IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

3 Pages V   1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> le référendum de 2005, eh bien qu'en pensez vous?
blue
posté 19.03.2005 - 17:18
Message #1


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 169
Inscrit : 02.02.05 - 17:10
Membre n° 2978




Il est a mon avis intéressant de se questionner sur le référendum a venir puisque qu'il va tous nous toucher. En effet, celui ci devrait changer notre société tant d'un point de vue économique que politique et sociale. Je pense qu'il est important de se questionner sur les conséquences d'un oui ou d'un non, donc voila n'hésiter a emmettre votre opinion même si vous n'en avez rien a branler de la politique.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
storm scrow
posté 19.03.2005 - 17:27
Message #2


Death metal star
***

Groupe : Membres
Messages : 3837
Inscrit : 09.10.04 - 10:17
Lieu : Poitiers
Membre n° 1602




moi je veux bien donner mon avis, encore faudrait t'il savoir de quoi il est question dans ces textes, et de ce coté infos zero.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
TaAkeslottet
posté 19.03.2005 - 17:37
Message #3


Undead! Undead! Undead!
****

Groupe : Membres
Messages : 16398
Inscrit : 06.04.04 - 16:23
Membre n° 406




*non rien*

Ce message a été modifié par TaAkeslottet - 19.03.2005 - 17:59.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jesT3R
posté 19.03.2005 - 17:38
Message #4


Rock Star
***

Groupe : Membres
Messages : 2501
Inscrit : 12.06.04 - 10:13
Lieu : là là derrière toi!
Membre n° 549




j'ai choppé un hors serie de "l'hemicycle" ca a l'air d'etre un hebdo politique lol ou ya tout le traité ... jvais me le taper a l'occase...
donc now pas d'avis whistling.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
manulerider
posté 19.03.2005 - 17:38
Message #5


Monsieur Lendrier
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 9653
Inscrit : 17.08.04 - 11:27
Lieu : Là.
Membre n° 1134




exactement!!! C'est scandaleux qu'on nous propose de donner notre avis sur quelquechose qu'il ne nous est même pas expliqué....
Personnellement j'ai eu en supplément dans le monde l'intégralité ou presque du texte...et c'est fou ce que c'est rebutant dry.gif je n'ai pas retenu grand chose de concret, et je n'ai pas tout lu...

De toute manière l'Europe on nous a toujours affirmé que c'était bien (ou non), à nous, individus étrangers à la politique, mais je ne suis pas sur que tout le monde ait bien saisi...DONC, je trouve que c'est un peu du foutage de gueule ce referendum, quelquechose pour nous montrer qu'on veut nous demander notre avis, mais c'est assez hypocrite

Pour ce qui est de l'impact du résultat, il est clair que si c'est non, l'Europe en prendra un sale coup....ce qui prouve bien que jacko maitrise très bien la situation et qu'il sait pertinament que le oui l'emportera....

J'ai toujours voté depuis que je suis majeur, mais je pense que je vais sois m'abstenir, soit voter blanc...

Ce message a été modifié par manulerider - 19.03.2005 - 17:40.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
storm scrow
posté 19.03.2005 - 17:39
Message #6


Death metal star
***

Groupe : Membres
Messages : 3837
Inscrit : 09.10.04 - 10:17
Lieu : Poitiers
Membre n° 1602




prepare toi beaucoup de café bien serré, ou lit ca dès le matin, t'a fini de pioncer sinon! biggrin.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
erri
posté 19.03.2005 - 17:41
Message #7


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 272
Inscrit : 29.05.04 - 21:09
Lieu : PARIS
Membre n° 522




bah je sais pas tellement si j'suis pour ...
mais quand je vois qui est contre disons que ca me pousserait plus à être pour whistling.gif

mais c'est pas évident cette affaire !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
storm scrow
posté 19.03.2005 - 17:45
Message #8


Death metal star
***

Groupe : Membres
Messages : 3837
Inscrit : 09.10.04 - 10:17
Lieu : Poitiers
Membre n° 1602




y'a qui qu'est contre?

et puis t'en cas faire, si je me rensdeignais un peu, quelqu'un sait de quoi ca parle ces textes de lois pour lesquel on doit voter? enfin, vous devez voter. biggrin.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Udufru
posté 19.03.2005 - 17:48
Message #9


The Shadow Madame
***

Groupe : Membres
Messages : 2945
Inscrit : 10.10.04 - 10:12
Lieu : Montpellier
Membre n° 1617




Personnellement je me ferai un avis lorsque j'aurai lu le texte... Etant intéressée par la politique et les enjeux internationaux, j'espère y parvenir, sans trop y croire tout de même... PARCE QUE QU'EST-CE QUE CA A L'AIR CHIANT !!!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
blue
posté 19.03.2005 - 17:51
Message #10


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 169
Inscrit : 02.02.05 - 17:10
Membre n° 2978




effectivement c'est un grand débat et je suis assez d'accord avec toi manulendrier c'est un peu du foutage de gueule, on se demande presque si le gouv. avait eu la possibilité de faire passer cette réforme sans référendum si il ne l'aurait pas fait mais cela etant anti-démocratique ce n'est pas possible.
Pour ceux qui ne sont pas trop au courant je prepare un ptit résumé.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
manulerider
posté 19.03.2005 - 18:04
Message #11


Monsieur Lendrier
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 9653
Inscrit : 17.08.04 - 11:27
Lieu : Là.
Membre n° 1134




Tiens tu m'as donné envie de m'y remettre

je file la lire



et puis arrêtez d'écorcher mon pseudo ptin!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
TaAkeslottet
posté 19.03.2005 - 18:04
Message #12


Undead! Undead! Undead!
****

Groupe : Membres
Messages : 16398
Inscrit : 06.04.04 - 16:23
Membre n° 406




looooooool!! excellent !!!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
blue
posté 19.03.2005 - 18:07
Message #13


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 169
Inscrit : 02.02.05 - 17:10
Membre n° 2978




dsl manulerider happy.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
blue
posté 19.03.2005 - 18:13
Message #14


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 169
Inscrit : 02.02.05 - 17:10
Membre n° 2978




Un petit résumé:
C'est lors des conseils européens de Nice(2000) et Bruxelles(2001) que l'idée est venue aux chefs d'états et de gouvernements de l'UE de rédiger un nouveau traité européen ayant pour but de légitimer et de donner un cadre à l’union élargie a 25. Le sommet de Bruxelles adopte donc la « déclaration de Laeken » qui crée une convention présidée par Giscard d’Estaing chargée de rédiger un projet de traité. Cette convention se compose de 105 membres choisis par des parlementaires européens et nationaux, des représentants des 25 états nommés par les gouvernements et des représentants de la commission, plus de 102 suppléants choisis de manière totalement obscure. La convention est dominé par un præsidium composé de Giscard et les représentants du gouvernement…

Logique du traité :
« l’union offre a ses citoyens…un marché intérieur ou la concurrence est libre et non faussé »
Ce traité a pour objectif une économie super compétitive, très libérale un peu a l’image des Etats-Unis.

Bon c’est pas géniale il n’y a que très peu de choses dans ce résumé mais bon je vais pas y passer la journée. Pour ma part je suis assez contre car je n’aime pas ce principe de libéralisme a l’américaine on est en plein dans la mondialisation et c’est d’autant plus dommage pour notre identité, mais sachant que l’on a guère trop le choix vu l’économie fragile de la France je serais plus porté sur le oui.

Et aussi un point négatif que j’ai remarqué assez contradictoire dans l’article I-41-3 :
Les états membres s’engagent à améliorer progressivement leur capacité militaire… »
Quand on voit que le but de ce referendum est aussi de favoriser la paix c’est pas très logique messieurs les politiques.

Voilà si vous avez d’autres infos faites.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jesT3R
posté 19.03.2005 - 18:22
Message #15


Rock Star
***

Groupe : Membres
Messages : 2501
Inscrit : 12.06.04 - 10:13
Lieu : là là derrière toi!
Membre n° 549




CITATION(blue @ 19.03.2005 à 18:13)
« l’union offre a ses citoyens…un marché intérieur ou la concurrence est libre et non faussé »

c aussi la phrase qui ma le plus accroché pour l'instant ... now faut que jme fasse une idée sur ce que ca entraine, a savoir le pour et le contre quant au libéralisme ...

hem le truc de la capacité militaire c assez paradoxal en effet ...
Go to the top of the page
 
+Quote Post
elenfoiro
posté 19.03.2005 - 18:32
Message #16


Star locale
**

Groupe : Bannis
Messages : 262
Inscrit : 02.05.04 - 04:24
Membre n° 456




Pour ceux qui n'ont pas peur de lire (allez TaAke, fais un effort, on est tous avec toi), je vous propose l'argument du president d'ATTAC et leurs arguments pour le NON. Je vous jure, ca vaut le coup de lire jusqu'au bout. Merci.


D'abord une petite intro puis les arguments plus en détail:
CITATION
Les enjeux de ce référendum.
Une campagne de peur, de dramatisation de ses enjeux est actuellement orchestrée par certains des partisans du « oui » largement relayée par les grands médias qui font ouvertement campagne pour le « oui ».
Ainsi, selon Monsieur Strauss-Kahn, la victoire du « non » signifierait « la fin de l'euro ». Selon Monsieur Raffarin « le premier pays qui dira non prendra une responsabilité historique, ce sera quelque chose de très grave ».
En écoutant certains, seul le vote « oui » serait possible.
En revanche, la victoire du « non » serait la certitude de la crise et même du chaos, ce serait la fin de l'Europe. En vérité, aucun chaos n'est à redouter, que le « oui » ou le « non » I'emportent. D'ailleurs, nous devrions nous interroger sur le sens des responsabilités de ceux qui seraient capables d'organiser un référendum dont l'une des réponses à la question posée entraînerait le chaos !
Si le « oui » l'emporte, il n'y aura ni crise, ni chaos. Et si le « non » l"emporte, il n'y aura pas non plus de crise ou de chaos.
Quelle serait la situation la plus probable si le « oui » l'emportait ?
Le vote traduirait un rapport  des forces politique favorable au néolibéralisme et au type de construction européenne qu'il impulse.



Les arguments plus en détail:
CITATION
QUAND CONSTITUTION RIME AVEC MANIPULATION : OU SONT PASSES LE PLEIN EMPLOI ET LE PROGRES SOCIAL DE L'ARTICLE I-3 ?

Les partisans de la Constitution remarquent volontiers qu'elle n'est pas parfaite, mais ajoutent aussitôt qu'elle contient des avancées incontestables. Ils affirment que les sujets  sociaux qui préoccupent à juste titre ont toute leur place dans les objectifs de l'Union européenne. Ainsi dans l'article I-3 qui définit ces objectifs, est inscrit un développement  fondé sur "une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social ?". Cet objectif est souvent cité comme une preuve définitive de l'intégration de la dimension sociale et il peut effectivement sembler positif. C'est pourtant un modèle de tromperie !
Il  faut d'abord  savoir que c'est au cours des négociations finales, une fois que le corps du texte était déjà écrit, que l'économie a été qualifiée de "sociale" et que le "plein emploi" a fait son apparition dans l'article I-3. Ces ajouts n'ont été acceptés qu'en échange de l'ajout de l'expression "hautement compétitive". Ce qui est déjà assez significatif  si  on  pense à toutes les régressions subies ces dernières années au nom de la compétitivité ! Mais surtout, cela permet de comprendre qu'il ne s'agit que d'une belle déclaration vide de tout contenu. La Constitution omet en effet totalement de préciser ensuite ce qu'est "l'économie sociale". Le "progrès social" n'a aucune traduction concrète dans le reste du texte, et le "plein emploi" en dehors de son apparition fugitive dans l'article I-3 disparaît complètement ! Le "marché" lui est une réalité tangible qui est déclinée 78 fois.

Progrès social
Le seul endroit où est repris le terme de progrès social est le préambule de la Charte des Droits fondamentaux, dans une expression d'ailleurs assez sibylline : "renforcer la protection des droits fondamentaux à la lumière du progrès social". Ce qui n'engage à rien. Non seulement la Constitution ne dote pas l'Union de compétences ni d'instruments contraignants  pour  mettre en oeuvre le progrès social (elle le fait pourtant minutieusement pour le droit de la concurrence), mais il y a une régression dans les déclarations d'intention  par  rapport  aux  traités  précédents. Les préambules des traités de Rome et de Nice assignaient en effet comme "but essentiel" à la construction européenne "l'amélioration constante des conditions de vie et d'emploi des peuples". La Constitution a cru bon de le supprimer. A un seul endroit, elle fait référence à "l'amélioration des conditions de vie et de travail" (article III-209) : aux côtés de la promotion de l'emploi, cette amélioration est annoncée comme devant "permettre l'égalisation dans le progrès". Mais l'illusion  ne  dure  que  quelques lignes car tout ceci est aussitôt subordonné à "la nécessité de maintenir la compétitivité de l'économie de l'Union".
Décidément,  la compétitivité est le critère supérieur auquel tout progrès social est soumis. La "concurrence libre et non faussée" a le rang de guide suprême. La primauté accordée à la compétitivité est synonyme de dumping social car, étant une notion relative, la compétitivité justifiera de rabaisser toujours plus le coût du travail tant qu'il y aura quelque part de plus bas salaires. Alors quand le même article III-209 affirme un peu plus loin que l'égalisation dans le progrès "résultera du fonctionnement du marché intérieur", on ne peut que conclure à une mystification !

