IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Transfiguration n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Transfiguration
Star locale
28 ans
Sexe non défini
Lyon
Né(e) le Déc.-3-1991
Loisirs
OUlaaa. Y en a un petit paquet. Bon déjà y a la guitare ensuite sortir avec mes amis, la musique en général et sous toutes ses formes. Quoi d'autre, ah oui l'ordinateur j'y passe pas mal de temps. Et puis c'est à peu près tout.
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 11.01.07 - 16:41
Vus : 818*
Dernière visite : 23.07.07 - 11:54
Heure locale : 14.12.2019 - 06:35
325 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Transfiguration

Membres

**


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
29 Jan 2007
Il m'arrive souvent de ma caller devant l'ordi avec ma guitare tout en surfant sur le net, je sais pas vous mais bon. Donc voilà je créer ce topic je sais pas si c'est du vraimentnouveau ou si c'est vraiment interessant mais bo on a rien à perde

Pantera-Cowboys From Hell

Je veins de commmencer c'est pas de la tarte quand mĂŞme!!!
22 Jan 2007
Spherical Unit Provided

Chronophobia





Sup, c’est un de ces groupes cultes pour ces nombreux fans mais complètement inconnu du grand public. La faute à son innaccessibilité, à son ton avant-gardiste ou à sa mélancolie organique ? On ne saura sans doute jamais. Le mystère plannera toujours sur ce groupe qui sort album sur album sans se soucier d’aucune mode.

Après un premier album sorti sous le nom de Supuration (le cultissime The Cube) et deux autres sous le nom de SUP, le groupe se prépare à sortir ce qui sera son plus grand album à ce jour encore : Chronophobia. L’apogée d’une carrière ? Nul ne peut se prononcer, on ne sait jamais ce que SUP peut nous réserver.

Pourquoi changer les habitudes quand celles-ci sont bonnes ? Sup articule encore et toujours sa musique autour de riches concepts. Ici, les textes parle de deux frère séparés à la naissance, qui se retrouve et finissent par mourir côte à côte dans le froid polaire. Mais je n’en dit pas plus, les textes étant traduit en quatre langues différentes dans le livret d’ailleurs travaillé et bien fourni, comme toujours.

Tout ça pour dire que cette fois SUP vient en force, répandant tristesse et désespoir partout où il passe. Chronophobia est un album déchiré, on y retrouve la signature si particulière du combo, ce côté « futurisme déchaîné » et surtout, il y a l’émotion. Cette émotion d’une grande rareté qui passe vraiment dans les esprits. Pas une émotion du genre : « tiens, la fenêtre est ouverte, je fais quoi ? » mais plutôt une émotion de perplexité, de confusion et d’incomprehension.

Tout commence par But All Has Changed…, titre assez entraînant au riff reconnaissable entre mille. Le chant, s’il est en majorité growlé, laisse une place conscéquante au vocaux mélodiques. D’ailleurs, de la mélodie accrocheuse, en veux-tu, en voilà ! Ca vous rentre dans la tête est ça ne vous lâche plus. La basse possède un son d’une lourdeur infini qui donnerai envie aux My Dying Bride d’aller s’habiller chez Pampers.

SUP réussi à composer parmi 11chansons, 6 de ses meilleurs titres. La pierre angulaire de cet album est bien entendu l’éponyme avec son riff lancinant en circle writting sur la fin de la chanson. Il est suivi de près par deux autres morceaux de qualité : Room Eleven et Twins. On a tout de même un mal fou à comprendre comment, en reprenant des techniques ancestrales, SUP arrive à inventer des riffs. Car il s’agit bien ici d’innovation et pas de métissage bête et méchant. Je vous mets au défi de trouver un groupe avec un tel son.

Alors, bien sûr, SUP est aux extrêmes au sens propre du terme. Impossible de trouver un juste milieu, on exècre ou on en est fou. A vous de vous faire une opinion sur le sujet en jettant une oreille sur le groupe. En tout cas, mon opinion est fait : excellent.

18/20
12 Jan 2007
PANTERA
The Great Southern Trendkill








J’éviterai de vous ressortir la classique biographie de début de chronique parce que, l’histoire de Pantera n’est inconnu de personne. Je vous rappelle juste que Pantera a atteint l’apogée de sa carrière avec l’album Far Beyond Driven qui fut un véritable succés. Mais cela a causé quelques problèmes au sein du groupe : Phil Anselmo accro à l’héroïne est mort d’une overdose et a finalement était réanimé. C’est la raison pour laquelle cette album est le plus sombre, le plus violent et le plus alambiqué de la bande à Dime. Et si cette album, à sa sortie, n’a pas reçu tous les suffrages, il n’en est pas moins certifié platine, preuve de qualité ? Pas toujours vrai (Iowa de Slipknot en contre exemple ça vous va) mais cette fois la transfiguration musicale est bien au rendez-vous.

L’album est truffé de rythmiques toutes plus énervés, plus thrash, plus Dimienne, plus convaincante les unes que les autres. Le jeu de batterie tout en finesse de Vinny réhausse encore le niveau de l’album, suivi de près par la basse de Rex qui double la plupart des parties de grattes leur conférant ainsi un poids considérable. Enfin, le chant de Phil Anselmo est totalement dément. Ce n’est pas de folie amusante à la Gronibard dont je parle mais bien de la folie pure. A chaque seconde on craint que le chanteur meurt à nouveau, en effet on le croirait en véritable agonie ! Il suffit pour comprendre, d’écoute les trois premières secondes de l’album qui se résument en un hurlement de désespoir dingue.

Côté chanson, y en a pas un meilleurs que l’autre du fait de leur perfection collective. On retiendra certains passages qui planent largement au dessus des autres comme le break lead de Flood, l’intro décalée de The Great Southern Trendkill, le riff briseur de coup de War Nerve, le solo inimaginable de Suicide Note Part2 et enfin les couplets de Suicide Note Part 1.

En gros cet album est un vrai bonheur pour les oreilles et pour le porte-monnaie qui n’a rien perdu au change. Mythique, le meilleur d’après moi…
Derniers visiteurs


29 Dec 2011 - 19:49


28 Aug 2010 - 8:36


4 Dec 2008 - 1:43


17 Jun 2008 - 14:00


23 Feb 2008 - 1:33

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Transfiguration.

Amis
Il n'y a aucun ami à afficher.
Version bas débit Nous sommes le : 14.12.19 - 05:35


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here