IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Kandra n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Kandra
Star régionale
28 ans
Féminin
Dijon
Né(e) le Jan.-8-1991
Loisirs
Aucune information
Autres informations
Sexe: FĂ©minin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 19.01.05 - 23:11
Vus : 1581*
Dernière visite : 12.08.13 - 16:35
Heure locale : 25.05.2019 - 17:08
851 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Kandra

Membres

**


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
29 Jul 2007
J'ai pas encore trouvé de topic la dessus, donc je vais vous présenter un petit MMORPG à savoir Ragnarok online (RO pour les intimes).

Alors il est développé par la société Gravity, il est en "fausse" 3D en fait c'est un système 2D qui donen une impression de 3D relative mais par contre ça permet de le faire tourner sur des machines pas très puissantes : (un petit screen au passage)




L'intérêt principal de ce jeu est vraiment situé dans les multiples game play possibles : il existe différentes classes qui évoluent chacunes différament.

On commence tous Novice, pui sune fois arrivé à un lvl job 10 on passe soit archer soit acolyte soit merchant soit mage soit swordman soit thief soit gunslinger soit ninja et enfin soit taekwon je vous laisse découvrir les subtilités de toutes ces classes ici : click

Ensuite je vais prendre un exemple si on a choisi de faire thief, une fois arrivé à un lvl job 40 on peut devenir soit Assassin soit Rogue et c'est comme ça pour chaque classe.
Chaque classe a bien entendu ses spécificités, son stuff etc etc

Et c'est pas fini une fois arrivé au niveau maximum de la classe choisie, on peut "renaître" sous une forme plus puissante, mais il faut tout recommencer depuis la classe novice sauf que si l'on a choisi un Assassin on va devenir Assassin Cross qui est plus puissant et à d'autres capacités au combat.

Vous imaginez donc tout le panel de classes disponibles, et le panel de gameplay différents, sachant qu'il y en a au moins deux par classe...



Bien sur on ne passe pas son temps à tuer des monstres, on peut se taper dessus entre joueurs, soit dans des salles de pvp classiques, soit pendant une "guerre des guildes" appelée War of Emperium, où il s'agit de prendre un chateau et de le défendre avec ses compère sde guilde...


Enfin ce jeu est assez compliqué, pauvre au niveau graphisme mais vraiment passionant quand on veut apprendre à y jouer.

Sinon je joue sur ce serveur qui est privé, avec des rates d'exp assez élevées, et des facilités de jeu, mais ça permet de s'amuser assez rapidement sans avoir à se démener pour monter le moindre perso : un serv parmis tant d'autres


Enfin si vous voulez de l'aide pour commencer si ça vous intéresse ya msn sur mon profil tongue.gif
11 Apr 2007
La sortie est prévue pour dans deux mois, je vous laisse voir l'avis du fan club français qui a pu l'écouter chansons par chansons...

CITATION
et encore une autre exclusivité rien que pour vous, une review track-by-track du nouvel album "eat me drink me", presque deux mois avant sa sortie !
attachez vos ceintures, ça va vous surprendre !


l'album commence par une nappe de claviers lugubre et romantique... une voix, grave, presque dépressive vient se rajouter... "6 am" dit Manson, on l'imagine seul dans une chambre d'hôtel au petit matin, en train de parler... d'amour ! et oui, il va falloir vous y faire, tout l'album ne parle que de ça ! "i love you so much you must kill me now"... l'atmosphère est lourde, pesante, chargée de désespoir et l'on découvre un Manson à vif. l'absence de keyboard (et donc de pogo) est frappante et donne le ton du reste de l'album, avec la guitare de skold, douce au départ mais qui s'alourdit par la suite alors que le morceau démarre vraiment : "if i was your vampire" hurle Manson. le morceau se calme à nouveau, avec là aussi une des caractéristiques de ce nouvel album : à aucun moment il n'est réellement violent, pas de "this is the new shit" ici, uniquement du mid-tempo tout au long de "eat me drink me". une phrase de ce premier morceau résume parfaitement tout l'album : "in the shape of your heart, this is where it starts, this is where it'll end". vous voilà prévenus...

l'Ă©lĂ©ment le plus novateur et dĂ©concertant de l'album s'affiche dès le dĂ©part du deuxième titre : la prĂ©sence d'une guitare tranchante et excessivement mise en avant. le style de cette balade toujours mid-tempo rappelle l'ambiance  propre Ă  mechanical animals : romantisme et Ă©motion Ă  fleur de peau, mais sans l'atmosphère noire habituelle. le refrain est très accrocheur ("putting holes in hapiness"), par moment on dirait presque du franz ferdinand Ă  la sauce Manson ! grosse surprise, la prĂ©sence d'un très long solo de guitare, aigue et crispant, skold s'imposant en sorte de guitar hero... le rĂ©sultat est vraiment… Ă©tonnant !



on parlait de franz ferdinand précédemment ? le troisième morceau est en plein dedans ! certainement l'une des chansons les plus "british" de l'album, avec un rythme saccadé de batterie et des guitares à la the strokes ! "i can turn my back on you" dit Manson, espérons seulement que les fans ne prendront pas cela au pied de la lettre et ne lui tourneront pas le dos avec ce morceau vraiment bizarre tant il est éloigné de son univers habituel... un titre qui pourrait sans problème passer sur ouifm juste après un morceau des rolling stones par exemple... on en ressort vraiment perplexe.



encore une fois la guitare est mise très en avant dĂ©s le dĂ©but du quatrième morceau, avec un son vraiment particulier (et pas forcĂ©ment excellent), Ă  la limite de l'emo ! lorsque les autres instruments rentrent en piste l'ensemble s'amĂ©liore nettement, mais on retombe vite dans une autre semi-ballade qui pourrait rappeler certains des titres les plus calmes de holy wood. "just another funeral and just another girl locked in tears", Manson, mĂ©lancolique et diaboliquement romantique, semble dĂ©sespĂ©rĂ©ment influencĂ© par sa rupture sentimentale.  lĂ  aussi le refrain est bien accrocheur, "they said hell is not hot", il rentre bien dans la tĂŞte dès la deuxième Ă©coute, et l'ensemble forme un titre plutĂ´t sympathique et agrĂ©able. ("sympathique et agrĂ©able", qui aurait cru qu'on aurait pu dire ça un jour de Marilyn Manson ???)



on en est déjà au cinquième morceau, et on se dit que l'album va bien finir par démarrer un jour ! mais non, ça ne sera pas pour aujourd'hui... là encore on a droit à un mid-tempo, un duo Manson / skold d'où le keyboard est toujours absent (peut-être que pogo a fini par mourir de tous ses excès ?), l'atmosphère n'est pas vraiment celle qu'on attend d'un morceau de Marilyn Manson, d'autant plus que... attention, le révérend chante ! enfin, chante, crie son désespoir au son de "just a car crash awaaaaaayyyyyyy", "love is a fire, everything you think burns down everything you say"... tim skold embraye sur un solo toujours aussi hallucinant et interminable, mais pas forcément nécessaire…



le sixième morceau, "heart shaped glass", est le premier single de l'album. batterie militaire, sons de cloches, et guitare qui sonne encore très "british". c'est du rock, c'est clair, mais ça n'est plus du tout du metal, il va falloir s'y faire, l'Ă©poque antichist superstar ou mĂŞme holy wood est bel et bien rĂ©volue. et finalement non, pogo n'est pas mort, voilĂ  le premier morceau oĂą l'on note une prĂ©sence claire des claviers ! Ă  l'arrivĂ©e du refrain on comprend tout de suite pourquoi il s'agit du single : "dont break, dont break, dont break my heart, and i wont break your heart-shaped glass, you should close, you should close, you should close your eyes", c'est très entrainant, ça se mĂ©morise vite, c'est presque gai, ça a mĂŞme des allures de comptine enfantine !  probablement l'un des meilleurs morceaux de l'album, mais qui risque de prĂŞter Ă  controverse chez les puristes…



une bande audio qui démarre au ralentit, quelques bruits un peu glauques, la batterie qui arrive, puissante, va-t-on retrouver une ambiance vraiment Mansonnienne ? non, décidément, inutile de se focaliser là-dessus, autant essayer d'apprécier l'évolution (la révolution) que nous propose l'artiste, on a vraiment et définitivement changé d'univers. la voix de Manson est toujours assez pleureuse, les guitares toujours aussi déconcertantes, rappelant par moment l'influence des 70's, mais après plusieurs écoutes on se rend compte que tout cela forme tout de même un ensemble cohérent. ça n'est plus du Manson old-school, c'est du Manson new-school, à prendre ou à laisser !



huitième morceau, des claquements de doigts ("fingers snap"),  une grosse basse bien enveloppante, et un morceau sur le thème de la course du lapin blanc d'alice aux pays des merveilles !  et oui, l'album s'appelle quand mĂŞme "eat me drink me" ! et enfin des grosses guitares heavy, on n'y croyait plus !!! la voix de Manson, retravaillĂ©e, est enfin plus criarde et moins pleurnicheuse ! ça ne dure pas longtemps, mais ça fait du bien. sans doute l'un des morceaux qui sonne le plus comme mechanical animals.



un bon rythme de batterie ouvre le morceau suivant, très entraînant et qui affiche enfin un Manson un peu plus haineux à en juger par les très nombreux "fuck you fuck you fuck you too" ! encore une fois le style sonne très "anglais", avec une batterie saccadée... et des solos de guitare qui n'en finissent plus ! Manson parle des "rebels without a cause", est-ce qu'il s'est rendu compte que c'est ce qu'il était devenu, d'où ce besoin de changement radical pour ne pas tomber dans l'auto-caricature ? "you know that i play this better than you", finit-il par nous dire...



dixième et avant-dernier titre, Manson nous murmure que "you and me and the devil makes 3"... l'ambiance est un peu plus glauque, un peu plus sombre, ça sonne assez "groovy goth". les guitares sont un peu moins pop et un peu plus saturées, on se rapproche de ce à quoi on aurait pu s'attendre au tout début, avant de poser l'album sur la platine...



...et on en arrive au dernier morceau, où là ça y est (mais n'est-ce pas un peu tard ?) on se retrouve plongé dans une véritable ambiance Mansonienne à souhait. c'est toujours mid-tempo, décidément il n'y aura pas eu un seul morceau un tant soit peu violent dans tout l'album. le morceau rappelle l'atmosphère sombre des ballades mélancoliques d'holy wood, on a enfin droit à quelques bruits d'ambiance pour accentuer le côté glauque de l'ensemble, mais qu'on ne s'y trompe pas Manson parle encore et toujours à une femme : "i'm a butterfly next to your flame". "eat me, drink me" nous dit-il, et le titre se ponctue sur un Manson qui répète inlassablement "this is only a game"...



 

en définitive, il faut vraiment vous attendre à du changement ! on a ici un album cohérent, agréable à écouter, mais dans un registre complètement différent. l'album de la maturité sans aucun doute. l'antichrist a grandi, a vécu aux côtés des hommes et par là même a souffert la pire des souffrance que peuvent ressentir les hommes : l'amour.

une nouvelle fois et plus que jamais, Manson va prêter à controverse, mais pas forcément là où on l'attend...




On peut donc dire définitivement adieu à la hargne et à la haine d'un Antechrist Superstar, et je doute vraiment que cet album soit digne d'un Mechanical Animals. Tout ça sent encore la musique préformatée à plein nez, quand on a vu le résultat de sa dernière collaboration avec Tim Skold et ce qu'on lit ici, je pense qu'il y a du souci à se faire.

Il essaye peut -être d'échappe rà sa propre caricature, mais je pense pas que ça plaise vraiment aux puristes.
23 Feb 2007
J'hésite à poster ça dans les chroniques mais je pense qu'en écoutant l'album vous devriez retrouve rà quoi corespond mes mots. Il y a bien sur d'autres thèmes sous-jacents que j'ai développé personellement, en puisant uniquement mon inspiration dans la musique.

Agalloch - Ashes Against the Grain


Un son lointain, aérien, comme rappelé par une force mystérieuse... Un autre, ils se rejoignent se mèlent et s'associent. Ce nouveau son semble toucher son but, amène à lui une violence nouvelle et libératrice. Le silence est vaincu. Toutes les cordes du monde vibrent à nouveau. Des sons purs et simples, de simples courants d'air.Une nouvelle puissance les animes. L'orage se déverse alors sur cette terre renaissante, lavant toutes les impuretés passées.

Le calme est revenu. Le silence aurait-il déjà regagné son combat? Un nouveau boulversement. Minéral. Beauté et Poésie ont quitté leur carquant. Elles se déversent sur une terre vierge et la font briller de mille feux. Les nuances de noir viennent s'y ajouter, la rendant plus profonde et mystérieuse.

Une fraîcheur douce et mystérieuse s'empare des lieux. Les cristaux de glace se forment, ensèrrent le nouveau monde. La pureté tombe du ciel. Elle empêche les deux déesses du nouveau monde de se développer à leur guise, de faire changer ce monde déjà si nuancé. Le silence est revenu. Chaque son est étouffé, chaque changement est ralentit. Haine et Tristesse sont de retour. Il est déjà trop tard. Une nouvelle guerre est lancée. Lente, puis elle progresse, de plus en plus, le cristal est altéré, la glace se fend, la haine s'y infiltre, la tristesse anéantit la blancheur de le pureté, elle l'entache de noir. La première bataille est finie. Le monde n'est plus que pleurs et larmes. Ses cordes vibrent sans éclat, sans légèreté. C'est la fin. Plus de retour possible.
26 Jan 2007
Ca fait un moment que cette idée de topic me trotte dans la tête et Strider vient de me pousser à me lancer.

Donc étant donné les écoutes électiques de la plupart des membres du forum, je vous propose de parler ici d'electro et tout ce qui va avec. J'invite aux amateurs de violence en tous genre à découvrir autre chose que les guitares saturées happy.gif

Une petite liste avec quelques liens de ce que je connais c'est un peu en vrac je connais pas vraiment les styles mais je vais essayer de décrire du mieux que je le peux.


Psyclon Nine (dark electro) : chant assez violent, un son assez indus malgré tout leur myspace.

Ayria (synthpop???) alors lĂ  c'est beaucoup plus pop, la demoiselle chante "normalement" son myspace

Grendel : euuu difficile à décrire assez sombre et violent. myspace

Front 242 : une déccouverte récente, c'est plutot bruitiste et dérangeant myspace


j'éditerais très prochainement la liste j'ai besoin de farfouiller un peu plus...


edit :

Velvet Acid Christ : sombre et bruitiste myspace

Suicide Commando : je vous laisser Ă©couter mp3 ici
5 Nov 2006
J'ai découvert récament des groupes comme Orphaned Land ou Aes Dana, et en cherchant sur le site j'ai eu du mal à trouver des groupes qui ont la particularité de mélanger de la musique plutôt "traditionelle" avec du black comme Aes Dana ou dans le genre d'Orphaned Land.

Si vous avez deux ou trois bons plans à me conseiller, même si ce sont des groupes très différents des deux cités plus hauts je suis preneuse, et si vous pouviez me conseille run album pour débuter je serais trop heureuse happy.gif .
Derniers visiteurs


27 Sep 2013 - 16:44


26 Dec 2011 - 14:45


8 Jan 2011 - 12:28


14 Oct 2010 - 16:39


30 Jul 2010 - 15:45

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Kandra.

Amis

14021 message(s)
Actif : Hier, 11:05 PM
Voir tous les amis
Version bas débit Nous sommes le : 25.05.19 - 16:08


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here