Plein emploi
On atteint là le comble de la manipulation. Après l'article I-3, le plein emploi disparaît complètement,  même dans la section consacrée à la politique de l'emploi (articles III-203 à 208). Figure simplement l'objectif consistant à "atteindre un niveau d'emploi élevé" (article III-205). Le plein emploi est ainsi déqualifié en "niveau d'emploi élevé". Malgré ce rabais, c'est une formulation qui signifie dans le langage normal une volonté de réduire le chômage. Mais pas dans la Constitution. Pour en avoir la définition exacte, il faut se référer aux lignes directrices de l'emploi, que le Conseil adopte et dont il suit la mise en oeuvre (article III-206). Ces lignes directrices sont définies dans la Stratégie européenne de l'emploi -très libérale- lancée en 1997. Elles montrent clairement qu'il ne s'agit pas du tout de viser la disparition du chômage. Jamais dans les lignes directrices de l'emploi ni dans la Constitution n'apparaît un objectif en terme de réduction du chômage. La Constitution ne mentionne même pas du tout le chômage !
"Atteindre un niveau d'emploi élevé" signifie simplement augmenter le "taux d'emploi", le niveau visé est ainsi d'atteindre 70% en 2010. L'objectif réel n'est pas de faire disparaître le chômage mais seulement "d'optimiser" son niveau! Comme c'est difficilement avouable, une pirouette sémantique permet de parler de niveau d'emploi élevé ! On peut remarquer qu'un taux d'emploi de 70% peut tout à fait cohabiter avec un fort taux de chômage : la Finlande a par exemple un taux d'emploi (68%) et un fort taux de chômage (9,2%). Comment peut-on admettre de parler de "niveau d'emploi élevé" avec des taux de chômage de cet ordre?
Le taux d'emploi remplace donc le taux de chômage comme indicateur pilote de la politique de l'emploi. C'est très révélateur de la stratégie libérale. Celle-ci consiste en effet à combiner l'accroissement de la main d'oeuvre avec le maintien d'un volant conséquent de chômage. L'accroissement de la main d'oeuvre doit servir à accroître la production et donc les profits. Et un certain volume de chômage est bénéfique pour faire pression à la baisse sur les exigences des salarié-es : c'est le volant "optimal" de chômage cher à la théorie libérale. Il n'y a aucune contradiction entre ces deux aspects puisque l'accroissement de main d'oeuvre vise les populations qui sont jusqu'à présent dites inactives, comme les femmes au foyer, la tranche d'âge de 55 à 64 ans et les jeunes.

Ainsi la politique contenue dans la Constitution ne recouvre absolument pas la mobilisation contre le chômage que la lecture candide de l'article I-3 laisse supposer. On peut même anticiper qu'une politique de l'emploi pilotée par l'objectif central d'augmentation du taux d'emploi justifiera plus que jamais le développement de n'importe quel type de petit boulot, puisqu'on ne trouve nulle part de définition exigeante d'une norme d'emploi. En outre la plus grande flexibilité est préconisée. C'est ainsi que l'article III-203 parle de "promouvoir une main d'oeuvre (Š) susceptible de s'adapter ainsi que des marchés du travail aptes à réagir rapidement à l'évolution de l'économie". Au cas où on aurait des doutes sur la signification de cet article, les lignes directrices de l'emploi en éclairent le sens. Dans le paragraphe intitulé "Faire face aux changements et promouvoir la capacité d'adaptation au travail et la mobilité", il est précisé : "Les Etats membres (Š) réformeront les conditions trop restrictives de la législation en matière d'emploi qui affectent la dynamique du marché du travail". Voilà qui appelle clairement au démantèlement du droit du travail, le Medef peut être satisfait.

En résumé, l'objectif de l'article I-3 visant à une "économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social" se révèle vide de tout contenu progressiste. Non seulement plein emploi et progrès social s'évanouissent complètement, mais l'ensemble de la Constitution en est un démenti systématique. Le progrès social est asservi aux impératifs de compétitivité, et en réalité c'est le dumping social qui est organisé. Le "plein emploi" revisité par la stratégie européenne cohabite très bien avec un fort chômage ! Et la politique de l'emploi prescrite dans la Constitution n'est que la promesse d'une plus grande flexibilité et de la dégradation des normes d'emploi.
Finalement, la manipulation qui consiste à annoncer un objectif qui se révèle ensuite en contradiction totale avec le contenu réel de la Constitution, jette le doute sur l'ensemble des belles déclarations qui y sont inscrites. Ainsi, il ne manque pas d'affirmations de principe pour garantir un "niveau élevé": de "protection de la qualité de l'environnement" (article I-3), de "protection de la santé" (article II-95), de "protection des consommateurs" (article II-98), ou encore "d'éducation et de formation" (article III-117). En l'absence totale de définition et de transcription en mesures d'application, on est autorisé à n'y voir qu'un pur effet d'annonce.

Enfin, il est significatif de voir l'objectif d'une "économie sociale de marché hautement compétitive qui tend au plein emploi et au progrès social" régulièrement cité par Giscard d'Estaing (et beaucoup d'autres) pour prouver la préoccupation sociale de la Constitution ! Comment lui, qui n'a pas l'excuse d'ignorer le marchandage ultime sur les termes "social" et "plein emploi" et qui sait parfaitement que ces ajouts n'ont rien changé au carcan libéral du texte, comment peut-il mettre en avant cet objectif comme un argument décisif ? Est-ce que cette hypocrisie ne prouve pas au fond qu'il n'y a rien d'autre pour défendre la Constitution qu'une communication mensongère ?

Christiane Marty-
membre du Conseil scientifique d'Attac


Ce message a été modifié par elenfoiro - 19.03.2005 - 18:39.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
manulerider
posté 19.03.2005 - 18:46
Message #17


Monsieur Lendrier
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 9653
Inscrit : 17.08.04 - 11:27
Lieu : Là.
Membre n° 1134




je reviens de mon journal, et j'avoue que c'est imbuvable (d'ailleurs à côté de ça, les malheureuses phrases d'elenfoiro me font doucement rigoler...)

Ce que j'en retiens, c'est que les pays de l'UE s'engagent à faire tout un tas de choses idylliques, qu'il sera difficille à mettre en place, mais encore plus dur à contrôler....c'est peut être un peu simpliste comme raisonnement, mais tout me parait un peu déjà vu pour des pays dévellopés....


Pour résumer grandement la chose, disons qu'il y a 3 gros paragraphes:

- la citoyenneté et le démocratie dans l'UE (quelles sont les règles, les interdits et blablabla...)
- Les politiques de l'Union (un pas de plus vers une pensée unique dictée par les gros payes de l'UE <point de vue personnel>)
-La place de l'union dans la monde (donc sur la politique étrangère à adopter, ainsi que sur la solidarité et la défense)

VOILA, T'AS VU?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Bacteries
posté 19.03.2005 - 19:17
Message #18


Administrator
****

Groupe : Administrateurs
Messages : 19286
Inscrit : --
Lieu : Nantes
Membre n° 1




Juste : Qq'un a déjà lu en entier la constitution française?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jesusOFsuburbia
posté 19.03.2005 - 19:21
Message #19


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 380
Inscrit : 04.02.05 - 20:18
Membre n° 3013




pour repondre a bacteries, nan jamais lu

pour le peu d'infi que j'ai grace a mes vieux a a mes profs, moi si j'avais 18ans je voterai non, j'ai pas envi d'ecrire un long discour argumenté, mais en gros, je crois pas en l'europe, et tt ce ki est fait dans l'europe c'est uniquement pour contrer les usa, il n'ya pas de but identitaire...

en ce qui concerne les pays de l'est ils s'en foutent , eux ils veulent des tunes , mais sur le plan culturel ils s'en foutent!!!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
manulerider
posté 19.03.2005 - 19:22
Message #20


Monsieur Lendrier
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 9653
Inscrit : 17.08.04 - 11:27
Lieu : Là.
Membre n° 1134




non pour ma part...c'est d'ailleurs paradoxal...
Go to the top of the page
 
+Quote Post

3 Pages V   1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 23.08.17 - 12:57


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting