IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Ben H.Kerotan n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Ben H.Kerotan
Groupie
Age inconnu
Sexe non défini
Localisation inconnue
Anniversaire inconnu
Loisirs
Aucune information
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 23.10.09 - 00:02
Vus : 119*
Dernière visite : 18.09.10 - 14:56
Heure locale : 06.08.2020 - 01:12
7 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
MSN Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Ben H.Kerotan

Membres


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
9 Nov 2009
Mes chers amis, bonsoir. Alors que je suis en train de décuver, je vais vous parler du Metal, ce genre musical puissant, magnifique et controversé, pourtant dénigré par beaucoup de personne qui écoutent de la merde radiophonique (Fuck Michael Jackson - si y'en a qui lisent ça, je vais pas me faire de potes.)
Bref, pour bien comprendre ce qu'est et représente cette musique, nous allons personnifier chaque type et sous genre du Metal (et y'en a un paquet, donc c'est pas fini).

Tout d'abord, présentons le Heavy Metal, premier du nom de cette grande famille.
Le Heavy Metal, y'a trois mots pour le décrire: drogué, alcoolique, drogué. Rails de coke en entrée, shoot d'héro en plat résistance et un dessert d'amphétamines, accompagné pour faire glisser tout ça d'un petit verre de whisky-rhum-vodka. Et un deuxième. Et un troisième...
C'est un mec plutôt sympa, mais bon, il a ses propres délires. Etant quelqu'un d'assez influençable, il a pris modèle sur son grand cousin, le Hard Rock. Lui aussi, c'est un gros alcoolo, un camé, seulement, le Hard Rock est en pleine dépression: la vie lui parait fade, tout se répète, et pour finir, le Hard Rock est mort étouffé dans son propre vomi après une cuite (1).

A l'époque, le Heavy vivait chez ses parents, le Blues et le Rock, avec ses petits frères, le Speed Metal et le Trash Metal. Mais un jour, le Heavy Metal décide de se casser de chez lui, alors il pique un van bien crade dont les soutes sont remplies d'herbe et d'acide, il embarque ses frangins avec lui, et ils partent à la conquête du monde.

Parlons un peu des frangins: le Thrash Metal, d'abord, qui est le deuxième des frères, est un gars qui aime trainer avec ses potes punks, donc forcément, il aime boire. Il est cool, il a bon esprit, mais c'est aussi quelqu'un d'assez violent, donc faut (vraiment) pas le faire chier, sinon, il nous tabasse super fort avec des gros yeux en nous gueulant qu'on est un" enculé de sa mère la pute sous-payée". Bizarrement, il se drogue beaucoup moins que ses deux frères, sa consommation de stupéfiants se limitant à quelques joints en soirée avec ses potes les punks.
Le Speed Metal, quant à lui, est atteint d'une hyperactivité critique. De plus, il se shoote encore plus que son frère le Heavy. Donc: il est toujours énervé, il est toujours à cent à l'heure, il gueule tout le temps pour rien. Certains disent qu'il a un coeur équivalent à celui de 100 sportifs de haut niveau. A cause des raisons indiquées plus haut, il est un parfait asocial, donc il n'a pas beaucoup d'ami. Aucun, en fait, à part ses deux frères et leurs oncle Mötörhead (2).

Dernière précision quant à ce trio: ce sont des gros triquards, de vraies machine à baiser, des mâles toujours en période de rut, des bites infatigables, des "Like A Virgin de Madonna"(3), bref si je vous dit ça, c'est parce que ça va être important pour comprendre la suite.

Un jour, alors qu'ils se remettaient de la cuite de l'autre soir, quelqu'un vint frapper Ă  leur porte.
Ce gars là, c'était le Diable, Satan, Lucifer, en personne et il demandait à voir le Heavy Metal. Ce dernier avait encore la tête dans le cul, mais il se décida quand même à aller lui parler.
"- Ouais, qu'est ce qui se passe?
- Euh... Tu te souviens de moi?
- Nan... je devrais?
- Bah oui, enfin, ça m'étonne pas, t'étais complètement pété quand on s'est rencontré, enfin bon... Je vais te la faire courte. Moi, je suis le Diable. Et on a couché ensemble. Mon cochon, ce fut une nuit... Magique! Tu m'as défoncé le cul comme c'est pas permis, j'en ai encore des douleurs.
- Euh... T'es venu là pour me dire que j'ai de viré de bord?
- Non, en fait... euh... voilĂ ... J'ai du retard, et... Je crois que j'attends un gosse de toi...
- Oh putain de bordel de merde. Tu sais quoi, Satanus? VAS CHIER!" répondit le Heavy Metal, après quoi il claqua la porte au nez de Mephisto, puis fit ses bagages et se tira vite fait, loin d'ici et de Satan, il laissa même ses frères en plan.
Et c'est ainsi que 666 jours plus tard, naquit le rejeton du Heavy Metal, élevé par sa tant(ouz)e (ou sa mère, ou son père, comme vous voulez) le Diable.
Il est celui qui s'habille de cuir et porte des bracelets à piques de 50 centimètres, celui qui se peint la tronche en blanc et en noir tel un panda, celui qui à les cheveux longs, noirs, et toujours propres, celui qui à une voix rauque qui fout les miquettes à celui qui l'entend, celui qui déteste Dieu, celui qui fait du Head Bang, celui qui ne se drogue pas (c'est donc bien le fils du Diable).
Il est celui que l'on nomme Black Metal.

De leurs côté, les frères Thrash et Speed Metal se demandent bien ou est passé leur frère ainé, et ne trouvant pas de réponse, ils lancèrent des recherches, qu'ils commencèrent au bistrot du coin en commandant de la Vodka.
Après s'être murgés la gueule (et ne trouvant point non plus leurs frère, car ils étaient venus pour ça, accessoirement) ils se dispersèrent pour couvrir plus de terrain, afin de mieux chercher et de l'appeler (c'est à dire de gueuler dans les rues, quoi).
Après de longs efforts (efforts sonnant un peu comme "Putain, mais t'es où, connard de fils de chienne à trois pattes atteinte de la Malaria?"), ils durent se rendre à l'évidence: leur frère s'était barré. Ils décidèrent alors de se séparer, et de le chercher, à travers le monde entier si il le fallait. Le Thrash Metal se dirigea donc vers le Royaume Uni, tandis que le Speed Metal s'en alla en Europe de l'Est.

Mais où est donc parti le Heavy Metal? En fait, il était parti en Californie, et avait décidé de s'installer là bas. Après avoir acheté de l'héroine et 6 paks de bières, il alla trouver une pute de luxe. Voyant que le prix était trop élevé pour son pécule (qu'il avait dépensé pour la bière et la drogue), il lui demanda:
"- Quelle est ton nom, pétasse?
- On m'appelle Glam.
- Alors écoute moi, Glam, je vais revenir dans une semaine avec tout le fric nécessaire pour tremper le biscuit. D'ici là, je veux que tu n'ai aucun autre client, c'est compris? Et si ton Mac te fait chier, tu me le dit et je lui casse sa gueule.
-T'inquiète pas pour mon Mac, il acceptera bien que je prenne une semaine de congés."

Alors le Heavy Metal alla voir le dealer auquel il avait acheté l'héro un peu plus tôt, et il bossa pour lui.
Pendant une semaine, il se fit un petit bénéfice sur la came qu'on lui refilait, puis vint le jour où il alla retrouver Glam la pute. Mais la donzelle avait fait augmenter ses prix. Le Heavy Metal s'écria alors
"- Espèce de pute à quoi tu joues?
- Bah écoute, en ce moment, le client se fait rare, j'augmente mes prix en conséquence.
- Mais on s'en fout de la pénurie de clients, puisque je t'avais dit de pas faire de passes jusqu'à mon retour!
- Oh, mais c'est du business, tu comprends rien...
- Bon, Okay, Glam... Je vais revenir dans une semaine encore, et cette fois j'aurai assez de cash pour bouillav!
- A dans une semaine, mon chou!"

Conscient du fait que si il continuait à bosser pour son dealer, il obtiendrait pas plus de ronds, le Heavy Metal prit l'initiative de le buter en cramant sa maison pendant un repas de famille. Il vendit alors lui même la came, et en une semaine, il amassa une somme plus conséquente, puis alla revoir la fille de joie. Mais il ne la trouva pas, et entrepris donc d'aller la voir à son domicile. Il trouva alors Glam en train de forniquer sauvagement avec son Mac (qui, petite futilité, s'appelle MaisonDeDisqueAuButExtrèmementLucratif). Fou de rage, le Heavy Metal balança le Mac par la fenêtre puis viola la pute 80 fois, avant de s'en aller.
La pute se retrouva enceinte, et 80's jours plus tard, elle donna naissance à un beau petit garçon efféminé à la chevelure blonde et abondante, et du mascara sur les yeux: le Glam Metal.
Le Mac, qui n'était pas mort, le pris sous son aile et lui fit faire le trottoir, ce qui s'avéra être une excellente idée puisque le Glam Metal lui rapportait un fric fou. Il en profitait aussi quand il voulait tirer son coup, parce que l'autre pute était morte en enfantant, et puis parce que merde, hein, il faut bien se vider les burnes des fois.

En Grande Bretagne, le Thrash Metal n'a toujours pas trouvé son frère. Il fréquentait souvent un pub dans lequel il se foutait souvent la quinte, ce qui en fit un personnage assez connu de Grand Bretagne.
Mais un jour, alors qu'il squattait le comptoir de ce bar quelques peu éméché, son regard se posa sur une jeune fille à l'air (très) triste. Son mascara avait coulé sur ses joues, elle avait le regard vide d'un maniaco dépressif et le visage assez pâle. Malgrès ce, le Thrash Metal ne pouvait la quitter des yeux, son entre-jambe lui rappelant qu'il était en abstinence depuis fort longtemps. Il demanda au barman qui était cette belle créature, ce à quoi ce dernier lui répondit:
"- Oh, ça, c'est la personne la plus malchanceuse du monde. Y'a une semaine, ses parents sont morts grillés par leurs barbecue, ses oncles et ses tantes aussi, parce qu'ils avaient tenté d'arrêter l'incendie. En plus, elle a perdu son job la même semaine. Et l'autre jour, elle amenait ses quatre petits frères à l'école, mais elle a eu un accident de bagnole, elle a dévalé une falaise et a fait 18 tonneaux d'affilée. On a même pas encore retrouvé les morceaux des bambins.
- Ah... Pas de bol. Elle a un mec, en ce moment?
- Non, plus maintenant, il l'a jetée hier en apprenant qu'elle était vierge. Depuis, elle est suicidaire, elle arrête pas de dire qu'elle veut crever, mais elle a toujours pas trouvé le moyen.
- Mmmh... Dis moi, tu peux me réserver une chambre en haut, pour tout de suite là?"
Ceci étant dit, le Thrash Metal alla voir la fille, et lui balança aussi sec:
"- Dis moi, avant de crever, tu voudrais baiser avec moi?
- Euh... Ouais... Ca peut se faire..."
Aussitôt, le Thrash Metal emmena la dépressive dans la chambre (petite futilité, cette chambre donnait une vue sur le cimetière) et lui fit perdre son innocence (très) bruyamment. Quand il eut fini, il redescendit voir le barman pour lui annoncer qu'il s'en allait rejoindre son frère en Europe de l'Est. En sortant du pub, il entendit un grand bruit et vit un corps tomber à côté de lui. C'était l'ex-pucelle qui s'était défenestrée, avec dans sa main un petit mot disant "Bah maintenant qu'on m'a baisée, j'vais enfin pouvoir crever!".
On enterra la pauvre fille dans le cimetière en face de la chambre, sans lui faire aucune cérémonie, puisque tout sa famille était décédée.
Mais ce que personne ne sut, c'est que cette fille est tombée enceinte après le passage (en force) du Thrash Metal. Le bébé sortit tout seul du ventre de sa mère (futé le gamin, il avait compris que si il se démerdait pas tout seul, la darrone l'aiderait pas), coupa le cordon tout seul avec ses dents puis perça le cercueil à mains nues pour ensuite creuser un trou vers la surface. Cet enfant naquit avec des cheveux longs, très longs, et un regard sombre et mélancolique. Et partout où il passe, il crie à la mort. Sur la tombe d'où il est sortit est gravé: "ICI EST Né LE DEATH METAL".

Le Thrash Metal s'envole alors vers l'Allemagne, pour retrouver son frère le Speed Metal. (bon, d'accord, c'est pas tout à fait l'Europe de l'Est). Arrivé là-bas, il découvre ce dernier suivi d'un jeune premier aux cheveux longs (encore une fois) et frisés, habillé de fringues super classes un peu rétro, genre l'ère baroque, mais classes quand même, avec une épée à la ceinture. Le Thrash Metal demande alors à son frère:
"- Euh... C'est qui celui lĂ ?
- M'en parles pas, putain! Ce con me suit partout depuis qu'il est né!
- Hein?
- Mais ouais! J'ai fait l'énorme connerie de niquer avec une princesse! Et cette conne s'est retrouvée en cloque! De ce petit connard! Depuis, il me suit partout, le con!"
Le jeune se présenta alors au Thrash Metal:
"- Je me présente mon cher, je suis le Power Metal! Ayant hérité de la force de mon géniteur et de la noblesse de ma génitrice, je pourfendrai le Mal avec honneur et je viendrait en aide aux démunis! Aussi je vous aiderai vous deux dans votre quête pour retrouver votre frère perdu dans les méandres malfaisants de ce monde!" Le Speed Metal reprit:
"- Ce petit trou de cul a aussi hérité du débit de parole de l'autre pétasse!
- Bon et à part décharger dans les parois d'une truie bourrée de thunes, t'as trouvé l'autre?
- Non, je sais toujours pas oĂą il est!
- Bon, on fait quoi alors?
- A ton avis, pauvre con! On va se mettre une mine, on aura les idées plus claires!
- Ah ouais, tiens..."
Voyant les deux frères partir en direction du bistrot le plus proche, le Power Metal demanda:
"- Mais... Où allez vous? N'avez vous pas une quête héroïque à mener à bien? Je vous aiderai!"
Le Speed Metal se retourna, énervé, et lui beugla:
"- Putain de ta race! J'ai une nouvelle quête héroïque pour toi! Trou du cul! Vas donc trouver une connasse défoncée aux amphétamines! Et tu la baise jusqu'au lever du jour! Et tu nous fous la paix bordel!"

De son côté, le Heavy Metal est encore défoncé. Il s'est rendu dans une soirée Hip Hop, histoire de se relaxer, et de trouver de la nouvelle came. C'est alors qu'une femelle aux accents Punk Hardcore nouvelle vague avec pleins de piercings sur la gueule vient le trouver et lui dit:
"- Eh, j'ai de la super coke! Ca te dit?
- Euh, ouais, elle vient d'oĂą?
- J'ai un pote qui l'importe de Colombie, et une fois qu'elle est chez lui, il la traficote un peu, je sais pas vraiment ce qu'il fout dedans, mais elle envoie sur Mars!
- Cool, C'est combien? Cher?
- Bah 50 le gramme, c'est pas excessif, nan?
- Ouais.. Euh... Merde, j'suis raide!
- Bon, bah dommage alors...
- Attends! Tu m'as mis l'eau à la bouche avec tes conneries! Tu peux pas te barrer comme ça! Fais moi au moins goûter!
- Désolé, mec, y'a pas de dégustation gratuite. Nan sérieux, c'est con pour toi, mais j'peux pas faire autrement, soit tu paye, soit t'es à l'amende, et pour l'instant t'as plutôt l'air à l'amende!
- Bon. Et si on nique?
- Euh... Ouais, j'avais pas envisagé cette option."
Le Heavy Metal et la fille Punk s'isolèrent dans les toilettes, et pour visionner cette vidéo, composez le 0892 06 06 06 et dites "Metal" ou par SMS, envoyez "METAL" au 6 06 06.
Leur affaire Ă©tant finie, la fille donna 4 grammes au Heavy Metal, qui sniffa tout d'un coup.
Il fut alors pris d'une rare sensation de bien être, de confiance en soi, de supériorité intellectuelle, bref, il était défoncé, mais plus que la normale.
Il pris alors la punk en brouette et la baisa encore une fois. Puis deux. Puis trois. Puis dix-huit. Puis cinquante-quatre. Ensuite, ayant encore du jus à balancer, il courut vers le DJ, le poussa violemment, et éjacula sur les platines. Le DJ se releva alors en lui demandant si son père l'avait pas fini à la pisse, ce à quoi le Heavy Metal répondit en l'enculant copieusement, et après avoir laché la purée dans le rectum du pauvre DJ, il s'en alla chez lui pour une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain, on sonna Ă  sa porte. Le Heavy Metal ouvrit, et se retrouva face Ă  la console de mix du DJ, qui lui dit:
"- Euh... Ca va?
- Qu'est ce que... Qu'est ce que tu fous lĂ ?
- Eh bah... On attend tous un gosse de toi.
- Hein? Comment ça tous?
- Bah moi, la meuf avec ses trous sur la gueule, et aussi le DJ, mais ils ont pas pu se déplacer, ils sont hospitalisés là...
- Oh putain de merde, vous faites chier Ă  vous retrouver en cloque lĂ ! Cassez vous! Foutez moi la paix!"

Le DJ donna naissance Ă  un gars tout rachitique, au maquillage tout bizarre, avec des fringues de Sado-maso. C'est un gros geek qui passe son temps Ă  modifier sa voix sur son ordi, cracher du feu et parler allemand. On l'appelle l'Industrial Metal.

La punk a accouché d'un ado avec un sweat à capuche et des lunettes de BG qu'on a appelé Metalcore. Il gueule tout le temps, il boit, se drogue et fume. C'est bien le fils du Heavy Metal, me direz vous... Oui, mais bon, pas trop, non. Le Metalcore, non, ouais, il est cool, et tout, mais non, il est pas trop dans le même trip que les autres. Il gueule, mais en fait, il est pas vraiment énervé, ni triste, ni rien. Il est encore moins sataniste, même si il dit des trucs pas très catho, mais, non... Mais il est sympa quand même.

Pour finir, les platines ont donné naissances à deux rejetons: le Nu Metal et le Rap Metal.
Le premier, il était sympa avant, mais maintenant, il est allé faire le trottoir avec le Glam Metal (et il se fait aussi enculer par le Mac).
Le deuxième, par contre, il se fait plus discret, c'est pas un baltringue, il veut pas vendre son cul, quoi.
Alors il reste là où il est, il dit ce qu'il a à dire, et malheureusement pour lui, il fait chier personne. Et nique sa mère!

(1) Bon Scott, l'un des chanteurs de AC/DC, est mort d'asphyxie le 19/02/80 à cause de son propre vomi après s'être bourré la gueule. Tu parles d'un boulet.

(2) Venez me dire en face que Mötörhead n'est pas la plus grande influence des métalleux.

(3) Voir la théorie de Mr. Brown dans "Reservoir Dogs" de Quentin Tarantino, comme quoi la chanson "Like A Virgin" de Madonna est une métaphore sur les grosses bites...

Et finalement...

-Le Black Metal s'est fait une partouze avec un orchestre symphonique et une chanteuse d'Opéra. Cette dernière s'est retrouvée en cloque et a donné naissance au Metal Symphonique.
-Le Power Metal a voyagé en Grande Bretagne, et a trouvé sa princesse: une connasse hyperactive défoncée aux amphétamines. Le fruit de cette union s'appelle DragonForce.
-Le Glam Metal est mort (jusqu'a quand?)
-Alors le Mac a encore plus enculé le Nu Metal, le Nu Metal a fini en cloque, et a donné naissance à Linkin Park.
-Le Metalcore a demandé à une fille Emo si elle voulait sortir avec lui, elle a dit oui, ils ont fait l'amour, mais il avait oublié de mettre une capote, ce qui a donné naissance au Screamo. Le Metalcore a fui ses responsabilité, et il s'est tiré. Et il a bien eu raison. (qui voudrait du Screamo?)
-Le Metalcore a croisé la route du Mac. Il s'est fait violer par ce Mac, et il a accouché de Bullet For My Valentine.
-Le Mac a pris sous son aile Bullet For My Valentine.
-Le Death Metal à voyagé jusqu'en Californie, est allé voir la fille punk qui était complètement défoncée, ils ont baisé, et ont donné naissance au Grindcore.
-Le Heavy Metal s'est branlé devant le jeu vidéo Doom. Ainsi naquit le Doom Metal.
-Le Thrash Metal a enculé James Brown, ce dernier s'est retrouvé en cloque et a donné naissance au Groove Metal.
-Le Rap Metal a baisé l'Etat. L'Etat s'est retrouvé en cloque, et a donné naissance à Rage Against The Machine.
-Le Speed Metal a été tué par son frère le Thrash Metal. C'est maintenant l'oncle Mötörhead qui a pris la relève du Speed. (l'oncle Mötörhead à toujours été là.)
-Le Heavy Metal s'est branlé dans un pochon de weed. Ainsi naquit le Stoner Metal.
Derniers visiteurs


10 Nov 2009 - 15:22


10 Nov 2009 - 8:48


9 Nov 2009 - 14:40


9 Nov 2009 - 14:15

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Ben H.Kerotan.

Amis
Il n'y a aucun ami à afficher.
Version bas débit Nous sommes le : 06.08.20 - 02:12


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here