IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

214 Pages V  « < 176 177 178 179 180 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Que lisez-vous actuellement ?, Oui, les metalorgiens lisent-ils ?
Akerfeldt
posté 11.10.2009 - 19:22
Message #3541


Chanteur charismatique
***

Groupe : Membres
Messages : 8996
Inscrit : 15.02.04 - 13:47
Lieu : Nice
Membre n° 316




C'est beau ça comme horreur tiens. J'ai jamais atteint une critique d'actualité, je suis resté à l'aliénation proposée dans les premiers écrits de Marx haha

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Assatur
posté 11.10.2009 - 19:26
Message #3542


Suinte la haine
***

Groupe : Membres
Messages : 7107
Inscrit : 16.07.06 - 10:53
Lieu : Lyon
Membre n° 10864




bah c'est de 1967 quand même ce Debord, on a vu plus récent (c'est en revanche plus actuel que jamais.)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Akerfeldt
posté 11.10.2009 - 19:48
Message #3543


Chanteur charismatique
***

Groupe : Membres
Messages : 8996
Inscrit : 15.02.04 - 13:47
Lieu : Nice
Membre n° 316




T'es fou, je lis rien d'aussi récent, ou alors faut que je réfléchisse....ah si en fait j'ai même fini un bouquin de 1979 y a pas longtemps, dingue ça.

J'ai lu Les Vraies Lois de l'Economie de Jacques Généreux aussi...y a pas si longtemps non plus. A ce propos c'est le seul type qui soit intéressant quand il prend la parole à des meetings politiques sérieux, ils mettent que les plus grosses larves au devant de la scène c'est pas possible quoi.
Il me donnerait envie de voter non nul pour une fois s'il se présentait quelque part le bonhomme.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 11.10.2009 - 21:46
Message #3544


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal Ă  crinière
Membre n° 21094




CITATION(Manumal @ 11.10.2009 - 20:12) *
Actuellement en train de lire ceci :

Critique radicale de la marchandisation de la société. Idées-forces développées : le rôle central du « spectacle » : représentation médiatisée et fallacieuse de rapports sociaux, dans la société de consommation, à la fois moyen et seule fin. L’aliénation des producteurs au profit d’une contemplation de l’objet, l’hégémonie de la marchandise dans la vie sociale, le passage du travail pour vivre à vivre pour la marchandise. « L’usage de la marchandise se suffisant à elle-même » ; « le gadget exprime ce fait que dans le moment où la masse des marchandises glisse vers l’aberration, l’aberrant lui-même devient une marchandise spéciale » La fonction unificatrice du spectacle : « la société porteuse du spectacle ne domine pas seulement par son hégémonie économique les régions sous développées, elle les domine en tant que société du spectacle. Là où la base matérielle est encore absente, la société moderne a déjà envahi spectaculairement la surface sociale de chaque continent. Elle définit le programme d’une classe dirigeante et préside à sa constitution. De même qu’elle présente les pseudo-biens à convoiter, de même elle offre aux révolutionnaires locaux de faux modèles de révolution. »
Le style est un poil abrupt au départ mais sa construction en forme d’aphorismes puissants porte rapidement ses fruits.

« Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible » Patrick Le Lay

Depuis que j'écoute Refused, je me dis que je devrais lire ça un jour... happy.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Assatur
posté 12.10.2009 - 09:59
Message #3545


Suinte la haine
***

Groupe : Membres
Messages : 7107
Inscrit : 16.07.06 - 10:53
Lieu : Lyon
Membre n° 10864




les Situationnistes y avait beau en n'avoir que 3 supporters en France pour mai 68 (c'était un groupuscule étudiant de plus) faut reconnaitre qu'en Angleterre ça en a marqué plus d'un, Wire, The Durutti Column... ou la Neue Slowenische Kunst qui a repris l'idée du détournement sur des idéologies extrêmes plus ou moins détournés (Die Krupps, Nitzer Ebb, Front 242...) comme quoi ce livre est finalement assez charismatique pour une œuvre dite de philo.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Mey
posté 12.10.2009 - 10:45
Message #3546


Le Père Lapurge
***

Groupe : Membres
Messages : 2198
Inscrit : 25.11.06 - 02:31
Lieu : Sous Acid.
Membre n° 13079




QUOTE(Assatur @ 11.10.2009 - 20:26) *
bah c'est de 1967 quand même ce Debord, on a vu plus récent (c'est en revanche plus actuel que jamais.)


A lire aussi ses Commentaires sur La Société du Spectacle encore plus actuel.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sickness
posté 20.10.2009 - 10:03
Message #3547


Joie
****

Groupe : Membres
Messages : 14502
Inscrit : 03.06.04 - 17:03
Lieu : Suisse
Membre n° 534




je suis en plein dans 20 mille lieues sous les mers et ça me plait beaucoup. même si ce n'est pas une lecture facile (mon Dieu, tous ces nombres !) ...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Nuke
posté 20.10.2009 - 12:44
Message #3548


Epicus Metallicus
***

Groupe : Membres
Messages : 2835
Inscrit : 28.01.04 - 14:50
Lieu : Lyon
Membre n° 292




CITATION(Sickness @ 20.10.2009 - 11:03) *
je suis en plein dans 20 mille lieues sous les mers et ça me plait beaucoup. même si ce n'est pas une lecture facile (mon Dieu, tous ces nombres !) ...


Excellent ce bouquin ^^. Toutes les descriptions faune/flore aquatique sont balaises.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Achille
posté 20.10.2009 - 13:00
Message #3549


The Inverted Fish
***

Groupe : Membres
Messages : 9266
Inscrit : 15.10.03 - 12:55
Lieu : Cambrai
Membre n° 47




Je lis le Da vinci Code

Pas inintéressant, mais abuse de procédés genre "oh la la l'héroïne connait telle information mais elle la dira pas tout de suite". C'est comme si l'auteur faisait de gros et bien lourds appels du pied sous la table pour dire "allez s'il vous plait, continuez de me lire je vous en prie". C'est vraiment gavant, surtout qu'au final les rebondissements sont grillables à 50000km. Ça finit par retomber comme un soufflet, c'est décevant. Un livre ni vraiment à chier, ni vraiment bon. Ça me laissera pas un souvenir impérissable. Ah et j'ai pas vu le film, mais je suis pas très motivé pour le coup.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 20.10.2009 - 14:08
Message #3550


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : bĂ©thune
Membre n° 11916




ce livre c'est un peu comme la leffe.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Achille
posté 20.10.2009 - 14:11
Message #3551


The Inverted Fish
***

Groupe : Membres
Messages : 9266
Inscrit : 15.10.03 - 12:55
Lieu : Cambrai
Membre n° 47




Comparaison fort judicieuse! tongue.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 20.10.2009 - 21:49
Message #3552


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal Ă  crinière
Membre n° 21094




Je viens de finir Of Mice and Men. Encore une fin qui fait chialer. crying.gif crying.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Persona
posté 21.10.2009 - 16:33
Message #3553


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1495
Inscrit : 25.06.09 - 17:10
Membre n° 23759




En ce moment, enfin quand je suis assez motivé parce que la lecture c'est pas mon truc, je lis "L'Art d'Influencer" de Alex MUCCHIELLI.

Très intéressant, assez facilement compréhensible sans être pour autant vulgarisé, et on va de surprise en découverte sur la vie de tout les jours, de la pub (c'est comme l'industrie de la bouffe, on sait que ça sent la merde mais quand on plonge le nez dedans on est encore plus surpris/choqué par ce qu'on apprend) à de simples mots, comportements de tous les jours. C'est vraiment bête que je soit piètre lecteur et que j'ai du mal à me concentrer ou à pas m'endormir passé deux pages parce que c'est quelque chose.


Ca m'a redonné envie de me plonger dans le bouquin de psychanalyse de Freud qui a disparu du CDI que j'avais lâché pour les mêmes raisons, honteuses pour un L...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Achille
posté 21.10.2009 - 17:38
Message #3554


The Inverted Fish
***

Groupe : Membres
Messages : 9266
Inscrit : 15.10.03 - 12:55
Lieu : Cambrai
Membre n° 47




Je connais pas ce bouquin tiens, il faudrait que je m'y penche.Si ça t'intéresse sur le même thème tu peux lire le petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens, c'est un essai en psychologie sociale de Jean Léon Beauvois, c'est vulgarisé et très facilement lisible.

C'est édifiant, ça explique les techniques,de façon très précise (tout provient de recherches rigoureuses), qui font que tout les jours on se fait avoir sans s'en rendre compte. Genre le mec qui à la sortie de la fac vous tend une carte sans vous dire que par la suite il faudra la payer, parce que c'est pour tel ou tel association, et là vous vous retrouvez con et vous lui filez deux euros (c'est un exemple qui m'est arrivé tellement de fois!)

Un bouquin fantastique, je sais plus si j'en ai déjà parlé mais je vous le recommande.

Ce message a été modifié par Achille - 21.10.2009 - 17:39.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Gaou-Guinou
posté 21.10.2009 - 18:17
Message #3555


Cheval de Troie du Capitalisme
****

Groupe : Membres
Messages : 20548
Inscrit : 07.04.04 - 14:00
Lieu : Paris 20-1
Membre n° 408




j'l'ai lu il y a quelques temps, c'est assez interessant et rigolo...depuis je suis TRES fort quand il s'agit de taxer des clopes dans la rue haha
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Manumal
posté 25.10.2009 - 18:22
Message #3556


(((:FEAAAR:)))
***

Groupe : Membres
Messages : 9728
Inscrit : 15.05.05 - 17:07
Lieu : Alsace
Membre n° 4367




Ah oui il y en a quelques uns des comme ça, j'essayerais de m'en prendre un ç'à l'air intéressant.

Sinon, j'attaque :

Dans la lignée des travaux de Pierre Carles, essai-critique par Serge Halimi du Monde Diplomatique des liaisons, (liens sanguins, familiaux, économiques, mondains, intellectuels, institutionnels etc., etc., etc., etc.) entre médias et sphère politique, financière – aussi appelées pouvoir, ou système, sans s’encombrer d’une séparation artificielle.
Mouillés au plus haut point, bénéficiant des retombées toujours gratifiantes du pouvoir, il s’enorgueillit pourtant d’un agréable surnom. « Contre-pouvoir ». Révolté à l’idée qu’on pourrait douter de son indépendance, se targuant de son rôle particulier en démocratie, sachant faire grand usage de sa « liberté d’expression »...
« En France, la marque du succès pour les directeurs de l’information demeure d’obtenir d’un décideur quelconque qu’il exprime ce qu’il veut et quand ça lui chante, mais en exclusivité dans l’organe de presse dont il a la charge. »
Le beurre et l’argent du beurre, on est content au passage d’apprendre qu’un village d’irréductible esprit-libres subsiste quelque part en ce monde. Élite « éclairée » aussi, la séquence du référendum constitutionnel est à ce titre particulièrement emblématique.
A la vitesse où ça va, une propagande en remplace indifféremment une autre. La taille importe peu, plus c’est gros plus ça passe : il suffit de faire vite et surtout sans jamais s’arrêter.
Paru en 1997, mis à jour en 2005, depuis il semblerait qu’on ne puisse plus - aussi effrontément et tranquillement en tout cas, et encore.. - se foutre du monde, sous peine d’avoir l’internet au cul. On entreprend des retouches cosmétiques, on essaye d’écouler les stocks comme on peut (voir l’article édifiant dans le diplo. du mois sur la crise de la presse : « Autre manière de sacrifier la marge au volume, on offre son journal aux voyageurs des compagnies aériennes, aux clients des épiceries de luxe, hôtels de standing, salles de sport, parking cossus, étudiants de grandes écoles, ce qui accroit sa diffusion, en particulier auprès du lectorat à fort pouvoir d’achat, cible obsessionnelle des publicitaires.* Ce sont les quotidiens qui recourent le plus à ce procédé. Quatre d’entre eux assuraient plus de 20% de leurs ventes de cette manière en 2007 : La Tribune (29%), Le figaro (24), Les échos (24), Libération (22).) alors que la moisissure est systémique.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Recyclor
posté 28.10.2009 - 19:48
Message #3557


Star régionale
**

Groupe : Membres
Messages : 578
Inscrit : 29.06.07 - 15:36
Lieu : A la morgue
Membre n° 17185




CITATION(Manumal @ 25.10.2009 - 18:22) *
Ah oui il y en a quelques uns des comme ça, j'essayerais de m'en prendre un ç'à l'air intéressant.

Sinon, j'attaque :

Dans la lignée des travaux de Pierre Carles, essai-critique par Serge Halimi du Monde Diplomatique des liaisons, (liens sanguins, familiaux, économiques, mondains, intellectuels, institutionnels etc., etc., etc., etc.) entre médias et sphère politique, financière – aussi appelées pouvoir, ou système, sans s’encombrer d’une séparation artificielle.
Mouillés au plus haut point, bénéficiant des retombées toujours gratifiantes du pouvoir, il s’enorgueillit pourtant d’un agréable surnom. « Contre-pouvoir ». Révolté à l’idée qu’on pourrait douter de son indépendance, se targuant de son rôle particulier en démocratie, sachant faire grand usage de sa « liberté d’expression »...
« En France, la marque du succès pour les directeurs de l’information demeure d’obtenir d’un décideur quelconque qu’il exprime ce qu’il veut et quand ça lui chante, mais en exclusivité dans l’organe de presse dont il a la charge. »
Le beurre et l’argent du beurre, on est content au passage d’apprendre qu’un village d’irréductible esprit-libres subsiste quelque part en ce monde. Élite « éclairée » aussi, la séquence du référendum constitutionnel est à ce titre particulièrement emblématique.
A la vitesse où ça va, une propagande en remplace indifféremment une autre. La taille importe peu, plus c’est gros plus ça passe : il suffit de faire vite et surtout sans jamais s’arrêter.
Paru en 1997, mis à jour en 2005, depuis il semblerait qu’on ne puisse plus - aussi effrontément et tranquillement en tout cas, et encore.. - se foutre du monde, sous peine d’avoir l’internet au cul. On entreprend des retouches cosmétiques, on essaye d’écouler les stocks comme on peut (voir l’article édifiant dans le diplo. du mois sur la crise de la presse : « Autre manière de sacrifier la marge au volume, on offre son journal aux voyageurs des compagnies aériennes, aux clients des épiceries de luxe, hôtels de standing, salles de sport, parking cossus, étudiants de grandes écoles, ce qui accroit sa diffusion, en particulier auprès du lectorat à fort pouvoir d’achat, cible obsessionnelle des publicitaires.* Ce sont les quotidiens qui recourent le plus à ce procédé. Quatre d’entre eux assuraient plus de 20% de leurs ventes de cette manière en 2007 : La Tribune (29%), Le figaro (24), Les échos (24), Libération (22).) alors que la moisissure est systémique.


Excellent bouquin, très lucide sur l'état actuel du journalisme, qui dresse un bilan un peu honteux de la manipulation médiatique en France.Ca m'a fait ouvrir les yeux sur pleins de choses.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Keupon Premier
posté 29.10.2009 - 20:33
Message #3558


SĂ©cu
*

Groupe : Membres
Messages : 10
Inscrit : 25.02.09 - 12:19
Membre n° 22894




Maggie Cassidy - Jack Kerouac



Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 30.10.2009 - 16:02
Message #3559


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal Ă  crinière
Membre n° 21094




Au fait, j'ai fini la biographie de Tool, Reflets et Métamorphoses, qui se lit l'air de rien assez vite malgré ses 500 pages.


J'en garde une impression positive, et je dirais que c'est quand même un livre que tout fan de l'Outil se doit de posséder. Pas mal d'infos, bien complet, et de quoi comprendre un peu mieux le sens des paroles et des clips également.
Deux-trois reproches cependant : une tendance à parfois recenser la moindre petite apparition d'un membre du groupe où que ce soit dans un disque ou même un film, ce qui peut devenir un peu chiant et inintéressant ; certaines analyses sont aussi parfois un peu absconses, avec une avalanche de références bibliographiques qu'on a du mal à suivre.
Je conseille particulièrement le bouquin aux nouveaux qui souhaitent se plonger un peu plus dans l'analyse du groupe sans devoir fouiller partout sur le web (de ce point de vue là, j'ai l'impression que je savais déjà pas mal de choses, en fait).

Ce message a été modifié par Plunk - 30.10.2009 - 16:02.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pentacle
posté 08.11.2009 - 11:07
Message #3560


♪♫♪♪♫♫♪♪
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 13512
Inscrit : 09.10.06 - 17:22
Lieu : Brest / Rennes
Membre n° 12294




Petites lectures divertissantes du dimanche.


La famille Tuvache tient de génération en génération un magasin où l'on vend tous les ingrédients et outils possibles et inimaginables pour se suicider.
Seulement le petit dernier de la famille possède une joie de vivre débordante mettant en péril le magasin.
Petit roman rempli de situations cocasses, absurdes et forcément plein d'humour noir.


Roman de plage.


Thomas devient l'apprenti de John Gregory qui exerce le métier d'épouvanteur qui consiste à rendre hors d'état de nuire sorcières, gobelins, esprits et toutes autres créatures malfaisantes du Compté. Récit d'apprentissage dans un univers assez proche de celui d'Harry Potter. Très sympa à condition de passer outre les "défauts" d'écritures des livres réservés à la jeunesse.


Classic.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

214 Pages V  « < 176 177 178 179 180 > » 
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 18.10.19 - 17:20


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting