IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Biomechanical - Cannibalised, Sortie le 11/02/08
Umbrifer
posté 08.01.2008 - 19:17
Message #1


Sécu
*

Groupe : Membres
Messages : 23
Inscrit : 07.12.07 - 23:40
Lieu : R√©gion parisienne
Membre n° 18989




Tout d'abord, un mot de présentation... Je suis un métalleux de 35 ans (putain, 20 ans de métal...), lecteur régulier du forum et du site lui même, mais je n'ai cependant jamais ressenti le besoin d'attirer l'attention sur un album en particulier (les gouts et les couleurs, ma bonne dame), jusqu'a cet album qui m'a tellement botté le cul que je me devais de partager mon avis sur ce qui est déjà pour moi l'album de 2008. Dont acte : mon premier post sur métalorgie. Salut à tous ! smile.gif



BIOMECHANICAL - Cannibalised



A paraitre chez Earache le 11 février 2008

Note : Indispensable


"The empires of the worlds" a été décrit comme "dévastateur", "un chef d'oeuvre métal". Il est vrai que le thrash technique du groupe, matiné d'orchestrations très influencées par la musique de film, emmené par un chanteur doté d'une voix evoquant les meilleures envolées de Rob Halford, les reglements de compte les plus brutaux de Phil Anselmo et la netteté précise de Geoff Tate ne peut laisser indifférent l'amateur de métal, tant il semble que la musique de ce groupe possède la capacité de rassembler sur une seule galette tout ce qui fait plaisir à l'amateur de bottage de cul musical et de British Steel, et ce avec un talent qui a décroché plus d'une machoire non avertie du danger...

Et pourtant, ils semblent être le secret le mieux gardé d'Angleterre. Une promo plus que timide de la part d'Earache vous a peut être privé du bonheur de connaitre BIOMECHANICAL, mais ne vous y trompez pas. L'illustre Chris Tsangadires (producteur de "Painkiller" de Judas Priest, entre autres) a accepté d'apporter son expérience à "Cannibalised", la dernière oeuvre du groupe, qu'il a produite en étroite collaboration avec le leader / chanteur de BIOMECHANICAL, John K.

Ce troisième volet du concept démarré avec "Eight moons" est particulièrement technique comparé aux albums précédents, massivement dense, extrèmement brutal parfois, et surtout constamment furieux.

V√©ritable correction inflig√©e √† l'auditeur, "Cannibalised" est truff√© jusqu'a l'os de riffs et de structures complexes mais √©vite l'√©cueil de la d√©monstration technique grace au cot√© √©tonnamment m√©morisable des compositions et √† l'intelligence de celles-ci, qui poss√®dent un aspect "visuel" qui, plut√īt que de consid√©rer l'auditeur comme un simple spectateur √† qui on impose une sc√©ance de branlage de manche sur fond de signatures temporelles tir√©es au d√© √† 20 faces, l'emm√®nent dans un voyage r√©fl√©chi et survitamin√© qui devrait devenir la destination pr√©f√©r√©e de l'amateur de m√©tal cranien comme de celui de brutalit√© sauvage.

Encore plus qu'a l'habitude, les orchestrations, √† la diff√©rence d'autres groupes utilisant un orchestre ou un synth√©tiseur (oui, je pense √† vous, Cradle of filth), ne sont jamais une simple couche suppl√©mentaire ajout√©e √† un morceau d√©j√† √©crit, ou bien une simple transposition d'un riff de guitare, mais servent v√©ritablement une atmosph√®re √† la fois sombre et schizophr√©nique et un lynchage constant, un √©quilibre instable pr√©cis, r√©fl√©chi o√Ļ rien n'est laiss√© au hasard.

Cet équilibre entre brutalité, mélodie, headbanging et atmosphère, emmené par la voix tout bonnement incroyable de John K et la maitrise des instrumentistes, est conservé par une production qui a su garder cristallines la violence et la lisibilité de la musique malgré le sentiment de chaos organisé qu'elle génère à la première écoute. L'accroche est immédiate, mais la pleine saveur ne se dévoile qu'après s'être confronté à la bête 3 ou 4 fois...

"Fallen in fear", l'entrée en matière de l'album, disponible en écoute sur le site myspace du groupe, n'est qu'un aperçu de ce qui attend l'auditeur ; le furieux matraquage infligé par "Cannibalised", en passant par le calme trompeur de "Breathing silence", la terrible envie de headbanger sur "Predatory", l'éloquence majestueuse de "Through hatred arise" et l'annihilation finale de "violent descent"... La mention "Warning ! Extreme listening !" du CD promo n'est aucunement usurpée.... puuuutain !

Exigeant, épique, punitif, magistral. Si vous cherchiez de quoi vous rappeler cette sensation que vous avez éprouvé lors de vos premiers émois métalliques ou bien la raison pour laquelle vous aimez le métal, elle arrive le 11 février 2008.


Biomechanical Myspace
En écoute : Fallen in fear, Reborn in darkness (orchestral bonus track)



Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 21.08.17 - 03:31


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting