IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

214 Pages V  « < 181 182 183 184 185 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Que lisez-vous actuellement ?, Oui, les metalorgiens lisent-ils ?
vince-shi
posté 08.02.2010 - 14:33
Message #3641


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Ces derniers temps, j'ai notamment lu :

Cormac McCarthy - Méridien de Sang ou le rougeoiement du soir dans l'ouest.

Sans doute dans mon top 3 tous romans confondus. Dans les ann√©es 1850, un enfant, qui sera appel√© "l'enfant" durant tout le roman, quitte son foyer et part vers le d√©sert, autour de la fronti√®re Mexique - √Čtats-Unis. Il s'engage dans une bande charg√©e par des gouverneurs mexicains d'exterminer les indiens, r√©mun√©r√©e au nombre de scalps. 90 % du roman raconte les errements et les massacres perp√©tr√©s par la bande dans une nature d'une beaut√© absolument √©blouissante, tellement que les atrocit√©s d√©crites en deviennent parfois d√©risoires. Terrifiant, saisissant de beaut√©, parfait. G√©nial, g√©nial, g√©nial.
Au passage, c'est basé sur des faits réels, du moins le juge Holden et Glanton (le chef de la bande) ont vraiment existé, et étaient vraiment payés pour du scalp (comme beaucoup d'autres à l'époque).


Je suis √©galement sur la fin de Mason & Dixon de Thomas Pynchon, un autre g√©ant de la litt√©rature am√©ricaine contemporaine. C'est l'histoire du g√©om√®tre et de l'astronome anglais qui ont trac√© la fronti√®re entre le Maryland et la Pennsylvanie, fronti√®re qui deviendra plus tard la d√©limitation entre les √Čtats du nord et les √Čtats du sud pendant la guerre de s√©cession. Le roman se passe donc entre ces deux √Čtats, mais les personnages passent aussi par le Cap, Sainte H√©l√®ne ou m√™me Sumatra. Au final ce sont plus de 1000 pages compl√©tement folles, souvent hilarantes, o√Ļ l'on croise des chiens qui parlent, des canards m√©caniques vivants, o√Ļ les lieux sont parfois plus grands √† l'int√©rieur qu'√† l'ext√©rieur, sur fond de conspiration j√©suite et de m√©taphores astronomiques ou astrologiques. Pynchon est un g√©nie, et je p√®se mes mots. Passionnant mais vraiment hardcore √† lire, d'autant plus que c'est √©crit dans un style inspir√© du 18√®me si√®cle. Une ligne d'inattention et on ne comprend plus rien √† ce qu'il se passe.
Pour ceux qui sont intéressés, il existe un wiki (en anglais) spécialement dédié à toute l'oeuvre de Pynchon, très utile pendant la lecture de ses romans. Celui de Mason & Dixon, ici.

Je compte bien commencer très vite Contre-jour, l'avant dernier roman du même Pynchon, qui raconte en 1500 pages l'histoire d'une bande d'anarchistes qui traverse le monde en dirigeable entre le milieu du 19ème et le début de la Première Guerre mondiale.

Ce message a été modifié par vince-shi - 08.02.2010 - 16:00.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yoda_superstar
posté 08.02.2010 - 14:36
Message #3642


Bassist Master Jockin' Jedi
****

Groupe : Membres
Messages : 19802
Inscrit : 15.04.04 - 19:43
Lieu : Avignon/Paris
Membre n° 420




J'ai toujours été tenté de lire du Pynchon, et ta description me conforte dans cette idée, mais voilà les pavés quoi.. faut vraiment se consacrer au bouquin et pas perdre le fil, ce que j'ai un peu du mal à faire. Enfin..
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Daturama
posté 08.02.2010 - 14:42
Message #3643


Star régionale
**

Groupe : Membres
Messages : 596
Inscrit : 04.11.09 - 12:00
Membre n° 24640




Les bienveillantes de Jonathan Littel.

J'imagine que tout a été dit et redit sur ce livre. J'avais abandonné au milieu pour lire du Bukowski, et grosse erreur, au final vu que je décide de reprendre méthodiquement du début et de prendre des notes pour les personnages (parceque ca peut donner le tournis).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 08.02.2010 - 14:51
Message #3644


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Dans ce cas il faut aller vers ses premiers romans, genre V. ou Vente √† la cri√©e du lot 49 qui sont normalement longs, le deuxi√®me est m√™me plut√īt court.

