IPB
News metal / punk / hardcore / rock - L'agenda concert - Les chroniques

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> Angels & Airwaves au Trabendo : résumé, 7.06.2006
Frank
posté 08.06.2006 - 19:02
Message #1


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 497
Inscrit : 23.03.06 - 19:45
Lieu : Lutèce
Membre n° 8816




Petit résumé à la demande expresse de Djou (lui adresser les réclamations éventuelles biggrin.gif)

19h30 : arrivée aux abords du Trabendo. Malgré l'heure, les portes sont encore fermées et la queue occupe toute la petite esplanade. En même temps le concert affiche complet depuis un bail. Impressionnante concentration de gamines, d'emokids et autres hipsters à frange noire de jais gominée voire eyeliner, double piercings labiaux, etc., bref la tenue complète. Par moments on se demande aussi si ce n'est pas un défilé officiel de t-shirts Atticus. blink.gif L'âge moyen n'a pas l'air d'être bien élevé... j'adore me sentir vieux, et au milieu des gloussements de gamines de 15 ans mes points de "punkitude" dégringolent à vitesse grand V (heureusement que j'avais rechargé mon stock à Against Me! samedi dernier). laugh.gif

20h : on entre enfin dans la salle. Un bref coup d'œil au stand de merch (qui vend aussi des grolles Macbeth ! Ça devient n'importe quoi cette scène décidément... ) en passant nous fait suspecter qu'il n'y aura pas de première partie. Pendant l'heure d'attente qui suit, chaque silence entre les chansons de la musique d'ambiance est couvert par des « AVA, AVA ! » d'un public impatient qui ovationne n'importe quel technicien ou porteur de serviettes qui se profile en ombre chinoise derrière la scène. Ces imprécations incantatoires ne font pas arriver le groupe sur scène plus vite pour autant.

21h : les lumières finissent par s'éteindre et une bande son fait entendre l'ouverture de "The Adventure". Enfin, le messie Tom DeLonge entre en scène et c'est parti. Là, je commence à me poser des questions — j'avais lu deux ou trois critiques de shows d'AVA qui m'avaient plutôt inquiété, et le début du concert tend à confirmer mes craintes. Le son est tellement similaire au cd (réverb, écho et tout) qu'on croirait qu'ils jouent en playback. Tom gesticule étrangement sur scène, entre glissades aériennes et bras écartés façon Christ de Corcovado... Le tout avec un jeu de lumières façon lasers et des loupiotes clignotantes par-ci par-là. Quand Tom commence à parler ça s'aggrave : soit il a pris un truc vraiment costaud, soit il se prend pour le Dalaï Lama... Il nous balance des petits bouts de speech sur le fait qu'il ait cherché à faire quelque chose de différent avec AVA, que ce groupe est basé sur une idée : demain est peut-être le plus beau jour de ta vie, etc. Ne me faites pas dire que c'est mal ou débile, mais ça sonne faux, appris par cœur ! (Et j'ai reconnu des passages mentionnés dans les résumés de concerts que j'avais lus avant.) Quelques chansons se suivent dans cette ambiance étrange. Le public est complètement acquis à son idole (« Tom, I love yoooouuuu ! »). Moi, je m'endors à moitié, sans déc'. Puis, enfin, quelque chose se passe ou plutôt ne se passe pas comme prévu : les guitares de Tom ne marchent plus. Apparemment elles ont grillé récemment (Tom en rejette la faute sur le 220 volt européen). Du coup le show est plus saccadé (le roadie essaie de les faire marcher de nouveau), ça amène une sorte de « comic relief », Tom se met à sourire, à raconter des conneries pour combler les trous... Enfin le retour des blagues de zigounette ! Il se détend un peu, laisse tomber la pause de gourou krishna et les discours téléphonés qui vont avec. Le concert gagne en spontanéité, en convivialité. En fin de compte, peut-être que Tom ne se prend pas au sérieux autant qu'il veut le faire paraître : et si AVA était sa dernière grosse blague ? tongue.gif Il emprunte sa guitare à David, le guitariste, puis se contente de chanter abandonnant l'idée des deux guitares. (Pour info, il put de nouveau jouer pour les deux dernières chansons.) On n'a plus l'impression d'être à une soirée d'écoute du cd. Je ne me souviens pas de l'ordre des chansons (d'autant qu'elles se ressemblent pas mal à la base), mais la setlist avait l'air d'être la même que celle qui circule déjà pour les dates précédents de la tournée : en plus des chansons d'AVA, Tom a interprété seul avec une guitare (électrique) "There Is", de Boxcar Racer. Ils terminent leur set sur "The War". Il n'y aura pas de rappel, les lumières sont rallumées immédiatement. Il est dix heures et demie.

Conclusion : finalement, les « technical difficulties » ont sauvé un concert qui s'annonçait assez ennuyeux : ça mérite un 3/5, voire 3 1/2. Il n'en reste pas moins une impression étrange d'un concert fait pour une grande salle (effets lumineux et tout obligent) mais joué dans une petite. Le public était celui d'une grande salle également (avec tous les sous-entendus négatifs que cela implique). Tom ne chante pas aussi mal qu'on le dit wink.gif et le son était quand même bon, il faut le reconnaître. Et Atom Willard est vraiment un sacré batteur. happy.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Djou
posté 08.06.2006 - 19:37
Message #2


Emo'iOn
****

Groupe : Administrateurs
Messages : 20345
Inscrit : 14.10.03 - 14:39
Lieu : Pas Montpellier
Membre n° 37




Avec toutes ces appréhensions, échos etc que t'as eu, qu'est ce que t'es allé foutre là-bas Frank? laugh.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Frank
posté 08.06.2006 - 20:12
Message #3


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 497
Inscrit : 23.03.06 - 19:45
Lieu : Lutèce
Membre n° 8816




CITATION(Djou @ Jeudi 08 Juin 2006 08h37)
Avec toutes ces appréhensions, échos etc que t'as eu, qu'est ce que t'es allé foutre là-bas Frank? laugh.gif

laugh.gif

Je voulais leur donner une chance.
Et au-delà de mes (nombreuses) récriminations wink.gif, quand je suis sorti je n'avais pas du tout l'impression d'avoir perdu une soirée et vingt euroroupies, donc pas de regrets. C'était sympa, sans plus, mais sympa.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
NO Fun For A FX
posté 08.06.2006 - 21:06
Message #4


Chanteur charismatique
***

Groupe : Administrateurs
Messages : 4746
Inscrit : --
Membre n° 2




lol le report. Y a un peu trop de "bouuuh les gamins emo kids fashion de 15 ans" à mon goût (j'ai tendance à aller à un concert pour voir le(s) groupe(s) et non pour le public) mais bon, à part ça bien sympa! Une transcription de concert qui change un peu de l'ordinaire.
Sur le reste je pourrai pas en dire plus, m'étant arrêté y a quelques années à Blink 182 (une écoute du dernier vu que ça parlait de "grosses influences Bad Astronaut" que je n'ai pas vraiment entendues, et Boxcar racer, une écoute également par curiosité).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Will
posté 09.06.2006 - 00:57
Message #5


Sécu
*

Groupe : Membres
Messages : 18
Inscrit : 11.04.05 - 15:36
Lieu : Région Parisienne
Membre n° 3914




J'avaias pas énormément écouter le cd et j'ai bien aimé personnelement smile.gif
Même si Tom à carrément massacrer there is (un son à chier) et down en temo super lent mouais...

Vous pouvez retrouvez les photos là

Webzine Rock 'n' Roll Bikini
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Frank
posté 09.06.2006 - 20:06
Message #6


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 497
Inscrit : 23.03.06 - 19:45
Lieu : Lutèce
Membre n° 8816




CITATION(NO Fun For A FX @ Jeudi 08 Juin 2006 10h06)
lol le report. Y a un peu trop de "bouuuh les gamins emo kids fashion de 15 ans" à mon goût (j'ai tendance à aller à un concert pour voir le(s) groupe(s) et non pour le public) mais bon, à part ça bien sympa! Une transcription de concert qui change un peu de l'ordinaire.

wink.gif, mais qu'est-ce que tu entends par changer de l'ordinaire ? ohmy.gif

Le problème, c'est quand il y a une horde (oui, j'exagère un peu dry.gif) de gamines hurlantes, ça a tendance à faire des interférences malgré toute la zénitude et les efforts possibles pour faire abstraction. tongue.gif C'est comme quand, au théâtre, un spectateur indélicat tripote son portable pendant la pièce : ça ne fait pas de bruit, mais la lumière de l'écran te fait ch... et te déconcentre malgré tout.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
NO Fun For A FX
posté 10.06.2006 - 18:22
Message #7


Chanteur charismatique
***

Groupe : Administrateurs
Messages : 4746
Inscrit : --
Membre n° 2




Ben change un peu de l'ordinaire parce que je sais pas, j'ai trouvé que ça coulait bien et que c'était pas trop scolaire/classique comme report.

Pour les emo kids etc, je vois mais bon, ça m'étonnerait qu'ils t'empêchaient d'apprécier un quelconque spectacle sur le parvis de la salle avant l'ouverture des portes par exemple. wink.gif
Et c'est pas trop le type de dérangement mentionné ci-dessus que tu mettais en avant dans le report...

Ils sont jeunes et ils s'amusent, je vois pas trop où est le problème en fait... Certes c'est pas ce qu'il y a de plus agrébale mais bon, comme je dis toujours je crois que le mosh me gave encore plus... Quitte à choisir je préfère me prendre des hystériques "super top méga cool, Tom I love youuuuu" dans les oreilles plutôt que des coups de poing dans le dos... (personne ne rate jamais les kids et les emo kids mais alors ces désagréments là de coreux, personne ne s'en plaint jamais bizarrement; ou encore les fumeurs qui continuent à nous empoisonner même quand t'as déjà un écran de fumée entre toi et la scène...)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Frank
posté 10.06.2006 - 19:30
Message #8


Star locale
**

Groupe : Membres
Messages : 497
Inscrit : 23.03.06 - 19:45
Lieu : Lutèce
Membre n° 8816




CITATION(NO Fun For A FX @ Samedi 10 Juin 2006 07h22)
Pour les emo kids etc, je vois mais bon, ça m'étonnerait qu'ils t'empêchaient d'apprécier un quelconque spectacle sur le parvis de la salle avant l'ouverture des portes par exemple. wink.gif
Et c'est pas trop le type de dérangement mentionné ci-dessus que tu mettais en avant dans le report...

Le fait que j'aie tout concentré en une ou deux phrases a sans doute semé un peu la confusion. Ce qui m'agace c'est vraiment les gamines hurlantes & co. Mes remarques sur la foule emo/hipster se voulaient plus amusées (bon ok, un peu moqueuses aussi, on se refait pas, mais sans animosité particulière). Et c'était aussi pour donner un aperçu de la couleur locale, faire pittoresque, produire un « effet de réel » comme on (i.e. Roland Barthes ?) dit. wink.gif (Même si on se doutait un peu que le public n'allait pas être composé de crêteux ou de metalheads... biggrin.gif)
Et puis se plaindre c'est punk, d'abord, non mais. ph34r.gif laugh.gif wink.gif

CITATION
(personne ne rate jamais les kids et les emo kids mais alors ces désagréments là de coreux, personne ne s'en plaint jamais bizarrement; ou encore les fumeurs qui continuent à nous empoisonner même quand t'as déjà  un écran de fumée entre toi et la scène...)

Sur ces points, je ne peux que te suivre, en ajoutant, concernant les cigarettes, qu'il y a aussi ceux qui s'en grillent une dans la fosse et qui manquent (ou pas) de te cramer le t-shirt ou le bras! chaque 5 secondes avec (ça vaut aussi pour pas mal de fumeurs dans la rue d'ailleurs, mais dans la fosse t'as moins de liberté de mouvement pour éviter le mégot incandescent). Après les coups de savates, le gars qui te broie l'épaule ou te piétinne la main quand il grimpe sur scène, etc., c'est l'égoïsme propre au pogoteur/slammeur. De ce point de vue là d'ailleurs, étant donné le style d'AVA, y avait pas trop à se plaindre mercredi (de toute manière j'étais pas dans le pit, il faisait suffisamment chaud comme ça et je tenais à voir quelque chose wink.gif).
DSinon, pour revenir aux cigs, lors du concert d'Anti-Flag le mois dernier, il y avait des affichettes partout dans le Trabendo indiquant que la soirée était non-fumeur... (ça a bien sûr été copieusement ignoré et quand je suis sorti je sentais autant la vieille cheminée que d'hab

Enfin, merci pour les compliments. wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Djou
posté 11.06.2006 - 10:38
Message #9


Emo'iOn
****

Groupe : Administrateurs
Messages : 20345
Inscrit : 14.10.03 - 14:39
Lieu : Pas Montpellier
Membre n° 37




Le report de notre zine préféré smile.gif, écrit par Seb-O-Matic:
http://punkfiction.propagande.org/lire_rep...bendo%20(Paris)

Le lendemain de la journée du diable , c’est le prophète autoproclamé du rock’n’roll qui venait se poser au parc de la Vilette tel le messie, pour ce qui constituait un véritable petit événement. L’ancien Blink 182 Tom Delonge avait en effet rempli le Zenith puis Bercy avant la séparation de son groupe, et tous ses fans se sont arrachés en 5 jours les 700 places du Trabendo pour pouvoir voir, sentir, toucher leur idole dans un lieu plus intimiste.

Certains fans sont même arrivés dès 9h30 du matin, dans l’espoir (déçu) d’apercevoir le groupe, et pour pouvoir être au premier rang (ce qui est assez débile quand l’entrée est prévue à 19h30 et qu’on sait comment se déroule un concert de rock mais bon…).
A 19h30 il y a encore de la queue, on en profite donc pour consommer notre repas du soir, à base de Kinder Country et bières 33 export, posés dans l’herbe à côté d’antillais se déchirant au ti’punch et jouant du djembé, tout en attendant comme n’importe quelle actrice porno que la queue soit entièrement rentrée. Finalement à 20 heures les portes sont ouvertes et la foule disparue, on rejoint la salle. L’effervescence est totale, une certaine tension est palpable, et le public totalement impatient siffle la fin des chansons d’attente. Le stand ne désemplit pas, il y a même des chaussures Macbeth... et des gants AVA (?). Par contre le bar est quasiment vide …

Près d’une heure d’attente, pas de première partie à 22 euros la place mais on s’en doutait avant. Un peu avant 21 heures, les lumières s’éteignent, l’intro de « Valkyrie Missile » résone.
Comme sur l’album c’est à ce titre progressif dans sa structure d’entamer la communion. Quand apparaît Tom les cris suraigus commencent et boum ! Une armée de portables et appareils numériques surgit de partout, tout le monde veut approcher l’homme à la mèche, du coup la fosse est incroyablement compact, impossible de se déplacer sans quelques coups d’épaules bien sentis. Les paroles sont reprises en chœur, tout le monde a bien appris sa leçon, et le morceau de 5 minutes semble en durer deux. Juste derrière, « It Hurts » continue le travail de sape. Deux des titres les plus percutants de l’album enchaînés, ça met tout de suite dans le bain, mais du coup on craint un peu que le rythme s’essouffle ensuite.

Quiconque a déjà vu Blink 182 en concert sait que Tom a quelques problèmes au chant en général, mais ce soir il assure avec brio ses parties, comme si les morceaux étaient érigés spécialement pour son timbre si particulier. Son jeu de scène a beaucoup changé, il n’arrête pas de faire des gestes des mains, montrant du doigt le ciel, mettant les bras en croix… Il lâche souvent sa guitare, se saisit du micro pour chanter, avec une gestuelle quand même à la limite du pathétique, comme lorsqu’il essaie de marcher au ralenti…

Il avouera pendant le concert avoir bu quelques bières, c’est peut-être une explication, ça et le côté pseudo-mystique qu’il s’échine à donner à son nouveau groupe.
Le son est impeccable, et les musiciens assurent vraiment. Le petit hic, c’est qu’on est vraiment devant le nouveau projet de Tom DeLonge, et pas face à un groupe à part entière. Les fans n’ont d’yeux que pour l’ex-Blink, qui n’aide pas non plus, puisque’il ne parle pas de ses zicos, se contentant de plaisanter un peu avec son ami d’enfance Dave Kennedy, guitariste qu’il avait déjà fait participer à l’aventure Box Car Racer. Pourtant Atom Willard justifie son impressionnant CV (Rocket From The Crypt, Alkaline Trio, The Special Goodness, Melissa Auf Der Maur, Tiger Army, The Offspring…) et excelle à la batterie, et l’ex-Distillers, Ryan Sinn bien que plus discret fait son boulot. Il est même rigolo quand il joue du tambourin.

Musicalement c’est superbe, presque comme sur l’album, et la chorale du Trabendo reprend les textes des plus posés « A Litlle’s Enough », « The Gift » ou « Good Day » et sa montée finale superbe, ce qui donne aux compositions du quatuor une toute nouvelle dimension.
Mais les moments d’hystérie totale sont à venir. Tout d’abord en début de set, quand le groupe se fend d’une nouvelle et superbe mouture de « Down » (chanson de Blink) pour lancer le redoutable single « The Adventure » : les « Ooooh » doivent encore résonner dans les murs de la salle…

Petit problème technique ensuite, la pédale d’effets de Tom lâche. Pas très grave puisque que c’est le moment pour le gaillard de lâcher « There Is », tube de Box Car Racer, en acoustique, et en solo évidemment…700 voix s’entremêlent et chantent le morceau.
Tom lâche un très démago « Je voulais tellement revenir à Paris que j’ai créé ce groupe », il doit le dire dans chaque ville où il donne un concert mais bon, il blague un peu aussi, ce qui nous rappelle Blink. Blink justement il en parle pour lancer « Start The Machine », expliquant qu’il devait quitter le groupe pour sa famille. Beaucoup d’allusions aussi à ce qu’il a répété dans la presse, comme quoi il se sentait à la base de quelque chose de nouveau.

L’intégrale de l’album est jouée, superbement. « Distraction » et « Do It For Me Now » s’ajoutent donc à la set-list, qui sera achevée avec l’un des meilleurs morceaux de l’album, « The War » et ses riffs plus lourds, où Atom martyrise une dernière fois ses fûts. La chanson rend encore mieux en live, même si Tom ne prend pas la peine de gueuler sur les refrains comme il le fait sur le disque, c’est donc le public qui devra chanter le refrain, exercice auquel il se prêtera volontiers. Le break est rallongé, Tom orchestre les « Oh-oh », moment de communion ultime...
C’était l’apothéose finale, une bonne heure de concert rondement menée et qui a convaincu tout le monde .

Pas de miracle à signaler, d’apparitions divines pour révolutionner le rock, mais un très bon moment et de superbes chansons. Tom DeLonge n’est donc pas le messie, juste un gars qui a commencé en jouant du punk, a su se réinventer et évoluer pour aujourd’hui servir un rock plus ambitieux auquel ses fidèles ont su se rallier et semblent prêts à suivre, aveuglément...
D’ailleurs personne ne le dira mieux que lui-même « Here I Am, And Here We Go, Life’s Waiting To Begin », une phrase qui résume parfaitement la dévotion totale du Trabendo ce soir pour son ‘héros’.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
NO Fun For A FX
posté 11.06.2006 - 11:18
Message #10


Chanteur charismatique
***

Groupe : Administrateurs
Messages : 4746
Inscrit : --
Membre n° 2




Noooon, pas Roland Barthes stp. sad.gif

Justin Sane est allergique à la fumée de cigarette, ce qui explique cette interdiction à chacun des concerts d'Anti-Flag qui ne sont pas en plein air...

Report de Punkfiction sympa, mais je préfère celui de Frank quand même; justement parce qu'il est moins scolaire, un peu plus nuancé.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic

 



Version bas débit Nous sommes le : 21.08.17 - 01:43


Page top
TeamSpeak Servers · Globat Web Hosting