IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Angel O n'a pas de présentation personnelle pour le moment.
Infos personnelles
Angel O
Zarathoustra
35 ans
Masculin
RĂ©gion Parisienne
Né(e) le Mars-31-1983
Loisirs
Aucune information
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: Aucune information
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 20.03.05 - 14:40
Vus : 28391*
Dernière visite : 08.08.18 - 19:37
Heure locale : 16.08.2018 - 12:36
3204 message(s) (1 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
MSN Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Angel O

Equipe Metalorgie

***


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
10 Jun 2008
Au cours de mes pérégrinations intellectuelles et métaphysiques, je me suis demandé pourquoi ce courant musical avait un rapport si particulier à la religion, à la foi, ou plus simplement à la morale. Et ce faisant, je m'interroge, que pensent les jeunes (et moins jeunes) métalorgiens du fond, autrement dit des textes, des convictions et des concepts mis en oeuvre dans leur musique de prédilection.

Alors, avec mon point de vue, je pourrais bien sûr vous faire un paragraphe de XX lignes sur l'immoralisme Nietzschéen président à un renversement complet des valeurs (pas seulement chrétiennes, puisqu'il récupère des pans entiers de traditions millénaires en les dénaturant, du Zoroastrisme au Bouddhisme, ceux qui l'ont vraiment lu me comprendront, et désolé pour les autres) ouvrant la voie au Nazisme, et ce même si entre anti-antisémitisme et antipangermanisme, il en condamnait par anticipation certains aspects (mais pas la morale de maîtres et des esclaves, ni les préoccupations eugénistes, ni même l'avilissement à la guerre, fut-elle philosophique de l'homme contre lui-même ====> "L'homme doit être surmonté", ni le dénaturement des mythes et religions fondatrices ====> dont Himmler et Hitler furent de fervents adeptes en amplifiant ses propres dérives). Un tel résumé suffit je suppose.

Quid donc de Gorgoroth, d'Ihsahn, ou dans un tout autre genre Orchid et même Marilyn Manson (sur lequel j'ai amplement écrit dans une approche très parcellaire, puisque le considérant seulement alors comme un libre penseur et un artiste hors cadre, quitte à basculer dans la psychose schizophrène).
Je me suis aussi largement penché depuis que je travaille pour Métalorgie sur la rhétorique indéniablement cathartique (inconsciemment cathare peut-être d'ailleurs) des Neurosis (et sa symbolique notamment pour Times of Grace, Cult Of Luna (et son joli Eternal Kingdom, après Salvation)ou même (bien évidemment devrais-je dire) de Nine Inch Nails (et son Year Zero après les appel du sang "Heresy", "Terrible Lie" ou encore "Head Like a Hole" et j'en passe, avec par exemple "Demon Seed" sur The Slip) et de quelques autres prêts au martyr mis en musique sans forcément toujours adopter une "Jesus Christ Pose" (Chris(t) Corn(h)ell era Soundgarden avant les Revelations d'Audioslave).

Et je me demandais tout simplement, êtes vous toujours conscients de l'influence sur vous de tous ces artistes, quand ils vous offrent un point de vue sur le monde, sur eux-mêmes et sur vous (et moi d'ailleurs) imprégné de foi vacillante, de religion révélée, de fin du monde et de satanisme philosophique (pas du tout incompatible, loin de là avec la nature profonde du recours à Satan, puisque "l'orgueil" est le père de tous les autres péchés) et de quelques uns de ses plus éminents collaborateurs dans la pensée collective moderne (Nietzsche donc, mais je pourrais sans doute y ajouter le désespérant Cioran, voire Freud, pour le côté perversion de la nature humaine véritable au profit d'une sorte d'anthropophagie incestueuse et parricide).

Me voilà donc prêcheur en terres métal, fort de ce que je sais sur le sujet (et j'ai fait volontairement court), et bien que je ne puisse pas être très présent sur ce topic, je vous fais délibérément une proposition métaphysique.
Le métal comme élément culturel et artistique de l'expression de l'âme humaine, tiraillée entre ses aspirations à la transcendance et ses instincts les plus destructeurs.

A vos claviers donc. En espérant que le débat ne vire pas à la foire. Ce qui suppose donc de vous interroger sur vos propres croyances et notions de Dieu, de diable avant de poster. Et de ne surtout pas oublier d'être moderne (la science, la philosophie et l'art, aucun domaine de la connaissance humaine ne doit être exclu, si ça peut élargir les perspectives autres que le seul Metal).
/Mode membre responsable de l'Ă©quipe du site OFF/
25 Jan 2007
VoilĂ , un sujet concis et gentiment foireux.
29 Oct 2005
Ces temps ci, je découvre un excellent groupe BM norvégien composé de deux musiciens seulement, Solefald. Lazare joue aussi dans Borknagar, tandis que Cornelius a déjà écrit deux bouquins de poésie norsk.

Je n'ai pas encore pu écouter toute la discographie (5 albums), mais j'ai déjà qq petites choses à proposer. Extrait de Pills Against The Ageness Ills :

Hyperhuman mp3

Par ailleurs, In Harmonia Universali est absolument génial. Passages jazzy avec des cuivres, guitares estampillées BM, claviers ambianceurs, tout est réuni sur disque pour gagner les sphères de ce qu'on appelle le BM avant-garde. Le groupe y utilise plusieurs langues dont le français, signe d'ouverture intéressant.

Mont-Blanc Providence Crow mp3, mangez en

Un double album concept sur la mythologie et l'histoire Viking se profile Ă©galement. Le premier volet est sorti il y a peu de temps, Red For Fire : an icelandic odyssey part 1. Le second Black for death : an icelandic odyssey part 2 arrive en 2006.


Tout ça me rappelle des groupes très créatifs comme Arcturus (page ici), Ulver (même si on ne les rattache pas à la scène avant-garde), Dodheimsgard (chronique de 666 International là), mais aussi Sigh, groupe japonais vraiment barré (Scorn Defeat est un autre must have) notamment.

Bref, voilà une scène BM originale, donc un topic pour en apprendre plus et faire découvrir quelques groupes. Je repasserai avec du mp3 et d'autres infos à moins qu'on ne me devance, ce qui serait sympa aussi. happy.gif
3 Oct 2005
Comme j'ai pas trop le temps, je vais faire concis.

On aime tous le metal par ici, et ces musiques pourraient être considérées comme des exutoires planants proche de notre potion à tous. Entre BO apocalyptiques et cauchemars lancinants, ce sont des musiques exigeantes et riches en émotions.

Il existe notamment un excellent label suédois Cold Meat Industry qui sort les oeuvres de gros talents de la scène.

Pour du son, c'est par lĂ , suffit de cliquer sounds en bas de page et de chercher le groupe qui vous branche :

Cold Meat Industry


On a par exemple le sieur Peter Petersson qui évolue au sein de Sophia et Arcana. Du dark ambiant magnifiqe, parfois martial et apocalyptique, ou planant et plein de mélancolie.

In Slaughter Natives, de l'indus novateur, misanthropique et de très belle facture.

Atrium Carceri, dont le Cellblock n'en finit pas de me faire frissonner, la parfaite BO pour hĂ´pital psychiatrique.

Raison d'Etre qui propose une musique Ă©tonnante, notamment sur The Empty Hollow Unfolds avec le fabuleux morceau The Wasteland.

D'autres groupes comme Northaunt, éthéré, forestier, en droite ligne de Aghast obscur formation dont la musique, très difficilement trouvable, s'apparente aux chants de sorcières en pleine forêt, Nebelhexe et Nachthexe. Si vous tombez dessus, soyez prévenus, c'est effrayant. blink.gif

Je pourrais aussi vous citer Shinjuku Thief qui Ă©volue dans un style proche de celui de Sophia.


Et il en existe bien d'autres, au hasard The Protagonist, une merveille dans un style plus neo-classique, en particulier sur A Rebours.


VoilĂ , juste un petit topo, par petites touches, je prendrai plus le temps plus tard.
Ceci dit, s'il y a des amateurs qui peuvent compléter, parler en détails, citer d'autres formations... n'hésitez pas. happy.gif
6 Apr 2005
Nine Inch Nails The Fragile
Note : 17/20
Année : 1999
Titres Ă  Ă©couter : The Great Below, The Wretched, We're In This Together, The Fragile, Starfuckers, The Mark Has Been Made...


1999, cinq ans que les fans attendent. La suite, la confirmation ou une nouvelle illumination. The Downward Spiral est encore dans toutes les mémoires, comment faire mieux? Trent Reznor a douté, bataillé contre lui-même pour finalement livrer un double album riche et difficile d'accès. Il nous avait laissé sur la douleur contenue de Hurt,et c'est exactement là qu'il reprend. Le disque est produit par Bob Ezrin (Pink Floyd) ce qui aura tôt fait de l'apparenter au yeux de certains à The Wall. Reznor a fait appel à des musiciens jusque là extérieurs à son univers comme pour symboliser l'ouverture qui prévaut sur ce disque. Le son est moins torturé, peut-être davantage mélodieux quoique souvent saturé, mais le fond est toujours aussi triste et assombri. Somewhat Damaged ouvre et à l'écoute de cette guitare qui semble percuter un mur invisible on se dit que la suite va être éprouvante. Ce n'est que partiellement la vérité car Reznor a changé. Après une période troublée qui l'a vu produire le monumental Antichrist Superstar et se fâcher avec son poulain Marilyn Manson, mais également superviser la BO du film Lost Highway de David Lynch, l'une de ses idoles, Reznor a connu la douleur de perdre, pendant l'écriture de The Fragile, sa grand-mère maternelle qui l'a élevé.

On le découvre ainsi plus humain que jamais ce qui transparaît dans chaque minute de cette oeuvre. Après le single The Day The World Went Away (une aberration pour l'industrie du disque) à l'intro complètement saturée, au son rugueux et lourd, The Frail annonce la nouveauté. Le piano apparaît et tout est chamboulé. The Wretched envoie un refrain qui pourrait passer pour un clin d'oeil « It didn't turn out the way you wanted it, didn't it? » et on commence à entrer dans la structure des nouvelles compositions toutes en mouvement entre calme et tempête, rage et douceur, utilisant de nombreuses boucles typiques de l'indus façon NIN, en particulier sur We're In This Together. Le morceau-titre, The Fragile, est une nouvelle réussite et prend le contre-pied du « I will let you down » de Hurt par son refrain leitmotiv « I won't let you fall apart ». La suite de ce premier disque, ce sont de très bonnes chansons mais aussi et surtout le plaisir de découvrir des instrumentaux en forme de bijoux, à commencer par Just Like You Imagined entre son distordu et cascade de notes au piano, mais aussi le surprenant Pilgrimage, scandé par des cris de foule en marche, au rythme tout en ascension, ainsi que La Mer d'une langueur bienvenue et apaisante entrecoupée de murmures. Et puis The Great Below, sommet de l'album, ballade cristaline soutenue par une guitare et un piano discrets, surlignée de légères sonorités indus, dont les paroles touchent au coeur « I descend from grace/ In arms of undertow/ I will take my place/ In the grat below ». On comprend vite que ce « I can still feel you, even so far away » est dédié à celle qu'il a perdue.

Après cette première partie de très grande qualité, mais déroutante pour les habitués du « groupe », on se demande si 11 titres de plus et deux disques, ce n'est pas un peu trop. The Way Out Is Through reprend une architecture musicale tout en mouvement, concentrée de boucles aux paroles minimalistes mais riches de sens « Underneath it all/ We feel so small/ The heavens fall/ But still we crawl ». Suit Into The Void, au rythme entêtant, tout comme son refrain « Tried to save myself but myself keeps slipping away ». Where is Everybody étonne par le phrasé presque "rappé" de Reznor lors des couplets posés sur une orchestration syncopée. Un nouveau morceau instrumental frappe l'oreille dès la première écoute, The Mark Has Been Made, petit concentré de score de film, qui sera d'ailleurs utilisé à bon escient dans le Man On Fire de Tony Scott. Pesant, menaçant, ce morceau respire la délabrement y compris dans ses parties calmes. Le deuxième titre phare de ce disque est Starfuckers,inc., relativement basique, très électro-métal, il mérite qu'on s'y attarde. Il s'agit en fait d'une décharge de rancoeur pure à l'encontre de Marilyn Manson (qui l'a éreinté dans son autobiographie), dans laquelle l'Antichrist devenu Omega est comparé à une pute à médias vaniteuse et hypocrite, avide de limousine et de couvertures de magasines. Extraits : « All our pain, How did we get by without you/ You're so vain, I bet you think this song is about you », mais aussi « Now I belong i'm one of the chosen one/ Now I belong, i'm one of the beautiful ones » qui parodie The Beautiful People et l'élitisme jugé superficiel du révérend. Paradoxe incroyable, le clip sera réalisé par ce dernier, déguisée en prostituée pour l'occasion, et Manson poussera le vice jusqu'à jouer le morceau live avec NIN sur The Fragile Tour, ainsi que The Beautiful People dans la foulée. La suite ce sont I'm Looking Forward to Joining You Finally et The Big Come Down qui fonctionnent bien ensemble à décrire la difficulté qu'éprouve Reznor à être heureux et serein, à travers des paroles telles que « The closer I get, the worse it becomes » ou « There is no place I can go no place I can hide ». On trouve sur ce second disque de très bonne facture, quoiqu'un peu en deça du premier, une autre chanson dédiée par Reznor à sa grand-mère, en l'occurence Underneath It All. Enfin, l'oeuvre est bouclée alors que résonne encore Ripe (with decay) , ultime instrumental qui fait partie des morceaux les plus étranges de The Fragile. Guitare légère, monotone, mais hypnotique, avant une montée progressive, semblable aux derniers soubresauts d'une âme en partance.

Avec The Fragile, Trent Reznor offre un album en forme de journal intime d'un homme malade de l'intérieur, en deuil, trahi, solitaire et bien moins sûr de lui et de son talent qu'on pourrait le supposer, mais dont la souffrance semble adoucie, comme le son Nine Inch Nails. Si le disque parvient à la première place du BillBoard à sa sortie, il déclinera vite, ce qui n'enlève rien à cet authentique chef d'oeuvre et de ses compositions sur le fil du rasoir.
Derniers visiteurs


23 Oct 2015 - 19:24


19 Jun 2015 - 7:45


30 Nov 2013 - 1:32


21 Oct 2013 - 16:53


13 Oct 2013 - 0:26

Commentaires
Hrafn
Happy B-day ;) to Booooooo
30 Mar 2008 - 23:51

Amis

4166 message(s)
Actif : 10.06.15 - 22:51

3551 message(s)
Actif : 07.03.10 - 15:55

6888 message(s)
Actif : 08.10.15 - 18:33

3721 message(s)
Actif : 07.09.17 - 00:30

214 message(s)
Actif : 20.04.08 - 01:43
Voir tous les amis
Version bas débit Nous sommes le : 16.08.18 - 12:36


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here