IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

Profil
Photo personnelle
Options
Options
Présentation personnelle
Modérateur et Chroniqueur d'un forum musical de Rock / Metal / Punk / Hardcore. N'hésitez pas à vous inscrire.
http://awesomerock.forumpro.fr/forum.htm
Infos personnelles
Spoon
Groupie
Age inconnu
Masculin
A c√īt√© (non, l'autre)
Anniversaire inconnu
Loisirs
Death Metal, Deathgrind, Doom Metal, Deathcore, Metalcore, Indus, Neo-Metal, Ambiant, HxC, EBM, Hardcore, Speedcore, Splittercore, Frenchcore, Breakcore...
Autres informations
Sexe: Masculin
Mon FaceBook: Aucune information
Mon MySpace: www.myspace.com/spoon071
Mon Last.FM: Aucune information
Statistiques
Inscrit : 15.09.10 - 03:10
Vus : 101*
Dernière visite : 21.09.10 - 23:44
Heure locale : 30.05.2017 - 11:05
4 message(s) (0 par jour)
Contact
AIM Aucune information
Yahoo Aucune information
ICQ Aucune information
MSN Aucune information
* Le compteur est mis à jour chaque heure

Spoon

Membres


Sujets
Messages
Commentaires
Amis
Mon contenu
15 Sep 2010


Artiste : A Pale Horse Named Death
Album : And Hell Will Follow Me
Genre : Metal Alternatif / Stoner Rock


01. And Hell Will Follow Me
02. As Black as my Heart
03. To Die in your Arms
04. Heroin Train
05. Devil in the Closet
06. Cracks in the Walls
07. Bad Dream
08. Bath in my Blood (Schizophrenia in Me)
09. Pill Head
10. Meet the Wolf
11. Serial Killer
12. When Crows Descend upon You
13. Die Alone



Avant d'entrer dans le vif du sujet, pr√©sentons l'artiste. APHND est un one-man band compos√© de Sal Abrusciato (ex Type O Negative, Life of Agony) en coproduction avec Matt Brown (Seventh Void). Le style musical est difficile √† cerner : tant√īt Doom ou Alternatif voire Stoner Rock, le tout avec des influences gothiques. Chaque chanson est unique et fait de cet album fraichement pondu un chef d'Ňďuvre. D√©crit comme son b√©b√©, Sal a voulu retranscrire son univers sombre, comme on peut le d√©couvrir avec la pochette et les paroles pour la plupart m√©lancoliques. Le nom du projet √©tant venu d'une r√©flexion sur les Cavaliers de l'Apocalypse.

And Hell Will Follow Me commence par son titre √©ponyme o√Ļ s'approche progressivement le galop d'un cheval. Apr√®s une petite intro de percussions s'amorce As Black as my Heart qui nous impr√®gne directement de cette atmosph√®re neurasth√©nique. Les premi√®res impressions arrivent. Une ma√ģtrise de la batterie (Sal en ayant trente ans d'exp√©rience) et de la voix, mais une guitare un peu timide aux riffs simples mais efficaces, la m√©lodie se distingue essentiellement par les percussions. Les soli sont g√©n√©ralement courts et rudimentaires mais tout reste lent. La plupart √©tant r√©alis√©s par des invit√©s tels que Bobby Hambell (Biohazard). Cet aspect restera le m√™me tout au long de l'album.

L'ensemble des chansons se veut lent (To Die in your Arms, Cracks in the Walls) mais certaines offrent un peu plus d'agressivité (Heroin Train, Bath in my Blood). On capte facilement l'univers musical d'effroi, mêlé de folie avec beaucoup de tristesse (l'album étant dédicacé à Peter Steele (RIP) de Type O Negative). Sal a voulu retranscrire ses émotions à travers ses compositions suite au divorce de sa femme, raison principale de la réalisation de cet album.
Bad Dream coupe l'album en deux à travers une ambiance psychotique, de cris torturés insufflés de folie. La suite sonne plus Stoner Rock, les compos moins personnelles et pour la plupart, sur un rythme plus enjoué.

Seulement, il reste le bijou de l'album : Die Alone, le dernier titre. Pendant sept minutes, la musique nous emporte dans une aura m√©lancolique o√Ļ les paroles sont plus pouss√©es. Quand arrive la m√©lodie de la lead guitare, elle nous enfonce encore plus et on √©coute cette magnificence avec attention ; on se laisse bercer, envo√Ľter, poss√©der. L'album est clos en beaut√©, l'ultime chanson est loin devant les autres compos, sans aucun doute la plus travaill√©e, la plus belle, celle o√Ļ l'inspiration a √©t√© la plus forte.
J'ai eu beaucoup de mal à chroniquer cet album. Ce n'est pas vraiment ce que j'ai l'habitude d'écouter mais la musique m'a charmé. Jetez une oreille aux morceaux en streaming sur ces sites ci-dessous, les trois titres proposés sont parmi les meilleurs de l'album.

WEBSITE
MYSPACE
FACEBOOK


-| Spoon |-
15 Sep 2010


Artiste : Linkin Park
Album : A Thousand Sun (2010)
Genre : Pop-Rock / Synthpop / Electro


1. The Requiem
2. The Radiance
3. Burning In The Skies
4. Empty Spaces
5. When They Come For Me
6. Robot Boy
7. Jornada Del Muerto
8. Waiting For The End
9. Blackout
10. Wretches And Kings
11. Wisdom, Justice, And Love
12. Iridescent
13. Fallout
14. The Catalyst
15. The Messenger




Apr√®s avoir d√©voil√© en exclu The Catalyst et Wretches and Kings, le nouvel album me semblait √™tre dans la m√™me lign√©e que son m√©diocre pr√©d√©cesseur Minutes to Midnight. Apr√®s un Pop-Rock sauce FM (o√Ļ Jonas Brothers, BBBrunes faisaient un carton), le groupe prend d√©sormais un virage plus √©lectro (Lady Gaga). Co√Įncidence ? Peut-√™tre... Les riffs de grattes sont encore plus pauvres, satur√©s bizarrement et l'on pourrait croire que la batterie traditionnelle ait √©t√© remplac√© par une √©lectronique accompagn√©e de 2-3 notes de piano aseptis√©es. Cependant, Mike reprend le micro.. pour deux chansons √† tout casser et Hahn est plus pr√©sent au niveau des platines en g√©n√©ral. Mais Chester a chop√© un timbre de voix Pop affreux, l'on l'entendra hurler uniquement sur Blackout.

Donc voil√†, commen√ßons large : le CD offre 15 pistes mais √Ē d√©ceptions 6 d'entre elles sont des interludes musicales dont on se serait bien pass√©. D√©j√† on ne sait pas pourquoi mais on a le droit √† deux intros.. j'ai pas compris pourquoi on a deux pistes instrumentales, √ßa aurait √©t√© plus judicieux de n'en faire plus qu'une bref. Commence la premi√®re v√©ritable chanson intitul√©e Burning in the Sky. Mouais.. ou pas. C'est fade, plat mais qui se laisse √©couter. Rien √† dire dessus, mais elle reste sup√©rieure aux autres Robot Boy, Iridescent ou The Catalyst in√©coutables, aux effets vocaux qui rendent encore pire la voix du chanteur qu'elle ne l'est, bref √ßa ne ressemble √† rien... On s'emmerde ferme d'autant plus qu'elles se ressemblent toutes ! On dirait du Muse mais en plus mauvais et je ne place pas ce groupe tr√®s haut non plus, c'est pour vous dire.

Je vous fait gr√Ęce des interludes, qui ne font que du remplissage mais encore si elles pouvaient √™tre biens. Bah non pour r√©sumer ce sont grosso modo des sortes de morceaux d'exp√©rimentation instrumentales, ressemblant fortement aux autres musique. Parlons d'exp√©rimentation, Waiting for the End s'essaye √† un rythme reggae aux couplet par Mike, mais d√®s que Chester prend le micro l'on retrouve cette marque Pop avec m√©tronome et piano disparate. Dommage le d√©but s'annon√ßait accrocheur et en 50 secondes tout a foir√©. The Messenger ferme l'album par une balade acoustique.. les avis divergeront mais l'on pourrait compar√© √† un Christophe Mae qui chante en grattouillant sa guitare.

Mais bon, trois chansons ont quand m√™me retenu mon attention dont une qui me plait beaucoup. Une chanson sur [strike]quinze[/strike] neuf pour tout un album. Un exploit pour la descente dans la m√©diocrit√© du groupe. Je nommerai Blackout qui, sans √™tre transcendant, a un rythme assez entra√ģnant... jusqu'√† la deuxi√®me moiti√© o√Ļ le son Pop revient et on se fait chier, alors que juste avant on a eu droit √† un breakdown avec des scratches puissants.. Wretches and Kings o√Ļ l'on retrouve √† quelque chose pr√®s l'ancienne structure de l'ancien LP. La fameuse chanson en question n'est autre que When They Come For Me semblable √† un Fort Minor agressif, puisque Mike y rap sur toute la piste. Refrain en chŇďurs entra√ģnants, couplets rythm√©s tout y est ; √† la fin l'on entend un peu Chester mais pas trop de d√©g√Ęts. Elle est l√† la putain de recette de Linkin Park, refoutez Mike au micro merde !

Donc voil√†, pour r√©sumer l'album est dans la m√™me continuit√© de Minutes to Midnight en plus √©lectro, en moins abouti, encore plus lin√©aire malgr√© quelques exp√©rimentations rat√©es... Bref, on peut dire que le groupe a touch√© le fond et qu'il continue de creuser. La p√©riode Hybrid Theory - Meteora est finie, on en est loin. Maintenant nous avons droit √† un album aseptis√© de Pop-Rock (peut-on encore appeler √ßa ainsi ?) ayant d√©finitivement rompu avec le N√ľ Metal d'antan qui fut la notori√©t√© du groupe. Je me demande ce que √ßa va donner en live ; on doit se faire chier, public comme musiciens.

-| Spoon |-
Derniers visiteurs


9 Apr 2017 - 21:27

Commentaires
Les autres utilisateurs n'ont laissé aucun commentaire pour Spoon.

Amis
Il n'y a aucun ami à afficher.
Version bas débit Nous sommes le : 30.05.17 - 12:05


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting
IPS Driver Error

IPS Driver Error

There appears to be an error with the database.
You can try to refresh the page by clicking here