IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> In Flames + Sepultura + Dagoba, RĂ©sumĂ© de l'ElysĂ©e Montmartre
Pierrot_n
posté 04.04.2006 - 13:24
Message #1


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 142
Inscrit : 20.03.05 - 18:20
Membre n° 3619




Retour aux choses sérieuses ce dimanche avec le concert à l’Elysée Montmartre de In Flames + Sepultura, 2 pointures du métal, auquel s’est ajouté Dagoba.

Nous partons à 3 de Reims vers 16h30, juste le temps de bouchonner un peu ( pas mal même, merci au GPS de nous avoir proposé des solutions alternatives intéressantes ) et nous arrivons sur site vers 19h00. Sympa entre les traditionnelles remises de Flyers il y a une distribution de Cd Single de Sepultura contenant un extrait du dernier album, le titre « Convicted In Life » ( des badges à l’effigie du groupe seront aussi distribués au stand de produits dérivés ). Pas trop inquiets car le début du concert est annoncé à 19h30, nous rentrons dans la salle pour constater qu’il y a déjà pas mal de monde, le concert est sold-out depuis plusieurs semaines, et surtout que Dagoba est déjà sur scène.

Je me place sur le coté assez prêt de la scène pour découvrir ce groupe qui délivre un métal Trash et lourd, assez proche du style d’un Machine Head. La petite place qu’ils ont sur la scène ne les empêche pas d’être bien mobiles et présents, le chanteur de ce combo Marseillais communique bien avec le public, le son est correct, le groupe est musicalement en place ( ils ont déjà une bonne expérience de la scène ) et l’ensemble m’a plutôt accroché, même si du fait de notre arrivée « tardive » nous ne verrons qu’un bon ¼ heure de leur set. A revoir donc de manière plus complète et avec une plus grande attention.

Après cette mise en bouche les techniciens préparent la scène pour Sepultura, groupe culte si il en est du début des années 90, et duquel j’ai été à une époque un grand fan. Le groupe a même connu une telle apogée qu’en 1996 ils étaient en seconde position sur l’affiche des Monsters Of Rock Festival, derrière Kiss, et devant Pantera, Black Sabbath et Ozzy Osbourne, ce quoi est quand même une grosse référence. Puis le chanteur Max Cavalera est parti, le groupe a ainsi perdu son Frontman, sa principale source de composition, puis peu après son label, et a du tout reconstruire avec Derrick Green derrière le micro. Dante XXI, le 4ème album composé par le groupe depuis la venue de Green, semble unanimement reconnu comme étant le plus abouti sous cette formation et confirme le renouveau qualitatif entrevu sur Roorback. Pour ma part j’aime beaucoup cet album, même si on est encore loin des bijoux de Trash pur que sont Arise et Chaos AD ( Roots, l’album référence du groupe, était moins Trash et plus Tribal ). Je m’approches du devant de la scène et à 19h45 les musiciens entrent en scène sur Dark Wood of Herror, qui commence par une longue partie instrumentale et permet à Green de faire une apparition sur scène plus tardive. Dans la fosse ça part vraiment quand sont entonnés les premières mesures de l’exceptionnel Refuse / Resist, c’est parti pour une heure de folie pendant laquelle vont se succéder ( dans le désordre et sans avoir de quasi certitude ) des titres du dernier opus tels que Convicted In Life, False, Buried World, entrecoupés des classiques Dead Embryonic Cells, Troops Of Doom, Bread Appart, Choke, Arise, Apes Of God qui sera le seul titre ou Derrick Green assurera une rythmique à la guitare, pour clôturer sur l’autre grand classique Roots Bloody Roots. Roy Mayorga, récent batteur de Stone Sour et pigiste sur cette tournée en l’absence d’Igor Cavalera tient bien sa place, et même si son association avec Paulo Jr à la Bass est efficace il manque quand même, à mon goût, la guitare rythmique qu’apportait Max Cavalera derrière le jeu d’Andreas Kisser. Le son est plutôt bon, le set vraiment carré, on a eu le droit au chambrage traditionnel du public « et 1, et 2, et 3-0 » envers le combo brésilien, bref un excellent moment même si un set d’une heure cela reste court tant Sepultura a de grands titres à nous offrir sur scène. Cette tournée aura le mérite de faire pleinement découvrir le groupe à une frange plus jeune du public venue pour In Flames, ce qui peut leur être profitable au moment d’une maturité retrouvée. A revoir donc en Headliner dès que l’occasion se présentera.

Pendant le set de Sepultura je me suis très vite retrouvé, sans trop le chercher, au second rang sur la marche, plein axe, ce qui me donnait une visibilité parfaite. Au début de « Roots Bloody Roots » la personne devant moi à la barrière a quitté sa place, ce qui m’a permit de pouvoir Headbanguer comme un fou sur cette dernière chanson et d’être idéalement placé pour In Flames.

J’ai découvert ce groupe de Death Mélodique Suédois il y a 3 ans avec le live Tokyo Showdown, petit bijou du genre même si il manque un peu d’ambiance. Depuis le groupe a intégré des sons Hardcore dans ses compositions ce qui a pas mal divisé les fans. Pour ma part je n’ai jamais été fan mais j’aime beaucoup ce combo, le visionnage du Dvd « Used and Abused : In Live we trust » m’a vraiment donné envie de voire ce groupe sur scène, en plus de me le faire aimer de plus en plus musicalement. A 21h15 le quintet entre en scène habillé de ses traditionnelles chemises floquées, noires pour les 4 musiciens et blanche pour Anders le chanteur. La fosse est en ébullition dès le début du set et l’ambiance ne tombera pas pendant les 1h30 que durera celui-ci. Pour ma part je vais Headbanguer comme un dingue en m’aggripant à cette barrière que je ne lâcherai pas, pris dans une ambiance dont je raffoles. Les Lights sont énormes, le groupe est carré et énergique, le son est globalement bon même si on peut reprocher un chant un peu en dessous des instruments, en tout cas comme pour Sepultura ( et comme généralement à l’Elysée Montmartre ) on ne ressort pas avec le mal aux oreilles, le groupe est en parfaite communion avec son public, avec en chef de file un Anders charismatique à souhait, qui n’hésite pas à serrer des mains, à prendre l’appareil photo numérique d’un spectateur pour tirer quelques photos avant de lui rendre, à en chambrer gentiment un autre qui semble endormi, ou dans un tout autre registre à donner une leçon à quelqu’un qui, au premier rang, a mis une baffe à un Slamer. Derrière moi en plus de la pression je sens une ambiance énorme, la majorité des gens qui m’entourent connaissent en bonne partie les chansons par cœur ( pour ma par je me contentes des refrains ), avec en point d’orgue une ambiance de folie sur Only for The Weak. Pour ma part c’est une grosse claque que j’ai pris ce soir, et je ne m’étais pas autant lâché depuis l’Unholy Alliance à Bercy en 2004, ou après Slayer j’étais tellement chaud que je m’étais même éclaté dans la fosse durant l’intégralité du set de Slipknot, que je n’apprécie pourtant que modérément ( et encore … ). 22h45, fin du concert, le temps de passer par le stand pour acheter une chemise très sobre sérigraphie « Sepultura Dante XXI », de manger un Kebab, de me changer ( je suis trempé ) et en route pour Reims ou le lendemain fut très douloureux, surtout au niveau des cervicales.

Pour la Set List, j’en suis je l’avoue incapable d’en dresser une parfaite mais j’ai attrapé celle-ci sur le net qui se recoupe sur pas mal de dates de la tournée et qui me paraît être assez conforme à celle de Dimanche :

Your Bedtime Story Is Scaring Everyone
Pinball Map
Leeches
System
Trigger
Insipid 2000
Behind Space
Colony
Crawl Through Knives
Black & White
Take This Life
Come Clarity
Scream
Cloud Connected
Bullet Ride
Drifter
Moonshield
Episode 666
Only For The Weak
Vacuum
The Quiet Place
Touch of Red
My Sweet Shadow
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité _Tendencies_*
posté 05.04.2006 - 17:14
Message #2





Invités







On a pas vu le mĂŞme concert...

Car si le concert de Sepultura a été sans conteste un vrai régal (mon premier sans les frères Cavalera), le set d'In Flames a été plutôt un bon gros foirage.

Le show a commencé avec un son navrant : impossible de dicerner les basses de la voix.... Mais bon, là ça va encore car au troisième morceau le rattrapage effectué.

Le problème d'In Flames c'est le chanteur. Bien que j'aime les albums du groupe (je trouve ça plutôt frais et très sympa à écouter), ce garçon n'a aucun coffre... Peut-être avait-il un problème à la voix ou qq chose comme ça ce soir là, toujours est-il que pour l'entendre fallait s'accrocher.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pierrot_n
posté 06.04.2006 - 17:43
Message #3


Musicien
**

Groupe : Membres
Messages : 142
Inscrit : 20.03.05 - 18:20
Membre n° 3619




Bah comme je l'ai souligné le son du chanteur était en dessous du reste, à part ça que ce soit mes 2 potes, moi, ou d'autres personnes avec qui j'en ai discuté sur un autre forum, on a tous eu à peu pret les mêmes reactions et sentiments.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité _tendencies_*
posté 07.04.2006 - 10:49
Message #4





Invités







CITATION(Pierrot_n @ Jeudi 06 Avril 2006 06h43)
Bah comme je l'ai souligné le son du chanteur était en dessous du reste

Pas vraiment un problème de volume car les moments plus calme, ça voix convenait très bien... Mais dès que ça crache un peu... pouet ...

Heureusement que les kids connaissent les paroles, ça permet de les entendre.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité _Guest_*
posté 15.04.2006 - 18:38
Message #5





Invités







" que les kids connaissent les paroles " !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais qu est e que ca veut dire wink.gif mad.gif blink.gif ohmy.gif sad.gif sperma.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité _ptitpe_*
posté 15.04.2006 - 18:40
Message #6





Invités







hum et je ne me rappel pas du tout de dagoba je suis arrivé un petit peu en retard il on joué combien de temps ........... 20 minute ............. ca me parait chelou ton histoire
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 17.08.17 - 20:22


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting