IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> YEAR OF NO LIGHT "nord" 2xLP DISPO !
e-vinyl
posté 17.06.2006 - 16:38
Message #1


Groupie


Groupe : Membres
Messages : 4
Inscrit : 01.03.05 - 14:34
Membre n° 3362




YEAR OF NO LIGHT | nord | 2xLP



dispo maintenant sur atropine records et sur e-vinyl records (version CD sur radar swarm records)

FACE A
1. sélénite
2. l'angoisse du veilleur d'autoroute les soirs d'alarme à accident
3. traversée (écouter)

FACE B
1. librium
2. les mains de l'empereur
3. tu as fait de moi un homme meilleur

FACE C
1. somnanbule
2. prosodia
3. par économie pendant la crise on éteint la lumière au bout du tunnel

FACE D
1. l'oeil dans le ciel (vinyl bonus track)
2. la bouche de vitus bering


MP3 : traversée

YEAR OF NO LIGHT website

enregistré par serge morratel (overmars, knut, impure Wilhemina...) au rec. studio
mastering par alan douches (mastodon, converge, low...) au west west side studio (ny)


gatefold papier cartonné
pressage de 500 exemplaires (200 en vinyl violet)



YEAR OF NO LIGHT qui compte des membres de METRONOME CHARISMA joue une musique sombre et prenante, ambiancée et violente... Leur son grondant noir et mélancolique prend parfois une dimension épique mais le tout reste sobre, à la faveur d'un chant parcimonieux qui lorsqu'il intervient, se montre tendu vers un seul objectif : celui de vomir une colère qu'on imagine pourtant intarissable. YEAR OF NO LIGHT joue une musique faite de contrastes, post-hardcore, dépressive et déjà majestueuse...
élodie denis, versus magazine

Les titres sont chantés, hurlés, beuglés, comme quand ISIS décide d'être intéressant, et sur une batterie (étrangement comparable aux deux batteurs d'UNSANE) tour à tour tribale et raide, le groupe joue tout en lourdeur, prend à la gorge et ne lache que sur des intermèdes planants d'un space rock inquiétant.
bilou, www.nextclues.com

Si la base musicale du groupe est le posthardcore sur les traces d'ISIS et CULT OF LUNA, les compos n'en sont pas moins personnelles et le r√©sultat original, plus dark metal que ces influences.Une musique parfaitement coh√©rente qui progresse avec l'assurance d'un brise-glace approchant des Terres australes. Le post-hardcore est lourd, atmosph√©rique, progressif au bon sens du terme et assez puissant pour devenir √©crasant. Interludes dark-wave ambient, doom et noisy comme dans les OLD MAN GLOOM ou posthardcore √©reintant comme du MONO dark metal m'√©voquant un homme seul face √† l'oc√©an. Des textes √Ępres, pleinement conscients du n√©ant, dont les √©vocations funestes me rappellent Ballard et la mystique nietzsch√©enne. √áa casse, √ßa racle, point de salut sur ce chemin de croix. Une symphonie des corps press√©s, une √©pop√©e du dernier souffle : fl√©aux, blessures, apocalypse, trag√©die, vide et accomplissement.
thierry spaite, sedition zine

B√∂rd√ł tombeau dans la place. YEAR OF NO LIGHT a commenc√© par du hardcore instrumental √† la ISIS. Depuis l'arriv√© de Julien (METRONOME CHARISMA, ADAM KESHER) au chant et au synth√©, √ßa prend une tournure plus su√©doise. On va dire qu'une r√©f√©rence comme CULT OF LUNA saute aux yeux. C'est lent, lourd, oppressif mais √ßa reste m√©lodique. Quand un morceau fait 5 minutes, c'est pas juste pour faire les balances. Ca bastonne.
hl, www.unhurt.org
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 18.08.17 - 15:22


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting