Enfin bref, j'ai failli abandonner la lecture avant la moitié du premier roman (sachant que le bouquin complet fait moins de 600 pages pour les trois), mais j'ai persisté, parce que c'est bête mais je n'aime pas ne pas finir un livre que j'ai commencé. Et puis en avançant un peu plus, le taux de vannes s'est mis à diminuer, ça a commencé à se lire mieux, et l'auteur semble s'être réveillé pour se dire qu'en fin de compte, il avait peut-être quelque chose à dire - au point que le final est presque trop sérieux. Et du coup... bah c'était pas si mal.

- Barry Trotter et la suite inutile
Barry Trotter a maintenant 38 ans et deux enfants. Tandis que son fils entre en première année à Coudbar, lui-même s'y rend pour une réunion d'anciens élèves. Et évidemment, il commence à se produire des catastrophes.
Changement de cadre puisque celui-ci tire profit des possibilités de l'école de magie, et changement de traducteur (ça alors, il n'y a plus de vannes sans queue ni tête), il reste toujours des passages assez lourds mais globalement ça se lit mieux que le premier. Certainement pas indispensable, mais ça va.

- Barry Trotter et le cheval mort
Ce dernier volet se partage entre deux époques, faisant directement suite au précédent mais se plongeant pour la plus grosse partie dans les souvenirs de Barry, lors de sa 5ème année à Coudbar quand l'"Ordre du Pénis" se réunissait dans une pièce secrète pour mater des films porno (ça ne vole toujours pas très haut, mais c'est déjà un chouïa mieux amené que dans le 1er).
Troisième roman et troisième traducteur différent, avec le retour de quelques vannes qui ne veulent rien dire et quasi sans s'occuper de la cohérence avec les noms traduits dans les précédents (les maisons notamment : Bouffradis ? Poisson d'Argent ? ça sent clairement le jeu de mots en anglais traduit littéralement, genre Silverfish pour Slitherin)... Pas fou, mais la course poursuite finale est amusante.
En fait, je crois que le début du bouquin a placé la barre tellement bas que le reste passait assez facilement.



Ken Scholes - Les psaumes d'Isaak (T.1 : Lamentation / T.2 : Cantique / T.3 : Antiphon)
Une chouette série de Fantasy, avec des tomes relativement courts (moins de 500 pages par volume, pour de la fantasy c'est peu) et assez dynamiques, j'avais ça qui traînait chez moi depuis plusieurs années et en retombant dessus je me suis demandé pourquoi je ne l'avais toujours pas lue. J'y ai remédié, et je me suis rappelé : j'attendais que la suite sorte, parce que ce n'est pas juste une trilogie mais une pentalogie. Sauf que l'éditeur français n'a jamais publié les livres suivants (en VO, le tome 4 est sorti en 2013, et le 5 en 2017). Je vais donc devoir commander les bouquins en anglais si je veux terminer l'histoire (et pour le 4 me fier aux hasards de l'occase vu qu'il est épuisé...). Pas que ça me dérange de lire en anglais, mais quand je commence une série de Fantasy, j'aime mieux tout lire dans la même langue pour ne pas avoir besoin de réfléchir aux noms traduits... Et accessoirement j'aime mieux avoir les bouquins dans la même collec'.



Michael Marshall - Les morts solitaires
Du thriller, la suite de Les hommes de paille que j'avais lu y a un moment. Y a une des sous-intrigues qui pourrait faire tiquer, mais à ce compte-là tout le truc pourrait faire tiquer avec ses allures de théorie du complot... L'essentiel, c'est que ce soit construit de manière à ce que ça passe tout seul (à part le début qui est un poil embrouillé). Dans l'ensemble, c'est bien fichu, c'est assez prenant, mais à ne lire que si on a lu le premier. Suite et fin dans Le sang des anges que je devrais attaquer très bientôt (ou ptet Blood of angels parce que bizarrement j'ai les deux versions, et pour du thriller c'est pas gênant de revenir à la VO).



Brandon Sanderson - Arcanum Unbounded
À force de me concentrer sur les romans, j'avais laissé de côté la collection de nouvelles. Neuf histoires, d'une vingtaine de pages pour la plus courte à plus de 150 pour la plus longue, réparties entre les différents mondes du "Cosmere", l'univers regroupant les grosses sagas fantasy de Sanderson (Elantris, Mistborn, The Stormlight Archive, les comics White Sand, et deux mondes encore jamais utilisés auparavant mais qui devraient revenir par la suite, dans X années vu le planning qu'il a déjà...). Avec en bonus des infos sur les différents mondes et la façon dont ils sont connectés. Très chouette, mais surtout pour ceux qui connaissent les romans (même si ça reste accessible à un néophyte).
Bon, et en attendant les prochains romans du Cosmere (la fin du cycle 2 de Mistborn qui devait être écrite en 2018 a finalement été reportée, snif, et il faut attendre fin 2020 / début 2021 pour le tome 4 de The Stormlight Archive), va falloir que je me lance dans ses série YA.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 14.05.2019 - 14:52
Message #4268


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755






Michael Marshall - Blood of angels / Le sang des anges
Dernier volet de la trilogie commencée avec Les hommes de paille et Les morts solitaires... eh ben ça reste plutôt sympa, mais c'est pas mal en-dessous des deux autres. Entre une bonne portion du livre consacrée à une histoire de dealers pas franchement intéressante, ni vraiment utile quand le lien est fait avec le reste, et des passages longuets de considérations sur telle ou telle conception de la société, des gens ou de la vie en général (y en avait déjà avant, mais c'était moins envahissant), bah ça donne l'impression d'une bonne dose de remplissage pour arriver à un roman complet. Assez déçu.



Stan Nicholls - Les chroniques de Nightshade
Du même auteur, j'avais déjà lu la trilogie Orcs qui était sympa mais s'appesantissait un peu trop sur les batailles, ici c'est juste de l'heroic fantasy ultra classique.
L'orphelin devenu épéiste d'exception qui doit faire face au terrible sorcier maléfique qui veut conquérir le monde ! Mais pour réussir, il devra d'abord s'emparer du grimoire des ombres, seul artéfact susceptible de vaincre le méchant sorcier et qu'il est le seul à pouvoir approcher parce qu'il est l'élu de la prophétie ! Sans oublier qu'en cours de route, il rencontrera des compagnons d'aventure avec lesquels il se liera d'amitié ! De l'aventure ! De la magie ! Des combats contre des créatures maléfiques ! Les mystérieuses origines de l'orphelin dévoilées à la fin ! Un chouïa de romance ! De la trahison ! Des facilités d'écriture ! Un bon gros deus ex machina qui expédie la fin en trois paragraphes !
Oui, en gros c'est très très basique, mais bon, quand on aime le genre, ça passe bien, et en plus ça se lit vite (600 pages, et encore, pas trop tassées, pour toute une trilogie, ça va, c'est pas trop long).



Jean-Christophe Grangé - La dernière chasse
Un peu plus de vingt ans après Les rivières pourpres, Grangé exhume Pierre Niémans (enfin, il le sort de l'eau plutôt que de la terre), lui colle une nouvelle partenaire et l'envoie mener l'enquête sur la mort d'un riche héritier en Allemagne, dans les domaines de chasse de la Forêt Noire (et accessoirement d'Alsace, sinon rien ne justifierait d'y envoyer un français).
Bon bah voilà. C'est sympa, mais c'est assez court et ça paraît bien simpliste pour du Grangé.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 28.05.2019 - 14:43
Message #4269


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755






Alain Damasio - Les Furtifs
Meh.
Je n'ai pas lu La Zone du Dehors (en prévision, pour quand ma quantité de romans à lire aura diminué), par contre j'ai adoré La Horde du Contrevent, donc même si je ne l'attendais pas (je ne savais même pas qu'il sortait, je suis juste tombé dessus en librairie), j'avais des attentes assez élevées pour celui-là. Et bon, au début j'ai bien adhéré. Et puis après, il a commencé à y avoir de grosses longueurs. Et puis d'un chapitre à l'autre, on a un peu l'impression de passer du coq à l'âne, donc même si ça colle vis-à-vis de l'histoire, à chaque fois il faut reprendre ses marques, s'adapter à la nouvelle ambiance qui déboule sans aucune transition. Côté immersion, c'est pas vraiment ça, donc. Surtout avec un bouquin aussi dense, ça n'aide pas à y rester accroché. Bref, la grosse portion centrale est assez inégale, certains chapitres se lisent très bien, d'autres sont un peu plus laborieux...
Et puis on approche du bout. Le dernier passage vraiment prenant doit être à une centaine de pages de la fin, et ça aurait pu s'arrêter là. Mais non, ça continue. Il y a encore un passage relativement prenant, qui aurait aussi pu être final, mais non plus. Et puis les cinquante dernières pages, là j'ai complètement décroché, j'ai dû me forcer à les lire juste pour dire de finir.
Bref, de très bonnes choses, d'autres beaucoup moins bonnes, et ce n'est pas que dans l'intrigue et le rythme que le bouquin est inégal, mais aussi dans l'univers développé. Cette société futuriste hyperconnectée / virtualisée est une franche réussite, mais à côté de ça les "furtifs" qui donnent son titre au roman donnent lieu à beaucoup trop d'explications sur la fin (paradoxalement avec leur nature insaisissable développée tout du long), et la dimension politique (présente surtout à la fin, là aussi) est bêtement manichéenne et franchement lourdingue. En fait, ça donne un peu l'impression que l'auteur a voulu en dire beaucoup trop, ne laissant aucune place au mystère, balançant des explications et des concepts tout prémâchés sans laisser au lecteur le soin de réfléchir par lui-même. Dommage.



Pierre Pevel - Les Lames du Cardinal, l'intégrale de la trilogie
Tiens, un livre que je traîne depuis plusieurs années et que j'aurais pu lire bien avant, ça faisait bien trois semaines que ça ne m'étais pas arrivé. En plus celui-là sera réédité le mois prochain dans la collection anniversaire Bragelonne, un peu plus et j'aurais regretté de l'avoir payé plein pot à l'époque... Mais peu importe.
On nous promet un livre de cape et d'épée avec des dragons, et même s'il n'y a en réalité que bien peu de dragons (il n'y en a pour ainsi dire aucun dans le premier roman, et pas beaucoup plus dans le deuxième), c'est très bien fichu, le Paris d'époque ainsi décrit rend très bien (après, je ne saurais pas dire si c'est vraiment fiable historiquement - sans compter les dragons, évidemment - mais en tout cas ça semble bien documenté sans pour autant se noyer dans la reconstitution), les personnages sont attachants une fois qu'on apprend à les connaître et accessoirement à retenir leurs noms (le seul vrai défaut que j'ai trouvé, c'est qu'on nous présente beaucoup de personnages au début, et qu'au cours des 100-150 premières pages j'ai eu tendance à me demander régulièrement "c'est qui, ça, déjà ?").
Bref, chouette lecture.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 10.06.2019 - 10:27
Message #4270


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755






Terry Goodkind - L'homme griffonné (Les enfants de D'Hara tome I)
À croire que l'auteur est devenu beaucoup plus actif depuis la fin de son cycle principal. En plus des thrillers (un deuxième sort un peu plus tard dans l'année, et je n'ai même pas encore lu Les sanctuaires du mal) et des Chroniques de Nicci (dont le troisième tome sort dans quelques jours), voilà une autre série qui fait suite à L'épée de vérité, en se recentrant cette fois sur ses personnages principaux, et sous forme d'épisodes d'une centaine de pages qui doivent sortir à quelques mois d'écart plutôt que de véritables romans.
Pour ce qui est de l'histoire, ça reste sympa à lire, même si ça fait un peu abusé d'avoir encore un nouveau danger qui plane sur le monde entier, comme si Goodkind craignait de s'ennuyer avec des menaces de moins grande ampleur. Quant au format épisodique, d'un côté ce n'est pas gênant ici puisque si de nouvelles choses sont mises en place, la petite intrigue est bouclée et la menace reste distante (la suite se déroulera très certainement plusieurs mois plus tard), mais d'un autre côté c'est aussi un bon moyen de faire acheter au lecteur cinq livres assez fins plutôt qu'un seul gros roman...



Stephen King / Owen King - Sleeping beauties
Mouais... Avis assez mitigé. Ne sachant pas ce qui est dû au père et ce qui est dû au fils, je n'irai pas dire que Stephen King aurait mieux fait de l'écrire seul, mais comparé à ce qu'il produit d'habitude, c'est un peu décevant (j'ai vu qu'Owen King avait aussi publié quelques trucs de son côté, mais je n'ai jamais lu). Le principe de base est bien vu et exploité à fond, et l'envie de savoir ce qui se passe ensuite est bien présente, mais voilà. Lecture pas toujours super fluide, une gestion du temps plus que douteuse à la fin (ah, mais il fallait bien que ça coïncide, ma bonne dame), des personnages secondaires qu'on oublie tant qu'on n'a pas besoin d'eux pour faire avancer l'histoire (on les abandonne là, on les retrouve quelques jours plus tard dans une situation complètement différente, mais comment ça s'est passé pour eux entre deux ? apparemment on s'en fiche), des réactions qui semblent un peu trop souvent forcées pour aller dans le sens de l'intrigue (il faut que ça se passe de telle manière, donc tel personnage doit impérativement faire ci et tel autre ça, et tant si ça ne paraît pas trop naturel), certains éléments mis en place et suscitant une attente mais finalement pas exploités ou très peu, des distinctions homme/femme caricaturales (le livre arrive quand même à nous dire que pour la grande majorité, les hommes sont intérieurement des brutes, même si certains s'efforcent de ne pas le montrer, et que les femmes sont fondamentalement bonnes, même si elles sont parfois forcées d'aller à l'encontre de cette nature)...
Bref, pas mal, faut pas exagérer non plus, mais ça aurait pu/dû être beaucoup mieux.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Euka
posté 10.06.2019 - 17:04
Message #4271


N'aime pas le Metal.
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 14049
Inscrit : 05.06.06 - 11:42
Lieu : Le Mans City
Membre n° 10251






Hop, une recueil d'interviews de réalisateurs / acteurs de séries TVs, sur leurs séries, l'impact sur le reste de leurs réalisations, ...
Ayant rencontré l'auteur, c'est plus qu'intéressant biggrin.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Euka
posté 20.06.2019 - 20:25
Message #4272


N'aime pas le Metal.
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 14049
Inscrit : 05.06.06 - 11:42
Lieu : Le Mans City
Membre n° 10251






Lecture du moment. Intéressant dans l'approche et l'aspect social.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 13.08.2019 - 15:25
Message #4273


Star locale
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 428
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755





Nicolas d'Estienne d'Orves - Les orphelins du mal
2005. Anaïs Chouday est recrutée par un grand éditeur afin de mener l'enquête aux côtés de Vidkun Venner, un excentrique collectionneur d'objets nazis qui a reçu une valise contenant quatre mains tranchées dix ans plus tôt. Très vite, leurs investigations les oriente vers les "Lebensborn", des camps de naissance censés préparer une race pure.
1987. L'inspecteur Chauvier et son adjoint Lihn sont dépêchés sur les lieux d'un crime étrange : un cadavre a été retrouvé pendu et calciné sur le terrain de chasse du maire d'un petit village, un homme apprécié de sa communauté mais qui dissimule un passé trouble.
Ce n'est pas mon premier livre de cet auteur, et chaque fois je prends plaisir à le lire, mais je crois que c'est celui-là que j'ai le moins aimé. L'intrigue est bien fichue (hormis le gros indice au milieu du bouquin, qui sort littéralement de nulle part pour tomber comme par hasard dans les mains des protagonistes, justement au moment où l'enquête piétine ; et la fin, aussi, qui est pas mal mais qui aurait pu être mieux amenée).
En fait, le gros problème du roman, c'est son héroïne / narratrice (du moins pour ce qui se passe en 2005, du coup les récits du passé passent beaucoup mieux) qui est juste... insupportable. Hautaine, frigide au début (on a encore le droit de dire, ça, frigide ?), prompte à surréagir, à s'indigner au moindre petit élément qui ne cadre pas avec sa vision des choses (et du coup, même quand une révélation devrait être choquante, en tant que lecteur on a du mal à accompagner le mouvement), puis à partir d'un moment et sans véritable raison elle devient d'une mièvrerie dégoulinante encore plus pénible.


Dmitry Glukhovsky - Futu.re
XXVe siècle. Le monde est surpeuplé. L'Europe est devenue une vaste mégalopole, les villes ont laissé place à de gigantesques tours. Le travailleur lambda vit dans un cube de 2m sur 2m sur 2m, seuls les mieux lotis disposent de plus d'espace. La notion de famille a globalement disparu, et pour cause : l'immortalité est offerte à tous, la vieillesse bannie et exécrée du grand public. En contrepartie a été instaurée la "loi du choix" : pour chaque enfant qui naît, l'un des parents doit recevoir l'accélérateur, un composé qui non seulement le prive de l'immortalité, mais le fait vieillir jusqu'à la mort dans les dix ans.
Jan, le narrateur, fait partie d'une phalange d'Immortels, une unité d'élite chargée d'appliquer la loi du choix, injectant l'accélérateur de force aux contrevenants et expédiant les enfants illégaux à l'internat. Il n'est qu'un maillon parmi les autres, un simple rouage dans une machinerie bien huilée, pourtant c'est lui qui est choisi par un sénateur pour remplir une mission particulière, l'entraînant dans une série d'événements qui lui feront remettre en question certaines méthodes et convictions.
Futu.re, c'est un peu l'affrontement entre une loi fondamentalement logique et nécessaire mais aux méthodes discutables, et une humanité fatalement égoïste et autodestructrice mais en somme plus... humaine.
Un livre assez long mais immersif, qui présente un futur effroyablement réaliste. Personnellement, j'ai eu beaucoup plus de mal à rester dans la peau du personnage au cours de la dernière partie, mais ça n'empêche pas le final d'être particulièrement pertinent.
Dans l'ensemble, une réussite.


Franck Thilliez - Luca
Nouvelle enquête pour l'équipe de Sharko / Hennebelle, et d'ailleurs plus pour l'équipe que pour Sharko et Hennebelle qui se trouvent un peu mis en retrait au profit de deux autres enquêteurs : Bellanger qui jouait déjà un grand rôle dans Sharko, et une nouvelle tête qui... souffre elle aussi de troubles psychologiques (un lien est fait avec l'histoire, d'accord, mais ça commence à faire beaucoup, non ?).
Quant à l'intrigue, contrairement à ce que laisse penser le prologue (ou plutôt craindre, parce qu'il ne m'a pas emballé du tout), elle est liée à l'usage des nouvelles technologies, aux rapports des gens avec elles.
Pas le plus prenant des Thilliez, mais une chouette lecture quand mĂŞme.


Max Brooks - Intégrale Z (Closure, Limited et autres histoires de zombies / Guide de survie en territoire zombie)
J'ai ce bouquin depuis un sacré moment (2013), que j'avais acheté surtout pour World War Z que j'avais lu peu avant d'aller voir le film, mais bizarrement je n'avais pas lu le reste, je ne sais plus pourquoi (sûrement un autre livre que je voulais lire en priorité, puis encore quelques autres, puis je n'y ai plus pensé).
- Closure, Limited et autres histoires de zombies, c'est un ensemble de quatre nouvelles, deux qui se rattachent directement à World War Z, une qui s'amuse de l'écart entre les histoires de zombies "héroïque" et "réaliste", et la plus longue qui regarde le fléau zombie du point de vue vampire. Plutôt sympa.
- Guide de survie en territoire zombie, c'est... exactement ce que dit le titre. Présentation générale du zombie (enfin, du zombie selon l'auteur, qui réfute toute vision fantaisiste de la bête), puis comment s'abriter, fuir, combattre... en cas d'épidémie zombie en couvrant le plus d'éventualités possible, bref, tout ce qu'il faut faire et ne pas faire. Alors concrètement, si un jour me prend l'envie d'écrire une histoire de zombies, j'y reviendrai sans doute, mais à part ça, j'ai du mal à en voir l'intérêt. Je ne peux même pas m'amuser du simple fait d'avoir ce "guide de survie" dans ma bibliothèque, vu que c'est dans l'intégrale Z avec le roman et les nouvelles.


Terry Goodkind - Le siège de pierre
Troisième tome des Chroniques de Nicci, et gros coup de mou. Beaucoup trop long à démarrer, avec plein de passages qui ne servent qu'à faire le point sur la situation (inutiles, à moins d'avoir absolument tout oublié les tomes précédents ; un défaut qu'on trouvait d'ailleurs déjà dans certains tomes de L’Épée de Vérité, mais là c'est pire), au point que quand il se passe enfin quelque chose au bout de 200 pages, on se dit "c'est bien, mais si on avait pu commencer par là...". Ensuite, multiplier les points de vue, ça peut être bien, mais si c'est pour adopter celui d'un(e) méchant(e) juste pour le faire ruminer à quel point il/elle est méchant(e) et/ou incompris(e), ce n'est vraiment pas la peine.
D'une manière générale, le bouquin s'embourbe dans une situation un peu lourdingue pour ne se dénouer qu'à la toute fin, changeant complètement la donne en prenant un bon élan (on l'espère) pour la suite. Bref, un tome de transition qui aurait gagné à être beaucoup plus concis.


NisiOisiN - Bakemonogatari, légendes chimériques - livre 1
Ayant trouvé le manga intéressant mais avec pas mal de défauts, et ayant lu ici et là que les lecteurs le trouvaient généralement inférieur aux autres versions (anime et roman), j'ai tenté le light novel.
Effectivement, mieux structuré, les divers éléments de l'histoire mieux amenés, il reste quelques passages un peu lourds (surtout dans la portion centrale, qui correspond au deuxième tome du manga) et d'autres qui perdent de leur intérêt à la traduction (concernant la lecture des kanjis, donc bon, à moins de savoir lire le japonais...), mais dans l'ensemble j'ai trouvé le bouquin très sympa.
En gros, il vaut mieux lire d'abord le roman pour l'histoire, et ensuite le manga pour les dessins.
Petit bémol tout de même : vu que c'est chez le même éditeur, ça aurait été bien d'harmoniser les traductions ("Je ne t'aime pas" ou "Je te déteste", par exemple, ça ne rend pas tout à fait pareil).


Brandon Sanderson - Steelheart (The Reckoners book one) / Mitosis (A Reckoners story)
En gros : les super-vilains ont fait leur apparition et ont bouleversé le monde... mais les super-héros ne sont jamais venus.
Gros adepte des romans de Fantasy de Sanderson, c'est la première fois que je me penche sur un de ses bouquins classés YA. Ce premier tome est assez sympa, mais loin d'être aussi prenant que Mistborn, The Stormlight Archive ou Elantris. Il a même certains côtés prévisibles assez frustrants (du genre, l'hypothèse qui semble la plus flagrante dès le début apparaît comme une révélation au bout de 300 pages ; ou alors, la structure un peu trop évidente : il se passe ça à ce moment-là du livre, ça cache forcément quelque chose... ah oui ! je suis sûr qu'en fait... et paf, en plein dans le mille ou vraiment pas loin). Heureusement la fin est bien fichue et apporte tout de même son lot de surprises.
Quant à Mitosis, c'est un court récit qui sert de transition entre les tomes 1 et 2, pas indispensable à l'histoire globale mais qui raconte un événement évoqué au début du tome 2.
Et là, je suis dans Firefight (le deuxième tome), qui a l'air mieux parti.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

214 Pages V  « < 212 213 214
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 24.10.19 - 00:48


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting