IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Kuma n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Kuma
Groupie
24 ans
Masculin
Luxembourg
Né(e) le Déc.-12-1993
Loisirs
Aucune information
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: www.facebook.com/profile.php?id=100002330803712
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: www.lastfm.fr/user/DeadMonarchy
Statistiques
Inscrit : 02.06.11 - 22:52
Vus : 234*
Dernière visite : 03.10.11 - 20:33
Heure locale : 17.08.2018 - 15:20
6 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
MSN Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Kuma

Membres


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
23 Jun 2011

Aperçu de l'album WITHERING TO DEATH (2005)

Premier véritable post sur le forum, je vais ressortir ce vieil article que j'ai écrit y'a presque un an.

Avant de commencer, je précise que je vais explorer cet album dans les détails. De ce fait, cet article sera assez long.

Petite présentation rapide du groupe:
Formé en 1997 et originaire d'Osaka, le groupe a su rester solide au niveau line-up qui est toujours resté le même.
Au niveau musique, le groupe n'a cessé de changer son style de musique de manière assez significative au fil de leur carrière, et même leurs albums individuels sont très difficiles à classer dans
un genre spécifique.
Rock Psychédélique avec leurs premiers E.P Missa, Une approche plus Jpop avec le début Gauze, Une phase expérimentale avec Macabre suivi d'un Neo-Metal/Rock Experimental/Rock Psychédélique avec Kisou.
A partir de l'ep Six Ugly, on note une transition pour un style plus occidentalisé, abandonnant peu à peu les mélodies dissonantes et expérimentales du chant de Kyo dans Missa, assez typique dans
l'underground de la musique japonaise.
Ce qui a suivi est une occidentalisation de plus en plus forte avec des albums de plus en plus agressifs dans la veine Nu-Metal.
Avec le dernier album, Uroboros, on parlera d'un retour au sources et la fusion des deux extrémités de la carrière du groupe, avec une approche plus expérimentale et même progressive.


Pour cet album, tout fan de metal sera frappé par l'aspect toujours présent de leur phase expérimentale, mais réconforté par l'aspect Neo-Métallique. Mais pour l'écouteur qui ne fait
pas attention, il ne verra qu'un groupe japonais qui s'est occidentalisé à 80%. Pourtant, en prêtant attention aux paroles et à leurs significations, on retrouve une touche orientale assez importante
et unes des forces majeures du groupe.
Les thèmes de cet album tournent autour de la souffrance, de la colère ou la dépression, mais avec un point de vue typiquement japonais. Sans tomber dans le cliché "emo" classique, les paroles
jouent avec les doubles significations des mots et des Caractères japonais pour nous délivrer un message très poétique qui n'est compréhensible qu'à 70% par les occidentaux (une traduction parfaite est simplement impossible).
L'élément clé de l'art japonais, que ce soit au cinéma que dans la musique, est le contraste et la rencontre des deux opposés.

1. Merciless Cult est une entr√©e en mati√®re sombre et Atmosph√©rique qui grimpe peu √† peu au niveau intensit√© avant de terminer avec le refrain √©pique qui nous pr√©sente les deux facettes principales de la voix de Kyo: le Growl sauvage et le chant th√©√Ętral. On voit aussi que Kyo a tendance √† exp√©rimenter beaucoup avec sa voix (cf le pont).
Niveau Paroles: Le portrait moral d'une personne qui se fait rouler dans les sectes dangereuses. Le narrateur est un personne en demande d'affection qui comprend qu'on l'a manipulé et qu'il ne
trouvera pas l'attention ni l'amour qu'il veut dans ce culte, c'est devenu un poison qui l'empêche de respirer, de vivre.

2. C: Changement de ton net, même si on ne peut le décrire, disons Metal-upbeat^^. Plutot j-rock, je n'ai pas grand chose à dire sur ce track à part une mention spéciale pour le break refrain encore très épique et réussi. Un bon titre sur l'album avec un Kyo en pleine forme qui ne s'aventure pas dans les expérimentations excessives.
Niveau Paroles: Honnètement je comprends pas trop, d'après ce que j'ai compris on a affaire à un pessimiste comme d'habitude. Trop de métaphores doubles entendre intraduisibles, je ne peux peux que
confirmer mes propos d'avant.

3. Saku: Une chanson bien agressive fa√ßon Dir en Grey, avec samples de bruits in-identifiables. Violent et un peu √©trange, c'est une chanson plut√īt Nu-Metal. C'est avec le refrain et le chant clair
de Kyo que vient la partie intéressante, étant un des chants clairs les plus réussis de l'album et la transition la plus forte et la mieux exécutée.
Niveau Paroles: Bon, les "Fuck off fuck off and wipe" relèvent bien de l'immaturité des fans occidentaux de Slipknot et des autres groupes de Neo-Metal, mais avec le refrain aux paroles tristes et
terriblement poétiques on assiste ici au clash des deux cultures. En parlant de contraste et d'opposés, cette chanson est un parfait exemple de tout les opposés possibles dans la musique de Dir en
Grey. Cette antithèse est d'ailleurs un point de vue... typiquement japonais! Comme le montre le cinéma Japonais avec Tetsuo, Ichi the Killer etc... on peut faire le rapprochement entre la douleur et le plaisir (donc sado-masochisme), le chaos et l'harmonie (tetsuo et le chaos de metal), et la haine et l'amour (cf les prochains morceaux).

4. Kodoku ni Shisu, Yueni Kodoku: Plut√īt similaire √† Merciless Cult mais avec certaines exp√©rimentations vocales que j'appr√©cie beaucoup moins et sans le chant √©pique au refrain. On trouve des
jolies parties vocales mais le reste casse tout dans mon opinion.
Niveau Paroles: Un suicidaire qui se voit comme une ordure mais qui déteste et se moque du reste des gens qui croient aux "happy days".

5. Itoshisa ha fuhai ni tsuki: Une petite pause pour l'auditeur avec une ballade qui reste calme jusqu'au bout. Pas très accrocheur, le morceau semble être la pour le contexte/concept de l'album et perd tout intérêt lorsque pris individuellement. Simple et Jolie mélodie instrumentale pour accompagner les paroles sur lequel est axé la chanson (comme un poème).
Niveau Paroles: Une histoire d'amour avec la touche Dir en Grey: Un amour pour une fille qui se décompose lentement sous les yeux de son amoureux. Encore une fois un petit contraste à la japonaise
avec la progression tr√®s naturelle et l'homog√©n√©it√© du th√®me de l'amour et la mort, d'o√Ļ l'int√©r√™t de laisser le morceau dans le contexte de "Withering to Death". Titre de l'album que je d√©velopperai dans ma conclusion.

6. Jesus Christ R'N'R: Du Dir en Grey imprévisible et indescriptible revu avec leur nouvelle touche occidentale. La chanson débute avec un ptit crescendo comme la quasi totalité des morceaux de Withering. Refrain avec une voix falsetto particulièrement réussie et bien placée. Du kyo toujours aussi original et en pleine forme, je n'ai qu'un reproche pour lui dans ce morceau: le Pont assez ridicule. Jolie instrumentation sinon et un bon morceau.
Niveau Paroles: Jésus était-il conscient des guerres et de la souffrance qu'il allait entrainer à travers son message de "paix"? Le voulait-il?

7. Garbage: On enchaine avec une chanson heavy Dir En Grey typique. Rien d'indispensable ni dans ce morceau. Un verdict bof pour moi.
Niveau Paroles: Euh... y'a du sens dans les paroles? Avec les traductions que j'ai pu me procurer, elles sont trop vagues pour pouvoir commenter dessus ou même comprendre.

8. Machiavelism: Ca part dans l'upbeat bizarro√Įde √† la japonaise avant le break √©motionnel √©poustouflant de Kyo pendant le refrain, une partie apr√®s le refrain un peu mou pour r√©-enchainer et recommencer.
Niveau Paroles: Une des chansons les plus intéressantes de l'album. Dir En Grey tacle les jeunes suicidaires sous un point de vue différent que celui des Emos. Pendant la partie un peu Rock n roll du début, le jeune dépressif parle de ses petites séances de scarifications sous un ton léger, avec des phrases ponctuées avec des "show time!". Le Refrain dévoile le for intérieur du frustré de la vie qui ne comprend pas le sens de son existence. Il essaye de crier à l'aide mais ne veut pas se sentir comme faible aux yeux des autres, personne ne le comprend. Les "hurry! up hurry up! wrist cut show!" montre la volonté du narrateur d'être vu, ses coupures sont un appel de détresse.
Ok, c'est un cas typique d'emo frustré de la vie, mais dir en grey délivre cette description sous un ton et sous une mosaique d'emotions assez particulière.

9. Dead Tree: Une des chansons de l'album avec la meilleure progression/structure. On croit à une deuxième ballade dans le même genre de Itoshisa... Mais d'un coup kyo explose avec un cri pig-destroyer-esque et sort ensuite un refrain épique puis une voix falsetto toujours aussi réussie. Les meilleurs atouts de Kyo sont exploités au maximum dans ce morceau, et la chanson recommence de
plus belle avec pour terminer de manière encore plus épique.
Niveau Paroles: On parle ici des villes touchées par la Bombe A au japon et leur situation après la guerre.
http://www.youtube.com/watch?v=rNZ6Ic1Oi4g...feature=related Clip Très joli aussi

10. The FINAL: Du j-rock avec un +2 en agressivité et le build-up habituel de Withering. A ce point, on aura écouté pas mal de chansons avec la même structure en crescendo, mais celle ci constitue une des plus réussies de l’album. Une guitare avec un bon niveau de distortion d'un coté et l'autre qui sort des mélodies de ballades. Le double jeu de guitare avec une merveilleuse performance de Kyo, tout y est.
Niveau Paroles: Encore un point de vue de suicidaire éminemment poétique.Quand on est seul, la souffrance et la scarification peut être utilisé pour se rappeler qu'on est vivant. Sous chaque entaille se cache une raison de vivre, le sens de la vie. On parle de finale parce qu'on décrit un suicidaire quelques moments avant le passage à l'acte. Il dit que même si il écrit son sens de la vie avec une lame, il ne sera pas vu ni aidé. Le suicide est une preuve de vie...

11. Beautiful Dirt: Grrr, du gros méchant Dir en grey avec une petite touche de leur Phase Kissou (leur premier EP). Ils jouent sur la carte de l'efficacité et non sur la complexité ici. Des jolis Growls tres forts à certains moments... Un titre relativement bon si on ne prenais que ça en compte, mais ce qui différencie celui ci des autres morceaux heavy reste les paroles et le thème tres bien
réfléchis. Pas de "fuck off fuck off and wipe" ici, les ptits Nippons ont cette fois ci quelque message à nous faire passer.
Niveau Paroles: (Oxymore dans le titre, z'avez vu?) Ici il s'agit d'un parent qui regarde son enfant avec qui il partage des relations pour le moins tendues. Il le déteste, il veut même se mort. Il sent que tout ce que son gamin veut c'est son temps et son son amour sans rien en échange. Le gosse ne pense qu'à lui et non pas à l'effort que ses parents font pour lui.
Tr√®s bon th√®me choisi par Dir En grey encore, avec un p√®re qui √©prouve une haine pour ce qui devrait etre son etre le plus cher. Ce pere n'a pas cet amour paternel/aveugle et comprend que son fils n'est qu'une merde g√Ęt√©e et ingrat.

12. Spilled Milk: Retour aux sources du groupes pour Kyo et le début du morceau à la guitare. Tres bonnes mélodies et des samples tres biens placés pour donner un caracère sombre et épique. Tres bon morceau avec un Kyo en pleine forme.
Niveau Paroles: Un sado-maso qui aime savoir qu'on a besoin de lui. A chaque fois que sa compagne se f√Ęche avec lui il √©prouve de l'amour pour elle (Spilled Milk, comme un b√©b√© qui renverse son verre expr√®s pour avoir de l'attention, m√™me si il se fait gronder, il veut juste etre choy√©).

13.Higeki wa Mabuta wo Oroshita Yasashiki Utsu: une dernière petite ballade pour nous calmer et nous préparer à la grande finale... Très calme et joli, le morceau sert encore une fois d'une pause
entre les morceaux, un poème.
Niveau Paroles: Rien de tres moche ici, juste quelqu'un qui est triste parce que quelqu'un lui manque...

14. Kodou: Une chanson en semi-ballade avec un refrain plein d'émotions fortes et très accrocheur. Le solos de cet album se sont toujours fait discrets afin de ne pas casser l'ambiance avec une grosse démonstration de la force des guitaristes. On introduit le refrain final avec le cri à la pig-destroyer, comme le cri de désespoir le plus intense que vous ayez jamais entendu. Pas
d’expérimentations vocales sur ce titre, on a juste quelque chose "d'accessible" mais très très solide.
Niveau Paroles: Quelqu'un n'en peut plus de vivre, il est simplement fatigué et se sent impuissant et passif par rapport aux événements autour de lui. Les dernières phrases de l'album et du titre
sont assez marquants: "Quelle ironie avec ce beau temps ensoleillé, bonjour". Le monde ne tourne pas en mime temps que lui, lorsqu'il va mal, il fait beau. Quel est alors le but dans la vie?...


Pour finir, cet album a ses défauts, mais aussi ses points forts et traits originaux. Loin d'etre un album parfait, ce full-lengh nous montre que Dir en Grey a un potentiel artistique très fort. Certains thèmes abordés sur cet opus sont très bien trouvés et les paroles sont toujours bien écrits (à part quelques exceptions anglophones -__-).

Withering to Death... décomposition du titre: Si vous avez eu assez de courage pour lire la totalité de ma review, vous saurez que le thème principal de l'album est la mort et le suicide, mais aussi l'harmonie dans la mort.
"Withering" sous-entend un processus naturel, et donc harmonieux, lent... on pense souvent √† une fleur qui se fane. Mais √ßa nous m√®ne o√Ļ? A la mort! Quelque chose qui √©voque la violence et la tristesse. M√™me sans comprendre le japonais, Kyo parvient √† nous convier ce ton par le biais de sa voix impressionnante. Les crescendos traduisent √©galement une transition naturelle vers les gros growls, la mort... La mort est vu comme une transition douce et naturelle. Dans le titre de l'album on trouve aussi un contraste entre les deux mots, quelque chose qu'on retrouve souvent dans
l'album, aussi bien dans la musique que dans les paroles...
Derniers visiteurs


5 Oct 2011 - 10:59


1 Jul 2011 - 0:39


28 Jun 2011 - 17:16


24 Jun 2011 - 8:07


3 Jun 2011 - 10:28

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Kuma.

Amis
Il n'y a aucun ami à afficher.
Version bas débit Nous sommes le : 17.08.18 - 14:20


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here