IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> A history of violence, le dernier cronenberg
fĂŻnk
posté 25.07.2006 - 21:29
Message #1


Khaled
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3137
Inscrit : 01.11.03 - 14:30
Lieu : Paris
Membre n° 117




voilà ça me saoulait de mettre ça dans "vos films préférés" vu que déjà c'est pas le cas, et qu'on a pas énorme de topic ici encore

J'ai matté le dernier cronenberg hier, vu les critiques et le réalisateur je m'attendais à un putain de film, à la place je me suis retrouvé devant un film vide, une ébauche de scénario peu dévelloppée et franchement prévisible. Des scènes vraiment trop longue (longueurs que j'apprécie normalement et qui pourraientt être expliquées par la suite mais non, on a bien l'impression que ce film d'1h30 seulement cherche à être rallongé) et aussi des tas de clichés (genre le gamin au match de baseball qui se fait des ennemis pour se bastonner avec eux dans les couloirs façon hartley coeur à vif)

tout ça pour dire que j'ai été très déçu, est-ce que je suis passé à côté d'un truc? Ca me fait un peu le même effet que million dollar baby, on fait l'éloge d'un film et de la profondeur de ses persos et en fait je les trouve plutôt vide, et le scénar vraiment prévisible...

Ce message a été modifié par fĂŻnk - 25.07.2006 - 21:30.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
buckfutter
posté 25.07.2006 - 21:45
Message #2


Rock Star
***

Groupe : Membres
Messages : 2760
Inscrit : 08.05.05 - 11:33
Lieu : Paris
Membre n° 4248




merde, t'as pas aimé Million Dollar Baby? t'as trouvé ça vide? t'as pas de coeur.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Bacteries
posté 25.07.2006 - 21:54
Message #3


Administrator
****

Groupe : Administrateurs
Messages : 19286
Inscrit : --
Lieu : Nantes
Membre n° 1




Ah ah pareil, encore History Of Violence il reste léger mais Million Dollar Baby bordel!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
fĂŻnk
posté 25.07.2006 - 21:59
Message #4


Khaled
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 3137
Inscrit : 01.11.03 - 14:30
Lieu : Paris
Membre n° 117




Million dollar je trouve ça vachement prévisible (peu après le début pour ma part) et tout est fait pour "attendrir" le spectateur, à la fin j'entendais "qui ose être contre l'euthanasie??!!!"

Ce message a été modifié par fĂŻnk - 25.07.2006 - 22:00.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Asteroid
posté 25.07.2006 - 22:13
Message #5


sociolol
***

Groupe : Membres
Messages : 8693
Inscrit : 03.03.05 - 03:51
Lieu : some place
Membre n° 3376




je viens de choper le dvd : je le mate demain et je reviens smile.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
darkcircle
posté 25.07.2006 - 23:32
Message #6


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1248
Inscrit : 06.07.05 - 14:03
Lieu : age blanc
Membre n° 5031




Je l'ai aussi vu récemment et j'ai été aussi pas mal déçu, je pense que ca aurait pu être un peu plus développé, ca fait presque brouillon. Mais n'empêche que la scène du pétage de nez est bien culte wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Asteroid
posté 26.07.2006 - 22:31
Message #7


sociolol
***

Groupe : Membres
Messages : 8693
Inscrit : 03.03.05 - 03:51
Lieu : some place
Membre n° 3376




je viens de le voir : j'ai aimé

voilà, difficile d'en dire plus pour le moment, faut que je le digère

edit : ok nan ça me démange, j'en parle maintenant

le truc qui surprend avec ce film, c'est le décalage abyssal entre la forme et le fond, c'est en cela qu'il est très vicieux et pervers. C'est un film sur la violence inhérente à la société, et plus particulièrement la société américaine, et la manière dont elle est acceptée et banalisée.

sur la forme, le film reprend donc justement les codes des films américains, voire des mythes constitutifs de la société américaine. Le bon qui punit les méchants, la légitime défense, la famille qui en sort plus forte, etc, etc... Fink quand tu parles de clichés, moi je les ait vus comme volontaires dans le film, une base pour mieux montrer en quoi ils sont pernicieux et mieux passer derrière, porter un regard pessimiste sur l'institutionalisation de la violence, constitutive d'une société entière. Les montrer dans leur énormité, leur futilité, et ainsi poser un regard cynique sur eux, sans avoir besoin de le faire explicitement.

parce que le décalage entre la forme et le fond, il est là. Le film montre d'un coté comment la violence peut etre jouissive (les méchants punis, hollywood style), mais également nous met face à nous memes, notre bestialité et sa futilité (la manière sordide dont la punition se déroule, le héros qui le vit très mal au lieu d'etre conforme au stéréotype du héros américain). La violence appelle la violence, chaque petite victoire du héros est un pas supplémentaire dans la spirale de violence et finalement le drame. C'est là que se trouve la double lecture : un classicisme apparent dans la forme, et dans le fond un dégout rampant envers lui.

en terminant le film, je me suis demandé s'il est optimiste ou pessimiste. La forme donne une impression d'optimisme. le héros est accepté, a droit à sa seconde chance. Mais n'est-ce pas une acceptation supplémentaire de la violence, banalisée, qui va mener encore une fois vers le refoulé, le déni, et donc vers le malheur ?

en "punissant les méchants", le héros ne trouve pas de délivrance : il montre qu'il ne peut pas sortir de son passé, est trop faible pour y échapper. Ce mec est un terminator, mais vivre sa nature est un vrai calvaire. Mais est-ce sa vraie nature d'ailleurs ? Il est aliéné, ne peut pas imposer ses propres définitions de lui meme. La violence appelle la violence. Sa victoire est un échec. En délivrant apparemment sa famille de la menace, il s'emprisonne dans son enfer personnel. Le film montre l'envers du décor, l'envers du cliché américain de la violence comme condition de la liberté et de l'épanouissement de l'individu. Ici c'est tout le contraire.

le film est en totale demi teinte, et le supposé message sur la forme est totalement différent de celui, plus subtil, puissant et grinçant, dans le fond. Ca m'a laissé un truc en travers de la gorge. Tout le concept de "héros américain", sur lequel est ici posé un regard ultra désabusé, est d'un cynisme à toute épreuve et annonce à lui seul le ton et le propos du film.

Ce message a été modifié par Asteroid - 26.07.2006 - 23:14.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Farfadeath
posté 27.07.2006 - 09:38
Message #8


Phallusophe
****

Groupe : Membres
Messages : 10538
Inscrit : 04.01.04 - 11:26
Lieu : Temporary Residence
Membre n° 254




CITATION(Asteroid @ Mercredi 26 Juillet 2006 11h31)
Ca m'a laissé un truc en travers de la gorge.

Tu veux que je te tappe dans le dos?

Moi perso j'ai aimé aussi et je suis un peu du même avis qu'Astéroid (mais lui il raconte vachement mieux!). En fait j'ai quand meme était un peu déçu car je ne m'attendais pas du tout à ça de la part de Cronenberg, tant de classicisme dans la réalisation et concernant le sujet c'est un peu étrange... En fait ce film ma rappellé un peu American hystory X (pour la façon dont est abordé la violence justement) mais un bon gros degré en deça sur le plan de la qualité.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Garik
posté 27.07.2006 - 09:54
Message #9


Man²
***

Groupe : Equipe Metalorgie
Messages : 8958
Inscrit : 01.11.04 - 15:40
Lieu : Gnon.avi
Membre n° 1869




je l'ai vu recemment

les scènes trop longues ca m'a pas dérangé , j'adore les plans qui se trainent et le premier ( caméra à l'épaule à hauteur d'homme sans coupure ) j'ai vraiment adoré . Bon après l'intrigue est un peu moyenou mais il y a une certaine force dans les confrontations Mortensen / Mafia assez agréable . Et les scènes de baston sont tout simplement violentes et crues , j'ai trouvé ca appréciable .
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Asteroid
posté 27.07.2006 - 10:17
Message #10


sociolol
***

Groupe : Membres
Messages : 8693
Inscrit : 03.03.05 - 03:51
Lieu : some place
Membre n° 3376




mais le truc, c'est que l'intrigue est un prétexte, elle ne se suffit pas à elle-même. Ce n'est pas un film classique dans le fond : il aborde une forme ultra classique pour finalement la montrer du doigt et dire au spectateur "c'est ça que vous voulez?"

SPOILERS

le cliché de cette structure de récit est sans faille, il reprend effectivement tous les stéréotypes. Chaque fois la violence est une délivrance, elle est justifiée pour le spectateur qui la trouve bonne et nécessaire. Le méchants doivent etre punis, et quand ils le sont, c'est jouissif. Dans tout film classique, ça devrait s'arreter à la punition meme, puis la liberté; or là, à chaque fois elle est suivie d'une retombée négative : la découverte par les anciens complices/ennemis, la possible perte des proches, le passé qui ressurgit, la perte de l'innocence du gamin devenu meurtrier, le fratricide... à chaque fois le spectateur doit se demander pourquoi il désirait tant cette violence, cette punition, puisqu'il sait qu'elle entraine chaque fois quelque chose de pire.

c'est ça l'interet de A history of Violence. Tellement de films censés dénoncer la violence sont accusés de la montrer gratuitement. Or là, le film opère une mise en abyme. Il dit au spectateur : "Vois comme la violence est mauvaise. Or ça ne t'empeche pas d'y prendre plaisir, hein !". Le principe est de confronter le spectateur avec sa propre perception, le faire se questionner sur sa propre bestialité. Car s'il désire la violence envers des mecs, qu'est-ce qui le distingue d'eux finalement ? Le film joue sur cette attraction / répulsion et vise à montrer que la violence n'est pas si évidente que ça.


à un niveau purement formel, je n'ai pas trouvé le film chiant, mais si parfois ça traine c'est plutot justifié, bon acteurs, le couple viggo/maria très crédible. J'avais détesté Spider, le précédent Cronenberg (fascinant dix minutes, puis chiant et faussement compliqué), mais celui là, meme si on sent une continuité, est bien meilleur.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dr.chainsaw
posté 29.07.2006 - 12:41
Message #11


Roadie
*

Groupe : Membres
Messages : 29
Inscrit : 23.07.06 - 19:11
Lieu : banlieux parisienne
Membre n° 10990




pour moi history of violence= chef d oeuvre porté par un realisateur de genie(ah mon crocro je t aime!!!!!!!) et des acteurs extraordinaires!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Asteroid
posté 29.07.2006 - 16:16
Message #12


sociolol
***

Groupe : Membres
Messages : 8693
Inscrit : 03.03.05 - 03:51
Lieu : some place
Membre n° 3376




oui mais encore ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
dr.chainsaw
posté 29.07.2006 - 23:45
Message #13


Roadie
*

Groupe : Membres
Messages : 29
Inscrit : 23.07.06 - 19:11
Lieu : banlieux parisienne
Membre n° 10990




CITATION(Asteroid @ Samedi 29 Juillet 2006 05h16)
oui mais encore ?

a part une beatitude absolue?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Asteroid
posté 30.07.2006 - 10:51
Message #14


sociolol
***

Groupe : Membres
Messages : 8693
Inscrit : 03.03.05 - 03:51
Lieu : some place
Membre n° 3376




ben jsais pas, donne ta vision du film. Au moins pour dire à Fink à coté de quoi il est passé wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
powernine
posté 01.08.2006 - 19:37
Message #15


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 289
Inscrit : 29.12.04 - 23:36
Lieu : Paris - capitale de la France
Membre n° 2567




Je l'ai maté sans savoir à quoi m'attendre (je savais même pas que c'était Cronenberg), et j'ai trouvé que c'était une histoire bien racontée. Les acteurs sont impeccables (Mortensen en tête), certaines scènes sont bien joussives (le nez du sbire... beuârk !), et j'ai vachement aimé le climat malsain et dangereux dû à la présence des pontes de la pègre.
En revanche, dans le fond, c'est encore un film sur un ancien tueur à gages rattrappé par son passé (cf. Au Revoir A Jamais ou - dans un autre style - La Mémoire Dans La Peau... quoi qu'en fait, ça n'a pas grand chose à voir) ph34r.gif
Quant aux clichés du film à l'américaine (dont parlait Fink), je trouve pas qu'ils soient vraiment gênants vu qu'il n'y en a pas des masses. Enfin, c'est mon avis...

Ce message a été modifié par powernine - 01.08.2006 - 19:39.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 20.08.17 - 21:55


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting