IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Trust au Zénith - résumé
Pierrot_n
posté 13.12.2006 - 11:29
Message #1


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 142
Inscrit : 20.03.05 - 18:20
Membre n° 3619




Trust au Zénith le 11/12/2006

4 jours après Motörhead je retournais de nouveau au Zénith de Paris pour cette fois ci assister à l’un des quelques concerts du come-back de Trust. Même si j’avais lu ou entendu quelques retours négatifs sur le sujet je ne voulais pas manquer ce monument du Hard Rock français, et pour moi c'était une belle clôture à une année très riche en concerts de pointures du Hard / Métal. Mon épouse également intéressée devait m’accompagner malheureusement au dernier moment il nous a été impossible de solutionner un problème de garde d’enfants et du coup elle ne peut m’accompagner et c’est donc seul que je fais le trajet qui me mène au Zénith. J’arrives sur place vers 19h30, juste le temps de revendre sa place et je rentres dans le Zénith pour m’apercevoir que la fosse est déjà plus que bien remplie. Du fait que j’y allais avec mon épouse nous avions pris 2 places en gradins qui étaient très bien situées, et vu le remplissage de la fosse je décides d’aller en gradin et de prendre mon siège. La bonne surprise c’est que si il restait quelques places à vendre à l’entrée le Zénith est rempli et quasiment complet.

A 20 heures Fred Blondin attaque la première partie. Bon c’est du bon rock sans plus, pas mon truc. Il fera en définitive passer une ½ agréable mais sans plus et je préfères ne pas m’attarder sur le sujet, car même si il est copain avec les membres de Trust pour moi il n’est pas à sa place pour cette première partie.

La scène est en place pour Trust. Pas de décors mais des lights bien disposés, et qui seront magnifiques tout au long de la soirée. Au dessus de la scène écrit en luminosité le titre de l’album « Soulagez vous dans les urnes » avec une étoile rouge. A 21 heure les lumières s’éteignent et l’intro retentit, teintée des scratchs du DJ perché tout en haut de la scène. « Le Mitard », au niveau titre ça démarre fort et ça enchaîne bien « Palace », « Au nom de la race » et « Fatalité », c’est clairement ce que tout le monde attend. Le son est parfait, comme je l’ai dis au dessus les lights superbes, le groupe a un son assez Hard et si Bernie a un chant plus clair et moins virulent il assure quand même. On entend quasiment pas le DJ et si on ne fait pas une fixation dessus on y fait vite abstraction. A la question Trust est-il encore un groupe de Hard Rock ? je répondrais à ce moment la du concert oui, malgré le chant moins énervé de Bernie.

Coté public les gens sont à fond. Trust est un culte et le Zénith chante largement les chansons, l’ambiance à ce niveau est très bonne. En plus c’est vrai que quand c’est en français ça aide un petit peu …

C’est après que cela se gâte. Bernie commence à partir entre les chansons dans des monologues sur la politique et le social et ce de plus en plus fréquemment au fur et à mesure que le concert avance, certes dans un état d’esprit à la Trust mais ça devient rapidement assez chiant. Le tout sur fond de sessions jam ou les platines sont hyper présentes, et sans aucune cohérence musicale avec les titres joués. Nono et Vivi à la seconde guitare ont beau assurer, Bernie a beau se démener et avoir encore une certaine pêche sur scène, le public tombe peu à peu dans une certaine apathie, d’autant que les nouveaux titres n’ont pas l’attrait et la pêche que peuvent avoir les classiques. Classiques qui sont heureusement la pour réveiller le public lorsqu’ils sont interprétés. Et petit à petit Trust se noie dans les longueurs qui sont loin, très loin de ce que l’on pouvait attendre. Le tout manque aussi cruellement d’enchaînement, et même lorsque Bernie ne parle pas il y aura obligatoirement des blancs entre chaque titre. Dommage ça partait si bien … et ça se terminera quand même bien, avec des titres comme « Police Milice », « Instinct de mort », « L’élite » et un « Antisocial » à forte ambiance pour clôturer. Au bout de 2h05 Trust quitte la scène, la fin de concert a quand même provoquée une fortee ardeur du coté du public et l’ambiance donnée au groupe pour sa sortie est assez exceptionnelle.

Pour ma part j’aurais préféré un concert moins long mais avec plus de rythme. Je peux comprendre que l’age, le mode et vie et surtout l’absence longue de scène soient autant de problèmes à gérer pour Bernie dans le cadre d’un come-back, mais quand même les temps morts sont vraiment trop importants. La façon de jouer les vieux titres m’a globalement convenue et je les aient trouvés interprétés avec suffisamment de pêche, sur ceux-ci les DJ n’était pas trop présent ( sauf sur Antisocial malheureusement ). La base rythmique a été très bonne et Nono, en plus d’être un très bon guitariste, a quand même une excellente présente scénique. J’ai trouvé par contre qu’il n’y avait pas trop de cohésion entre les 3 membres historiques du groupe et j’ai peur que cette réformation à terme ne même nul part, ou tout du moins sur un nouveau split rapide. Et si globalement je repars déçu de certains aspects de la soirée je dois reconnaître que je suis content d’y être aller et que j’aurais sûrement été frustré si je ne m’étais pas déplacé. Et quand même tous ces classiques en live … que c’était bon !!


La Set-list :

Le Mitard
Palace
Au nom de la race
Fatalité
Fait ou on te dit de faire
On lèche, on lâche, on lynche
Le temps efface tout
Sarkoland
Saumur
Ton dernier acte
Les Templiers
Fatalité
Surveille ton look
Certitude solitude
Police Milice
Tout ces visages
Instinct de mort
L’élite

La mort rôde
Tout ce qui est bon est mal
Antisocial
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 22.08.17 - 17:38


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting