IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Report Deep Purple Ă  Reims, si ça interesse quelqu'un ...
Pierrot_n
posté 21.03.2007 - 18:00
Message #1


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 142
Inscrit : 20.03.05 - 18:20
Membre n° 3619




Deep Purple + Café Bertrand le 16 mars à Reims

Lorsque j’ai vu que Deep Purple investirait le Parc des Expos de Reims j’ai tout d’abord été très surpris. En effet le potentiel public supposé pour ce type d’évènements dans une ville comme Reims, de taille moyenne et proche de Paris, n’est pas forcement gage de rentabilité pour la venue d’un groupe comme Deep Purple. Pour ma part j’avais vu le groupe 1 fois sur scène, en janvier 2006 au Zénith de Paris, et si j’avais passé une bonne soirée je m’étais aussi dit que je n’irais pas forcement les revoir sur scène. Mais leur venue à 5 minutes en voiture de chez moi, combinée au fait, comme pour Angra le mois dernier, que je suis le premier à râler du manque d’évènements de ce type à Reims, font que je me sent « obligé » d’y aller même si c’est sans entrain particulier. Par contre je n’y vais pas seul, mais accompagné de mon épouse, qui continue à se faire son éducation « concerts de légendes du Hard ».

Nous arrivons sur place vers 19h30, confirmant mes craintes il y a pour le moment peut de monde, alors que pour le peut de concerts que j’ai vu ces dernières années au Parc des Expos 1 heure avant le début il y a généralement une belle queue devant et une salle déjà bien remplie. J’ai pris des places en fosse, on arrive à se placer très prêt de la fosse, quasiment plein axe. Par contre la salle va bien remplir, pour finalement, à mon grand étonnement, être pratiquement pleine à 20h30, soit bien 3500 / 4000 personnes, au moment ou le groupe de rock français Café Bertrand va entrer en scène.

Je découvre ce groupe qui va me faire plaisir. Pendant la trop courte ½ heure qui leur est accordée, les membres de Café Bertrand vont nous envoyer un Hard Rock pêchu « à la Trust » chanté en français et ça envoie vraiment bien. Bon le jeu de batterie est franchement light mais ça mis à part ça tiens largement la route, les mecs sont bons sur scène, et le chanteur de ce combo venu du sud de la France se met rapidement le public dans la poche, ce qui fait que l’ambiance est excellente pour une première partie. En tout cas ça me change de Sed Lex qui avait ouvert l’an passé pour Deep Purple et devant qui je m’étais franchement ennuyé.

Le temps de vider la scène du matos de Café Bertrand et à 21h30 Deep Purple entre en scène. Une risible reprise de Jump façon orchestre de la croisière s’amuse qui déclenche les sifflets du public en guise d’intro, et Deep Purple entre en scène sur un Pictures Of Home très enlevé. Va s’ensuivre quelques classiques avant d’attaquer sur le dernier album et le morceau Rapture of The Deep. Deep Purple est en forme et le public aussi. Tous les ages se côtoient dans ce concert, pas mal de jeunes quand même mais aussi quelques retraités dans la fosse. Pas de décors mais 2 écrans géants disposés de chaque coté de la scène. Ce n’est pas le super matos, 2 écrans rétro projetés, quelques caméras fixes et un technicien aux commandes de tout ça, ni le déballage de grands moyens, mais c’est plutôt cool de mettre ça en place dans des salles de taille moyenne, ce que finalement peu de groupes font ( et je ne parles pas que de Maiden qui se pointe à Bercy sans écrans, en 2007 … bref ). J’avais chroniqué le concert de l’an passé donc je n’ai pas grand chose à dire de plus. Le dernier opus est beaucoup moins présent dans la set-list, le solo de clavier de Don Airey me saoul toujours autant, les sourires et la joie non dissimulée du trio Gillian – Morse – Glover fait plaisir à voire, et Paice assure derrière les fûts – quel excellent batteur ! Le groupe est très proche du public et l’ambiance est vraiment très très bonne, le public rémois a mis de coté sa froideur légendaire pour accueillir les légendes du Hard Rock comme il se doit. L’an passé j’avais trouvé que le groupe démarrait doucement et qu’il montait en puissance petit à petit mais cette année le groupe envoie dés le début, même si la seconde partie du concert, après les solos de Morse et d’Airey, est beaucoup plus intense pour finir bien sur sur le point d’orgue Smoke on the Water.

Rappel, le goupe balance Hush, alors la je suis content que ce titre soit interprété contrairement à l’an passé, ça peut semblé bizarre mais c’est la chanson de Deep Purple que je préfères écouter. Speed King et Black Night pour terminer, au bout d’1h55 le groupe quitte la scène sous les applaudissements d’un public, sevré de spectacles de ce type, qui en redemande. Alors que mon épouse n’a pas du out aimé, je ne regrettes pas pour ma part cette venue du groupe avec qui j’ai de nouveau passé un très bon moment.

La Set-list du concert de Milan, 9 jours plus tôt, et qui est a peut près similaire, d’après mes souvenirs, à celle de Reims :

Pictures Of Home
Things I Never Said
The Battle Rages On
Strange Kind Of A Woman
Rapture Of The Deep
Fireball
Wrong Man
Steve Morse Solo
The Well Dressed Guitar
When A Blind Man Cries
Lazy
Kiss Tomorrow Goodbye
Don Airey Solo
Perfect Strangers
Space Truckin’
Highway Star
Smoke On The Water

Hush (with Ian Paice solo)
Speed King
Black Night
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 18.08.17 - 11:50


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting