IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Cook n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Cook
Star locale
30 ans
Masculin
Hatrize
Né(e) le Mai-7-1990
Loisirs
Aller au zoo avec Maman et Papa.
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 14.08.06 - 16:18
Vus : 914*
Dernière visite : 08.02.12 - 15:48
Heure locale : 02.06.2020 - 08:31
482 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Cook

Membres

**


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
16 Mar 2008


Nom : Totalt Jävla Mörker

Année : 2006

Style : Hardcore

Note : 15/20

Attention violence ! Les Suèdois de Totalt Jävla Mörker (TJM) débarquent avec un album éponyme, qui ne serait bon de laisser dans les mains des plus sensibles. En effet, après trois albums qui n'ont pas dépassés les frontières suèdoises, TJM nous livre enfin une réalisation qui ferait sans doute gémir de plaisir les plus gros hardcoreux. Cet album pourrait être perçu comme une sorte d'appel à la résistance pour détruire tout ce qui empeste le monde. Car, et sa va de soi, les hurlements poussés par les deux chanteurs, n'ont certainement pas pour sens :"ma grand-mère m'a fait une charlotte aux fraises".

Après une première écoute, on est dans un premier temps, stupéfaits de voir à quelle vitesse les pistes se sont écoulées. On se croit gatés en voyant qu'une quinzaine de tracks nous attendent. Cependant rares sont les plages qui nous offrent plus de trois minutes de cette conception unique qui semble réduire à néant les termes tels que "délicatesse", "tendresse" et "amour".
Puis, dans un deuxi√®me temps... Butalit√©, Violence, Acharnement... non pas directement des instruments, mais tout d'abord des chants. TJM nous propose deux chants indiff√©renciables, √† croire que les deux chanteurs sont constitu√©s des m√™mes cordes vocales, et qu'ils leur est impossible de rester calme pendant 30 secondes. Ce petit duo bien agit√©, ne laissera pas para√ģtre tout au long de l'album un seul milli√®me de seconde de chant clair. Le chant se contentera donc de cris, chacun d'entre eux en su√®dois, et totalement d√©chain√©s. Cependant nous pourrons percevoir quelques rares m√©lodies hurl√©es (Kall V√§rld).
Nous y trouverons également l'essentiel du hardcore, à savoir les textes dont l'encre ne risque pas de dépasser de la feuille, les paroles répétitives, les refrains qui arrivent rapidement, le chant omniprésent... Bref TJM sait tout à fait dans quoi il se produit.

Les instrus sont pour le moins variées. Bien qu'il s'agit dans la plupart des cas de riffs simples, acharnés pour les grattes, et d'une batterie faisant preuve d'une rapidité extrème et s'adaptant d'une manière efficace au chant, on ne pourra qu'être surpris des passages calmes que nous réserve l'album. Ces derniers sont en fait des intros mélancoliques de quelques secondes qui nous mettent en place pour la brutalité qui va suivre et qui ne peuvent nous empêcher de nous poser une question : "Quand est-ce que sa va partir ?" (Samma Jävla Skit ; Smärtgränsen). La réponse est souvent dans les 10 secondes qui suivent.
On sera par la suite stup√©faits par la chanson √Ėdets V√§g, dont l'instru est du pur punk. Cependant la piste ne para√ģt totalement intue dans l'album en raison du chant qui ne cherche en aucun cas √† se s√©parer de sa r√©putation de profonde brutalit√©.
A noté également quelques petits solos d'une maitrise tout à fait honorable. Dommage qu'ils soient si rares, sa n'aurait pas fait de mal de valoriser un peu plus les instruments. On peut également ajouter, que certains passages ne vont pas sans rappeler les extraits les plus féroces de Black Bomb A (Döden ; En Lösam Affär ? ; Vi Säljer Inte Ut).

TJM nous livre donc un opus d'une musique peu complex mais d'une efficacité remarquable pour nous énerver et de nous donner envie de tout foutre en l'air. Le message qu'on peut en tirer en écoutant ce CD c'est que "la vie c'est de la merde", ce qui est exactement le but de cet album. TJM a donc atteint sa cible, on peut donc dire qu'il s'agit ici d'une belle réussite pour les cinq Suèdois, bruyante et convaincante. Une bonne conception qui ne pourra que mettre l'eau à la bouche aux adeptes du hardcore et aux amateurs de cris maitrisés.
15 Jan 2008
Voilà, j'insère un topic de merde et qui en plus est sérieux.
Dans la France d'aujourd'hui, pleins d'étudiants, lycéens et tous les autres ne savent plus comment s'orienter, dans quelle direction aller... Et j'en fais malheureusement partie.

Voici ma triste histoire : je suis en terminale ES, ou je suis complètement largué, même en travaillant sérieusement y a rien à faire, j'ai pas du tout le niveau. Je vais avoir le bac dans le cul à 250%, et je n'ai aucune envie de redoubler pour me retaper un an, même plus facile pour obtenir un bac dont les débouchés ne m'interressent pas.
J'aimerai être réorienter dans un bac pro BTP. Mais ma question est : est-ce qu'ils prennent des élèves réorientés, directement en dernière année de bac pro ?

Merci d'avance pour vos informations.
25 Oct 2007
SHARP pour moi.
6 Jul 2007
Bon je suis pas un vrai chroniqueur donc soyez indulgent, surtout sur la taille du texte.

Groupe : X-Vision
Album : So Close So Far
Année : 2007
Genre : Brutal Néo Métal

Note : 16/20

Pour le second album, nos petits Lorrains de X-Vision nous ont sorti une sauce de néo brutal qui n'en finit pas. Tout d'abord on remarque que cet album n'a pas été effectué dans la même lignée que le "Time Of The New Slavery" : d'une part avec le départ de Jul le dj en 2006, ce qui enlève une bonne partie des samples et des ambiances sombres qu'oin retourouvait dans le prédecesseur de "So Close So Far". Et d'une deuxième part puisque X-Vision nous a annoncé qu'il voulait frapper fort avec cet album, donc ceux qui trouvent "Time Of The New Slavery" trop violent, ne vous tentez pas dans ce "So Close So Far" qui, durant 45 minutes va vous clouez à votre chaise.

Musicalement parlant, les Lorrains se sont av√©r√©s plus violents que l'on ne pensait : la plupart des chansons contenus dans l'album sont parsem√©es de petits passages death ultra rapide. Mais comme on l'avait distingu√© au premier opus, X-Vision est une usine de riffs, le plus souvent d'une rapidit√© extr√®me et pr√©cise. Le chant se trouve √™tre vari√© et plut√īt impressionnant quand il s'agit de gueuler une bonne fois pour toute dans le micro, qui se retrouvera plus d'une fois au bord de la rupture. La batterie se charge d'accompagner tout cela, la plupart du temps √† la double p√©dale. De petits passages rappelleront toutefois les groupes phares de la sc√®ne m√©tal fran√ßaise : Dagoba, Gojira et parfois m√™me Loudblast. Sans doute des influences nationales.

L'univers de "So Close So Far" est tr√®s obscure et tr√®s violent, car les textes, toujours en anglais, traitent de l'√©go√Įsme, des rejets de la soci√©t√©, l'argent qui monte √† la t√™te des gens... "So Close So Far" n'est donc pas un projet sans r√©el conviction. Les chansons se compl√®tent les unes des autres, et mettent en avant le m√™me sujet commun : la plan√®te. Exactement comme le fait Gojira.

L'album est carr√© de tous les c√īt√©s : le son apport√© ici par St√©phane Buriez (Loudblast, Clearcut, Oversoul) est tout simplement √©norme, la musique est plut√īt complexe, bien qu'on puisse regretter quelques ressemblances dans certains morceaux.

Pour en finir, on peut tout simplement constater que ce n'est pas un album vite fait. "So Close So Far" est donc le résultat d'un travail voulant atteindre un but précis... et ce but est atteint.
19 Feb 2007
Je connais certainement une bonne partie des pseudos présents sur le forum, mais je ne sais en aucun qui s'y cache derrière.
Donc juste histoire d'avoir une faible idée, je vous demande vers quel genre musical vous êtes plus tournée.

Pour ma part j'écoute de tout (90% dans l'univers métal).
Métallement parlant, je suis capable d'écouter n'importe qeul style (sauf le black black black métal de Gorgoroth ou autre, ni le grindgore comme on dit).
Je suis plus branché dans le métalcore, qui parfois s'emporte vers le hardcore. Bref des groupes comme The Arrs ou Caliban. Mais il est vrai que parfois, un petit Cannibal Corpse ou un putain de Gojira n'est pas de refus.
Derniers visiteurs


22 Dec 2011 - 16:54


13 Mar 2009 - 20:40


28 Jan 2009 - 14:32


4 Jan 2009 - 20:43


12 Jul 2008 - 13:21

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Cook.

Amis
Il n'y a aucun ami à afficher.
Version bas débit Nous sommes le : 02.06.20 - 08:31


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here