IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Report Wasp Ă  Charleroi
Pierrot_n
posté 19.12.2007 - 18:34
Message #1


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 142
Inscrit : 20.03.05 - 18:20
Membre n° 3619




Wasp au Coliseum de Charleroi, le 14 / 12 / 2007

Lorsque j’arrive à Charleroi ce vendredi c’est pour moi une série sympathique de 3 concerts en 6 jours qui démarre avec ce set de Wasp. Série sympathique qui tournera finalement court avec mon empêchement d’aller voire le Boss lundi et le report du concert des Hardcore Superstar / Crashdiët ce mercredi. Soirée qui commence difficilement puisque les portes du Coliseum de Charleroi, salle que je découvre et qui se révélera être fort sympathique esthétiquement, ne sont toujours pas ouvertes à 20h15 ( c’était marqué 19h30 sur le billet ). Un mec sort et nous explique que le groupe est arrivé en retard, et que les portes ouvriront à 21h30 pour un set à 22h30. A priori le groupe qui jouait la veille a Milan a été retardé par les routiers Italiens. Bon pas trop grave, j’avoue que j’ai eu un instant peur de l’annulation, c’est pas trop la période chance en ce moment alors …

Bref la salle finalement ouvre ses portes à peine avant 22 heures, et le set débute à 22h40 - non sans que l’on nous rappelle pour la seconde fois que les appareils photo sont strictement interdits, que si Blackie voit un seul flash apparaître il arrêterait immédiatement le concert - devant une assistance bien remplie, la salle qui a une fosse de 800 places ( et des balcons fermés ce soir ) doit bien contenir 6 / 700 personnes, soit environ le double du concert de l’Elysée Montmartre en mai dernier, après on s’étonne que les groupes ont du mal à passer en France …

La c’est sans surprise, Wasp déroule l’intégralité du Crimson Idol, son album phare. En arrière plan un écran géant déroule le film tourné à l’époque sur leur concept album, et ce qui est plus surprenant c’est que dans son jeu de scène le groupe se met très en retrait, un peut dans l’esprit de simplement vouloir accompagner le film. La scène est maintenue dans le sombre quasi permanent, avec quelques passages plus lumineuses sur des séquences assez courtes qui ne sont pas accompagnées de vidéo, le tout se fait très sobrement, le groupe étant très statique, Blackie ne s’adressant pas une seule fois à la foule. Même la scène est pour l’occasion très sobre, on note l’absence de décors et surtout du célèbre pied de micro du leader de Wasp.

Si musicalement c’est très efficace, en revanche cette partie du concert ( qui constitue quand même la plus large majorité ) me laisse un peut sur ma faim. Je pense que pour un vrai fan du groupe c’était véritable excellent, mais pour ma part je préfère quand même voire le groupe dans des conditions plus « normales ». En plus le son est vraiment très moyen, il était tellement bon il y a 6 mois à Paris que c’est à se demander à force si l’Elysée Montmartre a des conditions acoustiques particulièrement bonnes ou si leur Ingé son est un véritable génie. Bon je ne vais pas faire la fine bouche, j’adore les titres de Wasp, j’adore cet album, et cette enfilade de titres sans coupure, avec la vidéo qui va avec, c’était quand même plus que sympa. Par contre Blair est un peut moins en retrait que les autres membres, joue au bord de la scène, très prêt du public donc, et passe des solis parfait, c’est vraiment du haut niveau. Les parties acoustiques sont jouées électriques, avec une guitare Twin, et c’est vraiment bien. The Titanic Overture a aussi été jouée par le groupe, je crois ( sans certitude ) qu’a la sortie de l’album elle était en bande off en intro du concert sur la tournée qui a suivie. Idem pour les parties vocales « off » sur l’album, elles sont assurée directement par Blackie, notamment l’intro du sublime Chainsow Charlie.

Au bout d’une heure de set le groupe quitte la scène, et va comme à son habitude la laisser vide pendant au moins 5 bonnes minutes, avant de revenir dans des conditions d’éclairages plus habituelles, et avec la patate et la présence scénique que l’on a pu leur voire il y a 6 mois. Cette seconde partie est une véritable tuerie, et va exciter un public qui était resté jusque la assez calme, contexte oblige. Une véritable tuerie qui malheureusement va durer 25 minutes seulement, le temps pour Wasp de jouer 4 classiques, Love Machine, Wild Child, Take me Up, et pour finir sur l’incontournable Blind In Texas. Sur Take me Up un fan va tenter de monter sur scène, scène qui n’a pas de barrière. Comme le mec de la sécu ne réagit pas, c’est Blackie qui se charge de repousser le spectateur assez violemment d’un coup de botte, ce qui va plomber un peut l’ambiance sur scène. Blackie est visiblement mécontent de l’accident, il se ferme alors et jette des regards noirs à la foule et au type de la sécu sur le coté de la scène, avant de se barrer et de laisser Blair et Duda finir le titre au chant. Bon il reviendra calmé pour clôturer le concert de manière plus cool sur un Blind In Texas à rallonge, et prendra son temps pour saluer à la fin du set, mais j’ai bien cru qu’il allait nous faire une Axl Rose et se barrer sans terminer.

Après le set il reste un ou deux médiators accrochés à son pied de micro, un mec dans le public arrive à le faire basculer pour récupérer les médiators et emportera avec lui … le micro, tout simplement, ce qui va rendre furax le roadie qui vient démonter le matos. Pas très malin quand même même si ça nous fait marrer mon pote et moi, et c’est sans traîner que je quitte la salle pour vite reprendre la route. Il est minuit bien tassé et j’ai 2 bonnes heures devant moi à rouler. Bilan du concert, pour moi moins bien que celui de mai dernier, par contre les vieux fans du groupe ont vraiment du prendre leur pied.



Go to the top of the page
 
+Quote Post
vincentvince
posté 04.01.2008 - 21:53
Message #2


Groupie


Groupe : Membres
Messages : 1
Inscrit : 04.01.08 - 21:50
Membre n° 19274




CITATION(Pierrot_n @ 19.12.2007 - 18:34) *
Wasp au Coliseum de Charleroi, le 14 / 12 / 2007

Lorsque j’arrive à Charleroi ce vendredi c’est pour moi une série sympathique de 3 concerts en 6 jours qui démarre avec ce set de Wasp. Série sympathique qui tournera finalement court avec mon empêchement d’aller voire le Boss lundi et le report du concert des Hardcore Superstar / Crashdiët ce mercredi. Soirée qui commence difficilement puisque les portes du Coliseum de Charleroi, salle que je découvre et qui se révélera être fort sympathique esthétiquement, ne sont toujours pas ouvertes à 20h15 ( c’était marqué 19h30 sur le billet ). Un mec sort et nous explique que le groupe est arrivé en retard, et que les portes ouvriront à 21h30 pour un set à 22h30. A priori le groupe qui jouait la veille a Milan a été retardé par les routiers Italiens. Bon pas trop grave, j’avoue que j’ai eu un instant peur de l’annulation, c’est pas trop la période chance en ce moment alors …

Bref la salle finalement ouvre ses portes à peine avant 22 heures, et le set débute à 22h40 - non sans que l’on nous rappelle pour la seconde fois que les appareils photo sont strictement interdits, que si Blackie voit un seul flash apparaître il arrêterait immédiatement le concert - devant une assistance bien remplie, la salle qui a une fosse de 800 places ( et des balcons fermés ce soir ) doit bien contenir 6 / 700 personnes, soit environ le double du concert de l’Elysée Montmartre en mai dernier, après on s’étonne que les groupes ont du mal à passer en France …

La c’est sans surprise, Wasp déroule l’intégralité du Crimson Idol, son album phare. En arrière plan un écran géant déroule le film tourné à l’époque sur leur concept album, et ce qui est plus surprenant c’est que dans son jeu de scène le groupe se met très en retrait, un peut dans l’esprit de simplement vouloir accompagner le film. La scène est maintenue dans le sombre quasi permanent, avec quelques passages plus lumineuses sur des séquences assez courtes qui ne sont pas accompagnées de vidéo, le tout se fait très sobrement, le groupe étant très statique, Blackie ne s’adressant pas une seule fois à la foule. Même la scène est pour l’occasion très sobre, on note l’absence de décors et surtout du célèbre pied de micro du leader de Wasp.

Si musicalement c’est très efficace, en revanche cette partie du concert ( qui constitue quand même la plus large majorité ) me laisse un peut sur ma faim. Je pense que pour un vrai fan du groupe c’était véritable excellent, mais pour ma part je préfère quand même voire le groupe dans des conditions plus « normales ». En plus le son est vraiment très moyen, il était tellement bon il y a 6 mois à Paris que c’est à se demander à force si l’Elysée Montmartre a des conditions acoustiques particulièrement bonnes ou si leur Ingé son est un véritable génie. Bon je ne vais pas faire la fine bouche, j’adore les titres de Wasp, j’adore cet album, et cette enfilade de titres sans coupure, avec la vidéo qui va avec, c’était quand même plus que sympa. Par contre Blair est un peut moins en retrait que les autres membres, joue au bord de la scène, très prêt du public donc, et passe des solis parfait, c’est vraiment du haut niveau. Les parties acoustiques sont jouées électriques, avec une guitare Twin, et c’est vraiment bien. The Titanic Overture a aussi été jouée par le groupe, je crois ( sans certitude ) qu’a la sortie de l’album elle était en bande off en intro du concert sur la tournée qui a suivie. Idem pour les parties vocales « off » sur l’album, elles sont assurée directement par Blackie, notamment l’intro du sublime Chainsow Charlie.

Au bout d’une heure de set le groupe quitte la scène, et va comme à son habitude la laisser vide pendant au moins 5 bonnes minutes, avant de revenir dans des conditions d’éclairages plus habituelles, et avec la patate et la présence scénique que l’on a pu leur voire il y a 6 mois. Cette seconde partie est une véritable tuerie, et va exciter un public qui était resté jusque la assez calme, contexte oblige. Une véritable tuerie qui malheureusement va durer 25 minutes seulement, le temps pour Wasp de jouer 4 classiques, Love Machine, Wild Child, Take me Up, et pour finir sur l’incontournable Blind In Texas. Sur Take me Up un fan va tenter de monter sur scène, scène qui n’a pas de barrière. Comme le mec de la sécu ne réagit pas, c’est Blackie qui se charge de repousser le spectateur assez violemment d’un coup de botte, ce qui va plomber un peut l’ambiance sur scène. Blackie est visiblement mécontent de l’accident, il se ferme alors et jette des regards noirs à la foule et au type de la sécu sur le coté de la scène, avant de se barrer et de laisser Blair et Duda finir le titre au chant. Bon il reviendra calmé pour clôturer le concert de manière plus cool sur un Blind In Texas à rallonge, et prendra son temps pour saluer à la fin du set, mais j’ai bien cru qu’il allait nous faire une Axl Rose et se barrer sans terminer.

Après le set il reste un ou deux médiators accrochés à son pied de micro, un mec dans le public arrive à le faire basculer pour récupérer les médiators et emportera avec lui … le micro, tout simplement, ce qui va rendre furax le roadie qui vient démonter le matos. Pas très malin quand même même si ça nous fait marrer mon pote et moi, et c’est sans traîner que je quitte la salle pour vite reprendre la route. Il est minuit bien tassé et j’ai 2 bonnes heures devant moi à rouler. Bilan du concert, pour moi moins bien que celui de mai dernier, par contre les vieux fans du groupe ont vraiment du prendre leur pied.


Je ne me considère pas vraiment comme un fan, mais c'est vrai que j'ai découvert le groupe vers 1985; à partir de Electric Circus, j'ai décroché.... j'attendais beaucoup de la 2è partie du concert, le groupe aurait vraiment pu mettre le feu, mais Lawless n'était pas dedans, on n'avait pas le sentiment qu'il voulait mettre le feu... et pourtant c'eut été la moindre des choses après nous avoir fait poireauter si longtemps dans le froid .....
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 18.08.17 - 17:30


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting