IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> TOOL - √Ünema, Ma premi√®re vrai chro, un peu d'indulgen
zzzz
posté 05.11.2006 - 12:12
Message #1


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1629
Inscrit : 06.04.06 - 14:53
Membre n° 9087





1 - Stinkfist
2 - Eulogy
3 - H.
4 - Useful Idiot
5 - Forty six & two
6 - Message to Harry Manback
7 - Hooker with a penis
8 - Intermission
9 - Jimmy
10 - Die Eier von Satan
11 - Pushit
12 - Cesaro Summability
13 - Aenema
14 - Ions
15 - Third Eye


Apres un ep (opiate) et une album (undertow) tool sort le tres attendue Ænema. Un album complexe qui ne laisse rien au hasard. Usant d'une imagerie de base tres forte comme sa pochette holographique tres travaillé ou encore la photo de la californie avant et apres le big one (tremblement de terre anoncé par des scientifique censé tout détruire...quand il arrivera). Mais ce qui frappe surtout sont bien évidamment les chansons.
La chanson H par exemple est l'une des plus interessante de l'album. H √©tant le racourcit de Half full/Half empty en fran√ßais moiti√© vide/moiti√© plein. Lors de sa premi√®re interpretation en live, MJK d√©cr√©ta avoir un demon sur l'√©paule gauche et un ange sur l'√©paule droite, l'oposition des sentiments est surtout le fait que le choix nous est impossible. Cette chanson semble aussi parler des "choses" qui am√®ne a-t-elle ou t-elle sentiment : "La chanson suivante est sur le fait d'avoir des enfants. Certains d'entre vous ont des gosses ? C'est surprenant la fa√ßon dont ils changent votre vie, non ?". Derri√®re cette d√©dicace fait dans certain concert, il est clair que maynard laisse entrevoir ce qui pour lui est le plus gros boulversement de sentiment, ce qui le transporte de joie √† col√®re ou d'optimisme √† pessimisme en une poign√©e de secondes. Il a aussi d√©cr√©t√© √† la presse que son fils s'apelait Devo H, refusant d'en dire plus. Tool √† toujours jouer avec les mots et en particulier avec la contradiction comme le montre si bien la chanson pushit. Chanson traitant d'un facette de l'amour plutot complexe, un amour qui se finira mal dans tout les cas, qui se finira dans la violence : "Just remember I will always love you, even as I tear your fucking throat away but it will end no other way." Mais la violence n'est qu'un facette puisqu'ici, le th√®me principale est l'humiliation (pushit est la contraction de "pushing me" ou "put shit on me" qui se traduirais en fran√ßais simplement par humilier). Mais encore une fois, peut √™re est-ce maynard qui l'excplique le mieux avec une citation qui marquera plus d'un OGT : "Est-ce quelqu'un vous a d√©j√† aim√© au point d'essayer de vous tuer ? Ou peut-√™tre vous a mis dans un trou, et vous avez d√Ľ le tuer pour en sortir ? Moi non plus." . D'ailleur puisqu'on en est aux OGT, la chanson Hooker with a penis est sans doute un des titres les plus explicite √©crit par TOOL. Une chanson qui par une m√©taphore amusante fait passer le metier de musience par celui de prostitu√© "I sold my soul to make a record" (on retrouve la m√™me id√©e dans le titre "no place to hide" de Korn ou jonathan davis compare le metier de musicen non pas avec la prostitution mais avec le viol). Simple coup de gueule aux OGT, abr√©viation de Original Gangster Tool (fan depuis opiate, 1992) qui d√©clare que TOOL est devenue commerciale.
TOOL à aussi était toujours tres inspiré par les science, la philosophie et l'occulte. Le titre Forty six & two n'en est que plus interressant est démontre bien que si TOOL met du temps à faire ces albums, c'est qu'il les poffines et ne laisse rien au hasard. Forty six & two (46+2) parle d'une théorie assez complexe qui se résume de deux façon différente :
1 - L'ombre
L'ombre de nous m√™me signifie ce qu'on rejette de notre personalit√©, ont peut avoir des envie p√©dophile ou zoophile cach√© et quoi qu'on fasse, cela apartient √† ce que nous somme et t√īt ou tard on ne parviendra plus √† refouler ces id√©e, pens√©e, envies. Aussi curel, sadique ou d√©rang√©e soit-elle.
2 - 46+2.
Là c'est netement plus difficile à comprendre/expliqué. Celon une théorie, il existerait 3 race d'être humain :
Les tribues africaines qui posséderaient 42+2 chromosomes. 42 autosomes, et 2 gonosomes.L'humain moyen possèderait 44+2 chromosomes et seraient en constante recherche de la paire de chromosome à avoire. S'il arrive à posséder 46+2 chromosomes, il évolue et devient un être unique à part entière capable d'agir sans contrainte. Cetté théorie n'est en aucun rasciste, bien au contraire ! Cela laisse entendre (si on prend ça au premier degrés) une meilleur entente possible entre les être humain. Mais prendre cela au premier degrés n'est pas conseillais. Ceci n'est qu'une image laissant transparaitre le fait que chacun peut (en acceptant ce qu'il est vraiment) gagner les 2 chromosomes qu'il lui manque. C'est là que les deux théories ce rejoignent. Cette théorie correspond à l'évolution naturel du MOI humain par sa propre compréhension.
Oui ce disque est compliqué à comprendre mais il le vaut bien, surtout qu'une fois compris, le plaisir de l'écoute n'en est que multiplié. Ce disque à un message claire : ne croit pas en les autres, croit en TOI. La chanson eulogy démontre tout ça de manière évidente : l'eulogy est un discour prononcé à la mort d'une personne et en l'occurence ici à la mort d'un gourou, dieu ou quelquonque personnage pouvant user de ces influence sur toi. Retournant quelques instants aux contradiction si cher au groupe avec (-) ions. Les ions négatif sont prétendue avoir des bienfait sur l'être humain contrairement aux ions possitifs.
Mais TOOL n'est pas un groupe d'intelectuel, il regorge d'humour. Stinkfist par exemple. Chanson qui présente la réalité de manière humoristique : l'homme en veut toujours plus. Habitué le à un quelquonque plaisir et il en demendera d'avantage ! Que ce soit pour la télé (sex, télé réalité, horreur, violence, connerie) ou pour la musique. Et au finale, à force de pousser toujours plus loin dans l'extrème, la subtilité à disparue.
Ce dique renfèrme surtout la chanson jimmy, la seule chanson personel au groupe et en particulier à maynard. L'hypotèse étant que cela parle de la vision de maynard à travers la mort de sa mère. Le fameux onze serait son age. La preuve en est avec la phrase : "Under a dead ohio sky"; à 11ans, maynard vivait belle et bien dans l'Ohio. De third eye qui parle d'un troisième oeil qui s'ouvrirais grace à la drogue et permetterais de comuniquer avec l'eau dela à die eier von satan qui énonce en allemand une recette de cuisine de gateaux à la drogue bref, chaque chanson meritterait une chronique.
Mais cessons un peu de parler de cet aspect du disque et parlons de la musique et des musiciens. Et quel musiciens ! Techniquement irréprochable, mayanard jouant avec les différents timbre de sa voix, inventant une nouvelle manière de chantait à chaque titre pour donner au tout un aspect encore plus décalé. Les chansons sont complexe et différentes et pourtant l'album reste d'une homogénité exemplaire. Parsemé d'interlude bien sentie (intermission), on pourrait presque couper le disque en deux moitier : de stinkfist à jimmy, les chasnons sonnent plus rentre dedans et sont surtout plus courte (mais pas moin complexe). La deuxième partie du disque nécéssitant surement une aproche différente plus complexe. Inutile d'essayer de coller une quelquonque étiquette à tool, tool à un son propre à lui même. Une voix particulière reconaissable entre mille et pourtant si différente via les chansons. Une rythmique exeptionel jouer par un sur-homme à 8 bras. Tout ça forme un tout complexe, sombre et qui ne demandera pas non plus énormément d'écoute pour se faire aprécier. Car oui malgrés sa complexité, tool arrive à faire des titre acrocheur et au semblant simpliste. On pourra passer des heures à parler du disque sans arrivais à grand chose tant ce disque se vit, se ressent et s'y possible se comprend.





Bon voila pour ma première vrai chro, j'ai décidé de m'attaquer à un de mes disque préféré. Je voulais éviter le chanson par chanson mais c'est impossible tant chaque chanson est complexe. Toute vos remarques sont les bienvenues. smile.gif

Ce message a été modifié par zzzz - 05.11.2006 - 14:10.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
storm scrow
posté 05.11.2006 - 12:46
Message #2


Death metal star
***

Groupe : Membres
Messages : 3837
Inscrit : 09.10.04 - 10:17
Lieu : Poitiers
Membre n° 1602




Elle est bizarre, tu racontes l'album sans rentrer vraiment dans la musique, ce qui est dommage, surtout pour tool.

y'a quelques fautes je crois, et y'a un truc avec "tes ions" aussi je crois, le "(-)".
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Holy MachO)))
posté 05.11.2006 - 13:33
Message #3


graAl
***

Groupe : Membres
Messages : 7836
Inscrit : 20.10.03 - 20:39
Lieu : Montpellier
Membre n° 77




Tool, scomme ben kweller, c'est du song writing?
Ca m'interesse, je vais choper l'album.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
zzzz
posté 05.11.2006 - 13:47
Message #4


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1629
Inscrit : 06.04.06 - 14:53
Membre n° 9087




Commence peut être par lateralus. wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
vince-shi
posté 05.11.2006 - 13:52
Message #5


Woody Allen qui s'ignore
***

Groupe : Membres
Messages : 6680
Inscrit : 06.09.05 - 21:36
Lieu : Lyon
Membre n° 5769




C'est pas vraiment une chronique j'ai l'impression. Le but d'une chro n'est pas d'expliquer les paroles ou les morceaux, mais de donner un point de vue objectif sur l'album, ce que tu ne fais pas.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
zzzz
posté 05.11.2006 - 14:04
Message #6


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1629
Inscrit : 06.04.06 - 14:53
Membre n° 9087




C'est mieux ?
Si on ce limite à la musique de ce disque on perd quand même énormément.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
storm scrow
posté 05.11.2006 - 15:33
Message #7


Death metal star
***

Groupe : Membres
Messages : 3837
Inscrit : 09.10.04 - 10:17
Lieu : Poitiers
Membre n° 1602




ouais mais ne pas parler de la musique d'un cd,... c'est fort quand même... rolleyes.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
zzzz
posté 05.11.2006 - 15:48
Message #8


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1629
Inscrit : 06.04.06 - 14:53
Membre n° 9087




J'en parle à la fin quand même...un peu... unsure.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
storm scrow
posté 05.11.2006 - 20:46
Message #9


Death metal star
***

Groupe : Membres
Messages : 3837
Inscrit : 09.10.04 - 10:17
Lieu : Poitiers
Membre n° 1602




je pense que parler de la musique avec la chanson aurait été plus approprié.
en tout cas ne pas autant séparer le fond et la forme de l'album.
enfin, moi c'est comme ça que j'aurais fait.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yoda_superstar
posté 05.11.2006 - 21:23
Message #10


Bassist Master Jockin' Jedi
****

Groupe : Membres
Messages : 19802
Inscrit : 15.04.04 - 19:43
Lieu : Avignon/Paris
Membre n° 420




Ta chro est très agréable à lire, on y apprend des choses.. Mais c'est pas vraiment ce que j'attends d'une chro, perso. T'aurais pu préférer la description de la musique aux anecdotes et en glisser qq unes au passage..
Go to the top of the page
 
+Quote Post
AddictioN
posté 20.11.2006 - 13:16
Message #11


Groupie


Groupe : Membres
Messages : 3
Inscrit : 20.11.06 - 12:57
Lieu : Rouen
Membre n° 13009




Faut etre courageux pour faire une premiere chronique sur un album aussi complexe que celui là ! Ceci dit j'aime beaucoup ce que tu as fait, meme si je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment, ca reste interessant a lire.

Puis cet album quel tuerie, je serai incapable d'en faire une chronique.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 24.08.17 - 01:57


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting