IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

9 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Le Métal Et La Métaphysique, Le métal insinué dans les consciences
Angel O
posté 10.06.2008 - 15:18
Message #1


Zarathoustra
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3208
Inscrit : 20.03.05 - 14:40
Lieu : Région Parisienne
Membre n° 3609




Au cours de mes pérégrinations intellectuelles et métaphysiques, je me suis demandé pourquoi ce courant musical avait un rapport si particulier à la religion, à la foi, ou plus simplement à la morale. Et ce faisant, je m'interroge, que pensent les jeunes (et moins jeunes) métalorgiens du fond, autrement dit des textes, des convictions et des concepts mis en oeuvre dans leur musique de prédilection.

Alors, avec mon point de vue, je pourrais bien sûr vous faire un paragraphe de XX lignes sur l'immoralisme Nietzschéen président à un renversement complet des valeurs (pas seulement chrétiennes, puisqu'il récupère des pans entiers de traditions millénaires en les dénaturant, du Zoroastrisme au Bouddhisme, ceux qui l'ont vraiment lu me comprendront, et désolé pour les autres) ouvrant la voie au Nazisme, et ce même si entre anti-antisémitisme et antipangermanisme, il en condamnait par anticipation certains aspects (mais pas la morale de maîtres et des esclaves, ni les préoccupations eugénistes, ni même l'avilissement à la guerre, fut-elle philosophique de l'homme contre lui-même ====> "L'homme doit être surmonté", ni le dénaturement des mythes et religions fondatrices ====> dont Himmler et Hitler furent de fervents adeptes en amplifiant ses propres dérives). Un tel résumé suffit je suppose.

Quid donc de Gorgoroth, d'Ihsahn, ou dans un tout autre genre Orchid et même Marilyn Manson (sur lequel j'ai amplement écrit dans une approche très parcellaire, puisque le considérant seulement alors comme un libre penseur et un artiste hors cadre, quitte à basculer dans la psychose schizophrène).
Je me suis aussi largement penché depuis que je travaille pour Métalorgie sur la rhétorique indéniablement cathartique (inconsciemment cathare peut-être d'ailleurs) des Neurosis (et sa symbolique notamment pour Times of Grace, Cult Of Luna (et son joli Eternal Kingdom, après Salvation)ou même (bien évidemment devrais-je dire) de Nine Inch Nails (et son Year Zero après les appel du sang "Heresy", "Terrible Lie" ou encore "Head Like a Hole" et j'en passe, avec par exemple "Demon Seed" sur The Slip) et de quelques autres prêts au martyr mis en musique sans forcément toujours adopter une "Jesus Christ Pose" (Chris(t) Corn(h)ell era Soundgarden avant les Revelations d'Audioslave).

Et je me demandais tout simplement, êtes vous toujours conscients de l'influence sur vous de tous ces artistes, quand ils vous offrent un point de vue sur le monde, sur eux-mêmes et sur vous (et moi d'ailleurs) imprégné de foi vacillante, de religion révélée, de fin du monde et de satanisme philosophique (pas du tout incompatible, loin de là avec la nature profonde du recours à Satan, puisque "l'orgueil" est le père de tous les autres péchés) et de quelques uns de ses plus éminents collaborateurs dans la pensée collective moderne (Nietzsche donc, mais je pourrais sans doute y ajouter le désespérant Cioran, voire Freud, pour le côté perversion de la nature humaine véritable au profit d'une sorte d'anthropophagie incestueuse et parricide).

Me voilà donc prêcheur en terres métal, fort de ce que je sais sur le sujet (et j'ai fait volontairement court), et bien que je ne puisse pas être très présent sur ce topic, je vous fais délibérément une proposition métaphysique.
Le métal comme élément culturel et artistique de l'expression de l'âme humaine, tiraillée entre ses aspirations à la transcendance et ses instincts les plus destructeurs.

A vos claviers donc. En espérant que le débat ne vire pas à la foire. Ce qui suppose donc de vous interroger sur vos propres croyances et notions de Dieu, de diable avant de poster. Et de ne surtout pas oublier d'être moderne (la science, la philosophie et l'art, aucun domaine de la connaissance humaine ne doit être exclu, si ça peut élargir les perspectives autres que le seul Metal).
/Mode membre responsable de l'équipe du site OFF/
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Yucca
posté 10.06.2008 - 15:33
Message #2


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1019
Inscrit : 20.03.08 - 11:16
Lieu : Grasse
Membre n° 20017




Ca commence mal.

Quand j'achète un disque (je ne parle pas des DL, hein), je ne regarde même pas le + souvent le livret qui va avec.
Je suis incapable de chanter un seul morceau des groupes que j'écoute, à l'exception de quelques chansons délirantes de Zappa, ce qui n'a rien à voir avec le métal.

Je me fous totalement des thèmes "évoqués" par ces morceaux.

J'écoute juste la musique.

Une certaine idée de la perfection, ça serait le drone (quand ça ne devient pas chiant) : LA note unique, la vibration qui met en transe. Il n'y a pas de paroles à mettre la dessus.

Le décorum qui va avec les mouvements musicaux n'a pour moi strictement aucun intérêt, et me fait doucement rigoler (j'apprécie entre autres de nombreux groupes de funeral doom, et pourtant j'aime la vie...)

Sinon, je suis profondément athée, et je considère les religions monothéistes comme ce qui est arrivé de pire dans l'histoire de l'humanité...qui risque d'ailleurs de la mener jusqu'à sa perte (=disparition définitive).

Ce qui ne m'empèche pas depuis mon enfance (dès l'âge de 10 ans) de m'intéresser au Bouddhisme, mais + en tant que philosophie de vie. L'aspect religion dans le sens église organisée + doctrine m'horripile totalement.

...J'ai par ailleurs pas mal lu Nietszche et Cioran il y a une vingtaine d'années...Et je considère Kafka comme le plus grand auteur comique du début du 20e s. Le désespoir ne mène à rien. C'est comme la vie, vaut mieux en rire quand c'est encore possible.

Ce message a été modifié par Yucca - 10.06.2008 - 15:36.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Angel O
posté 10.06.2008 - 15:49
Message #3


Zarathoustra
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3208
Inscrit : 20.03.05 - 14:40
Lieu : Région Parisienne
Membre n° 3609




Possible que ça finisse bien.

Athée, mais pas sans âme ni esprit comme n'importe quel être humain (si tu me permets). Concernant le Bouddhisme, je ne peux le réduire à une philosophie de vie, il y a un dogme, au moins celui-là ne mène-t-il pas à la destruction, y compris de soi-même, de par sa nature non-dualiste et sa volonté de dépassement des notions (donc des thèmes n'est-ce pas wink.gif ). Ce qui est aussi le cas du taoïsme, et dans une certaine mesure de l'hindouisme, mais aussi de certaines écoles monothéistes.

Ceci étant, vu par exemple la situation au Proche-Orient, je ne te ferai pas l'injure de prétendre que tu as tort, au moins sur ceux qui utilisent le facteur Dieu à de tels fins, terroristes ou bien d'inquisition.

Concernant, la musique, je la considère comme un langage universel, au même titre que le français. Donc, je suis plutôt de ton avis en ce qui concerne la vibration, mais là encore, dans le drone ne ressens-tu pas une réminiscence chamanique, voire tribale, grâce à la transe? D'ailleurs, en ce qui concerne Neurosis, c'est tout à fait récurrent dans les avis lus ici et là.

Enfin, merci de ton intervention. Et puis le rire est le propre de l'homme hein Biloute smile.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Yucca
posté 10.06.2008 - 16:16
Message #4


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1019
Inscrit : 20.03.08 - 11:16
Lieu : Grasse
Membre n° 20017




CITATION(Angel O @ 10.06.2008 - 16:49) *
Possible que ça finisse bien.

Athée, mais pas sans âme ni esprit comme n'importe quel être humain (si tu me permets). Concernant le Bouddhisme, je ne peux le réduire à une philosophie de vie, il y a un dogme, au moins celui-là ne mène-t-il pas à la destruction, y compris de soi-même, de par sa nature non-dualiste et sa volonté de dépassement des notions (donc des thèmes n'est-ce pas wink.gif ). Ce qui est aussi le cas du taoïsme, et dans une certaine mesure de l'hindouisme, mais aussi de certaines écoles monothéistes.

Oui, trop long pour développer. Le plus souvent, les mouvements en occident qui ont recherché la transcendance par un retour sur soi, un travail sur la recherche intérieure, ont été persécutés et massacrés (boulgres, cathares...).
Cette recherche sur soi est en revanche le fondement du Bouddhisme (je simplifie à l'extrème, là). La méditation et l'effort intérieur, l'expérimentation, l'empathie d'un côté...l'organisation en structures hiérarchisées (Eglise), corps organisé chargé du contrôle des esprits et du respect des pratiques (clergé, Docteurs de la foi...) de l'autre.
Il n'y a pas à proprement parler de dogme dans le(s) Bouddhisme(s), juste une expérience à vivre par le biais de la méditation. Si l'individu progresse sur une voie, c'est parce qu'il en aura fait les efforts necessaires. Personne n'est là pour pardonner ou absoudre les actes commis. L'individu est seul, reponsable, et devra subir les conséquences de ses actes et de ses pensées...Alors oui peut être pour le dogme, si l'on considère la réincarnantion comme tel.



Ceci étant, vu par exemple la situation au Proche-Orient, je ne te ferai pas l'injure de prétendre que tu as tort, au moins sur ceux qui utilisent le facteur Dieu à de tels fins, terroristes ou bien d'inquisition.

Hélas...

Concernant, la musique, je la considère comme un langage universel, au même titre que le français. Donc, je suis plutôt de ton avis en ce qui concerne la vibration, mais là encore, dans le drone ne ressens-tu pas une réminiscence chamanique, voire tribale, grâce à la transe? D'ailleurs, en ce qui concerne Neurosis, c'est tout à fait récurrent dans les avis lus ici et là.

Oui. Je comprend, et conçois que l'on fasse le rapprochement. Mais encore une fois, j'arrive à me détacher totalement du décorum accolé à la musique. J'avais exactement la même sensibilité alors que je n'avais encore jamais écouté réellement de métal. On peut être dans un état de quasi transe chamanique, les yeux clos à la tombée de la nuit, à l'écoute de "O Solitude" de Purcell ou "A love Supreme" de John Coltrane... ou de certains morceaux de Om ou de Earth (pour reparler de drone).
...Mais ce n'est pas pour moi lié à ce qui "enrobe" la musique.
Pour moi la musique est un absolu en soi.
Il n'est aucun besoin de l'habiller avec des habits sataniques ou de se référer à je ne sais quelle mythologie.
En gros, métaphysique et quête d'absolu, de transcendance, oui. Mais ça n'est pas lié exclusivement au métal et/ou à ses dérivés, loin de là. C'est juste lié à la beauté, l'art en général...enfin si l'on a une quelconque sensibilité artistique


Enfin, merci de ton intervention. Et puis le rire est le propre de l'homme hein Biloute smile.gif

Je trouve que le penseur contemporain le plus proche de Cioran est probablement Pierre Desproges. Je conseille activement la lecture conjointe et concommitente des 2. Et dans tous les cas, si l'on est un peu curieux, l'un mène souvent à l'autre

Go to the top of the page
 
+Quote Post
mich
posté 10.06.2008 - 16:41
Message #5


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : béthune
Membre n° 11916




J'avoue que je lis rarement les textes des artistes que j'écoute. Je lis les textes après avoir bien assimilé la musique.

Sinon, j'accepte n'importe quel texte, car cela reste de la littérature et pour, il ne doit avoir aucune limite dans celle-ci. Les messages véhiculés me touchent seulement s'ils proposent une vision similaire de la mienne ou une réflexion intéressante, différente de la mienne, sur un thème.

Sur le plan religieux, je suis déiste. En gros, je crois en Dieu, mais je ne me reconnais dans aucune religion. J'ai donc aucun problème avec les textes purement satanistes ou profondément croyants. D'ailleurs avoir ces deux visions de la religion est très enrichissant.

Concernant le bouddhisme, c'est certes une connaissance de soi-même qui est "prônée" mais pas selon la doctrine socratique "connais-toi toi-même" . La philosophie bouddhique propose une connaissance de soi selon l'ascétisme. Soit, la tempérance et à terme, la "négation"(j'ai pas d'autre termes) du désir.
Mais, la connaissance de soi n'est pas la finalité. C'est une étape. La finalité, ou l'idéal recherché, c'est atteindre l'illumination. C'est-à-dire, un état où nous arrivons au même stade que Bouddha.
En quelque sorte, il faut d'abord arriver à se connaître, puis ensuite, travailler sur soi afin d'atteindre ou de se rapprocher de l'illumination. C'est d'ailleurs le rapprochement qui est enseigné.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
yoda_superstar
posté 10.06.2008 - 16:56
Message #6


Bassist Master Jockin' Jedi
****

Groupe : Membres
Messages : 19802
Inscrit : 15.04.04 - 19:43
Lieu : Avignon/Paris
Membre n° 420




Je suis très d'accord sur ce que dit Yucca, pour moi la musique se suffit à elle-même sans besoin d'aller chercher tout un folklore pour lui donner un sens ou une motivation d'exister. Je lis les textes des artistes que j'écoute cela dit, mais pour moi c'est un bonus, juste histoire de voir ce que tel ou tel groupe pense de telle ou telle chose, autrement je m'en fous totalement et pour cause j'écoute énormément de musique instrumentale (jazz, classique, électro, tout ça réuni j'en écoute autant voire plus que le rock et ses dérivés, parmi lesquels le metal).

Après je trouve intéressant l'évocation du drone et un peu plus loin celle du bouddhisme, car le but suprême du bouddhisme reste l'ataraxie.. et c'est bel et bien l'une des composantes principales de l'intérêt que l'on peut porter aux musiques drones et ceux qui en écoutent me comprendront, je parle du moment où la musique s'arrête.. et c'est là que l'accord infra-basse qui vient de nous marteler le crâne pendant une heure et nous porter en hypnose prend son sens, c'est après écoute que l'on ressent le mieux la cause de son existence.

(et petite parenthèse pour Angel O, si la musique peut effectivement être un langage, le français se contentera d'être une langue^^)

Ce message a été modifié par yoda_superstar - 10.06.2008 - 16:57.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Garik
posté 10.06.2008 - 18:44
Message #7


Man²
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 8958
Inscrit : 01.11.04 - 15:40
Lieu : Gnon.avi
Membre n° 1869




Oula vaste débat. Je vais répondre simplement parce que je suis incapable de faire une réponse longue , complexe et argumenté sans m'interroger dessus pendant des jours , et honnêtement , j'ai ni l'envie ni la motivation.

Premier point déjà : J'ai un certaine vision ainsi que certaines convictions qui me font penser que tout ce qui a attrait à " l'immatériel " , le " spirituel " n'est qu'une vision sans réalité concrête, bref de la pure fabulation.
De ce point de vue en découle mon avis sur les textes et paroles abordant des sujets religieux , métaphysiques ect ect...que je résumerais ainsi : ca peut être intérressant mais cela reste de la pure fiction, et donc un divertissement, pas des travaux sur lesquels on peut s'appuyer sérieusement pour en conclure je ne sais quelle idéologie.
Passons aux textes abordant des sujets moins axé sur le spirituel, plus philosophique. Je ne dirais qu'une chose , c'est que quand on consacre sa vie à faire de la musique, donner des concerts, la jouer live, on ne peut pas se prétendre philosophe. Personnellement, je perçois comme de la poudre aux yeux les groupes prônant tel ou tel courant philosophique.
J'accorde en revanche plus de crédit à des paroles plus terre-à-terre , plus ancré dans la réalité , et qui ne sont pas d'une sophistication avancé. Par exemple, les courants qu'on trouve dans le milieu hxc , tel que le veganisme , le sxe , la défense des droits des animaux , les pratiquants des squatts , même si je suis pas d'accord, me semble largement plus honnête , et surtout plus efficace , car ce sont des sujets restreint sur lesquels on peut discuter plus facilement , avec des profanes complets ou des néophytes. J'avoue que j'ai aussi une certaine tolérance plus grande simplement parce que politiquement , je me sens plus proche de ces courants là.
Et également , ma tolérance envers ces groupes/paroles là est également purement formelle : ce sont des militants et ils se comportent comme tels. Tandis que ceux qui tartinent leur livret avec de grandes intentions se pensent au delà de ce statut, ce qui n'en ai rien.

Ensuite, est-il réellement utile et réalisable de prêcher tel ou tel opinion à travers une musique dérivé du rock, à la base conçue comme simple divertissement ? Là dessus je n'ai pas encore de position, bien que je pense que ca peut être utile , mais devant l'échec total du summer of love , des punk , de RATM à changer véritablement la société uniquement via la musique...je suis plus que dubitatif.
Je rajouterais aussi qu'il ne faut pas oublier qu'on parle de MUSIQUE , que donc la musique n'est pas tributaire de la littérature , mais doit s'intégrer dans le systeme " musique " en se comportant comme un instrument elle-même, surtout qu'en ce qui concerne le metal, on pige rien à ce qui se dit à 90 %, et que donc , la voix est en l'occurence plus porteuse de son que de mot.

Ce message a été modifié par Garik - 10.06.2008 - 18:57.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 10.06.2008 - 18:56
Message #8


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




CITATION(Garik @ 10.06.2008 - 19:44) *
Premier point déjà : J'ai un certaine vision ainsi que certaines convictions qui me font penser que tout ce qui a attrait à " l'immatériel " , le " spirituel " n'est qu'une vision sans réalité concrête, bref de la pure fabulation.



Tu sais que tout ce que tu perçois avec tes 5 sens n'est qu'une infime partie de l'univers. Donc, "sans réalité concrète = pure fabulation" c'est déjà faux puisque la réalité va au delà de ce que l'on perçoit (oula). J'ai entendu que par la méditation l'Homme a la capacité de faire l'expérience de ce monde immatériel, spirituel. Je n'en ai pas fait personnellement l'expérience mais je crois volontiers qu'il existe bien des choses au delà de ce que l'on peut percevoir.

Sinon je posterai sur le sujet du topic prochainement. C'est passionnant tout ça.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Benji9612
posté 10.06.2008 - 18:58
Message #9


Roadie
*

Groupe : Membres
Messages : 48
Inscrit : 09.06.08 - 11:39
Lieu : Rhône-Alpes
Membre n° 20745




Mon état d'esprit se rapproche de celui de Mich lorsqu'il se dit "déiste". Je dirais que je crois au divin, sans être capable d'en donner une définition précise, il s'agirai pour moi d'une force naturelle agissant sur l'ordre des choses, tant sur le plan physique, que psychologique pour les créatures qui vivent dans ce milieu physique naturel.

Les religions monithéistes sont vieilles de 2000 ans. Dans nos cultures occidentales chrétiennes, l'Eglise s'est érigée en tant qu'institution très puissante à partir du haut moyen âge, avec de multiples variations constitutionnelles et sociales jusqu'au XXème siècle. Nous sommes aujourd'hui les descendants de cette culture. Il me semble que notre religion monithéiste, aussi rejetée soit elle aujourd'hui, est inscrite en nous jusqu'au plus profond de notre esprit. Rare sont les idéaux en dehors de toute influence biblique au sens large. Notre vision du bien et du mal, très manichéenne, que l'on soit adepte de l'un ou de l'autre, par exemple.

Il est évident à mes yeux que la présence religieuse dans le métal n'est pas qu'une simple image de valeurs, un décor. Il s'agit biensûr d'une véritable source d'inspiration qui suscite la passion (au sens étymologique du terme qui implique la souffrance) de tout les créateurs et auditeurs du style. Dans ce cadre, il est interressant de voir l'ampleur de l'intérêt que suscite chez beaucoup de gens et partout dans le monde pour cette résurgence moderne du religieux. Peut être une réaction à l'absence de croyances dont l'homme à besoin. On comprends alors la montée en puissance du satanisme par opposition au christiannisme qui n'existe lui presque plus en temps qu'institution romaine.

Un auteur comme Jean Baudrillard (cf "L'esprit du terorrisme" in Le monde du 03/11/2001) pour n'en citer qu'un nous donne une vision très abouti de la situation. Nous serions en fait à l'apogée du christiannisme dans le sens ou notre doctrine biblique est portée, qu'on le veuille ou non, par l'institution moderne qu'est notre système économique. Hors ce système, pas seulement économique mais aussi donc idéologique, est aujourd'hui mondialisé. Il règne sur le monde imposant ses idées à toutes les autres cultures, les avalant sans considérations. Notre courant idéologique, à nous occidentaux libéraux, est à nos yeux le Bien (la liberté, l'égalité ...) qui s'impose au Mal (extrêmisme, intégrisme, toute les formes d'esclavages ...) contre lequel nous sommes en guerre.
Néanmoins, l'hégémonie du Bien n'est pas possible dans le sens ou elle génère son opposé destiné à le détruire. Ce Mal comme antithèse du Bien et oeuvrant pour la disparition de son hégémonie à pour cryptogramme les mouvements artistiques du métal, et de manière plus général les mouvements post-modernistes mettant en avant la "théorie du chaos" (un exemple clair et limpide avec Thierry Ehrmann et sa demeure du chaos : http://www.abodeofchaos.org/).

Quand à savoir pourquoi le Mal grandi en même temps que le Bien assurant ainsi un certain équilibre à l'échelle de la planète, une partie de la réponse peut être trouvée chez Theodor Adorno lorsqu'il explique que le chaos exprime l'utopie (celle des punks anarchistes crustiens entre autres par exemple) par l'antithèse du Bien incarné par notre idéal libéral égalitaire. Moi perso, je serais tenté de croire, comme à l'habitude de faire l'humain lorsqu'il n'explique pas un phénomène qui manifestement le dépasse, au divin. Ce dernier étant alors un garant de l'équilibre vascillant qu'il aurait choisi, si l'on considère qu'il nous a créé à son image, de mettre en place.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Garik
posté 10.06.2008 - 19:00
Message #10


Man²
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 8958
Inscrit : 01.11.04 - 15:40
Lieu : Gnon.avi
Membre n° 1869




Je reste sur une opinion matérialiste , qui dit que tout ce qui est supposé être immatériel et supérieur n'est que pure vision de l'esprit puisqu' inexpérimentable, et qu'on arrive déjà pas suffisamment à maitriser ce qu'on peut percevoir pour s'occuper de ce qu'on ne perçoit pas.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 10.06.2008 - 19:13
Message #11


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




CITATION(Garik @ 10.06.2008 - 20:00) *
tout ce qui est supposé être immatériel et supérieur n'est que pure vision de l'esprit puisqu' inexpérimentable


A ta place, je n'en serai pas si sûr. Ce n'est pas parce que tu ne perçois pas quelque chose que ça n'existe pas. Je ne saurai être aussi définitif que toi.

Edit : Et puis qu'est-ce qui te dis que de faire l'expérience spirituelle de soi ne permettrai pas d'avoir un meilleur rapport au monde ? Je n'ai pas la réponse, mais je me pose la question, j'essaye de rester ouvert.

Ce message a été modifié par vince-shi - 10.06.2008 - 19:32.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Moloch
posté 10.06.2008 - 19:22
Message #12


Chanteur charismatique
***

Groupe : Membres
Messages : 8023
Inscrit : 09.04.06 - 14:45
Membre n° 9138




CITATION
Ensuite, est-il réellement utile et réalisable de prêcher tel ou tel opinion à travers une musique dérivé du rock, à la base conçue comme simple divertissement ? Là dessus je n'ai pas encore de position, bien que je pense que ca peut être utile , mais devant l'échec total du summer of love , des punk , de RATM à changer véritablement la société uniquement via la musique...je suis plus que dubitatif.

Je vais rester terre à terre, et me contenter d'une réponse très concise à ce point que tu as soulevé. Quand tu parles du Rock, oui à la base cette musique était conçue comme un simple divertissement (enfin, admettons, plutôt). Mais ses dérivés dans le Metal (et même autres) sont tellement vastes et différents les uns des autres que tu ne peux te réduire à "Rock = amusement, donc rock != pensée ou opinion". Il y a tellement de genres, sous-genres, sous-sous-genres, (...), que de mon point de vue tu ne peux te permettre d'émettre une généralité comme celle-là. Walou'.

Ce message a été modifié par Schnee - 10.06.2008 - 19:23.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Garik
posté 10.06.2008 - 19:43
Message #13


Man²
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 8958
Inscrit : 01.11.04 - 15:40
Lieu : Gnon.avi
Membre n° 1869




CITATION(vince-shi @ 10.06.2008 - 20:13) *
A ta place, je n'en serai pas si sûr. Ce n'est pas parce que tu ne perçois pas quelque chose que ça n'existe pas. Je ne saurai être aussi définitif que toi.

Edit : Et puis qu'est-ce qui te dis que de faire l'expérience spirituelle de soi ne permettrai pas d'avoir un meilleur rapport au monde ? Je n'ai pas la réponse, mais je me pose la question, j'essaye de rester ouvert.



C'est comme le communisme : y'en qu'ont essayé , ca a pas marché...suivant ! ^^
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Benji9612
posté 10.06.2008 - 19:44
Message #14


Roadie
*

Groupe : Membres
Messages : 48
Inscrit : 09.06.08 - 11:39
Lieu : Rhône-Alpes
Membre n° 20745




CITATION(Garik @ 10.06.2008 - 20:00) *
Je reste sur une opinion matérialiste , qui dit que tout ce qui est supposé être immatériel et supérieur n'est que pure vision de l'esprit puisqu' inexpérimentable, et qu'on arrive déjà pas suffisamment à maitriser ce qu'on peut percevoir pour s'occuper de ce qu'on ne perçoit pas.


Si on arrive pas a maîtriser ce qu'on peu percevoir c'est peut être parce que justement notre perception du réel n'est que partielle. Cela nous conduit à admettre qu'il est des choses que nous ne perçevons pas et que biensûr nous ne controlons pas non plus. D'ailleurs pourquoi l'objectif serait-il de vouloir controler ne serait-ce que le perceptible? Si tout est sous contrôle, on se fait chier non? C'est quand ça part en couille que c'est bon, voila une des raisons pour lesquelles j'aime le métal!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Garik
posté 10.06.2008 - 19:47
Message #15


Man²
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 8958
Inscrit : 01.11.04 - 15:40
Lieu : Gnon.avi
Membre n° 1869




T'iras dire ca aux habitants de tchernobyle qui se sont prit une explosion nucléaire sur la gueule, ca a dut vachement les faire marrer.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Benji9612
posté 10.06.2008 - 20:21
Message #16


Roadie
*

Groupe : Membres
Messages : 48
Inscrit : 09.06.08 - 11:39
Lieu : Rhône-Alpes
Membre n° 20745




CITATION(Garik @ 10.06.2008 - 20:47) *
T'iras dire ca aux habitants de tchernobyle qui se sont prit une explosion nucléaire sur la gueule, ca a dut vachement les faire marrer.


Personne ne souhaite qu'une catastrophe comme Tchernobyle arrive. Ce que je voulais dire, c'est qu'il faut admettre que ces choses là sont inévitables. En créant le nucléaire on a créé la catastrophe qui va avec. Il faut admettre que les choses partent inévitablement en couille de temps en temps. Faut bien mourir de quelque chose non? Après tu peux aller plus loin dans la réflexion et c'est là que ça devient interressant à mon sens.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Turtle
posté 10.06.2008 - 20:53
Message #17


Rock Star
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3721
Inscrit : 14.12.05 - 17:43
Membre n° 7222




@ Yucca: Si tu as le temps en topic littérature d'expliciter ta position sur Kafka,
j'aimerais bien lire ça.

@ Garik: Je comprends pas pourquoi tu dis qu'un groupe ne peut être porteur d'une philosophie,
qu'ils ne peuvent être philosophes?

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Garik
posté 10.06.2008 - 21:31
Message #18


Man²
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 8958
Inscrit : 01.11.04 - 15:40
Lieu : Gnon.avi
Membre n° 1869




Tout simplement parce que je trouve incompatible la vie de groupe de rock et de philosophe. Qu'on fasse l'une après l'autre, ca me parait possible , mais je vois mal comment développer une pensée cohérente avec la vie très chargé de musicien, qui plus est des courants assez prenant qui sont ceux que nous écoutons. Qu'on puisse dévelloper une pensée / reflexion modeste , mais tout à fait cohérente et censé, je veux bien, mais une carrière entière de philosophe, ca me parait difficile. Qu'un philosophe démarre une carrière de musicien parce que la musique ou l'art ou le spectacle font parti de sa reflexion me parait plus faisable.
De plus, le metal/hxc/punk sont des musiques plutôt cathartiques et de " loisir ", donc pas hyper propice à la philosophie. Par contre, les courants expérimentaux le sont plus.
EDIT : par contre, je ne prétends pas avoir la vérité absolue ni avoir raison , je vous expose juste mon point de vue que je ne prétend pas vous imposer.

Ce message a été modifié par Garik - 10.06.2008 - 21:34.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pentacle
posté 10.06.2008 - 22:08
Message #19


♪♫♪♪♫♫♪♪
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 13508
Inscrit : 09.10.06 - 17:22
Lieu : Brest / Rennes
Membre n° 12294




CITATION(vince-shi @ 10.06.2008 - 19:56) *
Tu sais que tout ce que tu perçois avec tes 5 sens n'est qu'une infime partie de l'univers. Donc, "sans réalité concrète = pure fabulation" c'est déjà faux puisque la réalité va au delà de ce que l'on perçoit (oula). J'ai entendu que par la méditation l'Homme a la capacité de faire l'expérience de ce monde immatériel, spirituel. Je n'en ai pas fait personnellement l'expérience mais je crois volontiers qu'il existe bien des choses au delà de ce que l'on peut percevoir.

Sinon je posterai sur le sujet du topic prochainement. C'est passionnant tout ça.


Complètement d'accord avec toi.
Ce n'est pas parce que l'on ne peut pas percevoir certaines choses actuellement par des limites temporelles, scientifiques, voir tout simplement physiques, qu'elles n'existent pas. Je prendrais l'exemple de la thèse de Galilée affirmant que la terre était ronde alors que tout le monde croyait auparavant qu'elle était plate. Erreur de perception, de croyance qui font qu'avec le temps les choses évoluent. Tout comme la perception de l'infiniment petit ou de l'infiniment grand qui n'avaient pas lieu d'être il ya quelques siècles...
Ce sont des exemples et je pense que l'on pourrait en trouver plein.
Mais pour moi, ça confirme bien que les choses que nous connaissons, que nous percevons actuellement ne sont qu'infiment en réalité.
Après je n'apporte pas de réponse mais j'émets l'hypothèse qu'il ya d'autres choses.

Je rebondis aussi sur le terme de Mich : Déiste. Parce que la définition que tu donnes me fait penser au terme Agnostique.
Alors c'est la même chose, ou il y a une différence? Si quelqu'un peut m'éclairer sur ce point.
Parce qu'effectivement je me considère un peu comme agnostique, c'est à dire le fait de penser qu'il y a peut-être une divinité, une entité, un singe à la South Park, qui "dirige" (je vois pas d'autre terme) notre monde. Et peut-être qu'il n'y a rien aussi. Mais peut importe puisque c'est plus un jugement qui tiens de la philosophie que de la religion, mais qui surtout ne guide pas ma vie.
A partir de ça, et pour revenir sur la musique Metal, puisque c'est le thème, je ne regarde qu'assez peu les paroles, des fois je les comprend, souvent non, finalement elle apporte souvent un bonus par rapport à l'ensemble. Généralement je me penche surtout sur les paroles des morceaux que je préfère.
J'aimerai y apporter plus d'importance (notamment pour les paroles en Screamo) et même plus généralement se ne sont pas les thématiques qui manquent, mais par manque de temps et aussi un peu par flemme je ne le fais pas. Peut-être que que plus tard j'essayerai de me pencher la dessus plus sérieusement.
Je pense que ça peut m'apporter un plus, pour moi et la perception de la musique que je me fais.

Finalement je pense que la musique Metal (et la musique tout court) m'a apporté une réflexion, une façon de penser et d'être que je n'avais pas avant, (même s'il a aussi le fait de grandir) et qui m'a permis d'avancer et de mener à ce que je suis aujourd'hui. Mais c'est un tout (musique et paroles).
Voilà je sais pas si j'ai vraiment répondu au sujet, en tout cas j'ai dit ce que je voulais. ^^
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Turtle
posté 10.06.2008 - 22:10
Message #20


Rock Star
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3721
Inscrit : 14.12.05 - 17:43
Membre n° 7222




Ca me semble pas incompatible,
mais j'ai le sentiment qu'on a pas la même vision du "philosophe", spour ça.

Sinon, la musicologie elle-même est une branche à part entière de la philo,
Benji a cité le grand Adorno, on pourrait élargir aux études de l'école de Franckfort,

mais aussi voir les travaux de Nietzche sur la question, de Deleuze ou de l'écrivain italien Baricco qui
est musicologue (ça se ressent dans son écriture).

Le drone et la recherche de la note parfaite renvoit également à certains travaux d'electro-dub
qui cherche la boucle parfaite (Rhythm & Sound ont fait un album entier sur une même boucle)
selon la théorie deleuzienne de la répétition.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

9 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 19.06.19 - 20:29


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting