IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

214 Pages V  « < 187 188 189 190 191 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Que lisez-vous actuellement ?, Oui, les metalorgiens lisent-ils ?
Chichi
posté 20.07.2010 - 18:14
Message #3761


Misanthrope
***

Groupe : Membres
Messages : 5125
Inscrit : 02.12.05 - 21:15
Lieu : Courbevoie
Membre n° 7065




CITATION(Turtle @ 20.07.2010 - 14:16) *
(bizarre que tu recherches ça, mais si tu en veux, lis "Les réparties de Nina" )...


Ha que ce poeme a put me faire vibrer !!! " Et mon bureau ?"
La façon dont il fait l'eloge de la vie que les deux protagonistes auront si Nina décide de partir avec lui est tout simplement spectaculaire. Je suis pas sur de cerner le sens entier de ce poeme, vu que je ne l'ai jamais étudié, juste lus et relus, mais je trouve vraiment que c'est une des plus belles oeuvres de Raimbaud.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Earth)))
posté 21.07.2010 - 08:17
Message #3762


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1893
Inscrit : 11.03.08 - 17:33
Lieu : Lorraine
Membre n° 19936




CITATION(Turtle @ 20.07.2010 - 14:16) *
et son lot de misanthropie et de misogynie (bizarre que tu recherches ça, mais si tu en veux, lis "Les réparties de Nina" )...


J'ai beau aimer les femmes plus n'importe quel autre, je n'en reste pas moin un fieffé misogyne haha
c'est ma contradiction.

en tout cas merci turtle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chichi
posté 21.07.2010 - 15:34
Message #3763


Misanthrope
***

Groupe : Membres
Messages : 5125
Inscrit : 02.12.05 - 21:15
Lieu : Courbevoie
Membre n° 7065




En fait nan rien

Ce message a été modifié par Chichi - 21.07.2010 - 15:35.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 22.07.2010 - 12:44
Message #3764


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




Le bourg de Stépantchikovo et sa population, Dostoievski

Oeuvre "mineure" de Dostoievski, certes, mais qui préfigure ses futurs chefs d'oeuvre. Ecrit à son retour de bagne, Le Bourg de Stépantchikovo..., ce Tartuffe russe, joue la farce sans concession, dans ses situations et dans sa galerie de personnages hauts en couleurs, tous plus ridicules les uns que les autres, jusqu'à l'excès. Mené tambour battant, le rythme est celui d'un homme libre, qui a besoin de se laisser écrire, après tant d'années de frustration.

CITATION
Le personnage principal Sergey Aleksandrovich quitte Saint P√©tersbourg lorsque son oncle, le colonel Yegor Ilich Rostanev l'invite √† rejoindre sa propri√©t√©. Il d√©couvre qu'un charlatan, Foma Fomich Opiskin, a escroqu√© bon nombre de nobles en leur faisant croire en son honn√™tet√© alors qu'il est agressif, √©go√Įste et rancunier.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 22.07.2010 - 16:35
Message #3765


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal √† crini√®re
Membre n° 21094




CITATION(vince-shi @ 20.07.2010 - 17:54) *
l'entropie

Un jour, faudra qu'on m'explique ce que ça veut dire, ça. mellow.gif



Bon, tant que je suis aux US, il faudrait que je me chope des grands classiques de la littérature anglophone. C'est pas forcément un grand classique, mais le V. de Pynchon m'intéresse uniquement à cause de l'album Vheissu de Thrice. happy.gif Je suis vraiment pas un grand lecteur, je lis presque pas, en fait (faudra que je change ça), mais j'ai souvent envie de lire des bouquins auxquels mes groupes préférés font référence dans leur musique.

Ce message a été modifié par Plunk - 22.07.2010 - 16:35.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 22.07.2010 - 18:52
Message #3766


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Si si, V. est ce qu'on peut appeler un classique, il est m√™me souvent √©tudi√© √† l'√©cole outre-atlantique (si on peut dire que c'est comme √ßa qu'on reconnait un "classique" haha). Pynchon est reconnu l√†-bas comme l'un des 10 √©crivains am√©ricains les plus importants du XX√®me si√®cle, √† l'aise, m√™me si on en parle trop peu chez nous. C'est du m√™me tonneau que Faulkner, Steinbeck, Kerouac, Salinger, Dos Passos et compagnie). En g√©n√©ral, c'est L'arc-en-ciel de la gravit√© qui est consid√©r√© comme son chef d'Ňďuvre.

Et l'entropie c'est à la base une notion scientifique (de thermodynamique), en gros c'est la tendance qu'à tout système énergétique clos à s'épuiser. C'est un phénomène généralisé et irréversible que tu peux étendre à absolument tout dans l'univers : tout s'use et fini par s'arrêter. Pense à une étoile qui s'éteint lentement, pense à l'érosion, à l'usure de n'importe quoi, des civilisations, de la vie elle-même qui finit inéluctablement par la mort.

Ce message a été modifié par vince-shi - 23.07.2010 - 07:56.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Turtle
posté 24.07.2010 - 08:57
Message #3767


Rock Star
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3721
Inscrit : 14.12.05 - 17:43
Membre n° 7222




@ Earth: Faudra que tu nous développes ça un jour !

@ Chocho: Je l'ai pas lu celui l√†. Il est bien ? Parce que globalement, tous les "petits" de Dosto que j'ai lu (Le Bourgeois de Paris, le Petit H√©ros, le Joueur...) - except√© Les Carnets du sous-sol - sont quand m√™me bien en dessous de ses Ňďuvres magistrales. Comme s'il avait besoin d'espace pour r√©pandre l'√©tendue de son g√©nie.

@ Chichi: Le sens de ce po√®me r√©side dans cette rupture brutale entre les r√™veries/aspirations/√©lans du po√®te et la r√©ponse lacunaire/mat√©rialiste de cette Nina. De l√† tu en d√©duis, soit qu'elle est idiote soit qu'elle est √† c√īt√© de la plaque.
Derrière ce poème, tu peux donc y voir la déception amoureuse, le décalage poète/monde, la misogynie, l'explication du "choix"
de l'homosexualit√© plut√īt que l'h√©t√©rosexualit√©, une blessure d'adolescence etc... C'est vaste.

@ Vince: J'ai rien lu de Pynchon. Et si tu dis vrai, c'est étrange qu'il n'est pas la notoriété des autres que tu cites.
Comment tu l'expliques ?
Et sinon, le "genre", c'est plut√īt SF, Polar ? Ou errance humaine √† l'am√©ricaine ?
Et sinon, niveau style tu le rapproches de qui ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 24.07.2010 - 13:31
Message #3768


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Il n'y a que chez nous que Pynchon n'a pas beaucoup de renomm√©e. Et encore si tu fais une petite recherche sur internet tu verras que ce n'est pas forcement vrai puisqu'il y a une abondante critique. D√®s que tu fais la recherche en anglais c'est encore autre chose, ne serait-ce que par exemple le Wiki consacr√© enti√®rement √† l'Ňďuvre de l'auteur, dans lequel chacun de ses livres b√©n√©ficie d'un lexique, et de tonnes d'infos bien utile face √† l'√©rudition de ses bouquins (il faut le lire pour le croire). Aux Etats-Unis Pynchon b√©n√©ficie dune renomm√©e importante, ses livres sont constamment √©dit√©s dans les collections "classiques" e font l'objet d'une critique universitaire consid√©rable.

Autre chose : tout ce que l'on connait de Pynchon c'est deux ou trois photos de l'époque ou il était dans la marine. Et deu trois détails de sa jeunesse, il est encore plus discret que Salinger l'était (tu auras plus de détails sur sa page Wikipédia si besoin est).

L'autre raison pour laquelle on parle moins de Pynchon est que mis à part Vente à la criee du lot 49, ses livres sont extrêmement longs et difficiles a lire, très érudits, et souvent la narration ne suit pas de ligne directe, elle est éclatée, les personnages apparaissent et disparaissent, les digressions sont constantes, les métaphores scientifiques sont complexes, etc.

Dans un très beau texte, Elfriede Jelinek (écrivain allemande, notamment de La pianiste, reproduit a l'écran par Haneke) disait que L'arc-en-ciel de la gravité était le plus beau livre jamais écrit. Elle disait aussi que Pynchon pouvait être comparé à un nombre impressionnant d'écrivains, elle cite Joyce, Burroughs, Kafka, Nabokov, T. S. Elliot, Balzac, Melville et d'autres que je n'ai plus en tête.

Quant au genre, la question est difficile. Ce n'est pas vraiment de la litt√©rature de genre m√™me si √ßa en emprunte parfois quelques ficelles, au roman historique par exemple, √† la science fiction si on veut (j'ai lu quelque part que l'on pouvait consid√©rer L'arc-en-ciel de la gravit√© comme l'ancien testament du cyber-punk, le Neuromancien √©tant le nouveau testament). Contre-jour, son dernier roman traduit en fran√ßais, pastiche parfois le western et le roman d'aventure. L'Ňďuvre de Pynchon a une ambition vraiment totalisante. (√† suivre je suis sur mon t√©l√©phone lol.

Si tu as du temps je te conseille vraiment Vente √† la cri√©e du lot 49 qui n'est pas du tout son meilleur livre mais qui est tout de m√™me tr√®s puissant, terrible dans son fond, et qui donne un bon aper√ßu de l'Ňďuvre du monsieur. Je serai ravi d'en parler plus en profondeur avec toi. Vraiment ca le m√©rite.

Ce message a été modifié par vince-shi - 24.07.2010 - 23:49.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Turtle
posté 24.07.2010 - 14:00
Message #3769


Rock Star
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3721
Inscrit : 14.12.05 - 17:43
Membre n° 7222




Tu fais chier. Mais vraiment.

Quand je pense à tout ce que j'avais prévu de lire prochainement - que je devais lire -,
tu me rajoutes un Monsieur Parpaing (car oui vu comment tu donnes envie, je vais être obligé de m'y plonger et pourtant ça a pas l'air de se lire en une soirée).

Bref, la semaine prochaine, je vais acheter 2,3 de ses bouquins. C'est décidé. Tu es un salaud Vince.
Qu'est-ce que je leur dis moi à Guerre et Paix, L'Idiot, L'Homme sans qualité et La Chartreuse de Parme ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 24.07.2010 - 17:27
Message #3770


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Aaaah tu pouvais pas me faire plus plaisir !

J'en dis pas plus parce que j'étais déjà à fond, juste qu'il faut faire attention aux traductions. Celles des deux derniers, Mason & Dixon et Contre-jour sont parfaites, mais voilà les pavés quoi, surtout Contre-jour qui en poche fait 1500 pages. Je l'ai commencé il y a un mois et j'en suis à la page 400 seulement, j'ai déjà l'impression d'avoir lu 10 livres question densité. Et le plus fou c'est que c'est de l'émerveillement constant, et le style est éblouissant.

Par contre la traduction de L'arc-en-ciel de la Gravité date des années 80 je crois, elle est souvent citée comme exemple type de traduction de merde (toujours mieux qui de rien comprendre en anglais cela dit haha). Les autres sont coolos.

Pour finir, une très belle critique de Vente à la criée du lot 49 : http://livres.fluctuat.net/thomas-pynchon/...as-pynchon.html

Et le Pynchon wiki : http://gravitys-rainbow.pynchonwiki.com/wi...title=Main_Page

Ce message a été modifié par vince-shi - 24.07.2010 - 17:42.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 25.07.2010 - 22:53
Message #3771


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




J'ai Contre-jour, qui m'attend sur une étagère. Je vois le pavé, il me sourit sournoisement. Un jour, je m'y attaquerai également.

Mais puisqu'on parle pavé, Mantra de Rodrigo Fresan m'a littéralement retourné la tête ces derniers jours. Kaléidoscope littéraire, déconstruction du roman, effacement des repères, ce livre est une mine, à l'écriture fine et précise dans un grand bordel digne de la ville de Mexico, dont il est question dans ce livre. Comment parler du DF? Par l'annihilation du temps et de l'espace, par de multiples références qui finissent par se parodier, par un roman orgiaque. Bouffe et vomis-le.

CODE
Il est possible que Mexico soit une tumeur g√©ographique. Ce qui est s√Ľr et certain, c'est que cette ville ne cesse de grandir. Comment faire tenir tout Mexico dans un livre ? C'est ce que je me suis propos√© de faire dans ce roman d√©montable qu'est Mantra. Je trouvais int√©ressant qu'un livre sur une ville aussi gigantesque qu'un pays puisse correspondre √† la forme et √† l'esprit qui l'avait inspir√©. De l√† la monstruosit√© de Mantra, qui est presque une aberration litt√©raire o√Ļ les narrateurs se transforment en d'autres narrateurs (le roman commence sur le r√©cit d'une tumeur c√©r√©brale et se poursuit dans la bouche d'un mort fran√ßais qui raconte ce qui se passe dans un inframonde pr√©colombien; il se conclut entre les dents et la langue d'une sorte de momie-robot qui cherche son p√®re dans les ruines futures d'un District F√©d√©ral apocalyptique o√Ļ le temps est circulaire et o√Ļ les morts relatent l'histoire)...
J'irai m√™me plus loin : je crois que Mexico est franchement une autre plan√®te o√Ļ culture terrienne et culture extraterrestre s'entrechoquent. [...] C'est un grand cut-up, un crack-up, un up-up en soi, un tremblement de terre permanent."


Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 25.07.2010 - 23:14
Message #3772


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




En parlant de Fresan, tu as déjà lu du Roberto Bolano ? J'ai fini Le gaucho insupportable et Les détectives sauvages très récemment et j'ai vraiment adoré, surtout le deuxième. J'ai prévu de lire 2666, mais c'est encore un mastodonte qui va devoir attendre.

Ce message a été modifié par vince-shi - 25.07.2010 - 23:32.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 26.07.2010 - 07:44
Message #3773


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




La m√™me pour 2666, ahah. Je n'ai rien lu de Bola√Īo, jusqu'√† pr√©sent mais je compte bien r√©parer cela.

Je me demande d'ailleurs si on s'est pas fournis à la même adresse wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 26.07.2010 - 09:14
Message #3774


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Ah, bien vu mais je n'avais pas vu cette liste. Pourtant il y a beaucoup de mes références (Pynchon, Vollmann, Bolano), et aussi nombre de livres que j'ai prévu de lire (Gass, Denis Johnson, Mathias Enard, Rodrigo Fresan, Richard Powers).

Mais ouais Les détectives sauvages tu devrais aimer. C'est une énorme roman polyphonique dont les personnages errent dans le D.F., en Espagne, en Afrique. L'ambiance peut rappeler Kerouac mais le style et l'ambition sont complétement différents.

Sinon l'une de mes références sur internet c'est ça : http://www.fricfracclub.com/spip/

Ce message a été modifié par vince-shi - 26.07.2010 - 18:00.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
appleminis
posté 26.07.2010 - 12:21
Message #3775


Allan Théo
***

Groupe : Membres
Messages : 2995
Inscrit : 02.01.05 - 17:30
Lieu : Paris
Membre n° 2616




Est-ce que quelques uns d'entre vous sauraient me conseiller des livres consacrés à l'histoire du Cambodge ?! Je m'intéresse à ce pays en ce moment et je voulais vos lumières. Je cherche des livres parlant en général de l'histoire du Cambodge, mais aussi des plus précis sur la période Pol Pot (en fait j'aimerais d'abord lire des livres généraux, pour bien comprendre le pays, et après aller plus précisément sur une période). Vous avez des idées ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 26.07.2010 - 12:26
Message #3776


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




CITATION(vince-shi @ 26.07.2010 - 10:14) *
Mais ouais Les détectives sauvages tu devrais aimer. C'est une énorme roman polyphonique dont les personnages errent dans le D.F., en Espagne, en Afrique. L'ambiance peut rappeler Kerouac mais le style et l'ambition sont complétement différents.


N'en dis pas plus, je prends !

CITATION(vince-shi @ 26.07.2010 - 10:14) *
Sinon l'une de mes références sur internet c'est ça : http://www.fricfracclub.com/spip/

Comment ça s'utilise, cette bête-là?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 26.07.2010 - 18:13
Message #3777


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Cool !

Sinon cette b√™te l√† s'utilise un peu comme n'importe quel autre site haha sauf que l√† √ßa parle de bouquins. Il y a r√©guli√®rement des critiques sur l'actualit√© (ou pas), des interviews et des essais plus ou moins int√©ressants. En tout cas je me reconnais bien dans leurs go√Ľts (toi aussi surement).

Une interview de Fresan par exemple : http://www.fricfracclub.com/spip/spip.php?article268

Et une critique des Détectives sauvages (au pif) : http://www.fricfracclub.com/spip/spip.php?article249
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Neocreed
posté 28.07.2010 - 09:31
Message #3778


La nef des fous
***

Groupe : Membres
Messages : 5505
Inscrit : 07.02.06 - 22:19
Lieu : au Sud d'aucun Nord
Membre n° 8029




Bon la je suis en train de lire Sur la route de Kerouac mais le poche que j'ai est une traduction de Jacques Houbard (1976) et je la trouve plutot médiocre. Je suis pas capable de le lire en anglais donc connaissez-vous une traduction meilleure de ce livre?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 28.07.2010 - 10:13
Message #3779


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Gallimard vient tout juste de le rééditer avec une nouvelle traduction et les vrais noms des personnages conformément à la volonté de l'auteur.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 28.07.2010 - 22:36
Message #3780


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8541
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




Moins que zéro, Ellis.

Vais pas refaire un paragraphe sur Ellis, abondamment comment√© en ces pages, quelques mois et ann√©es plus t√īt. Ceci dit, je n'avais jamais lu son premier roman. Chose faite, amusant de voir que son √©criture - comme le narrateur - conserve une certaine forme de pudeur, qui s'√©vanouira totalement par la suite. Les sc√®nes d'ennui et de d√©sŇďuvrement se suivent et se ressemblent et l'on finit par terminer le livre assez apathique et blas√©, apr√®s un ultime sursaut de malaise. Ce qui touche au but, non?

La lenteur, Kundera.

Essai ench√Ęss√© dans un roman, qui se d√©coupe en 3 histoires/fables entrem√™l√©es. Kundera fl√Ęne, pourtant, laisse tra√ģner son √©criture. La lenteur ou comment l'homme peut retrouver son bonheur, en sortant du temps et en se concentrant sur les lentes volupt√©s des sens. La vitesse, au contraire, permet √† l'homme d'oublier, de se perdre, et le transforme en personnage grotesque, gesticulant vainement. Un livre l√©ger √† lire dans le m√©tro, o√Ļ le temps passera tout seul.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

214 Pages V  « < 187 188 189 190 191 > » 
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 18.10.19 - 03:17


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting