IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

214 Pages V  « < 194 195 196 197 198 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Que lisez-vous actuellement ?, Oui, les metalorgiens lisent-ils ?
Gauvain
posté 04.05.2011 - 15:21
Message #3901


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 454
Inscrit : 01.11.08 - 17:58
Lieu : variable
Membre n° 22065




Georges Orwell Animal Farm

pas besoin de détailler je pense... début de la lecture



Ce message a été modifié par Gauvain - 04.05.2011 - 15:22.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gaou-Guinou
posté 04.05.2011 - 15:28
Message #3902


Cheval de Troie du Capitalisme
****

Groupe : Membres
Messages : 20548
Inscrit : 07.04.04 - 14:00
Lieu : Paris 20-1
Membre n° 408




j'l'ai trouvé "un peu" lourd comme bouquin je trouve, la comparaison est tellement pas fine et mega-appuyée
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 06.05.2011 - 16:00
Message #3903


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Choppé dernièrement:

Marcel Schwob: Oeuvres.

Une compilation en un volume des oeuvres de l'√©crivain fran√ßais dont Borges disait que c'√©tait l'un de ses mod√®les. J'ai h√Ęte de d√©couvrir cet univers litt√©raire, qui apparemment est r√©put√©. D'ailleurs, si quelqu'un conna√ģt ce monsieur, je ne dis pas non √† une petite pr√©sentation.


Charles Bukowski
: Le postier

De plus en plus admirateur de l'oeuvre du bonhomme.


Hunter S Thompson: Las Vegas Parano

Une entrée, certes téléphonée, pour découvrir l'auteur. Presque fini, je suis conquis, me tarde de lire d'autres bouquins du journaliste-buvard.


Roberto Bola√Īo: 2666

Entamé d'une cetaine de pages, ce pavé m'absorde un peu plus à chaque page. Le style est fluide, dense et le jonglage opéré entre les différents niveaux de langages est parfait. Le genre appelle un certain argentin pour cette fausse réalité qui perturbe et fascine en même temps. Pour l'histoire, étant qu'"au début", je ne peux rien dire, d'autant que la deuxième partie change déjà la donne.

John Kennedy Toole: La conjuration des imbéciles.

L'auteur a écrit deux livres, puis s'est suicidé en 1969 car il n'avait pas le succès espéré. Sa mère harcèle un éditeur avec ledit livre cité et finalement le publie. En 1981, cet ouvrage reçoit le prix Pulitzer.

Le livre raconte les p√©r√©grinations d'Ignatius Reilly dans le monde moderne de la Nouvelle-Orl√©ans et son indaptation inn√©e pour les valeurs, les us et coutumes de cette soci√©t√© qui ne conna√ģt pas Bo√©ce (auteur pr√©f√©r√© du h√©ros) et qui a oubli√© sa foi dans le Seigneur. Humour noir pour une analyse ascerbe de la soci√©t√© am√©ricaine des sixties qui est √©cartel√©e entre un monde √©conomique qui prend le dessus et le quotidien de toute partie de la population qui subit sans √™tre int√©gr√©e √† ce nouveau monde. J'ai d√©vor√© les quelques cinq cent pages et me suis rarement autant amus√© √† lire un roman. L'auteur a cr√©e des paragons sociaux √† tous les niveaux, que l'on assiste √† un v√©ritable th√©√Ętre humain. G√©nial.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 08.05.2011 - 19:24
Message #3904


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




Bola√Īo, je viens de lui finir ses D√©tectives Sauvages, et le gros pav√© de 2666 m'attend sagement.

Les D√©tectives sauvages, ce sont une bande po√®tes maudits, fauch√©s, les "r√©al-visceralistes", qui n'ont rien d'autre √† faire que de parler de po√©sie, de politique et de se perdre dans les d√©dales du DF, d'abord, puisen Europe, en Israel, pour revenir au nord du Mexique (du c√īt√© de Santa Teresa, hein Mich?) dans une qu√™te perdue d'avance. On a dit de ce bouquin que c'√©tait le Sur la route mexicain. Le m√™me id√©alisme, la m√™me curiosit√©, le m√™me appel √† la libert√© sous-tendent les deux livres. Bola√Īo, cependant, acteur ext√©rieur, pose cependant un regard √† la fois plein de compassion et de s√©v√®rit√© sur cette g√©n√©ration perdue, √† la diff√©rence d'un Kerouac, t√™te dans le guidon.

La construction du roman, dans sa 2e partie, donne toute son épaisseur aux personnages, appelant les souvenirs de chacun, incitant le lecteur à reconstituer le puzzle de leur vie avec des bouts d'histoire. Les détectives sauvages, c'est peut être nous.

J'ai encha√ģn√© avec Cronopes et Fameux de Cortazar dont l'√©cho po√©tique m'a laiss√© comme un con. Au travers de petits textes du quotidiens, Cortazar sublime chaque chose, faisant ressortir le Merveilleux o√Ļ on ne l'attend pas. L'Oulipo n'est pas loin, que ce soit dans l'humour des petites phrases ou dans le triste lyrisme de longs paragraphes. Extraits vus sur le web.

CITATION
Penses-y bien : lorsqu'on t'offre une montre, on t'offre un petit enfer fleuri, une cha√ģne de roses, une ge√īle d'air. On ne t'offre pas seulement la montre, joyeux anniversaire, nous esp√©rons qu'elle te fera de l'usage, c'est une bonne marque, suisse √† ancre √† rubis, on ne t'offre pas seulement ce minuscule picvert que tu attacheras √† ton poignet et prom√®neras avec toi. On t'offre ‚Äď on l'ignore, le plus terrible c'est qu'on l'ignore -, on t'offre un nouveau morceau fragile et pr√©caire de toi-m√™me, une chose qui est toi mais qui n'est pas ton corps, qu'il te faut attacher √† ton corps par son bracelet comme un petit bras d√©sesp√©r√© agripp√© √† ton poignet. On t'offre la n√©cessit√© de la remonter tous les jours, l'obligation de la remonter pour qu'elle continue √† √™tre une montre ; on t'offre l'obsession de v√©rifier l'heure aux vitrines des bijoutiers, aux annonces de la radio, √† l'horloge parlante. On t'offre la peur de la perdre, de te la faire voler, de la laisser tomber et de la casser. On t'offre sa marque, et l'assurance que c'est une marque meilleure que les autres, on t'offre la tentation de comparer ta montre aux autres montres. On ne t'offre pas une montre, c'est toi le cadeau, c'est toi qu'on offre pour l'anniversaire de la montre.


CITATION
Je ne sais pas, regarde, c'est terrible comme il pleut. Il pleut tout le temps, dehors √©pais et gris, ici contre le balcon avec de grosses gouttes dures et fig√©es qui s'√©crasent comme des gifles l'une apr√®s l'autre, quel ennui. Voici une petite goutte qui na√ģt en haut du cadre de la fen√™tre, elle tremble contre le ciel qui la brise en mille reflets assourdis, elle gonfle et vacille, elle va tomber, elle ne tombe pas, pas encore. Elle s'accroche de toutes ses griffes, elle ne veut pas tomber et on la voit qui s'agrippe avec ses dents tandis que son ventre enfle, c'est √† pr√©sent une √©norme goutte qui pend majestueuse et soudain youp ! la voil√† partie plaf ! plus rien, une tache humide sur le marbre.

Mais il y en a qui se suicident et qui se rendent tout de suite, elles naissent du cadre et se jettent aussit√īt dans le vide, il me semble voir la vibration du saut, leurs petits pieds qui se d√©collent et le cri qui les grise dans ce n√©ant de la chute et de l'√©crasement. Tristes gouttes, rondes gouttes innocentes. Adieu, gouttes. Adieu


Et comme Borges n'est pas loin, j'entame L'Aleph.




Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 08.05.2011 - 19:33
Message #3905


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Déguste l'Aleph, il y a des nouvelles absolument magiques.

Santa Teresa est un des lieux d'actions de 2666, qui fait référence aux assassinats des femmes dans la région proche de la frontière américaine. Il s'agit des mêmes événements dans les détectives sauvages?

Sinon, j'ai fini Las Vegas Parano du sieur Thompson. Agréable à lire, sourire aux coins des lèvres tout le long, mais la force d'écriture n'est pas forcément si reconnaissable, du coup, Hell's Angels est dans les starting blocks, le livre qui a consacré le journalisme gonzo.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 08.05.2011 - 19:44
Message #3906


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




CITATION(mich @ 08.05.2011 - 20:33) *
Santa Teresa est un des lieux d'actions de 2666, qui fait référence aux assassinats des femmes dans la région proche de la frontière américaine. Il s'agit des mêmes événements dans les détectives sauvages?

Non, les protagonistes y vont pour une autre raison, même si c'est sur les traces d'une femme perdue. Le livre ne fait pas du tout référence à ces évènements.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 08.05.2011 - 21:02
Message #3907


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Ok d'ac. En tout cas, je compte bien creuser l'oeuvre du chilien. Un petit être vert m'a déjà vanté le Gaucho insupportable, qui est, depuis, sur ma liste.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yoda_superstar
posté 08.05.2011 - 21:09
Message #3908


Bassist Master Jockin' Jedi
****

Groupe : Membres
Messages : 19802
Inscrit : 15.04.04 - 19:43
Lieu : Avignon/Paris
Membre n° 420




Je ferai sans doute un topo √† l'occasion √† propos des diff√©rents recueils de nouvelles que j'ai pu lire de Bola√Īo (j'ai aussi Monsieur Pain sur la planche, ha ha haha). Je fais d'ailleurs √ßa en pr√©paration aux deux pav√©s auxquels je compte bien m'attaquer. Et me faire le Mantra de Fresan dans la foul√©e (une foul√©e pouvant s'√©taler sur un an avec ces machins-l√†..).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 08.05.2011 - 21:30
Message #3909


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Le Mantra m'avait interpellé, cependant, Zone de Mathias Enard et sa phrase de 516p, m'ont déjà réservé deux/trois jours, car je compte bien le lire d'une traite.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 08.05.2011 - 21:49
Message #3910


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




On a la même liste de lecture happy.gif

Grosse baffe que Mantra, ceci dit.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 08.05.2011 - 21:53
Message #3911


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Je pense qu'on doit avoir, chacun, cette fameuse liste des pavés de Fluctuat bien au chaud dans nos favoris.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 09.05.2011 - 07:42
Message #3912


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




Toutafé !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sickness
posté 09.05.2011 - 09:39
Message #3913


Joie
****

Groupe : Membres
Messages : 14502
Inscrit : 03.06.04 - 17:03
Lieu : Suisse
Membre n° 534




QUOTE(mich @ 06.05.2011 - 17:00) *
Charles Bukowski: Le postier
De plus en plus admirateur de l'oeuvre du bonhomme.

j'ai récemment acheté Les contes de la folie ordinaire (que je n'ai pas encore lu). y a-t-il des must-have dans son oeuvre (ne me répond pas "tout", car j'ai tellement à lire et si peu de temps ... c'est cruel) ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 09.05.2011 - 10:01
Message #3914


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Journal d'un vieux dégueulasse, le postier font partie des incontournables. L'oeuvre de Bukowski est assez dense mine de rien, surtout faite de poèmes (j'attends mon love is a dog from hell) et pas mal de romans et de nouvelles.

Les romans sont essentiellement autobographiques. Par exemple, le postier revient sur sa p√©riode o√Ļ il √©tait employ√© des postes. Dans Women, il revient sur les femmes qu'il a crois√©. Dans Souvenirs d'un pas grand chose, il raconte son adolescence par le biais de son alter-ego Henry Chinaski.

les poèmes de Bukowski sont souvents des descriptions "sur le moment", des scènes, pensées prises sur le vif. Et là par contre, il existe pas mal de recueils compilant aléatoirement les poèmes, un des plus connus est Love is a Dog from Hell, qui se trouve en deux tomes dans la traduction française.

Les nouvelles de Buk m√™lent autobiographie et fantaisies qui trouvent naissance dans l'absurdit√© du quotidien que constate Bukowski. Journal d'un vieux d√©gueulasse compile les nouvelles qu'il a envoy√© pendant un temps au journal Open City. les fameux contes de la folie ordinaire, sont en fait √† part dans l'oeuvre de Buk, car l'imaginaire prend le dessus, laissant de c√īt√© le quotidien si cher √† l'auteur.

Je pense que Turtle pourra mieux de présenter l'oeuvre que moi, puisque je n'ai lu que Journal d'un vieux dégueulasse et les contes de folie ordinaire. Le postier me permettant de découvrir les romans de Buk et je n'ai pas lu, encore, ses poèmes.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Fragone
posté 09.05.2011 - 10:03
Message #3915


Rock Star
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 2877
Inscrit : 01.09.04 - 19:39
Lieu : Toulouse
Membre n° 1267




CITATION(Sickness @ 09.05.2011 - 10:39) *
j'ai récemment acheté Les contes de la folie ordinaire (que je n'ai pas encore lu). y a-t-il des must-have dans son oeuvre (ne me répond pas "tout", car j'ai tellement à lire et si peu de temps ... c'est cruel) ?


Deux must have pour ma part : le journal d'un vieux dégueulasse et les souvenirs d'un pas grand-chose.

Au sud de nulle part a été pendant un moment mon livre de chevet, genre un bouquin dont je relisais les nouvelles quand l'envie m'en prenait. Les nouvelles sont conformes au titre. Les contes donc, au sud et les deux oeuvres citées en début de post sont incontournables dans la biblio de bukowski. Sans être anecdotiques, Women, Le Postier ou le Ragout, sont un peu en-dessous et pas le meilleur moyen pour découvrir l'auteur.

Ce message a été modifié par Fragone - 09.05.2011 - 10:11.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sickness
posté 09.05.2011 - 12:15
Message #3916


Joie
****

Groupe : Membres
Messages : 14502
Inscrit : 03.06.04 - 17:03
Lieu : Suisse
Membre n° 534




merci à vous deux pour vos réponses !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 13.05.2011 - 11:20
Message #3917


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




Reçu mon Love is a dog from hell, recueil de poèmes de Bukowski entre 1974 et 1977.

J'en ai lu quelques uns, ça s'annonce délicieusement cru et pathétique(au sens noble)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
kanashibari
posté 27.05.2011 - 14:31
Message #3918


Vektor Hugo
***

Groupe : Membres
Messages : 9954
Inscrit : 14.03.06 - 20:58
Lieu : luxembourg / Strasbourg
Membre n° 8632




Je viens de chopper "Généalogie de la morale" et "Also sprach Zarathustra" de Nietzche, ça va être intense je le sens!
Sinon j'ai aussi chopper "Le Bateau-Usine" de Kobayashi Takiji, livre culte de la littérature moderne nippone.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yoda_superstar
posté 27.05.2011 - 15:41
Message #3919


Bassist Master Jockin' Jedi
****

Groupe : Membres
Messages : 19802
Inscrit : 15.04.04 - 19:43
Lieu : Avignon/Paris
Membre n° 420




Tiens le Nietzsche (le Zarathustra) je l'avais commencé en français et j'avais trouvé la syntaxe super bizarre, parfois comme si ça avait été traduit directement de l'allemand sans changer l'ordre des termes, avec pleins de verbes à la fin, etc. Si tu le lis en allemand tu me diras ce qu'il en est.

Ou alors j'avais une trad' moisax.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gaou-Guinou
posté 27.05.2011 - 17:44
Message #3920


Cheval de Troie du Capitalisme
****

Groupe : Membres
Messages : 20548
Inscrit : 07.04.04 - 14:00
Lieu : Paris 20-1
Membre n° 408





One Bullet Away: The Making of a Marine Officer, de Nathaniel Fick
mémoire de la formation d'officier puis des guerres d'Afghanistan puis d'Irak d'un officier de Marines. Pertinent, bien écrit, intelligent...vraiment classe

ha, pour la petite histoire, c'est bien le Nathaniel Fick présent dans Generation Kill

Ce message a été modifié par Gaou-Guinou - 27.05.2011 - 17:45.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

214 Pages V  « < 194 195 196 197 198 > » 
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 18.09.20 - 15:39


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting