IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Terne Futur Menace n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Terne Futur Menace
Groupie
Age inconnu
Sexe non défini
Localisation inconnue
Anniversaire inconnu
Loisirs
Aucune information
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 21.03.11 - 15:08
Vus : 67*
Dernière visite : 09.09.11 - 15:00
Heure locale : 18.08.2019 - 08:33
8 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
MSN Aucune information
Contact Privé
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Terne Futur Menace

Membres


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
9 Sep 2011


SAMEDI 10 SEPTEMBRE
PRIX LIBRE
GRND GERLAND (dernier concert pour toujours ?)


DES TRUCS PRESTIGES, DES SUPERSTARS LOCALES (Jah Dupont, 15U, Kanine, Pan Pan Pan, Carne, Télécommande, Ludivine Cypher, Meurthe, Placard...)
DE QUOI S'OCCUPER JUSQU'AU PREMIER MÉTRO, AU MOINS.

DÉBUT DES CONCERTS À 20H15 !!!!!
20h-5h du mat. PRIX LIBRE


Deuxième mouvement de notre anniversaire, et sauf miracle, la dernière date à Grrrnd Zero Gerland… !
Par conséquent c’est prix libre, et plein de groupes locaux joueront toute la nuit jusqu’au premier métro.


Chris Corsano et Dennis Tyfus
Chris Corsano est un batteur multiplan. Il a en effet l’étonnante et rare capacité de percevoir et retranscrire les multiples infinités parallèles de son jeu de batterie, mais dans un seul et unique présent. Comme si il était en mesure de jouer le côté pile et le côté face d’une pièce qui tombe, au même instant. Théoriquement à chaque fois qu’une pièce tombe d'un côté quelque part, elle tombe potentiellement de l'autre ailleurs, et deux réalités se séparent de manière définitive… Combien de réalités potentielles avons-nous tragiquement égarées ? Chris Corsano lui, réunit à chaque mouvement un multivers de sons fulgurants.

une vidéo :
http://www.youtube.com/v/JdJIwVSDV1M

Bien sûr, pour plier les plans d’existences, il faut user d’une vitesse extraordinaire, mais aussi d’une certaine retenue. Cela n’aurait aucun sens en reproduire au même moment toutes les possibilités d’une batterie. Il faut savoir ménager le multivers.

http://www.youtube.com/v/a5zTOsNRyJI

En tant que batteur multiplan superhéroïque, Corsano est sans cesse appelé aux quatre coins du monde pour lutter contre la dispersion des réalités. Il a par exemple joué avec Paul Flaherty, Björk, Jim O’Rourke, Thurston Moore, Joe McPhee, Evan Parker, Mickael Flower , Nels Cline, Jessica Rylan, Six Organs of Admittance, Sunburned Hand Of Man, MV&EE, Keiji Haino, Christina Carter, etc.

Et ce 10 septembre, il jouera avec le génial Dennis Tyfus.

Dennis Tyfus est surtout connu pour ses illustrations et son label, Ultra Eczema. C’est un talentueux de catégorie 5, c’est-à-dire limite agaçant. En effet il peint, fait des films, des photos, des livres, de la musique, chante, gère un label, dessine ultra bien, anime une émission de radio sur Radio Centraal, et a illustré à peu près 1/20ème des disques de référence de l’univers de ces 15 dernières années. Plus ou moins. Et je suis sûr que par-dessus tout ça il lit beaucoup, finit ses livres et même s’en souvient. On peut retrouver une bonne partie de ses super travaux sur son site Ultra Eczema.


C’est la première fois qu’ils jouent ensemble, je ne sais pas trop à quoi ça va ressembler, sûrement que la fusion de leur cv donnera quelque chose de bien cool.

http://cor-sano.com/
http://www.ultraeczema.com/main.html





Mind Over Mirrors
C’est un solo d’harmonium indien traité électroniquement, entre drone épique et kosmishe musik rugueuse. Jaime Fennelly, également membre des Peeesseye, vient de sortir une superbe cassette sur Gift Tapes et un fantastique disque sur Digitalis.
La plupart de ces morceaux sont écoutables sur son soundcloud, mais si je devais vous en conseiller que quelques uns ça serait :

Barely Spun perspective cônique tracée à la scie à métaux
You Ain't Reeling la secte de Kali défile en l’honneur de Mola Ram après la chute de l’occident
Gearldine indécision émotive à l’oscillation régulière


Vous avez peut-être pensé à La Monte Young, au vendeur de tandoori de la rue St Marie des terreaux, et à une espèce de cathédrale de béton vitrifié qui s’élancerait en dent de scie vers l’infini et qui constituerait le point de départ d’une transe processionnelle onirique. Tout à fait.

Une vidéo live : http://vimeo.com/23370957
Son soundcloud http://soundcloud.com/mindovermirrors/sets



Tanz Mein Herz

Mega trance alcoolisée :

http://www.lllliillll.fr/tanz_mein_herz/ta...in_herz.mp3.mp3




Le Vin du Solitaire
Hippie improv, secret No Neck Blues Band stéphanois (pas d’enregistrements désolé)



Les superstars locales
Pour le moment la liste n’est pas vraiment définitive, et elle va se remplir dans les prochains jours. On mettra le site à jour au fur et à mesure, mais normalement il devrait avoir de quoi faire jusqu’au premier métro. Ai-je déjà dit que c’était la dernière date à Grrrnd Gerland ?
Jah Dupont
15U
Kanine
Pan Pan Pan
Carne
Télécommande
Ludivine Cypher
Meurthe
Placard
...
9 Sep 2011


SAMEDI 10 SEPTEMBRE
PRIX LIBRE
GRND GERLAND (dernier concert pour toujours ?)


DES TRUCS PRESTIGES, DES SUPERSTARS LOCALES (Jah Dupont, 15U, Kanine, Pan Pan Pan, Carne, Télécommande, Ludivine Cypher, Meurthe, Placard...)
DE QUOI S'OCCUPER JUSQU'AU PREMIER MÉTRO, AU MOINS.

DÉBUT DES CONCERTS À 20H15 !!!!!
20h-5h du mat. PRIX LIBRE


Deuxième mouvement de notre anniversaire, et sauf miracle, la dernière date à Grrrnd Zero Gerland… !
Par conséquent c’est prix libre, et plein de groupes locaux joueront toute la nuit jusqu’au premier métro.


Chris Corsano et Dennis Tyfus
Chris Corsano est un batteur multiplan. Il a en effet l’étonnante et rare capacité de percevoir et retranscrire les multiples infinités parallèles de son jeu de batterie, mais dans un seul et unique présent. Comme si il était en mesure de jouer le côté pile et le côté face d’une pièce qui tombe, au même instant. Théoriquement à chaque fois qu’une pièce tombe d'un côté quelque part, elle tombe potentiellement de l'autre ailleurs, et deux réalités se séparent de manière définitive… Combien de réalités potentielles avons-nous tragiquement égarées ? Chris Corsano lui, réunit à chaque mouvement un multivers de sons fulgurants.

une vidéo :
http://www.youtube.com/v/JdJIwVSDV1M

Bien sûr, pour plier les plans d’existences, il faut user d’une vitesse extraordinaire, mais aussi d’une certaine retenue. Cela n’aurait aucun sens en reproduire au même moment toutes les possibilités d’une batterie. Il faut savoir ménager le multivers.

http://www.youtube.com/v/a5zTOsNRyJI

En tant que batteur multiplan superhéroïque, Corsano est sans cesse appelé aux quatre coins du monde pour lutter contre la dispersion des réalités. Il a par exemple joué avec Paul Flaherty, Björk, Jim O’Rourke, Thurston Moore, Joe McPhee, Evan Parker, Mickael Flower , Nels Cline, Jessica Rylan, Six Organs of Admittance, Sunburned Hand Of Man, MV&EE, Keiji Haino, Christina Carter, etc.

Et ce 10 septembre, il jouera avec le génial Dennis Tyfus.

Dennis Tyfus est surtout connu pour ses illustrations et son label, Ultra Eczema. C’est un talentueux de catégorie 5, c’est-à-dire limite agaçant. En effet il peint, fait des films, des photos, des livres, de la musique, chante, gère un label, dessine ultra bien, anime une émission de radio sur Radio Centraal, et a illustré à peu près 1/20ème des disques de référence de l’univers de ces 15 dernières années. Plus ou moins. Et je suis sûr que par-dessus tout ça il lit beaucoup, finit ses livres et même s’en souvient. On peut retrouver une bonne partie de ses super travaux sur son site Ultra Eczema.


C’est la première fois qu’ils jouent ensemble, je ne sais pas trop à quoi ça va ressembler, sûrement que la fusion de leur cv donnera quelque chose de bien cool.

http://cor-sano.com/
http://www.ultraeczema.com/main.html





Mind Over Mirrors
C’est un solo d’harmonium indien traité électroniquement, entre drone épique et kosmishe musik rugueuse. Jaime Fennelly, également membre des Peeesseye, vient de sortir une superbe cassette sur Gift Tapes et un fantastique disque sur Digitalis.
La plupart de ces morceaux sont écoutables sur son soundcloud, mais si je devais vous en conseiller que quelques uns ça serait :

Barely Spun perspective cônique tracée à la scie à métaux
You Ain't Reeling la secte de Kali défile en l’honneur de Mola Ram après la chute de l’occident
Gearldine indécision émotive à l’oscillation régulière


Vous avez peut-être pensé à La Monte Young, au vendeur de tandoori de la rue St Marie des terreaux, et à une espèce de cathédrale de béton vitrifié qui s’élancerait en dent de scie vers l’infini et qui constituerait le point de départ d’une transe processionnelle onirique. Tout à fait.

Une vidéo live : http://vimeo.com/23370957
Son soundcloud http://soundcloud.com/mindovermirrors/sets



Tanz Mein Herz

Mega trance alcoolisée :

http://www.lllliillll.fr/tanz_mein_herz/ta...in_herz.mp3.mp3




Le Vin du Solitaire
Hippie improv, secret No Neck Blues Band stéphanois (pas d’enregistrements désolé)



Les superstars locales
Pour le moment la liste n’est pas vraiment définitive, et elle va se remplir dans les prochains jours. On mettra le site à jour au fur et à mesure, mais normalement il devrait avoir de quoi faire jusqu’au premier métro. Ai-je déjà dit que c’était la dernière date à Grrrnd Gerland ?
Jah Dupont
15U
Kanine
Pan Pan Pan
Carne
Télécommande
Ludivine Cypher
Meurthe
Placard
...
25 Aug 2011


Voici un concert pour démarrer les célébrations inquiètes ( (cf notre site) de ces 7 années de camping permanent.
Au Clacson d'Oullins.

The Ex, oui, encore une fois. On s'est laissé avoir, on y peut rien, on est amoureux.
Une production collective Grnd Zero, donc, pour commencer en fanfare une rentrée qui s'annonce chaude et bien précaire pour nos projets mégalomanes.
On vous tiendra bientôt informés à ce sujet.




Jeudi 1 Septembre à 20h30 PÉTANTES (ouverture des portes à 20h !!!!)



pour un PAF scandaleux de dix euros
(il est possible et très recommandé de réserver à cette adresse : jesuisanxieux[at]gmail[dot]com)

Clacson
10 rue Orsel OULLINS
BUS 101, 103, 105, 14, 63, 88, C7, C10 > PONT D'OULLINS

(ATTENTION LES BUS CHANGENT AU 29 AOÛT, pensez à vérifier votre trajet ! L'avantage étant que désormais, le dernier bus Oullins/Centre ville de Lyon part à 0 h 30)




THE EX with BRASS UNBOUND
(Hollande/Italie/Suède/Usa)

Terrie Ex (Hollande) : guitare, guitare baryton
Arnold De Boer (Hollande) : guitare, voix, samples, Ă©lectronique
Andy Ex (Hollande) : guitare, guitare baryton
Kat (Hollande) : batterie, voix
Mats Gustaffson (Suède) : saxophone
Ken Vandermark (Usa) : saxophone
Roy Paci (Italie) : trompette
Wolter Wierbos (Hollande) : trombonne

J'ai pas compté combien de fois ils étaient venus à Lyon, mais c'est sans doute l'un des rares groupes qu'on a pas de scrupules à voir et à revoir. Le parcours de The Ex s'étire sur plus de trente années, du post-punk le plus furieux et abrasif au jazz, en passant par les polyrythmies africaines, les marches éthiopiennes, la noise, l'improvisation. Et des textes/paroles qui claquent, chargés de critique sociale mordante. Et des dizaines de collaborations passionées et passionantes avec Tom Cora, Sonic Youth, Han Bennink, Tortoise, Getatchew Mekuria, la liste est longue et ratisse large. Un groupe funambule, toujours sur la ligne de crête, dont les possibilités de renouvellement semblent infinies, malgré ou grâce aux incessants changements de line-up. Ici on aime bien penser que notre démarche fait écho à la leur, et on a pas fini d'être inspirés par leur travail.

Bref, facilement l'un des meilleurs groupes au monde en activité. Rien que ça.

Leur dernier concert dans les parages remonte au début de l'été, aux Invites de Villeurbanne, en compagnie de Getatchew Mekuria, saxophoniste éthiopien mythique. Un set excellent, au service du grand monsieur et des rythmes martiaux/hypnotiques qui sont sa marque de fabrique. Pour nous, ça manquait quand même un peu de papier de verre et de décibels, alors l'idée de les accueillir pour l'anniversaire fait sens, plus que jamais.

Leur dernier et excellent album, Catch My Shoe, le premier avec Arnold De Boer au chant, un autre régulier de Grnd Zero, ne serait pas aussi génial sans ces cuivres furieux, dont les mélodies viennent soutenir les trois guitares du groupe. Cette fois-ci, donc, fini de rigoler : ce sont quatre incroyables souffleurs venus du free jazz réunis sous le nom de Brass Unbound qui les appuieront sur scène, pour un résultat qu'on espère éreintant.

Un site

Un morceau de bravoure, un fragment d'éternité, State of Shock, grand classique du groupe, interprété en compagnie du Brass Unbound en 2010.

Géniale version de Cold Weather, extrait de Catch My Shoe, sur la même tournée de 2010 :




SEB RADIX
(Lyon)


Seb RADIX, chantre du DIY, superstar locale, papa punk au grand coeur, auteur de certains des meilleurs et des plus drôles articles parus sur le magazine du site Grnd Zero et du zine au long cours Joie de Vivre & Nouilles en Salades (dont la version ouaibe peut se dévorer avec appétit par ici), a accepté sous la quasi-torture d'ouvrir pour cette soirée de tous les dangers.

Seul sur le (pied au) plancher, l'homme-orchestre le plus tentaculaire de ce côté-ci de la Saône fera l'honneur aux malins qui seront arrivés tôt d'égrener ses compositions pop-punk aux arrangements luxuriants (synthé joué aux orteils, harmonica, cymbale Crash toute pourrite, acrobaties guitaristiques en bois).

Le bonhomme a sorti une K7 voilà peu, dont la version numérique est disponible par ici : http://sebandtheradix.free.fr/sebandtherhaadicks.zip. Cette dernière production est chroniquée, avec un sens certain de l'accroche mercatique sur notre prestigieux magazine sus-cité. Jetez y un oeil pour vous laisser convaincre par les sirènes du Téléachat.




ORCHESTRE TOUT-PUISSANT MARCEL DUCHAMP
(Suisse)

Un incroyable all-star band, avec notamment l'ex-batteur de Dog Faced hermans, venu tout droit d'Afrique Suisse.

Créé en 2006 à l'occasion d'une Carte Blanche à Vincent Bertholet de la part de Cave 12 (un collectif genèvois friand de musiques obliques, à qui Grnd Zero doit beaucoup), l'Orchestre Tout-Puissant a continué sa route, avec quelques changements de line-up, entretenant son énergie Post-Punk, à la croisée des chemins entre the Ex, Fela Kuti, Sun ra, Violent Femmes, les mêmes Dog faced Hermans, et plein d'autres choses.

Leur nom se veut être un double hommage. Dans un premier temps, hommage aux grands orchestres africains et à la musique africaine en général, l'orchestre tout puissant étant une appellation de groupes comme OTP Konono n° 1 (Congo), ou OTP Polyrytmo (Bénin). Dans un deuxième temps, c'est une référence à un mouvement artistique provocateur et absurde, contestataire d'un milieu bien-pensant. Pourquoi Duchamp plutôt qu'un autre ? Parce que ça rime !

(texte largement inspiré d'un autre, trouvé ici)

Un myspace : http://www.myspace.com/orchestretoutpuissantmarcelduchamp

Une video bien classe de leur précédent passage à Grnd Zero
16 Jun 2011



LUNDI 11 JUILLET -- 20h30
-------------------------------------
5 euros
-------------------------------------
GRRRND ZERO
40 rue Pré Gaudry - Lyon 7
M° Jean Jaurès
http://www.grrrndzero.org



Dans la Russie soviétique, l'auto-édition et la distribution sous le manteau de manuscrits interdits portait un nom : le samizdat.
La plupart des textes distribués étaient reproduits à la main, sur papier carbone, ou simplement dactylographiés. La lecture en était difficile, vu la qualité des copies,
et le faible espacement entre les lignes utilisé pour gagner un maximum en place.
Cet ensemble de pratiques n'aurait pu fonctionner sans l'existence d'un réseau informel d'individus dissidents, bien souvent confrontés à une féroce répression d'État
et Ă  la peur quotidienne de se faire gauler.
En effet, les machines de duplication étaient sous contrôle de l'État. La possession de l'une d'entre elles vous valait un contrôle serré, et le fait de mettre en circulation ou de posséder un samizdat suffisait pour vous condamner à une dégradation sociale, l'asile, ou les camps.

La possession de matériel d'enregistrement analogique n'étant pas considérée comme illégale à l'époque, des activistes DIY (on pense par exemple à Yegor Letov, du groupe Grob, ou sa camarade Yanka Dyagileva, icône punk-folk dont nous vous offrons un morceau un peu kitsch) contournèrent alors la censure en inventant le magnitizdat, une pratique proche de celle du bootleg, qui consiste à reproduire et distribuer soi-même des cassettes audio non-disponibles dans le commerce. On vit circuler à l'époque aussi bien des k7 contenant des lectures de textes anti-soviétiques que des enregistrements de musiques non-autorisées par l'appareil bolchevique.

Bien sûr à l'Ouest en 2011 le contexte n'est pas le même. Nous vivons dans des sociétés de démocratie numérique où la liberté d'expression toute relative et l'existence de l'internet "libre" nous autorisent une certaine marge de manoeuvre. Nous nous débattons avec d'autres formes d'aliénations, qu'il s'agisse d'auto-censure, de manque d'imagination ou d'une saturation liée au flux considérable d'informations que nous reçevons chaque jour. Nos tentatives de faire vivre certaines formes d'expression plus ou moins artistiques hors des logiques du profit, de l'efficacité, des stratégies marketing n'en sont pas moins les héritières directes des ces pratiques de survie en milieu hostile. Réutiliser de vieilles K7 ou ripper un album pour le faire circuler, créer un micro-label pour distribuer la musique bizarre de ses potes, organiser des concerts pour lesquels le prix d'entrée reste modeste, sans vigiles, où toute sortie n'est pas définitive, fabriquer soi-même son fanzine ou sa BD à peu d'exemplaires, tout ce réseau dense de pratiques contribue à maintenir vivante la possibilité d'un ailleurs, d'autres formes de transmission culturelle que celle des gros tuyaux indifférenciés du mainstream.

Le 11 juillet au soir, on cherchera alors, en tâtonnant et bricolant avec des bouts de ficelle, à célébrer et se rencontrer autour du DIY, et de l'idée d'une musique pas forcément militante, au moins en rupture avec l'ordre établi.
Les trois individus qui joueront ce lundi s'inscrivent, chacun à leur manière, dans cette dynamique :



PINK REASON, c'est le projet/monstre de Kevin Failure. Il a grandi en Sibérie à une époque pas super sympa pour ceux qui sortaient du rang. C'est lui qui a inspiré cette dérive sur la notion de samizdat, en évoquant la question au détour d'une interview. Kevin vient du punk, mais PINK REASON, sur disque, c'est une musique sombre, lo-fi, enregistrée sur du matériel cheap, punk, qui documente sa vie, ses questionnements, ses évolutions. Souvent en solo, plus rarement en groupe en mode punk-hardcore, parfois sous l'effet de drogues, Kevin Failure crée d'étranges paysages hantés, des chansons simples et frappantes, psyché, pleines de reverb, chantées d'une voix égale, qui ne s'écoutent pas forcément tôt la matin avant de commencer une journée chargée. Il jouera seul et ce sera une bonne occasion de savoir ce que ça fait de le voir avec un public autour, quand on a passé tellement de temps à l'écouter seul dans le noir.
Il vient de sortir son deuxième LP, Shit in the Garden, sur le toujours excellent label Siltbreeze.

Une video solo (il joue plutôt en groupe sur scène d'habitude, on peut trouver plein de vidéos aussi), avec une reprise de Agent Orange, et Borrowed Time, excellente :

Sixteen Years, une ballade presque enjouée, sur Shit in the Garden LP (2011)

Up The Sleeve, une marche funèbre alcoolisée, sur Cleaning the Mirror LP (2007)

----------------------------------------------------------------------------------------------------



CIRCUIT DES YEUX est le véhicule de Haley. Elle aussi est seule sur sa chaise. Avec des pédales, une guitare, peut-être d'autres trucs. Ce qu'on connaît d'elle, ce sont deux LPs, Symphone et Sirenum, et une paire de 7" sortis notamment sur le label De Stijl, remplis de nuages soniques crépitants enveloppant des mélodies inquiétantes, des échos de l'angoisse et de l'ennui d'une jeune personne trafiquant des bandes et des boîtes à rythme basse définition dans sa chambre dans une maison familiale d'une petite ville paumée de l'Indiana. Un peu indus. Un peu goth. Physique. De quoi vous faire oublier le soleil qui brille un peu trop fort. Parfois, on dirait Zola Jesus en beaucoup moins bouffi, d'autres fois ça me fait penser à Jandek, ce barde folk-noise anglais fou qui a sorti mille disques ou presque. Depuis, elle a changé de ville pour aller étudier les techniques d'enregistrement et l'ethno-musicologie, sorti un nouveau 7" et un nouvel album, qu'on a pas entendu, et il semble que le son ait évolué sensiblement. On attend de voir.

Un set de 20 minutes pour constater qu'en 2009 déjà, c'était bien la tétanie :

Calling Song, tribale, flippante, sur Sirenum LP (2009)

Indian Orphan, chanson douce mais bon, sur Fruition 7" (2009)

Folk, comme son nom l'indique presque, sur Symphone LP (2008)

--------------------------------------------------------------------------------------------



ANTEZ vient de Grenoble. Il proposera "Continuum", une pièce solo fascinante, et pour le reste le mieux c'est de le laisser s'expliquer :
"Les continuums sont des pièces pour percussions frottées. Ils se caractérisent par l'émission de sons acoustique, produits par mes seuls gestes. J'ai premièrement utilisé des cymbales, mais je me suis rapidement mis en quête de toute sorte d'objets, souvent de récupération et de compositions différentes; parfois il subissent quelques transformations, me permettant de continuer de développer ce travail sur la matière sonore et le geste.
Les Continuums ont des textures sonores inhabituelles, elles échappent aux registres traditionnels de la percussion. Elles testent les limites de notre perception des infra aux ultrasons en jouant des déphasages de fréquence. Elles s'immiscent dans l'intimité de la matière par le biais des micros sons et nous confrontent à une saturation auditive par celles de la densité du bruit.
De par leurs flux sonores et de ceux qu'elles nous donnent à voir, elles évoquent autant la retenue que le dépassement, l'immersion et l'intemporalité."

une vidéo

pour Ă©couter
12 Jun 2011

(une autre affiche bientĂ´t)

MERCREDI 22 JUIN -- 20h
-------------------------------------
6 euros
-------------------------------------
GRRRND ZERO
40 rue Pré Gaudry - Lyon 7
M° Jean Jaurès
http://www.grrrndzero.org



SHANGAAN ELECTRO (Afrique du Sud)
-----------------------------------------------------

Certains de nos décideurs auraient tendance à penser et· affirmer (confère, ne suivez pas mon regard, Notre Président à Dakar en 2007) que l'Homme africain (je savais pas qu'il n'y en avait qu'un), selon la bonne vieille tradition post-coloniale décomplexée à la française, vivrait dans un temps pré-moderne, qu'il ne serait jamais réellement entré dans l'Histoire, tout à son éternelle répétition d'un présent englué dans une tradition contraire à l'idée même du progrès.
Ouais.

La compilation Shangaan Electro, sortie voilà quelques temps déjà par le délicieux label anglais Honest Jons, représente une chouette occasion parmi d'autres de clouer le bec aux guignols racistes incapables de se représenter un horizon culturel différent de l'hégémonie occidentale en vigueur. Le peuple Shangaan, ou Tsonga, qui représente une population d'environ deux millions d'individus a historiquement vécu dans une aire s'étendant du Sud du Mozambique au Nord de l'Afrique du Sud, mais beaucoup d'entre eux vivent et travaillent aujourd'hui dans les townships de Johannesburg.

La compilation qui nous occupe regroupe et propose une sélection de morceaux produits par une figure centrale de la scène, Nozinja (qui joue également sous le nom de Dog). Producteur donc, sorcier de studio, dénicheur de talents, chanteur, s'occupant d'un label qu'on pourrait qualifier de DIY (il grave et sérigraphie lui-même ses sorties), le bonhomme a plus d'une corde à son arc.

Il suggère à travers ses productions un nouveau langage pour le shangaan en tant que genre musical : en remplaçant la guitare et la basse jouées live par les sons de synthétiseurs Casio réglés sur le preset marimba, en les calant sur des boîtes à rythmes palpitant à plus de 180bpm, il propose une musique qui déferle frénétiquement sur l'auditeur et invite à remuer son postérieur à des vitesses démentes, s'invitant dans la vague mondiale des musiques de dancefloor plus-rapide-que-moi-tu-meurs, du Kuduro au Uk Grime en passant par le Baile Funk.

La musique rappelle également par moments la fin des 70's/début des 80's à New-York, quand la pop prenait des inflexions africaines, s'appropriant le punk et le dub. On pourra penser aux productions d'Arthur Russell, ou à celles du Brian Eno et David Byrne au temps des Talking Heads, elles-mêmes fortement influencées par une écoute attentive de musiques traditionnelles africaines.

Il semble que l'intense circulation des flux musicaux à l'échelle mondiale évoquée ici vienne contredire, d'une certaine manière, les théories réactionnaires évoquées en début d'article. Et il n'est finalement pas étonnant que la dance afro-futuriste Shangaan semble célébrer un certain retour à la tradition via l'usage de nouvelles technologies, et celui d'un minimalisme amplifié qui résonne à travers ces paysages sonores.

Le 22 juin, donc, on pourra venir se décrocher les hanches à Grnd Gerland en compagnie de Nozinja l'entremetteur et chanteur, des intrigants clowns-danseurs les Tshetsha Boys (voir vidéo), de certains des danseurs Shangaan les plus rapides et du producteur de kwaito/house et complice de Dog, DJ Spoko.

C'est pas vraiment un concert habituel pour le lieu, alors on est bien excités comme des puces de vous proposer cette date.

(largement inspiré de la chronique du disque parue dans le numéro d'août 2010 de Wire, excellent périodique anglais évoquant les musiques intellectuelles et sophistiquées. )

+++
Une petite démonstration de danse des Tshetsha Boys :

http://www.youtube.com/watch?v=ZFXEZeVgmCg...player_embedded

L'un des gros tubes parmi les tubes de la compilation :

http://www.youtube.com/watch?v=IXE6_j1N7o8...player_embedded

et La page du label concernant le disque, avec une explication de Nozinja (en anglais)


COMMANDANT CADET & LES PITONS DE LA FOURNAISE (Chambéry)
-------------------------------------------------------------------------------------

Le Maloya est l'un des deux genres musicaux populaires majeurs sur l'ĂŻle de la RĂ©union.
Musique d'hommage aux ancêtres, également utilisée pour se moquer des maîtres et des colons, incapables de la comprendre, qui la proscriront dans leurs propriétés.
Pas d'os à vous donner pour ronger votre frein d'impatience en attendant le 22. Ces gens-là jouent. Ça se passe de vidéos ou de réseaux sociaux.

Pour le reste, difficile d'évoquer une musique traditionnelle quand on connaît à peine la tradition dont elle est issue. Encore plus quand le groupe lui-même n'est réunionnais qu'au cinquième.
J'ai vu ce groupe improbable jouer ses chansons l'hiver dernier dans un foyer de ski de fond perdu dans une station de ski des Bauges, au beau milieu de la Savoie.
Il y avait quelque chose de serein et tendu à la fois dans ces rythmes lancinants et peu habituels pour mes oreilles d'occidentaux, ces incessants aller-retours du chœur au soliste au chœur.
Dans ma tête, ça sonnait comme des bulles d'un kraut-rock désoccidentalisé sortant de l'eau, une musique tourbillonnante, une transe tranquille et inquiète.
Peut-être que ça n'aura rien à voir pour vous.

Les êtres à l'origine de ce forfait ont plus que de simples accointances avec l'ambitieux collectif Folkwelt, qui étend ses ramifications de Lyon (Direction Survêt...) à l'Italie en passant par Chambéry (Super fédor, Kumbaya My Lord, L'Orchidée D'Hawaï...), en cherchant à faire de la musique populaire sous toutes ses formes, traditionnelles ou électriques, une menace à nouveau.


DMC VS. DER KOMMISSAR (Lyon)
------------------------------------------------

Scratch, Tapes, Bass, Claps.
Derniers visiteurs


16 Jun 2011 - 21:52


21 Mar 2011 - 19:23

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Terne Futur Menace.

Amis
Il n'y a aucun ami à afficher.
Version bas débit Nous sommes le : 18.08.19 - 07:33


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here