Voilà la 4ème de couv de V. qui devrait te donner super envie : "Que signifie V. ? Victoire, vol d'oiseaux, ou encore Vheissu, un pays imaginaire et mystérieux ? C'est la question que se pose Herbert Stencil depuis qu'il a repéré le fameux signe dans le journal intime de son père défunt. Très vite, V. devient une énigme aux nombreuses significations, une figure féminine aux multiples visages, la clé de voute de la vaste réalité. Un récit vertigineux, dans le sillage de Kerouac et de Joyce.
(le nom de l'album de Thrice, Vheissu, vient de là, comme on voit le personnage de V for Vendetta lire V. dans la BD, avis aux amateurs)

Vente à la criée du lot 49 c'est l'histoire d'une femme qui se retrouve légataire d'une collection de timbres et qui finit par découvrir l'existence d'un système de poste alternatif qui existerait depuis des siècles dans le plus grand secret. Elle fait une enquête et c'est gueunial. Par contre tu n'aura pas la qualité de traduction de Mason & Dixon et Contre-jour, mais bon.

Ce message a été modifié par vince-shi - 08.02.2010 - 15:58.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
SlayHunter
posté 08.02.2010 - 18:29
Message #3645


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1905
Inscrit : 17.06.06 - 21:17
Lieu : Chambourcy!
Membre n° 10463




CITATION(vince-shi @ 08.02.2010 - 14:33) *
Ces derniers temps, j'ai notamment lu :

Cormac McCarthy - Méridien de Sang ou le rougeoiement du soir dans l'ouest.

Sans doute dans mon top 3 tous romans confondus. Dans les ann√©es 1850, un enfant, qui sera appel√© "l'enfant" durant tout le roman, quitte son foyer et part vers le d√©sert, autour de la fronti√®re Mexique - √Čtats-Unis. Il s'engage dans une bande charg√©e par des gouverneurs mexicains d'exterminer les indiens, r√©mun√©r√©e au nombre de scalps. 90 % du roman raconte les errements et les massacres perp√©tr√©s par la bande dans une nature d'une beaut√© absolument √©blouissante, tellement que les atrocit√©s d√©crites en deviennent parfois d√©risoires. Terrifiant, saisissant de beaut√©, parfait. G√©nial, g√©nial, g√©nial.
Au passage, c'est basé sur des faits réels, du moins le juge Holden et Glanton (le chef de la bande) ont vraiment existé, et étaient vraiment payés pour du scalp (comme beaucoup d'autres à l'époque).


Rah ce livre j'ai du le recommencer bien trois fois mais il est vraiment très dur à lire en anglais. Je regrette vraiment de jamais être allé plus loin que la trentaine de pages parce que ce type a un style assez unique, il happe le lecteur en trois figures de style totalement surannées...
Je devrais peut-être relire No Country for Old Man, en anglais cette fois...

Sinon je pars un petit peu dans tous les sens dans mes lectures en ce moment, et hier! la révélation: De l'inconvénient d'être né, de Cioran.
Environ 900 fragments d'un pessimisme et d'un scepticisme abusés, écris avec tellement de cynisme et d'humour qu'on continu la lecture même si on adhère pas à la totalité de sa pensée (et on peut d'ailleurs se le permettre, vu que le type n'a jamais construit de véritable système qui fait tenir toute sa pensée debout, contrairement à la majorité (chaque?) philosophe).
La construction en fragments a pas mal d'avantages en plus: le livre se relis très aisément, est assez accessible, mais demande tout de même une certaine réflexion: forme brève oblige, le lecteur est quasiment obligé de réfléchir sur ce qu'il vient de lire, trouver des exemples qui illustrent/infirment tels fragments, etc... et c'est justement lorsqu'on a effectué ce court travail que le livre devient incontournable.
Mon futur livre de chevet, assurément, j'avais plus été aussi enthousiaste sur le compte d'un auteur depuis Céline.
Quelques citations:

La peur de la mort n'est qu'une projection dans l'avenir d'une peur qui remonte à notre premier instant.

Il ne faut pas s'astreindre √† une Ňďuvre, il faut seulement dire quelque chose qui puisse se murmurer √† l'oreille d'un ivrogne ou d'un mourant.

Avoir commis tous les crimes, hormis celui d'être père.

Rares sont les jours o√Ļ, projet√© dans la post-histoire, je n'assiste pas √† l'hilarit√© des dieux au sortir de l'√©pisode humain. Il faut bien une vision de rechange, quand celle du Jugement ne contente plus personne.

Quelle déception qu'Epicure, le sage dont j'ai le plus besoin, ait écrit plus de trois cents traités! Et quel soulagement qu'ils se soient perdus!

Si le d√©go√Ľt du monde conf√©rait √† lui-seul la saintet√©, je ne vois pas comment je pourrais √©viter la canonisation.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Jean-Bob
posté 08.02.2010 - 18:48
Message #3646


Rock Star
***

Groupe : Membres
Messages : 3451
Inscrit : 07.06.08 - 10:06
Lieu : Rennes
Membre n° 20728





Possiblement génial.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 08.02.2010 - 20:28
Message #3647


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




CITATION(SlayHunter @ 08.02.2010 - 18:29) *
Rah ce livre j'ai du le recommencer bien trois fois mais il est vraiment très dur à lire en anglais. Je regrette vraiment de jamais être allé plus loin que la trentaine de pages parce que ce type a un style assez unique, il happe le lecteur en trois figures de style totalement surannées...
Je devrais peut-être relire No Country for Old Man, en anglais cette fois...


The Road est très facile à lire en anglais, tu peux te lancer.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
manulerider
posté 09.02.2010 - 09:42
Message #3648


Monsieur Lendrier
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 9653
Inscrit : 17.08.04 - 11:27
Lieu : L√†.
Membre n° 1134




Wah ça lit du gros en ce moment! McCarthy et Pynchon sont parmi mes auteurs favoris. Effectivement pour Pynchon faut se les farcir ses bouquins, j'ai pas réussi à finir le dernier, Contre-Jour, que j'ai pour autant trouvé passionnant.

Vince, je te conseille Don Delillo, qui, dans un style proche de McCarthy d√©veloppe des intrigues et des photographies g√©opolitiques assez dingues et pr√©cises, moins centr√©es sur la psychologie de l'√™tre (quoi que le dernier, l'homme qui tombe, soit tr√®s humain. J'te recommande vivement Les Noms, fresque complexe dans le monde des expatri√©s am√©ricains √† fins professionnelles dans les pays du moyen orient o√Ļ se d√©tache une intrigue des plus originales. L√† aussi l'√©crit en lui m√™me est assez d√©truit, personnages peu ou pas identifi√©s, constructions qui perdent, mais √ßa oblige √† se concentrer sur d'autres aspects.


Bref, sinon, que dire des Bienveillantes, sinon qu'il est à lire en écoutant Der Blutharsch héhé
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Daturama
posté 09.02.2010 - 09:44
Message #3649


Star régionale
**

Groupe : Membres
Messages : 596
Inscrit : 04.11.09 - 12:00
Membre n° 24640




J'aime bien le parcourir sur du wagner, avec un petit vin Alsacien.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 09.02.2010 - 10:08
Message #3650


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




CITATION(manulerider @ 09.02.2010 - 09:42) *
Wah ça lit du gros en ce moment! McCarthy et Pynchon sont parmi mes auteurs favoris. Effectivement pour Pynchon faut se les farcir ses bouquins, j'ai pas réussi à finir le dernier, Contre-Jour, que j'ai pour autant trouvé passionnant.

Vince, je te conseille Don Delillo, qui, dans un style proche de McCarthy d√©veloppe des intrigues et des photographies g√©opolitiques assez dingues et pr√©cises, moins centr√©es sur la psychologie de l'√™tre (quoi que le dernier, l'homme qui tombe, soit tr√®s humain. J'te recommande vivement Les Noms, fresque complexe dans le monde des expatri√©s am√©ricains √† fins professionnelles dans les pays du moyen orient o√Ļ se d√©tache une intrigue des plus originales. L√† aussi l'√©crit en lui m√™me est assez d√©truit, personnages peu ou pas identifi√©s, constructions qui perdent, mais √ßa oblige √† se concentrer sur d'autres aspects.
Bref, sinon, que dire des Bienveillantes, sinon qu'il est à lire en écoutant Der Blutharsch héhé


Oui, j'ai Outremonde de Don Delillo sur ma table de nuit, mais le pav√© quoi ! Jme suis √©galement command√© L'avenir n'est plus ce qu'il √©tait de Richard Fari√Īa, qui pourrait te plaire. Voici la description amazon :

CITATION
Météore des lettres et de la musique américaines, Richard Farina fut le temps de quelques mois l'une des voix les plus singulières de la contre-culture issue des campus new-yorkais dans les années 1960. Poétique, inclassable, largement autobiographique, L'avenir n'est plus ce qu'il était s'attache comme dans un long trip aux pas vagabonds de son héros, que la quête insatiable du danger et de l'expérience mènera d'aventureuses soirées étudiantes jusqu'au fracas de la révolution cubaine... Ami de Thomas Pynchon et lié à la scène folk de Greenwich Village, de Bob Dylan à Joan Baez, Richard Farina mourut deux jours après la publication de cet unique roman.


Edit : C'est le m√™me probl√®me avec William T. Vollmann, dont je r√™ve de lire les livres mais dont aucun ne fait moins de 1000 pages... Surtout que le mec pond des pav√©s environ tous les 6 mois, genre Central Europe, son petit dernier qui fait bien bien envie. Il √©crit de la non-fiction aussi, vous avez peut √™tre d√©j√† entendu parler du Livre des violences (r√©sum√© de 700 pages d'un ouvrage paru en 7 tomes au √Čtats-Unis et qui d√©cortique tous les types de violences) ou de Pourquoi √™tes-vous pauvres ?

Ce message a été modifié par vince-shi - 09.02.2010 - 14:00.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
franz
posté 09.02.2010 - 12:08
Message #3651


Emma√ľs way of life!
***

Groupe : Membres
Messages : 2739
Inscrit : 06.11.07 - 20:12
Lieu : Douai
Membre n° 18670




CITATION(yoda_superstar @ 05.02.2010 - 00:33) *
Bon, disons que le film est relativement fid√®le au bouquin (√† part les persos o√Ļ l√† gros wtf : je suis d√©sol√© mais Mos Def n'est pas rouquin et Zooey Deschanel n'a certainement rien d'oriental.. bien que j'aime bien ces deux acteurs).. apr√®s il manque plein de trucs √©videmment, mais y aura jamais le style de l'√©criture, la tonne de d√©tails, etc. J'ai beaucoup aim√© le film, le livre est juste g√©nial.

Bon je pense me le procurer quand je n'aurai plus rien à lire alors.

En ce moment je suis sur Cash, l'autobiographie du Dieu de la country.
C'est intéressant. Le souci c'est que y'a rien de chronologique et que c'est simplement des anecdotes concernant des potes à lui qu'on connait pas forcément et on s'embrouille vite....mais en fin de compte, ce style un peu décousu et éparpillé a son charme.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Manumal
posté 09.02.2010 - 12:55
Message #3652


(((:FEAAAR:)))
***

Groupe : Membres
Messages : 9728
Inscrit : 15.05.05 - 17:07
Lieu : Alsace
Membre n° 4367




CITATION(vince-shi @ 09.02.2010 - 10:08) *
Livre des violence (r√©sum√© de 700 pages d'un ouvrage paru en 7 tomes au √Čtats-Unis et qui d√©cortique tous les types de violences)

Au chaud chez moi. Pas encore attaqué, comme dit c'est un joli pavé.


Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gaou-Guinou
posté 09.02.2010 - 22:45
Message #3653


Cheval de Troie du Capitalisme
****

Groupe : Membres
Messages : 20548
Inscrit : 07.04.04 - 14:00
Lieu : Paris 20-1
Membre n° 408




j'ai commencé Moby Dick de Herman Melville, en anglais


c'est dur à lire haha
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 09.02.2010 - 23:32
Message #3654


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal √† crini√®re
Membre n° 21094




CITATION(Gaou-Guinou @ 09.02.2010 - 22:45) *
j'ai commencé Moby Dick de Herman Melville, en anglais
c'est dur à lire haha

Je compte essayer aussi.

J'ai lu du Poe en VO alors je suis armé, pour l'anglais du XIXe ! shuriken.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Nuke
posté 11.02.2010 - 09:25
Message #3655


Epicus Metallicus
***

Groupe : Membres
Messages : 2835
Inscrit : 28.01.04 - 14:50
Lieu : Lyon
Membre n° 292






et une brique !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gaou-Guinou
posté 11.02.2010 - 09:55
Message #3656


Cheval de Troie du Capitalisme
****

Groupe : Membres
Messages : 20548
Inscrit : 07.04.04 - 14:00
Lieu : Paris 20-1
Membre n° 408




CITATION(Plunk @ 09.02.2010 - 23:32) *
Je compte essayer aussi.

J'ai lu du Poe en VO alors je suis armé, pour l'anglais du XIXe ! shuriken.gif



bah autant d'habitude j'ai absolument aucun soucis à lire en anglais...autant la je galere pas mal, surtout les tournures de phrases assez tordues et pas mal de mots (outre le vocabulaire marin) qui ont un peu disparus du vocabulaire actuel haha

le seul livre que j'ai laché parce que j'avais du mal c'est The Grapes Of Wrath mais c'est surtout à cause de la retranscription du parlé oral en patois local assez horrible qui bouffait la moitié des mots, un peu comme lire les phases ghetto de 100 bullets mais au milieu de la campagne
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 11.02.2010 - 10:38
Message #3657


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




Pour ceux qui sont intéressés pas une lecture de Moby Dick en français, il existe une traduction magnifique réalisée par Armel Guerne (un poète suisse) rééditée par Phébus il y a un ou deux ans. Elle avait été oubliée puis retrouvée par l'éditeur, et il semble qu'elle fasse figure de référence absolue.

Ce message a été modifié par vince-shi - 11.02.2010 - 10:39.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 11.02.2010 - 11:44
Message #3658


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal √† crini√®re
Membre n° 21094




CITATION(Gaou-Guinou @ 11.02.2010 - 09:55) *
bah autant d'habitude j'ai absolument aucun soucis à lire en anglais...autant la je galere pas mal, surtout les tournures de phrases assez tordues

Ouais, les tournures de phrases sont super balèzes à suivre chez Poe aussi.

CITATION(Gaou-Guinou @ 11.02.2010 - 09:55) *
le seul livre que j'ai laché parce que j'avais du mal c'est The Grapes Of Wrath mais c'est surtout à cause de la retranscription du parlé oral en patois local assez horrible qui bouffait la moitié des mots, un peu comme lire les phases ghetto de 100 bullets mais au milieu de la campagne

Y a aussi une retranscription du patois et de l'accent paysan dans Of Mice and Men, que j'ai lu, mais ça m'a pas tellement posé de problèmes.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 11.02.2010 - 11:55
Message #3659


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : b√©thune
Membre n° 11916




@ Nuke: Excellent choix. Jean Favier est une référence et son livre sur la guerre de cent ans a une certaine réputation. Si tu souhaites approfondir le sujet, tu peux te tourner vers l'historien Bertrand Schnerb et son livre sur le conflit armagnac/bourguignon.

@ Vince-shi: merci pour l'info. Je cherchais justement à me procurer Moby Dick.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Nuke
posté 12.02.2010 - 11:44
Message #3660


Epicus Metallicus
***

Groupe : Membres
Messages : 2835
Inscrit : 28.01.04 - 14:50
Lieu : Lyon
Membre n° 292




CITATION(mich @ 11.02.2010 - 11:55) *
@ Nuke: Excellent choix. Jean Favier est une référence et son livre sur la guerre de cent ans a une certaine réputation. Si tu souhaites approfondir le sujet, tu peux te tourner vers l'historien Bertrand Schnerb et son livre sur le conflit armagnac/bourguignon.


Ouaip au vu des quelques pages que j'ai lu ça à l'air super complet (presque indigeste par moment ^^) mais c'est ce que je cherchais. Merci pour le conseil d'autant plus que la guerre civile armagnac/bourguinon m'a l'air bien intéressante et je connais quedal dessus !
Go to the top of the page
 
+Quote Post

214 Pages V  « < 181 182 183 184 185 > » 
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 19.09.20 - 13:30


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting