IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

407 Pages V  « < 405 406 407  
Reply to this topicStart new topic
> Derniers visionnages de films, (Dvd, vhs, tv, divx...)
mich
posté 08.08.2014 - 21:24
Message #8121


Olen Jumala
****

Groupe : Membres
Messages : 12072
Inscrit : 16.09.06 - 14:00
Lieu : bĂ©thune
Membre n° 11916




Pour Kubrick, tourne-toi vers ses premiers films: killer's kiss et the killing. Deux oeuvres où il reprend avec brio les codes, le langage du film noir. Pas forcément hyper personnelles commes oeuvres, mais déjà Kubrick étale sont talent de metteur en scène. Puis, toujours dans sa période en N/B, il y a Path of Glory qui crève la pellicule avec Kirk Douglas.

Pour les frères Coen, peut-être que tu préfères leurs comédies. Essaie Arizona Junior, film déjanté sur le vol d'un bébé avec Nicolas Cage sous coke. Fargo, c'est dommage, j'ai l'impression que tu passes à côté. C'est un film sur les illusions humaines et sur leurs faiblesses et incompétances. Une farce noire sans fioritures en somme. Du coup, j'hésite à te conseiller The Man who wasn't There qui tourne toujours autour d'hommes et de femmes dépassés par les évènements.

Après c'est presque inhérent à l'oeuvre des Coen, ils mettent en scène des anti-héros, des hommes presques paumés dans leurs rêves devant des situations qui à leurs échelles deviennent entières. Le fait que presque tous leurs films se passent dans un seul et même lieu(Minnesota pour Fargo, LA pour Lebowski, Santa Rosa pour The Man who wasn't there etc) met le spectateur devant le fait accompli et toute l'absurdité de(s) histoire(s).

Et j'ai beaucoup dit presque, car j'ai lâché leur filmo à No Country For Old Men.

Tiens pour faire écho à Raging Bull, tu peux regarder The Wrestler de Darren Aronofsky. On suit un Mickey Rourke vieux et perdu dans sa nostalgie de gloire d'antan du catch. Touchant dans son humanité, c'est finalement assez cru dans la façon de confronter le protagoniste avec la réalité.

Enfin je vais faire un doublé: puisque tu as aimé Joe Pesci et les Affranchis, jette-toi sur Once upon a Time In America de Sergio Leone. Chronique de gangsters pendant et après la prohibition. Leone a fait un travail de dingue avec sa mise en scène, son intrigue découpée et puis un jeu d'acteurs(James Woods, De Niro, Pesci) immersif à souhait. On est pas si loin du Leone des westerns, avec son style bien à lui de plonger ses personnages dans les profondeurs des environnements(qui rappelle beaucoup John Ford) sauf que là c'est le vide et l'immensité des villes que Leone utilise.
Ah et puis comme tu as du temps, profites-en pour mater quelques oeuvres des acteurs principaux. On est en 1984, James Woods a joué dans Videodrome l'année précédente...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
raikage
posté 09.08.2014 - 00:00
Message #8122


le jeune sage^^
***

Groupe : Membres
Messages : 7843
Inscrit : 18.08.07 - 18:01
Lieu : Localisation.
Membre n° 17808




CITATION(mich @ 08.08.2014 - 22:24) *
Pour Kubrick, tourne-toi vers ses premiers films: killer's kiss et the killing. Deux oeuvres où il reprend avec brio les codes, le langage du film noir. Pas forcément hyper personnelles commes oeuvres, mais déjà Kubrick étale sont talent de metteur en scène. Puis, toujours dans sa période en N/B, il y a Path of Glory qui crève la pellicule avec Kirk Douglas.

Pour les frères Coen, peut-être que tu préfères leurs comédies. Essaie Arizona Junior, film déjanté sur le vol d'un bébé avec Nicolas Cage sous coke. Fargo, c'est dommage, j'ai l'impression que tu passes à côté. C'est un film sur les illusions humaines et sur leurs faiblesses et incompétances. Une farce noire sans fioritures en somme. Du coup, j'hésite à te conseiller The Man who wasn't There qui tourne toujours autour d'hommes et de femmes dépassés par les évènements.

Après c'est presque inhérent à l'oeuvre des Coen, ils mettent en scène des anti-héros, des hommes presques paumés dans leurs rêves devant des situations qui à leurs échelles deviennent entières. Le fait que presque tous leurs films se passent dans un seul et même lieu(Minnesota pour Fargo, LA pour Lebowski, Santa Rosa pour The Man who wasn't there etc) met le spectateur devant le fait accompli et toute l'absurdité de(s) histoire(s).

Et j'ai beaucoup dit presque, car j'ai lâché leur filmo à No Country For Old Men.

Tiens pour faire écho à Raging Bull, tu peux regarder The Wrestler de Darren Aronofsky. On suit un Mickey Rourke vieux et perdu dans sa nostalgie de gloire d'antan du catch. Touchant dans son humanité, c'est finalement assez cru dans la façon de confronter le protagoniste avec la réalité.

Enfin je vais faire un doublé: puisque tu as aimé Joe Pesci et les Affranchis, jette-toi sur Once upon a Time In America de Sergio Leone. Chronique de gangsters pendant et après la prohibition. Leone a fait un travail de dingue avec sa mise en scène, son intrigue découpée et puis un jeu d'acteurs(James Woods, De Niro, Pesci) immersif à souhait. On est pas si loin du Leone des westerns, avec son style bien à lui de plonger ses personnages dans les profondeurs des environnements(qui rappelle beaucoup John Ford) sauf que là c'est le vide et l'immensité des villes que Leone utilise.
Ah et puis comme tu as du temps, profites-en pour mater quelques oeuvres des acteurs principaux. On est en 1984, James Woods a joué dans Videodrome l'année précédente...

Pour Kubrick : ouais je l'ai vu Path Of Glory (la première fois c'était en cours d'histoire. Le prof le plus cool du monde d'ailleurs) mais j'essaierai de chopper ses premiers films, promis.

Pour les Coen : pour Fargo, je tenterai bien un nouveau visionnage mais pas maintenant, je vais essayer de regarder quelques autres films comme les deux que tu me conseilles, on verra bien après.

The Wrestler, j'en ai beaucoup entendu parler, notamment au moment de sa sortie, j'ajoute sur ma liste. D'ailleurs, de ce réalisateur, je n'ai toujours pas vu Requiem for a Dream. Je crois que j'ai peur d'être déçu devant le mythe du film qui est apparemment très apprécié. C'est marrant, j'avais un peu la même appréhension pour Fight Club.
Et enfin, pour Once Upon a Time in America : c'est évidemment sur ma liste mais pas encore vu pour une raison : j'attend que de chopper une version en DVD pour avoir absolument une VO. Je crois que la fac l'a en DVD d'ailleurs donc j'attend juste de l'avoir entre mes mains boudinées. (ce n'est qu'une question de temps)

Une fois de plus, tu nourris mes listes d’œuvres à découvrir.

Ce message a été modifié par raikage - 09.08.2014 - 00:02.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 09.08.2014 - 01:10
Message #8123


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553




Kubrick Orange MĂ©canique inlove.gif inlove.gif inlove.gif inlove.gif inlove.gif , @Chorizo Under the Skin Ă  part le physique de Scarlett(qui est plutĂ´t bof) y'a pas grand chose Ă  voir.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Euka
posté 11.08.2014 - 13:36
Message #8124


N'aime pas le Metal.
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 13952
Inscrit : 05.06.06 - 11:42
Lieu : Le Mans City
Membre n° 10251




J'ai matté :

Her : Poignant, j'ai versé ma petite larme à la fin. Tout à été dit en amont sur ce film, donc je reviendrai pas dessus.
The Master : Pas surpris en fait, surtout après avoir vu Magnolia et Punch Drunk Love du Réal. J'ai apprécié le film, même s'il est moins percutant que les autres je trouve.


Et lĂ , j'attends avec impatience le nouveau Zach Braff.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Radioshack
posté 11.08.2014 - 20:43
Message #8125


I'm a lifelover
***

Groupe : Membres
Messages : 1093
Inscrit : 15.01.10 - 23:32
Lieu : Troncquignard-les-Michetrons
Membre n° 25181




CITATION(Euka @ 11.08.2014 - 14:36) *
J'ai matté :

Her : Poignant, j'ai versé ma petite larme à la fin. Tout à été dit en amont sur ce film, donc je reviendrai pas dessus.


j'l'ai rematté avec mes parents hier soir. J'ai pu décelé des images dont je n'avais pas fais attention lors du 1er visionnage...

du genre quand il se balade dans la forêt sous la neige, c'est une référence à son jeu où le personnage essaye de gravir la côte/ de voir la lumière au bout du tunnel.

Je ne regrette pas la fin pour ma part. Il est bon de A à Z, parfois quelques exagérations, trop américain, mais dans l'ensemble il est juste super émouvant.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Plunk
posté 12.08.2014 - 19:49
Message #8126


Sophistructuralist
***

Groupe : Membres
Messages : 8112
Inscrit : 20.07.08 - 21:33
Lieu : Animal Ă  crinière
Membre n° 21094




CITATION(Pentacle @ 02.08.2014 - 18:07) *
Mon seul regret c'est qu'ils n'aient pas mi du American Footlball ou du Sunny Day Real Estate en BO.

Putain mais ce film aurait été parfait ! w00t.gif




Bon, je mate pas énormément de films et comme d'hab je sais pas bien en parler, mais le dernier qui m'a complètement secoué, c'est Short Term 12, sorti en France sous le titre de States of Grace. Le style est quasi-documentaire. On pénètre dans un centre de rééducation pour jeunes à problèmes et on suit leur quotidien et celui des éducateurs. Le ton est parfaitement donné dès la première scène. Evidemment, il y a une nouvelle gamine dans l'unité et évidemment, ça réveille de vieux démons chez l'héroïne qui est éducatrice (jouée par Brie Larson, la copine d'Abed dans Community, une nana avec qui j'ai envie de rouler dans l'herbe). L'histoire est très classique, je dirais qu'on voit les choses venir, mais c'est pas du tout un défaut quand le film est efficace à ce point. C'est peut-être pas un film que je conseillerais si t'as le blues, d'ailleurs, ou si t'as pas envie qu'on te rappelle à quel point ce monde est dégueulasse. Si t'es un pessimiste convaincu comme moi, par contre, tu seras conforté dans tes opinions.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 28.08.2014 - 00:59
Message #8127


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553





The Rover
Bon que dire , un bizarre de road movie post apo, pas de raisons ni d'explications , une parcelle d'histoire dans le temps that's it, c'est ça qui est difficile un peu à avaler, mais bon les acteurs sont vraiment bien, mention spéciale à Guy Pearce pour ça froideur et son regard impitoyable c'est frappant et l'autre qui joue un genre de retardé léger mettons c'est très très loin et différent du nunuche de Twilight tout ça accompagné d'une excellente b.o., pour ceux qui n'ont pas encore vu attendez-vous pas à du pied au plancher à la Mad Max et oui j'ai bien aimé.

et j'ai également vu dans ma liste 2014 , The Quiet Ones bien décevant j'ai décroché avant la fin,de toute manière les films de la Hammer généralement un gros bof, Deliver Us From Evil ça oui quand même ,un film de possession lent et assez dépouillé avec une superbe mise en scène et des acteurs très convaincants . et finalement The Expendables 3 ,bah une grosse merde sans surprise évidemment, le seul qui éléve le tout Mel Gibson mais pas assez pour sauver ce gros navet du naufrage, bref c'est ça.

Ce message a été modifié par menaceruine - 28.08.2014 - 02:50.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 28.08.2014 - 17:35
Message #8128


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553




Oups désolé surement la fatigue hier soir, c'est pas Deliver Us from Evil avec Eric Bana mais plutôt At the Devil’s Door du réalisateur Nicholas McCarthy , pas encore vu Deliver Us from Evil j'imagine que ça ne devrait tarder.

Ce message a été modifié par menaceruine - 28.08.2014 - 17:38.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 10.09.2014 - 23:41
Message #8129


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553





Coldwater
Pas un grand film , mais dans le style camp de redressement c'est sympa,l'acteur principal haha c'est assez incroyable un mélange entre Ryan Gosling et Jason Mewes.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chorizo
posté 11.09.2014 - 14:25
Message #8130


artisuseless
***

Groupe : Membres
Messages : 8534
Inscrit : 28.01.04 - 20:26
Lieu : France
Membre n° 293




J'avais trouvé Coldwater assez lisse, à sa sortie. Un peu comme un Dog Pound édulcoré, au filtre instagram agaçant et très Drive-esque dans l'approche sans en capturer l'essence. Sans compter les scènes de fin où on est obligé de tout te montrer, au cas où tu n'aurais pas compris.

Ce message a été modifié par Chorizo - 11.09.2014 - 14:25.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 12.09.2014 - 21:03
Message #8131


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553




Par édulcoré , tu veux dire un peu plus soft, je sais pas oui et non, dog pound j'ai pas trouvé que c'était si heavy que ça non plus, je comprends le coté lisse de la chose , mais comme tu dis rapprocher ça de drive à part la gueule de l'acteur et qu'il travail dans un garage,ouais bon, la fin c'est vrai qu'ils nous prennent un peu pour des idiots..

Ce message a été modifié par menaceruine - 12.09.2014 - 21:05.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 28.09.2014 - 13:06
Message #8132


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553





Plutôt rare les films que j'ai pris vraiment plaisir à regarder jusqu'à la fin cette année en voilà un.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Radioshack
posté 28.09.2014 - 17:30
Message #8133


I'm a lifelover
***

Groupe : Membres
Messages : 1093
Inscrit : 15.01.10 - 23:32
Lieu : Troncquignard-les-Michetrons
Membre n° 25181




CITATION(menaceruine @ 28.09.2014 - 14:06) *

Plutôt rare les films que j'ai pris vraiment plaisir à regarder jusqu'à la fin cette année en voilà un.


c'est quoi l'histoire ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 28.09.2014 - 19:12
Message #8134


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553




Trop flemmard pour googleliser Radio wink.gif cool ta signature en passant , le film c'est vraiment un drôle de concept ,je crois même que c'est inspiré d'un vrai personnage ,en gros c'est l'histoire d'un type qui veut percer dans le milieu musical et se fait offrir une place dans un band complétement disjoncté
dont le chanteur porte 24/24 une grosse tête en papier mâché, c'est très originial, je classerais ça film pour weirdos, on y retrouve tout de même une certaine critique de la scène musicale et des médias sociaux c'est clair, l'affiche me faisait penser un peu à un truc genre à la Michel Gondry ou Spike Jonze, mais
non y'a rien d'onirique , ça reste ancré dans la réalité c'est la situation qui est surréaliste ,en tout cas j'ai bien aimé.

edit: je viens de finir sin city 2 ,grosse bouse , putain le premier déjà les dialogues sont limites , là s'en est complétement con et débile, de même pour le scénario , le premier avait un certain charme là c'est totalement ridicule ,sans parler des acteurs...

Ce message a été modifié par menaceruine - 28.09.2014 - 20:49.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Radioshack
posté 28.09.2014 - 23:12
Message #8135


I'm a lifelover
***

Groupe : Membres
Messages : 1093
Inscrit : 15.01.10 - 23:32
Lieu : Troncquignard-les-Michetrons
Membre n° 25181




y avait rien sur le wiki fr et j'avais la flemme de traduire de l'anglais en fait. Mais ça donne envie d'aller le voir, surtout quand tu cites Gondry (que j'adore autant que Klapisch) et Spike Jonze. Bien bien tentant en tout cas
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 28.09.2014 - 23:42
Message #8136


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553




En fait c'est l'affiche qui m'a fait pensé à du Spike Jones ou surtout Michel Gondry, comme j'ai dit c'est pas dans un univers conceptuel fantaisiste ou de rêve , c'est pas un trip comme dans Dans la peau de John Malkovich ou eternal sunshine of the spotless mind ,c'est bel et bien dans la réalité, c'est le groupe dans le film qui donne cette dimension suréaliste par leurs approches surtout Frank en passant joué par Michael Fassbender un acteur que j'aime bien , si t'as l'occasion de le voir je pense pas que tu le regrettes.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 22.10.2014 - 04:30
Message #8137


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553





Extraterrestrial

Grosse bouse intersidérale des mêmes réalisateurs que grave encounters , acteurs mauvais, scénar mauvais,aucune originalité ,
putain la scène de la sonde anale façon matrix, en plus le film se prend au sérieux le 3/4 du temps, si ça aurait été de la grosse déconnade façon Evil Aliens , même pas , un film qui fait passer Dark Skies pour un chef- d'oeuvre,seule chose assez potable les effets spéciaux pour un film qu'on devine à pas très gros budget, si vous voulez un truc vraiment efficace sur les enlèvements extra-terrestres tiré d'un fait très crédible qui c'est déroulé en Arizona aux États-Unis ,c'est Fire in the sky...

Ce message a été modifié par menaceruine - 22.10.2014 - 04:35.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
menaceruine
posté 25.10.2014 - 02:57
Message #8138


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 279
Inscrit : 13.06.12 - 13:49
Lieu : QuĂ©bec
Membre n° 31553





V/H/S : Viral
Bon un autre film que j'attendais avec impatience et encore une autre deception,Le premier court metrage est le plus cool des trois, magique! ,dommage pour le reste, le deuxième segment réalisé par Nacho Vigalondo qui compte dans ça filmographie le très bon Timecrimes en tout cas de ce que je me rappelle et le récent et très ordinaire Open Windows,l'idée est bonne et originale ,mais le résultat pas très probant, le troisième court bah le moins réussi
, je suis très habitué et fan du genre mais là la caméra part vraiment trop dans tous les sens ,en plus d'une histoire très banale qui se situe entre zombie et magie noire, bof ,le lien entre les sketches est un peu confus mais c'est quand même pas mal, clairement le moins bon des 3 V/H/S.

Ce message a été modifié par menaceruine - 25.10.2014 - 03:01.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Euka
posté 28.12.2014 - 18:50
Message #8139


N'aime pas le Metal.
****

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 13952
Inscrit : 05.06.06 - 11:42
Lieu : Le Mans City
Membre n° 10251






Craquage après avoir trouvé ce film à 5 euros.
Je l'avais vu il y a un bail, et j'avoue que mĂŞme s'il est long Ă  se mettre en place, il y a de bons moments.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
V.N.A.
posté 21.01.2018 - 16:38
Message #8140


Musicien
**

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 152
Inscrit : 15.08.07 - 17:13
Membre n° 17755




Pas vus au ciné, mais on m'a prêté un paquet de DVDs récents, alors petite séance de rattrapage :


Alors là, j'avais un peu de mal à le croire en entendant des critiques, mais c'est vraiment un film qu'il faut voir. C'est absolument prodigieux. Je n'en reviens pas qu'on puisse tout rater à ce point-là. Enfin, tout, j'exagère un peu, il y a bien quelques décors et certains plans qui tiennent la route, mais on ne peut même pas en profiter avec ce montage de fou furieux. Les rares plans qui durent plus de deux secondes, c'est pour voir Milla Jovovitch qui ne comprend pas ce qui se passe. Quant au reste... grâce soit rendue à Paul W.S. Anderson, grand champion de l'incohérence.


Non, je n'ai pas choisi les daubes exprès, j'ai juste dit ce que j'avais vu au ciné pour ne prendre que les autres. Celui-là, je l'ai presque rendu sans le regarder, et j'aurais sans doute mieux fait, mais je ne sais par quel étrange processus mental (sans doute lié à mon côté maso), je me suis décidé à le voir, comme j'avais déjà vu ses quatre prédécesseurs...
Avec une telle débauche d'effets spéciaux, il y a toujours l'espoir d'assister à un divertissement correct, mais film après film, on continue de s'enfoncer. Personnage insignifiants et/ou débiles (même quand ça se veut décalé et drôle, c'est juste affligeant, cf. le Merlin bourré), enchaînement hyperactif de scènes d'actions sans réelle justification, on ne prend jamais deux minutes pour poser une ambiance ou une intrigue... En fait, le film ne repose que sur ses effets spéciaux.
La question que je me pose, c'est que fait Anthony Hopkins dans cette galère ? On me dirait qu'il devient gâteux comme son personnage que ça me semblerait encore le plus logique.


Ouf ! Après les deux autres, voilà qui fait du bien. Pourtant pas un grand adepte de Shyamalan (de ceux que j'ai vus, j'avais plutôt bien aimé Sixième Sens et Signes, pas du tout accroché à Incassable, le seul que j'avais vu au ciné était Le Village qui m'avait pas mal déçu, pensant voir un film d'horreur puisque les bande-annonces le vendaient ainsi, avant de revoir mon jugement et me dire qu'il n'était pas si mal finalement, mais juste pas un film d'horreur du tout). Bonne intrigue, ambiance prenante, jeu d'acteur qui passe crème, pour celui-là, c'est oui.


Alors celui-là, je n'en avais même pas entendu parler (ou je ne m'en souviens plus), du coup je me suis gardé la surprise et je l'ai regardé sans rien en savoir, m'attendant plus ou moins à un truc historique... Bon, pour le côté historique, on repassera, mais le film se regarde bien et les chorégraphies des affrontements sont très sympas.


Je vais passer sur le côté respect de l'original, j'ai dû voir les deux films une fois quand j'étais gamin et n'en garde presque aucun souvenir (d'accord, il faudra vraiment que je les revoie un jour).
Alors, mettre en place une équipe féminine, j'aurais tendance à approuver sur le principe. En revanche, mettre en place une équipe féminine hystérique et globalement insupportable, ça passe beaucoup moins bien. Pour un film qui veut mettre de l'humour à gogo, sorti de quelques passages qui font mouche, c'est assez lourd dans l'ensemble. Dommage, avec des personnages qui n'en font pas constamment des caisses, ça aurait pu être très sympa.


Pas d'attente particulière liée aux jeux, mon expérience de ce côté se limitant à 2-3 heures passées sur le deuxième opus dont la moitié consacrée à jeter des gens du haut d'un pont et autres joyeusetés de cet acabit, avant de trouver le jeu très vite ennuyeux.
Quant au film... disons que ça se laisse regarder, mais rien de bien passionnant malgré des thèmes qui auraient pu être intéressants.


De l'action, des cascades, un scénar prévisible mais qui se tient (sauf à un moment, où on quitte un bonhomme dans une situation périlleuse et qu'on le retrouve en sûreté sans qu'on sache comment il est arrivé là), des faux méchants qui sauvent le monde des faux gentils... Pas vraiment adepte du côté "gros durs m'as-tu-vu" des persos (et encore moins adepte du côté tombeur lourdingue du protagoniste), ni des longues fusillades où cinquante soldats entraînés ne sont pas fichus de faire mouche une seule fois tandis que même la fille qui ne maîtrise pas les armes à feu touche ses cibles sans problème ('fin, s'il n'y avait que dans ce film...), ça se regarde mais j'avais gardé un meilleur souvenir du deuxième volet.


Jamais lu les comics, mon expérience Judge Dredd se limitant au film avec Stallone. Pas trop la même ambiance, mais celui-ci est pas mal du tout, si je devais faire un reproche ce serait ses plans ultra-ralentis, heureusement peu nombreux, cohérents avec l'histoire (la drogue "slow mo") mais beaucoup trop longs et qui cassent un peu l'immersion. À part ça, mériterait une suite pour explorer un peu plus cet univers.

Ce message a été modifié par V.N.A. - 21.01.2018 - 16:41.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

407 Pages V  « < 405 406 407
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 17.07.18 - 16:32


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting