IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> THE OLD DEAD TREE - The Nameless Disease, chronique
persévérence
posté 04.04.2006 - 16:54
Message #1


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 283
Inscrit : 12.11.05 - 17:22
Membre n° 6754




Journée de grêve, j'en ai profité pour terminer une chronique.



Tracklist

1: We Cry As One
2: It Can't Be!
3: How Could You?
4: Won't follow Him
5: It's The Same For Everyone
6: Somewhere Else
7: Joy & Happiness
8: Transition
9: Quietly Kissong Death
10: All...
11: The Bathroom Monologue

Durée: 48,5 mintutes
Sortie: 2003


Voici le premier vrai album des goths parisiens (The Blossom étant une démo); première écoute captivante! Evoluant parfois dans un style violent, rappelant pourtant Paradise Lost, c'est la disparité entre des passages presque pop (mélodie douce, récurente, jeux de voix), des connotations "Dark-éléctro" (influences indus coordonées à des voix vacillantes, mais calmes) et periodiquement une voix death (beuglée) qui porte fruit. Le quatuor donne une impression d'osmose, tant le rendu est sublime et cohérent.

Les paroles, chose √©trange, s'adressent toujours √† un certains "you", qui est certainement une personne morte aujourd'hui [ c'est en r√©alit√© l'ancien batteur du groupe] pour laquelle cet album est d√©di√©. L'intonation est triste, profonde mais vivante, d'o√Ļ se dessine un √™tre acabl√© mais s'effor√ßant d'√©xister, pouss√© par ce rythme envoutant et virulant.
Cette musique s'apparente au noir, on le ressent profondément, un brin de folie (le chanteur s'addressant ouvertement à un être mort), de morosité et de vivacité qui s'affrontent, l'un après l'autre.
Il es important de souligner que cet album n'est pas m√©lancolique; dans la mesure o√Ļ la tristesse ne s'additione pas au pessimisme et √† la lenteur. Bien au contraire, l'ensemble est captivant, ensorcelant et dynamique.
L'album parvient √† cr√©er ce triple paradoxe √©trange o√Ļ l'affliction, pourtant ressentie, apporte une forme de combatitivit√©; et cette derni√®re ne s'apparente pas √† l'aggressivit√©...

On a ainsi une batterie irrégulière, dans la mesure ou elle escorte des styles completement différents. La basse survient quand elle impose la cadence, et quand elle introduit (dans Won't follow him, avec un solo fougeux et efficace), aucun repproches!
Les jeux de grattes sont très bon, alternant riffs old school, mélodies originales et balades, les deux guitaristes s'harmonisent à la perfection.
Et, comment parler de cet album sans signaler la voix spéctaculaire de Munoz, fluctuante dans la mesure ou elle change sans aucune difficulté,
partant d'une voix claire et mesur√©e jusqu'√† un rugissement death imposant, en passant par une voix de t√™te et quelques aig√ľes √©corch√©s,
c'est incontestablement ce qui fait le charme de cet album.
Les compos sont tr√®s fluides, encha√ģnant passages d√©tonants et passages sombres, un √©quilibre agr√©able pour les tympans.
A noter quelques fois la pr√©sence de silences entrecoup√©s, qui boostent le rythme (souvent dans les passages plut√īt death) et profitent √† la richesse des compos.

C'est une fresque d'inventivit√©, une mosa√Įque de richesses, oeuvrant pour la pl√©nitude, s'effor√ßant non pas de r√©it√©rer l'ancien, mais bel et bien de le moduler, de le reformuler pour le rendre tel quel, somptueux.

A écouter: absolument tout

Note: 17,5/20

Ce message a été modifié par pers√©v√©rence - 09.04.2006 - 20:08.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Holy MachO)))
posté 04.04.2006 - 17:46
Message #2


graAl
***

Groupe : Membres
Messages : 7836
Inscrit : 20.10.03 - 20:39
Lieu : Montpellier
Membre n° 77




Jkiffe la compo 5 sur le skeud.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
persévérence
posté 04.04.2006 - 18:01
Message #3


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 283
Inscrit : 12.11.05 - 17:22
Membre n° 6754




ouai la jaquette est pourrie

Ce message a été modifié par pers√©v√©rence - 04.04.2006 - 18:03.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Asteroid
posté 05.04.2006 - 10:41
Message #4


sociolol
***

Groupe : Membres
Messages : 8693
Inscrit : 03.03.05 - 03:51
Lieu : some place
Membre n° 3376




CITATION(persévérence @ Mardi 04 Avril 2006 05h54)
mon ébhaissement

pas mal la chro, mais elle aurait gagné à être un peu plus fouillée, du style parler des thèmes, des émotions qui s'en dégagent... parce que là tu décris le skeud surtout d'un point de vue technique wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
persévérence
posté 05.04.2006 - 14:29
Message #5


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 283
Inscrit : 12.11.05 - 17:22
Membre n° 6754




ok, j'vais rajouter un paragraphe "émotionnel" ; merci de ta remarque
Go to the top of the page
 
+Quote Post
persévérence
posté 06.04.2006 - 19:02
Message #6


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 283
Inscrit : 12.11.05 - 17:22
Membre n° 6754




Voilà, j'ai ralongé le deuxième paragraphe happy.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
darkcircle
posté 09.04.2006 - 09:50
Message #7


Star nationale
***

Groupe : Membres
Messages : 1248
Inscrit : 06.07.05 - 14:03
Lieu : age blanc
Membre n° 5031




CITATION(persévérence @ Mardi 04 Avril 2006 05h54)
Les paroles, chose étrange, s'adressent toujours à un certains "you", qui est certainement une personne morte aujourd'hui [ un peu comme le chanteur de (l'exélent) My Dying Bride qui évoque souvent "sa tendre aimée"] pour laquelle cet album semble être dédié.

L'album est dédié a leur ancien batteur décédé.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
persévérence
posté 09.04.2006 - 20:07
Message #8


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 283
Inscrit : 12.11.05 - 17:22
Membre n° 6754




Merci pour l'info, je réedite le passage..
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 16.08.17 - 16:08


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting